Guerre en Ukraine : Facebook autoriserait des publications contenant des propos violents à l'encontre des soldats russes

11 mars 2022 à 11h45
26
Logo Facebook © Facebook
© Meta

Une semaine après avoir été bloquée en Russie en représailles au bannissement des médias proches du pouvoir en Europe, Facebook annonce de nouvelles mesures.

Meta a confirmé que les menaces de mort et les propos violents contre les soldats russes seront autorisés, mais seulement dans une poignée de pays.

Les propos violents contre la Russie autorisés

Meta s’assouplit en raison de la guerre en Ukraine. La maison-mère de Facebook et Instagram a annoncé ce jeudi 10 mars faire quelques exceptions quant à son règlement en autorisant des publications contenant des propos violents à l’encontre des soldats russes. Andy Stone, responsable de la communication de Meta, a précisé que l’entreprise va faire preuve « d'indulgence pour des formes d'expression politique qui enfreindraient normalement les règles sur les discours violents telles que "mort aux envahisseurs russes". Cependant nous continuons de ne pas autoriser des appels crédibles à la violence contre des civils russes ».

Une déclaration qui intervient après qu’une enquête de Reuters, citant des mails de modérateurs du géant des réseaux sociaux, a révélé que l’entreprise allait autoriser les menaces de mort envers Vladimir Poutine et le président biélorusse Alexander Lukashenko. La mise à jour du règlement s'applique uniquement à l'Arménie, l'Azerbaïdjan, l'Estonie, la Géorgie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Russie, la Slovaquie et l'Ukraine.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
18
Bombing_Basta
« C’est de mauvaise guerre »
chinou51
En gros, tout pour attiser la guerre dans les pays aux alentours de la Russie. Merci Meta(et surtout les E.U!)
LeVendangeurMasque
Oui chacun sait qu’il y a de la bonne haine et de la mauvaise…
neaufles
Débile,comme toujours avec facebook
_Troll
Comme beaucoup le disent sur ce forum, Facebook est chez lui, il fait se qu’il veux, il y a des condition d’utilisation qu’on a signe. Trump est banni mais l’appel a la violence et aux meurtre de soldats est autorise et encourager. Moi, j’aimerais savoir ce qui ce passerait si Clubic, par exxenple, autorisait aussi des propos similaires sur son forum ? Il y aurait aucune condamnation penale pour Clubic ?
paulposition
Les appels a la haine et au meurtre sont interdits par la loi, en France, et pour tout le monde; Facebook montre avec cette decision que le profit passe avant tout, que c’est une énorme connerie, mais qu’attendre d’autre de sa part
_Troll
Les appels a la haine, pour Facebook, c’est une connerie, pour une autre entreprise, c’est une condamnations penale.
nicgrover
« les menaces de mort et les propos violents » deviendraient-ils le fond de commerce de mark…<br /> L’argent n’a pas d’odeur sauf pour lui, c’est une odeur de sainteté…
KlingonBrain
Les appels a la haine et au meurtre sont interdits par la loi, en France, et pour tout le monde; Facebook montre avec cette decision que le profit passe avant tout, que c’est une énorme connerie, mais qu’attendre d’autre de sa part <br /> Des postes ont été supprimé, dont un des miens. Et je ne vois pas ce que j’ai pu écrire qui relève de la haine ou de l’appel au meurtre. Sauf à vouloir en faire une interpretation hâtive et très mal comprise.<br /> Pour résumer, je ne fait que souligner le côté ubuesque d’avoir d’un côté un dirigeant qui élimine ses ennemis et déclenche des guerres et de l’autre côté, le fait que toi, citoyen d’un pays libre, tu ne peux même pas lui souhaiter du mal, ni même parler de la Russie comme d’un ennemi quand bien même Poutine parle de nous comme des ennemi et qu’il a sous entendu la possibilité d’emploi de leur arme nucléaire.<br /> Pour être clair, ca ne veut absolument pas dire que je le fait, ni que j’incite quiconque à le faire. Et encore moins une quelconque haine de personnes d’origine Russe.<br /> Juste que je trouve amusant ou plutôt inquiétant que (nonobstant la légalité des pays) ce soit de plus en plus des très grandes entreprises multinationales qui décident de ce que des citoyens ont le droit de dire sur ce qui est devenu la place publique moderne ou le bistrot moderne.
Nmut
KlingonBrain:<br /> Sauf à vouloir en faire une interpretation hâtive et très mal comprise.<br /> Si le modo a mal interprété, il n’y a pas de raison que cela soit la même chose pour d’autre! <br /> KlingonBrain:<br /> citoyen d’un pays libre<br /> On ne parle pas du droit d’expression que tu as pleinement (tu peux manifester et hurler ta haine, si c’est sans violence ni insultes, c’est sans problème en France) et des écrits sur un média qui a des conditions d’utilisation et une « éthique » propre (on le voit bien extensible et partiale ici), pour moi il n’y a pas de problème. Cette autorisation ne me convient pas, je n’utiliserai plus FB, c’est tout.
juju251
_Troll:<br /> Les appels a la haine, pour Facebook, c’est une connerie, pour une autre entreprise, c’est une condamnations penale.<br /> Les modérateurs de Clubic ne sont pas des juges.<br /> Nous n’avons pas le pouvoir de les condamner pénalement (oui, c’est évident, mais bon, ça va mieux en le disant visiblement).
KlingonBrain
Cette autorisation ne me convient pas, je n’utiliserai plus FB, c’est tout.<br /> Cela ne revient t’il pas à se rassurer en disant qu’on pourra toujours faire usage de la liberté d’expression au fond d’un bois en parlant à la souche d’un arbre ?<br /> et des écrits sur un média qui a des conditions d’utilisation et une « éthique » propre<br /> Il faut réaliser qu’a partir du moment ou l’on parle de plateformes qui comptent des millions d’abonnés, comme Facebook, twitter ou Youtube, ces « conditions d’utilisations » ont une influence sur les idées et partant de la, elles ont une influence sur la démocratie. Parce que c’est la ou discutent les gens que se trouve la « place publique moderne ».<br /> Je ne prétends pas que ce soit un débat simple, ni que la solution soit évidente, comme de laisser tout dire sans aucun contrôle. Juste qu’il pourrait y avoir des conséquences sournoises à laisser des multinationales y répondre à la place des élus du peuple. Et cela qui plus est avec de plus en plus des algorithmes qui décident sans aucun contrôle de la justice de ce qui peut être dit, mais aussi et surtout, de quel contenu est mis en avant plutôt que tel autre.
Nmut
KlingonBrain:<br /> Cela ne revient t’il pas à se rassurer en disant qu’on pourra toujours faire usage de la liberté d’expression au fond d’un bois en parlant à la souche d’un arbre ?<br /> Certes, mais il y a toujours de multiples choix en lisse, si FB ne te convient pas, tu as encore Twitter, et si ce n’est toujours pas bon, tu as « Truth Social »!<br /> KlingonBrain:<br /> Il faut réaliser qu’a partir du moment ou l’on parle de plateformes qui comptent des millions d’abonnés, comme Facebook, twitter ou Youtube, ces « conditions d’utilisations » ont une influence sur les idées et partant de la, elles ont une influence sur la démocratie. Parce que c’est la ou discutent les gens que se trouve la « place publique moderne ».<br /> Oui, j’admets que c’est un gros risque. Mais les conditions d’utilisation ne semblent pas pour l’instant cacher de loups et on sait ou l’on va. Et il reste tout de même différents partis politiques et contre-pouvoirs qui restent, en tout cas en France, efficaces.
rexxie
Neutralité du web qu’ils disaient dans mon temps… une époque révolue faut croire…
Francis7
Les militaires font leur métier : faire la guerre, c’est ce que beaucoup souhaitent et attendent depuis longtemps.<br /> Mais quand ils se mettent à abattre des civils et pilonner des hôpitaux et des écoles, ce n’est plus la même chose à notre époque.<br /> D’où le débordement d’émotions aux portes de l’occident.
Palou
juju251:<br /> Les modérateurs de Clubic ne sont pas des juges.<br /> Nous n’avons pas le pouvoir de les condamner pénalement<br /> et je rajouterai que la France n’a pas les moyens légaux pour condamner FB au niveau international
Bombing_Basta
En temps de guerre, tuer un soldat ennemi est un meurtre maintenant ?<br /> Entre 40 et 44, les résistants (venus de toute l’Europe) étaient des meurtriers, ou des combatants pour la liberté ?<br /> Leur appels à « tuer l’envahisseur », à lui faire la misère par tous les moyens, c’était répréhensible ?<br /> Que ça passe par facebook et non par la radio ou des tracts dans la rue change-t-il quelque-chose ?
_Troll
Je ne suis mal expliquer dans mon message. Je ne voulais pas parler de la moderation ou des moderateurs. Je voulais dire que Facebook fait apprement de l appel a la haine sans aucune condamnation legale, ce que ne pourrait pas se permetre une entreprise de taille plus modeste.
_Troll
Les USA ne sont pas en guerre. Donc oui, c est un appel a la haine et au meurtre.
Bombing_Basta
Ce sont des américains qui écrivent ?<br /> Les fabricants des rotatives, émetteurs et postes radios, étaient-ils des appels au meurtristes ?
KlingonBrain
Certes, mais il y a toujours de multiples choix en lisse, si FB ne te convient pas, tu as encore Twitter, et si ce n’est toujours pas bon, tu as « Truth Social »!<br /> En même temps, ça ne fait quand même pas beaucoup d’alternatives.<br /> Et surtout, ils sont issus plus ou moins du même pays, donc avec une vision culturelle similaire de ce qui doit être censuré.<br /> Par exemple, un français sera choqué par un enfant jouant avec un fusil. L’américain par un tableau comme « La Liberté guidant le peuple ».<br /> La question est de savoir lequel impose sa vision du politiquement correct à l’autre. Et la pratique finit même parfois de façon plus caricaturale encore quand ça se termine par des algos "intelligence artificielle MATCH « seins » =&gt; strike ".<br /> Quand à des réseaux comme « Truth Social », le risque n’est t’il pas d’aboutir à des réseaux plus ou moins partisans d’un camp politique, qui au lieu d’échanger se conforteront chacun dans leur propre propagande idéologique ?<br /> Oui, j’admets que c’est un gros risque. Mais les conditions d’utilisation ne semblent pas pour l’instant cacher de loups et on sait ou l’on va. Et il reste tout de même différents partis politiques et contre-pouvoirs qui restent, en tout cas en France, efficaces.<br /> J’ai bien peur hélas que les conditions générales ne soient qu’une infime partie du problème.<br /> Devant les problèmes extrêmement complexes qui se posent dans cette nouvelle société de l’information, les démocraties sont tombé dans l’écueil de la facilité : laisser les multinationales se démerder avec tout ça et quelque part, les laisser dicter les règles de ce nouveau monde.<br /> Mais c’est une grave erreur, car cela est lourd de conséquences.
Bondamanmanw
Tu as déjà vu une guerre propre.
Francis7
On parle d’appel au meurtre de militaires russes. Je ne suis pas dans le camps russe ni dans aucun.<br /> Mais si les civils sont armés, ils deviennent des militaires qu’il faut tuer.<br /> C’est une escalade.
Savysan
Pour moi, l’appel à la violence doit être à peu près la seule exception à la liberté d’expression, particulièrement si on veut forcer les gens à s’adapter au nouveau paradigme d’internet et à monter en niveau critique. Mais ces règles doivent être absolues : un appel à la violence est un appel à la violence, aucune exception.<br /> C’est facile (et plaisant pour les sociopathes) de dire que Poutine est méchant donc qu’on a le droit d’appeler à la violence à son encontre, et les plus tarés ajoutent souvent que si on conteste ce point de vue, on est du côté de Poutine, et que donc… on mérite aussi de se faire tuer, vous avez compris.<br /> L’amoralité justifiée par la morale, un classique trotskiste.
Atlas_78
Idem !.. Mêmes propos, même punition !!!
yam103
L’information vient de tomber de manière officielle sur le site de gosuslugi, Instagram va être coupé en Russie, à cause ce laxisme d’appel à la haine envers les russes.<br /> Facebook ne fonctionnait plus très bien depuis quelques jours.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Huawei AppGallery : une faille vous permet de télécharger gratuitement des applications payantes
Google Photos : vous pouvez enfin supprimer les photos directement d'un album, mais il y a un hic
WhatsApp : les fonctionnalités de la future offre premium commencent à prendre forme
Après la Russie, Google bloque également les mises à jour d'applications payantes en Biélorussie
Instagram a changé son logo, vous non plus vous n’aviez pas remarqué ?
Apple rate de peu le 1er avril avec sa nouvelle politique concernant les abonnements sur l'App Store
Surprise ! Elon Musk laisse entendre qu'il pourrait racheter Twitter, mais pour moins cher
Uber Eats se fait un petit festin de nouvelles fonctionnalités alléchantes
Apple vous donne plus de contrôle sur son application Podcasts
Plus de 1,5 million d'applications sur l'App Store et le Google Play Store n'auraient plus reçu de mise à jour
Haut de page