GlobalFoundries vs TSMC : une poursuite basée sur du vent ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
28 août 2019 à 16h59
0
TSMC logo

Attaqué en justice ce lundi par GlobalFoundries pour la violation présumée de 16 brevets, TSMC répond aujourd'hui aux accusations de son concurrent et les juge sans fondements. Le groupe, qui fabrique les puces utilisées notamment par Apple, NVIDIA ou encore Qualcomm, se met en ordre de bataille pour un procès potentiellement mouvementé.

Dans un communiqué publié peu après l'action intentée par GlobalFoundries, TSMC indique être engagé « dans un processus d'étude des plaintes déposées par GlobalFoundries le 26 août », et se dit « confiant », évoquant des « allégations sans fondements ». « En tant qu'innovateur de premier ordre, TSMC investit des milliards de dollars chaque année pour développer indépendamment ses technologies de fabrication de semi-conducteurs de pointe et de classe mondiale », lit-on plus loin.

37 000 brevets déposés mondialement par TSMC pour ses technologies de gravure

TSMC, le géant taïwanais du semi-conducteur, rappelle avoir déposé mondialement un total de 37 000 brevets pour ses différentes technologies de gravure. Il indique avoir été classé parmi les 10 entreprises les plus actives en la matière sur le sol américain, pour trois années consécutives à compter de 2016.

Le fournisseur d'Apple, NVIDIA et Qualcomm profite également de son communiqué de réponse pour adresser un soufflet bien senti à GlobalFoundries. « Nous sommes déçus de constater qu'un de nos pairs préfère recourir à des attaques sans fondements plutôt que de nous concurrencer sur le terrain technologique ». L'allusion à l'arrêt, l'année dernière, chez GlobalFoundries, du développement d'un procédé de gravure en 7 nm est ici explicite. Le groupe californien avait alors expliqué vouloir se concentrer sur des nodes moins perfectionnés sur le plan technique.

« TSMC est fier de son leadership technologique, de l'excellence de sa fabrication et de son engagement inébranlable envers ses clients. Nous nous battrons vigoureusement, en utilisant toutes les options à notre disposition, pour protéger nos technologies propriétaires », conclut enfin le fondeur.

TSMC pourrait, à son tour, attaquer GlobalFoundries

Comme l'indique AnandTech, la suite des opérations reste encore incertaine. Le fondeur GlobalFoundries, qui a déposé plainte pour la violation présumée de 16 de ses propriétés intellectuelles (13 déposées aux Etats-Unis et trois en Allemagne) pourrait devoir, lui aussi, faire face à une attaque en règle de TSMC pour la violation de quelques-uns des 37 000 brevets évoqués par le leader mondial du semi-conducteur.

Les deux groupes pourraient alors s'engager dans une longue bataille judiciaire, dont les modalités et l'issue risquent de gêner les nombreux clients de TSMC - aux Etats-Unis et en Allemagne. Certains d'entre eux, comme Apple, NVIDIA, Qualcomm, MediaTek, Broadcom, Google, HiSense, Lenovo / Motorola, ASUS ou encore OnePlus sont d'ailleurs visés directement par l'action en justice engagée par GlobalFoundries.

Source : AnandTech
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top