Quel matériel pour améliorer le débit de votre réseau Wi-Fi ?

21 mai 2019 à 12h15
0

Le meilleur routeur Wi-Fi
Le meilleur routeur 4G
Le meilleur répéteur Wi-Fi
Netgear Nighthawk R8000 X6
+ Wi-Fi AC3200 et Beamforming
+ Contrôle parental au top
+ Fonctionnalités étendues, application mobile
Huawei B715S-23C
+ débit de 450 mbit/s
+ 4 Ports Gigabit
+ Compatible avec la fréquence 700 MHz
Netgear Orbi
+ Des performances excellentes
+ Contrôle parental exemplaire
+ Couverture importante

A l'heure du très haut débit, en fibre ou en 4G, de Netflix et de la Ultra HD, difficile de se contenter d'un réseau domestique instable, peu performant, bref, pas à la hauteur. C'est un fait, les box des fournisseurs d'accès à Internet ne sont pas toujours dotées des dernières technologies, notamment en matière de Wi-Fi. Et quand bien même elles le seraient, elles restent inadaptées à certains types de logements : murs épais, grande distance entre la box et l'ordinateur, ou encore environnement électromagnétique trop encombré... Il y a de très nombreuses raisons de ne pas se satisfaire de sa box.

C'est pourquoi nous vous proposons ici plusieurs guides qui doivent vous permettre d'améliorer, parfois considérablement, le débit au sein de votre réseau domestique, et donc votre confort d'utilisation.

Quelles solutions pour un meilleur débit à votre domicile ?

Netgear Nighthawk R8000 X6

Netgear R8000



Sur le marché de l'automobile, la Formule 1 constitue un formidable terrain de jeu pour l'innovation. Pour le matériel informatique, ce sont les produits destinés aux gamers qui font office de locomotives et tractent le secteur vers des performances meilleures. Ce routeur Wi-Fi signé Netgear en est un excellent exemple.
Le NightHawk R8000 X6 AC3200 est un routeur tri-bandes (2,4, 5 et 5 GHz en Wi-Fi ac) qui offre un débit pouvant atteindre jusqu'à 3,2 Gb/s. Il offre ce qui se fait de mieux en matière de stabilité et de performance, notamment grâce à une technologie Wi-Fi appelée Beamforming+ (lire plus bas) qui focalise le signal issu des 6 antennes de l'appareil là il est vraiment nécessaire. Associée à une gestion QoS dynamique et automatique, cette solution doit éviter tout engorgement, tout ralentissement et donc améliorer le confort d'utilisation. Le tout étant orchestré par un processeur à trois coeurs cadencé à 1 GHz.

Évidemment, ce routeur propose également un switch au format Gigabit avec 5 prises Ethernet : 1 port WAN pour le brancher à votre box, et 4 ports Gigabit pour brancher vos machines et autres appareils connectés en Ethernet. En matière de connectique, ce routeur Wi-Fi est également équipé d'un port USB 3.0 qui, s'il est relié à un support de stockage, autorise le partage de données, la sauvegarde de fichiers, et même des fonctions NAS. Un port USB 2.0 est également présent, pour le partage d'imprimante par exemple.

Le look très futuriste de ce routeur (une habitude sur les modèles orientés gaming) pourrait freiner vos ardeurs. Mais Netgear a eu la bonne idée de prévoir des antennes rétractables, qui rendent le routeur plus sobre.

Notez qu'il vous est possible de prendre la main sur ce routeur via l'application Nighthawk, qui existe sous Android et iOS, et que ce routeur Netgear dispose du contrôle parental Circle (en partenariat avec Disney), une référence en la matière. Enfin, on apprécie les petites attentions de Netgear, comme cette URL personnalisée qui permet d'avoir accès à votre serveur FTP maison.

Huawei B715S-23C

Huawei 4G



Apparu en 2018, ce routeur 4G, signé de l'un des spécialistes mondiaux des télécommunications, le chinois Huawei, fait sans nul doute partie des tout meilleurs routeurs 4G du marché. La grosse force du B715S-23C ? Sa compatibilité avec tous les opérateurs mobiles français, puisqu'il supporte même la bande des 700 MHz. Notez au passage qu'il est possible de forcer une bande précise : utile chez les opérateurs qui utilisent (souvent en ville) plusieurs fréquences (800 et 2 600 MHz par exemple). Capable d'agréger jusqu'à 3 fréquences à la fois, il est donc estampillé 4G++ et support des débits grimpant à 450 Mb/s en téléchargement (catégorie 9) et 50 Mb/s en upload.

Des vitesses largement supportées par le système Wi-Fi embarqué dans l'appareil, puisque ce petit routeur, pourvu du Wi-Fi 802.11ac et MIMO 4 x 4, est donc capable d'assumer des débits théoriques de l'ordre du GB/s. Sachant que vous pourrez utiliser au choix des signaux évoluant dans la bande des 2,4 GHz, dans celle des 5 GHz, ou dans les deux simultanément. A vous de faire vos tests pour voir sur quelle(s) fréquence(s) vous obtenez la meilleure stabilité et / ou les meilleures performances !

Ce routeur 4G embarque des cartes au format micro-SIM et propose 4 ports RJ45 Gigabit (10/100/1000), dont 1 port LAN/WAN et même un port RJ11 pour brancher un téléphone analogique ou DECT et pour émettre ou recevoir des appels sur le numéro de la carte SIM qu'il accueille. Un port USB 2.0 complète cette connectique : vous pourrez y relier une imprimante ou un disque dur externe et partager ces périphériques.

La couche logicielle associée à ce routeur, enfin, ne déçoit pas : DDNS, client VPN, bien entendu réception et émission de SMS, possibilité de désactiver les (nombreuses) LED, filtrage en tous genres, contrôle parental... En bonus, la possibilité de prendre la main sur le routeur depuis l'application Hi-link sur votre smartphone.

Netgear Orbi

Netgear Orbi



Au rayon des systèmes dits maillés, le Netgear Orbi se place sans nul doute parmi les meilleurs produits. Son fonctionnement, qui repose sur la coopération entre deux modules, est assez simple à appréhender.

Le premier élément de cet ensemble est un routeur tri-bandes (en 802.11n pour la bande à 2,4 GHz, en Wi-Fi 802.11ac pour les deux bandes autour des 5 GHz) dont les antennes invisibles, dissimulées à l'intérieur de ce boîtier discret, n'en sont pas moins efficaces, notamment grâce à la technologie de beamforming, utilisée pour concentrer le signal là il est le plus nécessaire.

Couplé à ce routeur, le (ou les) satellite du système Orbi a pour rôle d'étendre la couverture Wi-Fi dans votre habitat, à la manière dont le ferait un répéteur Wi-Fi. Sauf qu'ici, nous avons un ensemble cohérent, prévu pour communiquer parfaitement ensemble, et qui permet donc une couverture particulièrement stable et performante (Netgear annonce 250 m² pour son RBK20, et même 350m² pour le RBK50 !) sans pour autant que vous ayez à passer des heures à configurer votre installation. Et si l'envie vous prend de vouloir étendre encore cette couverture, des satellites supplémentaires sont disponibles au besoin.

Orbi étant un produit utilisé notamment dans le cadre familial, Netgear a bien entendu pensé au contrôle parental : comme le routeur Nighthawk évoqué plus haut, Orbi est équipé de Circle, un logiciel conçu en partenariat avec Disney, et qui constitue une référence en la matière. Un contrôle parental que l'on peut, au passage, paramétrer depuis son smartphone. Circle propose des filtres basés sur l'âge des utilisateurs et permet de créer plusieurs profils (Maternelle, Enfant, Adolescent...). Petite fonctionnalité sympa de plus en plus répandue : la possibilité de générer un QR Code pour permettre à vos invités de se connecter le plus simplement du monde à votre réseau sans-fil.

TP-Link TL-PA9025P

Tp-Link 9020



Les kits CPL représentent une alternative moins performante que les meilleurs routeurs / répéteurs Wi-Fi, mais qui a le mérite de ne pas plonger tout votre habitat dans un maelstrom d'ondes hautes fréquences. Si l'argument est assez peu pertinent en ville (vos voisins vous inondent d'ondes quoi qu'il arrive !), ceux dont le logement est épargné par les réseaux tiers peuvent être tentés de conserver cette virginité électromagnétique.

A ceux-là, nous proposons ce kit signé TP-Link. Équipé d'un chipset Broadcom BCM60500, il peut, en théorie, attendre des débits de 2Gb/s. Des performances qui ne pourraient être atteintes sans la technologie MiMo propre aux kits CPL, et qui impliquent l'utilisation de prises de terre (avec 3 fils, donc).

Si là n'est pas une particularité propre à ce kit CPL, il est à noter que ce dernier propose, sur chacun de ces éléments, une prise femelle. Voilà qui vous permet d'éviter de monopoliser deux prises (minimum) pour votre réseau CPL.

Évoquons enfin la présence de deux ports Ethernet Gigabit et une garantie étendue à 3 ans pour finir de vous convaincre que ce kit CPL est sans nul doute l'un des meilleurs du marché actuellement.

Meilleur routeur Wi-Fi

Vous cherchez à pallier les insuffisances de votre box, qu'il s'agisse de portée du Wi-Fi ou de fonctionnalités avancées ? Découvrez notre sélection des meilleurs routeurs Wi-Fi, qui proposent des modèles tous plus intéressants les uns que les autres, avec des produits orientés pour le jeu notamment.

Meilleur routeur 4G

La fibre n'arrive pas chez vous, mais vous disposez d'une antenne 4G à proximité de votre domicile ? Pourquoi ne pas vous laisser tenter par l'un des modèles de notre sélection des meilleurs routeurs 4G du marché ? Ils ne vous décevront pas et vous donneront enfin accès au très haut débit.

Meilleur répéteur Wi-Fi

Vous êtes satisfait de votre box ou de votre routeur Wi-Fi, mais la configuration de votre logement empêche le signal d'arrivée à tel ou tel endroit ? Face à ce genre de problème, vous pouvez “mailler” votre domicile. Pour ce faire, découvrez notre sélection des meilleurs répéteurs Wi-Fi !

Meilleure prise CPL

Allergique aux ondes ou simplement adepte du principe de précaution, vous ne souhaitez pas utiliser de Wi-Fi à votre domicile. Mais il vous est impossible de tirer des câbles RJ45 dans toutes vos pièces. Heureusement, il existe une alternative pour déployer le haut débit de votre box dans toutes vos pièces : découvrez notre sélection des meilleures prises CPL !

Des routeurs parfois en avance sur les box

Si nombre de Français sont équipés d'un box à leur domicile, ils ne sont pas tous satisfaits des prestations des boîtiers de nos opérateurs locaux. Parmi les griefs les plus souvent entendus, un Wi-Fi peu performant et instable, des fonctionnalités qui demeurent souvent basiques, et une interface qui pourrait gagner en clarté et en modernité.

Les routeurs les plus récents, sans forcément opter pour le haut, voire le très haut de gamme, pallient certains de ces manques. C'est particulièrement le cas en matière de performance : alors que plusieurs routeurs se tournent désormais vers le Wi-Fi 6 (802.11ax, voir plus bas), les box sont, au mieux, cantonnées au Wi-Fi 802.11ac. Et encore : nombreuses sont encore les box en circulation à être limitées au Wi-Fi 802.11n. De même, la technologie MU-MiMo, dont disposent peu de box proposées par les FAI, se répand au contraire très rapidement sur les routeurs du marché.

Toujours dans le domaine du hardware, certains routeurs sont équipés d'un connecteur SFP+ pour permettre d'atteindre les 10 Gigabits en filaire. La présence de SoC à deux, voire quatre coeurs, cadencés à 1,5 GHz ou plus, permettent par ailleurs de gérer de manière intelligente les ressources à allouer, ou encore d'offrir une panoplie de fonctionnalités avancées.

Et dans ce domaine, les routeurs ont également souvent un temps d'avance sur les box, notamment en ce qui concerne les finesses dédiées au jeu vidéo en ligne. Certains routeurs proposent ainsi de véritables tableaux de bord qui affichent en temps réel l'utilisation de la bande passante par périphérique ou par application, le ping et d'autres paramètres encore.

De manière plus globale, c'est tout le QoS (pour qualité de service) qui est davantage exploité sur les routeurs que sur le box. Là où les interfaces des Asus, Netgear et consorts vous permettent de prioriser et d'allouer finement la bande passante par périphérique, ou de contrôler les vitesses maximales en download comme en upload, les box se contentent souvent de fonctionnalités minimalistes, quand elles existent...

Sur les modèles les plus avancés, vous disposez d'un filtre dit géographique : vous pouvez choisir les serveurs auxquels vous connecter, afin de limiter la distance qui vous sépare de ces derniers et limiter ainsi les risques de latence trop importante. Vous pouvez même créer des listes blanches de vos serveurs favoris, ou au contraire des listes noires des serveurs à éviter.

Et si vous n'êtes pas joueur ? Le partage en local ou depuis l'extérieur des disques durs connectés aux routeurs, la présence d'un serveur multimédia (Plex par exemple), agrégation de liens... Certains modèles intègrent un VPN qui, dans certains cas, peut être hybride. Hybride ? Lorsque le VPN est paramétré au niveau du routeur, c'est tout le trafic réseau qui passe par le VPN. Problème : cela abaisse généralement les débits et ce, de manière importante. Un VPN hybride permet à l'utilisateur d'indiquer quel périphérique ou quel type de trafic doit passer par le VPN pour s'assurer que l'expérience de surf ou de jeu reste optimale.

Grâce à toutes ces fonctionnalités et à des performances très supérieures bien souvent, les routeurs relaient les box au rang de simple fournisseur de réseau. Et pour enfoncer le clou, certains constructeurs permettent même de s'authentifier sur le réseau des opérateurs. De quoi ranger définitivement la box dans son carton...

Le Beamforming, une vraie évolution

Alors que la tendance, aujourd'hui, est à l'économie et à la rationalisation, n'est-ce pas aberrant de constater que les antennes de nos box ou de nos routeurs diffusent sans distinction dans toutes les directions ? Les constructeurs se sont saisis de cette incongruité et utilisent désormais la technologie dite Beamforming. Il s'agit, vous l'aurez compris, de déterminer l'emplacement de votre périphérique (smartphone, console, PC portable...) pour envoyer un signal plus puissant dans sa direction, notamment grâce aux antennes directionnelles dont sont pourvus certains routeurs.

Le Beamforming promet également un signal plus stable et accessible depuis une distance plus importante, grâce à la focalisation du champ d'action.

Wi-Fi 6, kezako ?

Jusqu'à présent, les normes Wi-Fi, c'était 802.11b/g/n/ac... Mais ça, c'était avant. Avant que l'Alliance Wi-Fi ne se décide à simplifier son système et cherche à imposer une nomenclature nouvelle. Le Wi-Fi 802.11n devient ainsi Wi-FI 4, le 802.11ac est renommé Wi-Fi 5, tandis que le Wi-Fi 6 pointe donc le bout de son nez.

L'origine de ce changement ? Voir apparaître, éventuellement sous forme de logo, le type de Wi-Fi lorsque vous recherchez un réseau, afin de sélectionner le plus rapide. Ou de mettre en évidence les incohérences au sein d'une structure (routeur et smartphone en Wi-Fi 6, mais répéteur en Wi-Fi 5 par exemple).

En dehors de ces changements d'ordre informatif, qu'apporte le Wi-Fi 6 en matière de performances ? Selon l'Alliance Wi-Fi, des débits supérieurs de 40% à ceux atteints en Wi-Fi 5 (802.11ac). Comment ? En généralisant la philosophie du Beamforming. Car même si la théorie diffère, le résultat escompté est une rationalisation du signal, qui doit correspondre aux besoins d'un ou plusieurs utilisateurs.

La théorie, c'est l'OFDMA (pour « Orthogonal Frequency Division Multiple Access »), une gestion avancée des sous-canaux qui permet d'attribuer un débit au plus juste de l'usage. Votre frère regarde Netflix en 4K pendant que vos parents surfent sur Facebook et que vous vous adonnez à votre jeu en ligne préféré ? Auparavant, tout le monde disposait du même quota. Avec le Wi-Fi 6, chaque usage disposera de son enveloppe débit.

De la même façon, le Wi-Fi 6 impliquera l'utilisation du MU-MiMo 8x8, contre 4x4 actuellement. De quoi attribuer une antenne dédiée à 8 périphériques différents. Chacun d'entre eux sera concerné par l'antenne qui pointe le mieux vers eux, afin d'optimiser les débits et les latences.

Autre nouveauté au programme : l'Uplink resource scheduler, qui permet d'organiser et prioriser les données à uploader par le routeur, afin d'éviter les engorgements. Autre façon de s'épargner des ralentissements désagréables : le « Spatial frequency re-use » ou « réutilisation des fréquences spatiales ». Le principe de cette technologie ? Minimiser les conflits entre appareils géographiquement proches et émettant sur la même fréquence. Une nouveauté qui devrait produire des effets particulièrement impressionnants en zones denses.

En début d'année, plusieurs acteurs ont présenté leurs avancées dans le domaine du Wi-Fi 6 : Intel, avec son Ice Lake, Qualcomm avec ses QCA6390 et surtout SnapDragon 855, ou encore MediaTek, qui a lui aussi annoncé une puce compatible 802.11ax.

Routeurs 4G : fixe ou mobile ?

La 4G couvre désormais une très large partie du territoire national. Et certaines zones qui ne connaissent pas encore l'ADSL2+ sont en revanche très bien pourvues en matière de réseau sans fil. C'est pourquoi certains utilisateurs choisissent de troquer la traditionnelle box contre un routeur 4G fixe, qui ressemblent bien souvent à des routeurs classiques.

Ce type de modèles coexistent donc à côté des routeurs mobiles, plus petits et dotés d'une batterie, qui ont vocation à offrir des prestations plus abouties qu'une simple connexion partagée avec son smartphone.

Ce qui va déterminer votre choix ? Vos besoins en matière de fonctionnalités (les routeurs fixes offrant, de ce point de vue, des prestations plus abouties) et en matière de mobilité (et dans ce domaine, les routeurs... mobiles l'emportent naturellement).

Répéteur Wi-Fi ou amplificateur Wi-Fi ?

Mettons les choses au point d'entrée : un répéteur Wi-Fi n'est pas un amplificateur Wi-Fi ! Ce terme, souvent employé à tort n'est pas adapté. Car le répéteur ne fait que prolonger, répéter le signal, sans augmenter la bande passante, sans diminuer la latence, mais simplement en étendant la portée de votre box / de votre routeur, le tout, avec une légère perte qui plus est. Point d'amplification, donc.

Pour profiter au maximum d'un tel appareil, il faut s'assurer que la liaison avec le pourvoyeur du signal principal soit la meilleure possible, tout en le positionnant près de la pièce à arroser de Wi-Fi. C'est donc un compromis à trouver, compromis que seuls des tests de votre part permettront de trouver. La technologie de Beamforming est, en ce sens, d'une aide certaine.

CPL, avantages et inconvénients

Le courant porteur en ligne utilise le courant électrique pour faire transiter un signal numérique dans votre habitation. Alternative parfois préférée au Wi-Fi par les réfractaires aux ondes émises par box et autres routeurs, les prises CPL ont donc leurs partisans, mais aussi leurs détracteurs.

Le principal argument de ces derniers : les performances très aléatoires de ces produits, trop dépendants de la qualité du réseau électrique, ou encore de la configuration d'un logement. Une impression encore renforcée par la gourmandise des constructeurs, qui annoncent des débits théoriques souvent très éloignés de ce qui existe dans la réalité. Un argument qu'il est toutefois possible d'appliquer à certains routeurs Wi-Fi cependant.

Afin de comparer les boitiers CPL, vous pouvez donc scruter les débits (théoriques, donc) : mais la conclusion simpliste qui consisterait à dire que celui qui offre les meilleures performances sur le papier sera quoi qu'il arrive le plus rapide n'est même pas correcte. Il en va de même avec un autre critère de sélection : la longueur maximale de câble, qui doit vous donner une portée là encore théorique du kit CPL.

Finalement, à quoi se fier ? Aux avis des utilisateurs, bien sûr, à la renommée d'une marque, évidemment, mais aussi à la capacité du kit à répondre à vos besoins : certains sont équipés de deux prises Ethernet Gigabit, d'autres sont pourvus d'une prise femelle qui permet d'éviter de monopoliser la prise électrique, et certains font également office de répéteur Wi-Fi.
Modifié le 24/06/2019 à 14h24
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Accusée d'avoir hébergé des contrefaçons, Cdiscount est protégée par son statut d'hébergeur
scroll top