Réseaux de télécommunications : le gouvernement appelle les plateformes et utilisateurs au bon sens

20 mars 2020 à 19h57
0
Cédric O, secrétaire d'État au Numérique
Cédric O

Pour éviter de mettre à mal les réseaux, l'État se mobilise et invite à la fois les acteurs et les consommateurs à quelques bonnes pratiques pour se prémunir de toute saturation.

Depuis quelques jours, beaucoup de Français se plaignent de leur connexion internet, d'autres redoutent de ne plus pouvoir profiter de leur série préférée sur Netflix (ou ailleurs !). Si les opérateurs de télécommunications ont tenu à être rassurants, des mesures ont déjà été prises pour éviter tout risque de surcharge. Netflix réduit son bitrate, YouTube réduit les débits de son flux vidéo, et la question du report du lancement de Disney+ se pose. Face à l'augmentation de la sollicitation des réseaux, le gouvernement appelle les acteurs du numérique et l'ensemble des utilisateurs « « à l'usage de bonnes pratiques » ».


Aucun incident majeur à déplorer, pour l'instant

Que ce soit au niveau professionnel (télétravail, visio-conférence, etc.) ou personnel (vidéos en ligne, jeux vidéo online), les Français mobilisent plus que jamais les réseaux de télécommunications, fixes comme mobiles. Le gouvernement indique suivre la montée en charge des réseaux en étroite collaboration avec l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP).

Il est important de noter que, pour le moment, aucun incident n'est à déplorer, et « la situation actuelle ne soulève pas d'inquiétude générale à court terme », indique le cabinet de Cédric O, le secrétaire d'État au Numérique. Mais avec le signalement de quelques rares incidents sur le mobile, les autorités ont décidé de diffuser un message de responsabilité et de vigilance.


Connexions, téléchargements, lectures des vidéos... le gouvernement distille ses bonnes pratiques

En concertation avec la Commission européenne, l'ARCEP et les opérateurs, qui ont décidé de parler d'une même voix, le gouvernement a enjoint aux opérateurs de télécommunications de mieux gérer les pics de flux de données. L'État a lancé un appel aux plateformes de contenus qui consomment énormément de bande passante pour les inviter à prendre des mesures limitant la consommation de leurs services, volonté respectée, nous le disions, par certains des acteurs majeurs du numérique.

Enfin, le gouvernement en appelle au bon sens des millions de consommateurs pour adopter certains réflexes de consommation visant à éviter toute saturation des réseaux. Ainsi, les utilisateurs sont invités à privilégier les connexions fixes aux connexions mobiles pour le visionnage de vidéos en ligne, à faire preuve d'anticipation en téléchargeant leurs films et séries en dehors des heures de pointe, et d'éviter toute lecture de vidéo en haut définition.

« Je suis conscient que la période de confinement est un moment collectif difficile à traverser, mais certains réflexes permettent de préserver les réseaux sans se priver des usages », a commenté Cédric O.

Source : Gouvernement
Modifié le 23/03/2020 à 08h49
9
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Waze enlève sa fonction de signalement des contrôles routiers pour que vous restiez chez vous
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top