🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Meta décide d'autoriser le slogan "Mort à Khamenei", voilà pourquoi

09 janvier 2023 à 14h50
6
khamenei iran © © West Asia News Agency via REUTERS
© West Asia News Agency via Reuters

Le conseil de surveillance de Meta veut autoriser le slogan « Mort à Khamenei ».

L'instance de supervision y voit plutôt un cri de contestation qu'une menace de mort.

Le conseil de surveillance veut prendre en compte le contexte

Est-ce une décision qui fera date dans l'univers Meta ? Le conseil de surveillance du groupe vient en effet d'invalider la suppression d'un post Facebook utilisant le slogan « Mort à Khamenei », guide suprême et plus haute autorité politique d'Iran.

Pour cette instance indépendante, qui supervise la modération des réseaux sociaux de la firme, ce slogan refléterait plus une opposition au pouvoir en place qu'une véritable menace de mort. « Dans le contexte du post et de la situation sociale, politique et linguistique plus large en Iran, "marg bar Khamenei" doit être compris comme "à bas". C'est un slogan rhétorique et politique, pas une menace crédible », explique le conseil.

Il autorise ainsi l'utilisation de ce slogan, et demande par ailleurs à Meta d'améliorer la prise en compte du contexte dans sa politique de modération. Il souhaite par ailleurs que le réseau social définisse clairement quand ce genre de menace rhétorique contre un chef d'État est admissible.

Le difficile équilibre à maintenir pour Meta

Cette décision tombe alors que l'Iran est, depuis maintenant plusieurs mois, secoué par des manifestations d'une ampleur inédite, faisant suite à la mort de la jeune Mahsa Amini trois jours après son arrestation par la police des mœurs en septembre dernier.

Les réseaux sociaux ont plusieurs fois déjà dû arbitrer entre la régulation des appels à la violence et la libre expression de l'opposition politique. Meta est particulièrement en difficulté sur cette question, puisque le groupe de Mark Zuckerberg a pour politique de bannir les propos incitant à des violences sérieuses, tout en cherchant à limiter cette catégorie aux menaces crédibles.

Ainsi, au début de la guerre en Ukraine, Meta avait introduit une exception dans ses règles pour les menaces de mort envers Vladimir Poutine, avant de faire machine arrière quelques jours plus tard.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
nicgrover
De toute manière si le barbu décanille il sera remplacé par un autre barbu… Ils se reproduisent entre eux (intellectuellement…). Et le cerveau est de plus en plus indigent…
lightness
oui la prochaine étape, c’est meta : le bon général américain, qui décidera du droit de vie et de mort de chacun d’entre nous, là c’est la pente glissante que meta ne devrait pas franchir…
pecore
« Mort à… » cela veut bien dire qu’on souhaite la mort. Si on veut dire « à bas », on dit « à bas ».<br /> Rien ne me ferait plus plaisir que la chute du régime des mollahs mais pour être crédibles en tant que contre-exemples, les institutions occidentales ne doivent pas faire d’exception avec leurs propres règles.
cirdan
Tu as raison, tout ça est très hypocrite et le contexte actuel de très mauvaises relations entre les deux pays a surement entrainé cette décision.
norwy
Meta perd la boule et bientôt leurs victimes-clients qui leur servent d’utilisateurs.<br /> On a tellement hâte.
phoenix2
Deux poids deux mesures, et on vient donner des leçons à tout le monde, bande d’hypocrites.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Pénalités, bannissement... Voici ce que change TikTok dans sa modération
Netflix et Ubisoft offrent enfin une suite à cet excellent jeu… et elle est déjà dispo sur mobile !
Soldes Amazon : les 10 offres canons de la dernière démarque
Framework : le laptop modulaire se transforme en un projet triple-écran rétrofuturiste qui fait rêver !
Caméras de sécurité Eufy : oui Anker a menti, mais promet de faire mieux
Semi-conducteurs : les restrictions imposées par le Japon et les Pays-Bas pourraient ne pas suffire
Explorateur Windows 11 : encore des nouveautés dans la prochaine mise à jour
Amazon brade la clé USB SanDisk Ultra Dual Drive Go 128 Go à -50%
Toujours en croissance, Facebook passe un cap historique !
Haut de page