Le fondeur GlobalFoundries poursuit TSMC pour violation de brevets

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
28 août 2019 à 07h07
0
TSMC

Pour TSMC et ses (nombreux) clients, ce début de semaine sonne comme une vilaine gueule de bois. GlobalFoundries, fondeur plus confidentiel pour le grand public, accuse son concurrent de violer pas moins de 16 de ses brevets.

GlobalFoundries a déposé plainte aux États-Unis et en Allemagne, où il estime que respectivement 13 et trois de ses brevets ont été violés par Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC).

GlobalFoundries demande l'interdiction d'importer aux USA les puces produites par TSMC

Déposée hier auprès de la Commission Internationale du Commerce des États-Unis, des tribunaux du Delaware, du Texas ainsi que ceux de Düsseldorf et Manheim en Allemagne, la plainte de GlobalFoundries entend mettre à l'arrêt les importations aux États-Unis des puces produites par TSMC. TSMC qui, de son côté, n'importe que rarement ses semi-conducteurs. Les clients du fondeur, en revanche, font bien évidemment commerce d'appareils alimentés par les technologies du Taïwanais.

« Pendant des années, alors que nous investissions des milliards de dollars dans la recherche et le développement local, TSMC s'est illégalement réapproprié les bénéfices de nos investissements », explique Gregg Barlett, vice-président de l'ingénierie et de la technologie de GlobalFoundries, dans la plainte déposée lundi 26 août. « Cette action est indispensable pour mettre à l'arrêt l'utilisation illégale par Taiwan Semiconductor de nos actifs vitaux et pour conserver la base industrielle américaine et européenne ».

Des conséquences imprévisibles sur les clients de TSMC

Si ce procès prendra probablement des années avant de livrer ses conclusions (certains y voient déjà un nouveau feuilleton à la Qualcomm contre Apple), son épilogue pourrait avoir des conséquences importantes pour les 481 clients de TSMC.

En effet, rappelle Tom's Hardware, on retrouve des puces signées du fondeur taïwanais dans pratiquement tous les produits Apple, mais aussi AMD, NVIDIA, MediaTek, OnePlus, Google et bien d'autres.

Mais pour certains observateurs, la manœuvre de GlobalFoundries n'est rien d'autre qu'un coup de poker. Interrogé par Tom's Hardware, un analyste de la firme Moor Insight & Strategy envisage la possibilité que des négociations concernant un versement de royalties par TSMC à GlobalFoundries ait tourné au vinaigre. Ce dernier se serait ainsi tourné vers la justice pour faire pression sur son concurrent et obtenir un levier supplémentaire dans ses négociations.

Source : Tom's Hardware
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top