IKEA acquiert Geomagical Labs et renforce ses services de réalité augmentée

06 avril 2020 à 11h28
0
ikea
© JuliusKielaitis / Shutterstock.com

Le géant suédois de l'ameublement IKEA s'est intéressé très tôt à la question de la réalité augmentée. Il a lancé son initiative sur mobiles en 2017, la complétant l'année dernière par des possibilités d'achats.

Aujourd'hui, l'entreprise fait un pas de plus dans cet univers avec l'acquisition de la start-up Geomagical Labs via sa maison-mère, Ingka.


Vers de nouvelles fonctionnalités

Spécialisée dans l'imagerie par IA, cette entreprise pourtant basée à Mountain View est relativement méconnue. Cela dit, elle a déjà développé des appareils qui seront utiles à IKEA. Son premier logiciel doit d'ailleurs être mis en œuvre sur le site et sur les applications d'IKEA. Il permet de numériser rapidement une pièce à l'aide d'un smartphone, d'en faire une image panoramique en trois dimensions, puis d'en retirer les meubles. Ensuite, l'application sert, selon le P.D.-G. de Geomagical Labs, Brian Totty, à « jouer à l'habillage » : visualiser la future disposition des meubles dans l'espace grâce à la réalité augmentée.

C'est une application dont IKEA disposait déjà, la firme s'étant positionnée sur ce segment il y a quelques années. Mais l'acquisition de Geomagical Labs en promet un développement plus poussé. Barbara Martin Coppola, la directrice numérique chez IKEA Retail, a déclaré que « l'utilisateur pourra vraiment jouer avec son environnement et immédiatement voir comment quelque chose s'y adapterait ». Elle a ajouté que les applications à venir seront gratuites, et qu'IKEA ne prévoit pas de les vendre en tant que service à d'autres enseignes.


200 millions de dollars investis

TechCrunch rapporte qu'en plus d'IKEA, Geomagical Labs a aussi été approchée par d'autres entreprises intéressées par sa technologie. Le secteur est en plein boom, et des géants comme Amazon ou Google s'y sont pleinement lancés. Brian Totty dit avoir retenu IKEA pour un rachat, et non un partenariat, affirmant que cela permettait à sa société de « s'assurer que sa technologie verrait bien le jour ». En préférant IKEA , il estime avoir évité de la proposer à un groupe qui pourrait choisir ou non de l'utiliser.

Avant d'arriver chez IKEA, Barbara Martin Coppola a elle-même travaillé pour les géants du secteur, notamment Google et Samsung. Pour elle, l'acquisition de Geomagical Labs était essentielle, IKEA devant disposer de sa propre technologie de réalité augmentée et en poursuivre elle-même le développement. Elle a déclaré : « Jusque-là, IKEA a dépensé plus de 200 millions de dollars dans l'investissement ou l'acquisition de 23 sociétés, à la fois pour apporter une contribution positive au secteur et réaliser la vision d'IKEA ». Elle ajoute : « Les acquisitions et les investissements ne s'arrêteront pas, ils augmenteront ».

Source : TechCrunch
Modifié le 06/04/2020 à 11h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Actualités récentes

L'opérateur RED by SFR va à l'essentiel avec son forfait 5 Go à prix mini !
Spotify va vous permettre de trier vos chansons par genre ou par humeur
Brave annonce de nouvelles fonctionnalités pour accélérer l’adoption des crypto-monnaies
Soldes Cdiscount : cette TV Continental 50
Neurodeck, le jeu de deckbuilding toulousain sur la santé mentale, prend date sur PC et Nintendo Switch
Le retentissant Hot Wheels Unleashed arrivera sur PC et console le 30 septembre prochain
Soldes Amazon : cette double clé USB 3.0 (micro-USB) 256 Go est à prix cassé
Telegram étend les messages éphémères et offre un meilleur contrôle des liens d'invitation
Apple affiche l'indice de réparabilité de ses appareils sur l'Apple Store
L'Oculus Quest 2 et le Facebook Portal vont désormais répondre à « Hey Facebook »
Haut de page