Le yuan numérique est (pour l'instant) un échec : de mauvais augure pour l'euro numérique ?

30 décembre 2022 à 10h05
28
Yuan numérique
© Millenius / Shutterstock

En circulation depuis maintenant deux ans, le yuan numérique est pour le moment un échec en Chine.

Selon un ancien officiel de la Banque populaire de Chine, le e-yuan n'aurait pas encore rencontré son public au sein de l'Empire du Milieu.

Une circulation cumulée d'à peine 14 milliards de dollars

C'est pendant une conférence organisée en collaboration avec l'université Tsinghua sur la finance numérique qu'est intervenu Xie Ping, ancien haut fonctionnaire de la Banque centrale chinoise.

Dans ses propos rapportés par le média Caixin et dont l'agence Reuters se fait l'écho, le yuan numérique, mis à l'essai dans plusieurs villes et provinces du pays, est pour le moment boudé par la population. Les chiffres présentés montrent selon lui que « l'utilisation a été basse et très inefficace ».

« La circulation cumulée du yuan numérique au cours des deux années du procès n'a été que de 100 milliards de yuans (14 milliards de dollars) », a-t-il ajouté. Pas de quoi peser dans un pays dont le PIB s'élevait l'an dernier à 17 730 milliards de dollars.

Le terrain est déjà occupé par le liquide et les cartes bancaires

Il faut dire que l'horizon des moyens de paiement semble pour le moment bouché pour cet outil de transaction. Comme l'explique Xie Ping, « le liquide, les cartes bancaires et les mécanismes de paiement tiers en Chine [ndrl : comme Alipay] ont formé une structure de marché des paiements qui a répondu aux besoins de consommation quotidiens ».

Dans ces conditions, le e-yuan apparaît comme un objet assez superflu pour les consommateurs, le fruit d'une volonté politique hors-sol dont les bénéfices sont assez maigres. Les possibilités offertes par le yuan numérique sont en effet assez faibles.

Il n'offre ainsi que peu de services par rapport à un Alipay qui avait lui aussi fait irruption au milieu du duopole formé par le cash et la monnaie scripturale, et s'était fait une place en permettant à l'usager d'accéder à des services d'assurance, d'investissement ou de prêt à la consommation.

Remplacer le Bitcoin en Europe et en Chine

Les autorités européennes devraient analyser ce début difficile dans le détail. L'Union européenne veut en effet elle aussi, dans les années à venir, mettre sur le marché son propre euro numérique. Elle est motivée en ce sens, comme l'est Pékin, par l'essor des crypto-monnaies, qu'elle voit comme un rival illégitime à son monopole d'émission monétaire. Sont notamment dans son viseur les stablecoins tels que l'USDT ou l'UDSC.

Et comme on peut le lire dans l'un des documents produits par les instances de Bruxelles, il s'agira d'abord « de préserver le rôle de la monnaie publique comme point d’ancrage monétaire du système de paiement ».

Mais si la volonté de garder en main une compétence régalienne est compréhensible, il n'en reste pas moins que l'efficacité de l'outil sera corrélée à l'ampleur de son adoption. Or, comme on le voit avec l'exemple chinois, la monnaie numérique gouvernementale offre assez peu d'incitations et subsiste reléguée à l'arrière-fond du portefeuille national.

Une monnaie sans les avantages de la crypto ni de l'argent courant

Quand on regarde le détail, on comprend rapidement la réaction du public. La monnaie numérique, en tant que « crypto-monnaie étatique », s'appuie sur la blockchain. Comme pour toutes ces monnaies (à l'exception de projets tels que le Monero), il est techniquement possible de retracer l'ensemble des transactions effectuées par une unité, et par conséquent, de mettre à nu le propriétaire. C'est l'inverse donc du liquide, et cela reste même éloigné des monnaies scripturales, les banques étant légalement tenues au secret, hors demande expresse et limitée de la justice.

Si la question de la vie privée est importante, la monnaie numérique est aussi moins pratique que les moyens de paiement traditionnels. Elle ne peut ainsi pas être accumulée pour donner naissance à travers les intérêts à une rémunération. Pire, elle peut aussi, selon la volonté de l'institution d'émission, être programmée pour des utilisations bien précises (comme dans le cas d'aide sociale), ou même être dotée d'une date d'expiration après laquelle les unités non consommées par des transactions deviendraient inutilisables. Des écueils bien solides que l'Union européenne devra prendre en compte.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
17
Iceslash
La monnaie numérique n’a que des limitations actuellement ! L’argent a-t-elle une odeur que le monde ne peut s’en passer?
lefranstalige
Excellente nouvelle!!!<br /> Ces monnaies digitales « CBDC » sont un moyen de control de la population contre lequel il faut absolument résister.<br /> Ceux qui y voient une alternative régulée à Bitcoin n’ont rien compris.<br /> Avec les CBDC, les gens seront traqués comme jamais. C’est un super outil pour les gouvernements mais avec un prix à payer énorme en termes de libertés pour les gens.<br /> D’ailleurs, je n’imagine pas que le passage d’une monnaie classique passe à sa version digitale par choix mais par la force, par l’obligation des pouvoirs en place.<br /> Ceux qui estiment que la sécurité (illusoire) que ces CBDC pourrait donner en échange du bout de liberté qu’ils perdent en échangent devraient y réfléchir à deux fois.<br /> 1984 de G. Orwell est bien plus présent qu’on ne le pense!
a-snowboard
Parce qu’avec ta CB t’es pas traqué peut être ?<br /> Parce qu’avec le bitcoin t’es pas traqué ? Il y a eu un article l’autre jour avec l’arrestation de certains de la mafia qui utilisé des cryptomonnaies…<br /> Ce qui va faire la différente, c’est une indépendance justicière forte. Et des saisies/vérifications qui ne pourront se faire qu’avec l’accord de la justice.
g-m1n1
Jamais compris l’intérêt d’un e-Yuan ou e-€.
Neustrie
Bien sûr que l’on est traqué, mais c’est différent, avec une monnaie numérique, on est pieds et poings liés. Exemple, je refuse d’être vacciné (actualité récente), on ferme mon compte pour m’obliger à le faire, il y a plein d’autres exemples à donner, cet argent numérique sera contrôlé par l’état, il ne faut pas l’oublier, c’est notre liberté qui sera jetée à la poubelle.
toast
Avec le BTC tu es traqué, mais ce n’est pas le principal point ici.<br /> BTC est non censurable, décentralisé et la politique monétaire est écrite, à terme déflationniste et quasi hors contrôle humain.<br /> Avec les MNBC (ou CBDC), on passe au niveau supérieur en terme de contrôle :<br /> Déjà, avec Tracfin, tu peux te voir un virement bloqué parce que suspicieux au regard du contrôle bancaire, et on parle de sommes pas délirante ici. Avec les MNBC, le contrôle peut passer au niveau des gouvernements et non des banques et un quidam peut se voir interdit de transférer son argent.<br /> Les MNBC sont programmables et comme indiqué dans l’article on peut les cibler à un usage précis. Aide sociale, ok, mais uniquement si l’argent est destiné à un but précis (fini, les polémiques, souvent fausses, des allocation rentrée scolaire qui partent dans des TV 4K). Pas sûr qu’on apprécie.<br /> Les banques centrales ont un contrôle complet de la politique monétaire et n’ont plus besoin de passer par les banques pour l’impression monétaire (ce qui passe par le crédit à l’heure actuelle). Elles peuvent faire tourner la planche à billet à volonté.<br /> Le BTC n’a jamais eu pour objectif de masquer les transactions, mais bien de rendre le système monétaire indépendant de décisions humaines, changeantes et fluctuantes, et pas toujours dans l’intérêt de tous.<br /> À mon sens, les MNBC sont loin d’être une bonne chose pour nous tous.
Werehog
Quand on pense au « problème » des allocations de rentrée qui ne sont pas utilisées pour leurs fins , je ne comprends pas qu’on n’ait toujours pas un système comme les tickets resto. Avec un ticket resto tu es relativement bien contrôlé dans son utilisation (alimentaire), c’est pas parfait mais ça limite les débordements. On pourrait très bien faire les allocations de rentrée comme ça par exemple. C’est à la portée informatique de n’importe quelle chaîne de magasins de contrôler qu’un produit peut être payé avec un bon bien précis.
Bombing_Basta
La monnaie numérique existe déjà, c’est quand on paye avec sa carte, son téléphone, par virement…<br /> Y’a que du numérique dans ces cas là.<br /> C’est complètement absurde de vouloir refaire la roue.<br /> Tu m’étonnes que ça prend pas, c’est incompréhensible pour l’utilisateur.
lefranstalige
Les CBDC ne visent pas à remplacer ta CB mais ton cash… quant à Bitcoin, il y a l’aspect tracking mais l’aspect rejet de la transaction. Les CBDC permettront de definir les transactions qui seront acceptées ou non et même de saisir les fonds. Pas avec Bitcoin. En plus la couche transactionnelle de Bitcoin (Layer2 comme Lightning Network) rend la tracabilité beaucoup plus difficile.
lefranstalige
Tu ne comprends pas comment la monnaie fonctionne aujourd’hui, comment elle est créée, comment les banques fonctionnent pour gérer les flux d’argent ou comment fonctionne le système de recentrage des transactions par cartes . Ce n’ai pas grave mais je t’invite à essayer de comprendre.<br /> Il y a bien une différence entre ton euro d’aujourd’hui et un « euro numérique ».<br /> Ça demande du temps pour l’expliquer et je ne l’ai pas en ce moment. Mais Google pourra aider.
toast
Tout dépend de la volonté et de l’orientation finale des aides sociales.<br /> Si elles sont vues (côté gouvernement) comme des soutiens à la consommation et à la croissance, leur affectation finale n’est pas si importante et contrôler les achats n’est pas indispensable. Les donner à des moments clés de la vie permet de soutenir une communication compréhensible plutôt que de balancer 200 euros comme ça « juste pour le fun » à n’importe quel moment de la vie.<br /> Ça peut être également considéré comme un réel coup de pouce à un moment où on sait que les ménages vont avoir des dépenses supplémentaires.<br /> Dans le cas précis de l’allocation rentrée, le contrôle deviendrait une vrai usine à gaz :<br /> Est-ce que acheter de la nourriture n’est pas une bonne façon de commencer l’année scolaire ? Étudier le ventre plein semble plus efficace.<br /> Acheter une tablette peut-il être vu comme une bonne chose. Un accès à l’information dans un foyer où il n’y a peut-être pas d’ordinateur peut être pratique<br /> L’achat de vêtements : Doit-on limiter à des marques « low cost » et bannir les Nike, Adidas, etc ?<br /> Limiter à des fournitures purement scolaire n’est peut-être pas judicieux. La famille réutilise peut-être des stylos/compas/trousses/cartables… de l’année dernière ou d’autres gamins.<br /> C’est beaucoup trop complexe et ça soulève l’éternel problème des libertés individuelles que beaucoup voient se restreindre de plus en plus (pas de débat ici, juste une constatation, pas un avis personnel).<br /> Les MNBC permettront à coup sûr un contrôle plus important, ce qui ne veut pas dire qu’il sera appliqué. Par contre, as-ton envie de vivre avec cette éternelle épée de Damocles au dessus de nos têtes ? Comment seront les gouvernements dans 100 ans ?
Bombing_Basta
Je parle du point de vue de l’utilisateur.<br /> Quel est l’apport d’une monnaie « numérique » par rapport à une monnaie qui est déjà largement numérisée ?<br /> Réponse, aucun.<br /> L’utilisateur, il veux juste pouvoir payer avec son moyen de paiement préféré/adapté.
toast
Ça dépend où tu te places :<br /> La monnaie numérique apporte deux choses importantes :<br /> Un regain de contrôle sur son émission depuis la banque centrale<br /> Une « programmabilité » que ne permettent pas les échanges numérisés.<br /> Mais côté utilisateur, tu as raison, pas de changement notable de prime abord.<br /> Par contre, si un gouvernement décide de remplacer les cartes de paiement par un wallet numérique, tu n’auras pas à choisir ce que tu veux utiliser.
Feladan
Exemple, je refuse d’être vacciné (actualité récente), on ferme mon compte pour m’obliger à le faire, il y a plein d’autres exemples à donner,<br /> Un exemple réaliste sinon ?<br /> Non car sans vouloir t’offenser, ton exemple :<br /> soit tu te trouve dans un pays comme la France, qui excuse moi du peu, a environ une chance sur des millions de réaliser ton exemple, nous ne somme pas dans une dictature ou un régime autoritaire<br /> soit tu te trouves dans un pays où le processus pourrait être facilement en place, et fort à parier qu’ils peuvent déjà saisir ton compte en banque.<br /> Même question pour le coup des « liberté qui sera jetée à la poubelle ». Des exemples réalistes ?<br /> Je sais que ça va en choquer certains, mais l’appel à la terreur par des exemples sorties du chapeau, n’est pas un argument tenable, c’est un sophisme. Toi qui parle d’évènement récent, justement, la vaccination, le passe sanitaire et l’état d’urgence. On ne compte plus le nombre de personne qui inventaient des théories type « on sera fliqué, on t’interdira de rentrer pour aller voter, l’état d’urgence ne sera jamais levé » et tout plein de chose basées sur la peur.<br /> Force est de constater que pas beaucoup se sont réalisées (aucunes) et que peu de ces personnes (aucunes) sont venues dire « j’ai eu tort »
bennukem
Tout le monde utilise déjà wechat en Chine. Même le petit stand du marché xyz.
lefranstalige
L’utilisateur n’a aucun intérêt à avoir des monnaies fiat digitales.<br /> Les banques centrales essayeront de vendre le concept en mettant en avant la lutte contre le financement du terrorisme et la lutte contre le blanchiment d’argent (alors que ce ne va rien empêcher du tout mais les gens gobent n’importe quoi quand on leur fait peur) ou peut-être qu’il sera techniquement possible pour une banque centrale donner de l’argent directement aux gens (lol)… mais concrètement, l’utilisateur n’y gagne rien.<br /> Par contre les gouvernements pourront savoir en temps réel ce que chacun a et fait de son argent et tout arrêter à n’importe quel moment alors qu’aujourd’hui, il faut passer par des demandes aux banques.
lefranstalige
Attention avec les arguments du type « on peut avoir confiance, on n’est pas dans une dictature ». On n’est pas dans une dictature aujourd’hui. On ne sait pas demain. Les lois qui passent aujourd’hui seront utilisées par les gouvernements de demain.<br /> Le Canada est une démocratie et pourtant ces dernières années, leur gouvernement frise avec des règles très autoritaires (ex: gèle des comptes de manifestants anti-COVID sans procès).
Neustrie
Force est de constater que pas beaucoup se sont réalisées (aucunes) c’est trop récent, tu connais l’expérience de la grenouille dans l’eau chaude qui s’échappe parce qu’elle se brûle, mais en la mettant dans l’eau froide et en faisant chauffer doucement, elle ne bouge pas ? On est la grenouille, je n’ai absolument pas confiance en ces gens qui nous gouvernent. Machiavel : celui qui contrôle la Peur des gens devient le maître de leurs âmes
gemini7
L’euro numérique ne va pas changer grand-chose à ceux, qui ne voit leur argent que par voie de carte de débit.<br /> En Belgique, je paye tout comme ça, avec ma carte de débit (Bancontact), seuls les taxis préfèrent l’argent liquide et quelques autres qui ne veulent pas, car ils veulent la possibilité de ne pas devoir tout déclarer.<br /> Un simple exemple du contrôle déjà existant avec l’argent liquide…<br /> "Un jour, je viens déposer 1000€ sur mon compte courant, l’employée, me dit : « Quoi, vous venez déposer mille euros en liquide, comme ça, j’ai d’abord crû qu’elle était un peu stupide, à me poser des questions pareilles, 'fin bref, elle me dit qu’elle va faire un rapport aux finances, je lui ai répondu que c’était un prêt de ma sœur, pour payer mes impôts, elle me répond qu’elle n’en sait rien, que ça peut être du noir, je lui ai répondu, c’est ça, fait ton bête papier, ‹ balance › (chuchoté) et je me suis barré, en claquant la porte »<br /> Alors, après cette expérience qui s’est bien mal passée, il y a des commentaires concernés, par notre liberté, à ces personnes, je réponds que l’on est déjà contrôlé, pour ce qu’on fait avec nos « cacahuètes », et le gouvernement ou la justice, peuvent vous mettre sous tutelle, saisir votre argent, faire des retenues sur salaires, et, j’en passe et des meilleures, bien sûr, je parle pour la Belgique, et en France ? C’est comment ?
lefranstalige
C’est « juste » un moyen encore plus facile de contrôler les gens. Oui, les banques peuvent bloquer l’accès à tes comptes. Mais demain, avec les CBDC, ça sera encore plus intrusif.<br /> Il faut aller vers plus de libertés et pas plus de contrôles.<br /> Si demain, on a un facho au pouvoir, un ecolo extrémiste ou un autre du genre pas très ouvert d’esprit, tu n’auras même plus la possibilité de quitter le pays avec ton argent. On pourra tout te bloquer. Avec du cash, tu peux encore partir avec un petit quelque chose.<br /> En Italie, ils ont choisi l’extrême droite cette année. La Pologne et la Hongrie l’ont déjà embrassée il y a un petit temps. En France, on y est presque. Le Nord de la Belgique y est déjà en plein dedans.<br /> Avec des moyens qu’offrent les CBDC aux gouvernements, ça peut vraiment mal tourner… Faut vraiment resister.
mymybib
Si tu fais allusion au convoi de la liberté, le mouvement était noyauté par l’extrême-droite et des groupes paramilitaries. Tu n’as pas du lire la presse locale.
mymybib
« Pire, elle peut aussi, selon la volonté de l’institution d’émission, être programmée pour des utilisations bien précises (comme dans le cas d’aide sociale), ou même être dotée d’une date d’expiration après laquelle les unités non consommées par des transactions deviendraient inutilisables. »<br /> Au contraire c’est géniale. Chaque année nous avons le psychodrame de l’allocation rentrée. Avec cette technologie plus de problème - attention, je suis contre le fléchage de cette dépense -.<br /> Des euro avec une DLC ? Super pour un plan de relance ciblé. Je ne sais si cela à un intérêt économique mais si c’est le cas c’est bien d’avoir cette possibilité.<br /> Idem pour les euro géolocalisés, qui ne peuvent circuler que dans un espace restreint. Les défenseurs des monnaies locales, comme le gonette, devraient être content.<br /> Le principe de l’argent programmable, au service de l’économie, du social et de l’écologie, pourrait être une sacrée avancée. Reste à savoir qui prend les décisions et sur quelles bases. Cela pourrait être une avancée majeur.<br /> Et puis il faut bien s’attaquer au problème du cash, une monnaie qui coûte trop cher et fait trop de pollution et qui permet trop de traffic. Sans mettre en péril les populations qui ne survivent en marge de la société, avec des gardes fou sur la vie privée.<br /> Un problème compliqué et un euro numérique bien fait, bien pensé pourrait être un début de solution. Actuellement le projet est très flou et ne semble répondre à aucune des problématiques. Mais rejeter la technologie en bloc, sans discussion de fond, c’est comme refuser les emails par rapports au courrier.
gemini7
lefranstalige:<br /> C’est « juste » un moyen encore plus facile de contrôler les gens. Oui, les banques peuvent bloquer l’accès à tes comptes. Mais demain, avec les CBDC, ça sera encore plus intrusif.<br /> Il faut aller vers plus de libertés et pas plus de contrôles.<br /> Si ça tourne dans ce sens-là, les gens se mettront en grève générale, et tout s’arrêteras, regardes ce qui s’est passé en France avec les gilets jaunes !<br /> Et si ça devient une dictature d’extrême droite, ou d’extrême gauche, on aura, de toute façon, plus de liberté d’expression, donc comme en Chine ou en Russie, ou soit tu la fermeras, soit tu vas en prison, soit au « goulag », pour finir, la Russie sous Poutine, c’est, tu dis le mot « guerre » tu valses au goulag pour 15 ans, tu désertes, tu te retrouves en prison pour quinze ans.<br /> Et en plus, il se comporte, comme un facho, c’est donc chez lui, qu’il aurait dû faire le « ménage ».
Joeee
a-snowboard:<br /> Parce qu’avec ta CB t’es pas traqué peut être ?<br /> Il y a toujours comme porte de sortie le liquide même si c’est de moins en moins à la mode. Il est en général possible de tirer de l’argent puis ensuite payer en espèce pour être moins tracké
micquer2
aujourdhui tu peux retirer du liquide ( du CASH ) et tu en fais ce que tu veux<br /> demain avec ta monnaie digitale ( appellee CBDC) tu pourras etre INTERDIT de depenser ton fric etc …
micquer2
inroyable ton histoire d’tre FLICKE par ta banque ’ de merde ou de belgique ???) pour un depot en cash de 1000€<br /> en france aux distributeurs on peut sortir 2000€ en cash tous les 3 jours au LCL !!!
Blackalf
Déposer du cash au guichet et en retirer aux distributeurs avec certaines limites, ce n’est pas du tout la même chose. <br /> Sinon, un exemple ne fait pas une généralité, j’ai déposé plus d’une fois des sommes importantes en liquide (souvent pour avoir vendu une voiture ou une moto, et ça a été jusqu’à 6.000 €) à ma banque sans aucun souci ni question.<br /> En Belgique il n’y a pas de limite aux dépôts, mais :<br /> Y a-t-il un maximum pour déposer de l’argent ?<br /> Non, il n’existe pas de limite générale au-delà de laquelle les banques refuseraient d’accepter un dépôt en espèces. Chaque cas doit être examiné individuellement.<br /> Si vous voulez déposer quelques milliers d’euros, cela ne posera généralement pas de problème. Par contre, si vous voulez déposer des sommes beaucoup plus importantes ou que vous déposez plusieurs petites sommes successivement qui s’additionnent pour former une somme importante, la banque peut commencer à (se) poser des questions.<br /> Source : Test-Achats.be<br /> gemini7:<br /> le gouvernement ou la justice, peuvent vous mettre sous tutelle, saisir votre argent, faire des retenues sur salaires, et, j’en passe et des meilleures<br /> En oubliant de préciser que si tout ça est effectivement possible, c’est toujours dans des circonstances bien précises. Si ton argent résulte d’un trafic illégal, normal qu’il soit saisi par la justice. Si tu ne rembourses pas un prêt que tu as contracté, normal aussi que tu ais une saisie sur salaire, c’est d’ailleurs indiqué dans tous les contrats (pour ceux qui les lisent avant de les signer…).
Palou
micquer2:<br /> en france aux distributeurs on peut sortir 2000€ en cash tous les 3 jours au LCL<br /> Ce n’est pas aussi simple, cela dépend surtout de quelle CB tu possèdes (et de tes revenus évidemment avec la cotisation qui est différente) :<br /> image787×576 34.6 KB<br />
Feladan
Je n’ai jamais dis qu’il faut « avoir confiance nous ne seront jamais dans une dictature », attention à ne pas déformer les propos.<br /> Je ne faisais que critiquer les argumentaires basés sur de la peur irréalisable en l’état, de par notre culture. Et qui le seront également sur le court terme.<br /> De plus, si je devais poser un curseur entre la probabilité que tous les exemples basé sur l’appel à la peur se produisent, et l’argument « on peut avoir confiance » (si je devais en choisi un), cela pencherait nettement plus vers le second.<br /> Pour finir, lorsque nous seront dans « une dictature », comme tu aimes bien employer ce mot, ne t’inquiètes pas, ils seront mettre en place en amont les règles qui leur vont bien.<br /> Conclusion, je retombe sur mes pattes : le sophisme d’appel à la peur, n’est PAS un argument tenable. Et et mon discours et suffisant à lui même, comme il était uniquement de dire que ce type de raisonnement est fallacieux.<br /> Concernant tes règles « très autoritaires », il serait plutôt bon d’argumenter sur le bien fondés des blocages, déclencheur de ces fameuses « règles », plutôt que d’argumenter sur les moyens de s’en défaire. Il s’agissait d’un moyen de pression et de répression potentiel comme un autre.<br /> Qu’aurais-tu fais ? Tu aurais fait partir manu militari ? A un moment, quand des choses illégales et contraignantes sont réalisées, que fais-tu pour les dissiper sans avoir des mesures frisant avec le « très autoritaire » ? Personnellement, je ne vois pas.
Feladan
Neustrie:<br /> Force est de constater que pas beaucoup se sont réalisées (aucunes) c’est trop récent<br /> Je constate que tu ne t’es pas aventuré à répondre à mes questions et me donner des exemples réalisables ou qui se sont réalisés. C’est étonnant )<br /> Ta réponse est également un sophisme: puisque cela ne se produit pas (jamais), plutôt que de reconnaitre avoir tort, on prétend qu’il faut encore attendre. Navré, mais sortir une métaphore n’est pas suffisant.<br /> Que tu n’aies pas confiance, c’est ton droit le plus strict. En revanche, on voit dans ton discours que tu es bien plus dans l’émotionnel que dans le pragmatisme.<br /> D’ailleurs, je n’ai pas bien compris ce qui est « trop récent ». Cette news ? Ou tous les appels à la terreur que j’ai lu sur divers sujet ? Car la plupart (état d’urgence, pass sanitaire, etc) ne peuvent plus se réaliser, comme les dispositions sont supprimés. Attendre ne servira à rien.<br /> En revanche, comme dit, il n’y a pas beaucoup qui s’aventurent à reconnaitre qu’ils avaient faux
lefranstalige
gemini7:<br /> Si ça tourne dans ce sens-là, les gens se mettront en grève générale, et tout s’arrêteras, regardes ce qui s’est passé en France avec les gilets jaunes !<br /> Les gens dans nos démocratie sont des moutons. Il suffit de leur dire que c’est pour lutter contre le financement du terrorisme, contre le blanchiment d’argent ou pour mieux taxer les riches et ils goberont tout ce que tu veux.<br /> Les gens aujourd’hui sacrifient volontier un peu de liberté pour un peu de (sentiments de) sécurité.
Palou
lefranstalige:<br /> Les gens dans nos démocratie sont des moutons.<br /> Il faut leur donner du foot à la télé et ils ne verront pas la misère ou le viol en direct en bas de chez eux… porca miseria !
Blackalf
lefranstalige:<br /> Les gens aujourd’hui sacrifient volontier un peu de liberté pour un peu de (sentiments de) sécurité.<br /> Bel exemple de phrase toute faite. Mais en quoi est-ce négatif, en considérant que trop de liberté engendrerait très probablement moins de sécurité ?<br /> Ce ne sont pas les exemples qui manquent pour prouver que sans règles ni encadrement, les gens ont très vite tendance à faire n’importe quoi, au détriment bien entendu d’autres personnes.
tfpsly
Blackalf:<br /> Bel exemple de phrase toute faite. Mais en quoi est-ce négatif, en considérant que trop de liberté engendrerait très probablement moins de sécurité ?<br /> Pire : cette « phrase » est balancée par tous ceux qui ne la comprennent pas et font un énorme contresens : elle veut dire exactement l’inverse de ce qu’ils pensent. Le but était de perdre en liberté de ne pas payer certains impôts, pour financer et avoir une armée fédérale des US plus forte. Et ça a été complètement déformé ensuite par ceux réutilisant cette formule en faisant ce contresens absurde.<br /> La formule exacte est :<br /> « Ceux qui peuvent renoncer à la liberté essentielle pour acheter un peu de sécurité temporaire, ne méritent ni la liberté ni la sécurité. »<br /> Cette lettre est une charge contre la famille de William Penn (qui donne son nom à la Pennsylvanie), qui refusait que ses terres soient taxées pour financer la défense contre les Français et des Amérindiens pendant la guerre de la Conquête, théâtre nord-américain de la guerre de Sept Ans<br />
lefranstalige
A force d’imposer des règles aux gens, dire ce qu’ils doivent faire et comment, on supprime le libre arbitre. On ajoute des interdictions et on diminue la qualité de l’enseignement. in fine, on arrive à une pensée unique pour du bétaille docile à qui on demande de ne pas trop réfléchir.<br /> L’être humain est capable de beaucoup plus et j’aspire à plus de diversité, plus de choix, plus d’idées. Pour ça, il faut plus de libertés mais aussi un meilleur enseignement pour permettre aux gens de faire de meilleurs choix. Aujourd’hui, on est scandalisé pour tout et n’importe quoi. Dès que ça dévie de ses propres valeurs, on rejette l’idée. Il n’y a plus de débat. Les débats aujourd’hui ne sont que des matchs d’impros dont le seul but est de s’assurer d’avoir raison.<br /> Donc non, être sous le control d’un gourvernement pour déterminer comment j’ai le droit de dépenser mon argent ou même d’épargner est quelque chose que je n’apprécie pas.
Blackalf
lefranstalige:<br /> Dès que ça dévie de ses propres valeurs, on rejette l’idée. Il n’y a plus de débat. Les débats aujourd’hui ne sont que des matchs d’impros dont le seul but est de s’assurer d’avoir raison.<br /> Et c’est aussi ce que font les amateurs de cryptomonnaies qui essaient de se faire passer pour éclairés et brillants quand les autres n’ont rien compris.
Neustrie
Exemple: Je connais des gamins qui se font de l’argent de poche en tondant des pelouses ou en faisant les courses à des personnes âgées, tout le monde s’entend et tout se passe bien, mais c’est du black, c’est illégal et ça m’arrive à titre personnel aussi, ils pourront être embêtés dans l’avenir. Autre exemple : la détention de cette monnaie de banque centrale devrait être plafonnée à 3000 euros, soit de manière stricte, soit de manière incitative (par exemple par le biais d’une rémunération négative au-delà de ce seuil). Tu trouves ça normal ?
lefranstalige
L’argumentation des gens contre Bitcoin est souvent très pauvre voire inexistante.<br /> On met de côté les surdoués qui répètent en boucle que c’est un système de Ponzi sans comprendre ce que c’est ou qui continuent de penser que ça sert principalement au crime alors que le FBI a publié des rapports qui vont dans le sens contraire, on a essentiellement des gens qui ne comprennent pas ce que c’est puisqu’ils disent que ça sert à rien.<br /> Maintenant, je n’ai pas encore eu l’occasion de discuter avec un anti-Bitcoin sur ses solutions pour retrouver un équilibre budgétaire en période de hausses des taux d’intérêt alors que de très nombreux états n’étaient même pas capables d’arriver à l’équilibre avec des taux négatifs.<br /> A ceux qui ont la capacité intellectuelle et les connaissances nécessaires pour avoir une discussion constructive sur le sujet, j’aimerais connaître leurs solutions.<br /> Pour moi, il n’y en a pas et c’est pourquoi les monnaies vont mourir via un endettement toujours plus grand qui va entraîner une masse monétaire toujours plus importante et une inflation insoutenable.<br /> Et toujours selon moi, Bitcoin apporte une alternative qui semble être la plus crédible même si elle est loin d’être parfaite.
toast
Pourquoi veux-tu que je trouve ça normal ? De notre point de vue, je pense que les MNBC sont une mauvaise chose.<br /> C’est du côté des banques centrales que c’est une bonne chose.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Twitter : la plateforme teste les très longs posts, faut-il dire adieu au microblogging ?
Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Après les Soldes, les promos continuent chez RueDuCommerce avec la Samsung Galaxy Tab A8
Quick Delete, cette nouvelle fonctionnalité de Chrome qui pourrait vous éviter la honte
Haut de page