Le Motorola Razr pliable est disponible aux USA, et les bosses sur son écran seraient « normales »

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
27 janvier 2020 à 10h13
0
Motorola Razr pliable
© Evan Blass

Les précommandes du Motorola Razr pliable sont officiellement ouvertes aux États-Unis. Pour l'occasion, le constructeur a publié une vidéo étonnante délivrant divers conseils pour l'entretien du smartphone.

Une vidéo au format un brin inattendu, dont une phrase en particulier n'a pas manqué de nous faire tiquer : « Les bulles et les bosses sur l'écran sont normales ».



Le B.A.-BA du smartphone pliable

Dans sa vidéo, Motorola passe en revue les bonnes pratiques pour ne pas endommager son futur smartphone pliable. Certains conseils tombent sous le sens, comme : « ne pas le mouiller ou, le cas échéant, l'essuyer rapidement avec un chiffon doux », ou encore « tenez-le éloigné des objets tranchants ». Il fallait y penser.

D'autres petites règles donnent des indices sur la fragilité de l'écran. L'une demande aux futurs possesseurs du téléphone de ne pas apposer de film de protection dessus, quand l'autre enjoint les utilisateurs·rices à bien penser à refermer le smartphone avant de le ranger dans une poche ou un sac.


Une série de recommandations, qui sont autant de rétropédalages de la part d'une marque qui déclarait en novembre dernier, sûre de la solidité de son produit : « Nous n'allons pas sortir du bois et dire "les consommateurs devraient être précautionneux sur la façon d'utiliser leur smartphone" ». Finalement, une pointe de précaution semble malgré tout requise.

Un écran sujet à défauts ?

Pour citer The Verge, la déclaration de Motorola voulant rassurer sur l'apparition (la présence ?) de « bulles et de bosses » sous l'écran en plastique du Razr n'est pas très rassurante.

Pour prendre l'exemple du Samsung Galaxy Fold, c'est précisément l'apparition de bulles et de bosses sous l'écran de la première génération du smartphone qui avait entraîné les dysfonctionnements que l'on connaît — et par conséquent le report de sa sortie de plus de cinq mois.


Pour l'heure, le peu de temps que les journalistes américains ont pu jouer avec le Motorola Razr ne leur a pas permis de mettre au jour des défauts du même ordre. Mais tout porte à croire que la solution d'un écran plastique n'est pas la plus pérenne. Dernièrement, il se murmure que le Galaxy Z Flip — un smartphone pliable au format similaire au Razr — disposerait d'un écran en verre ultra-fin. Une option qui ferait de l'apparition de « bulles et de bosses » une anomalie.

Via : The Verge
Modifié le 27/01/2020 à 10h38
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
1

Actualités récentes

HSBC est sommé de préciser son calendrier de sortie des énergies fossiles
Jeux vidéo : pourquoi les patchs day one sont-ils devenus la norme ?
Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en janvier 2021
Test Toshiba Canvio Flex : un disque dur externe classique et bon marché
Que peut faire un « satellite espion » ?
Rétrospective : nos interviews les plus marquantes de 2020
Xbox : Microsoft fait le point sur les exclusivités qui sortiront en 2021
Test Dell XPS 17 2020 : un maximum d’écran et de puissance ?
Haut de page