La Deutsche Bank pense que les monnaies numériques des banques centrales vont remplacer les espèces

13 novembre 2020 à 13h35
6

Plusieurs acteurs, dont la Deutsche Bank, travaillent actuellement sur l’implémentation d’un euro numérique en Europe. La consultation publique est encore ouverte jusqu’au 12 janvier.

Parmi les acteurs majeurs de la zone économique euro, la banque centrale d’Allemagne a toujours occupé une place dominante. Dans un récent rapport, sa branche de recherche déclare que l’euro numérique pourrait remplacer à terme les espèces physiques.

Un rapport nommé « ce que nous devons faire pour reconstruire »

Le 10 novembre, la branche de recherche de la Deutsche Bank a publié un rapport concernant la création d’un euro numérique. À la suite des différents confinements et de l’augmentation de l’utilisation des moyens virtuels de paiement, ils recommandent d’accélérer la création d’un « crypto-euro ».

Pour l’institution allemande, il devient urgent de réduire au maximum les frais de transaction pris par les intermédiaires lors des paiements en ligne, et l’adoption d’une blockchain servirait à corriger ce souci.

Aussi, ils recommandent de commencer par une émission régionale pour favoriser l’adoption avant de déclarer qu’à terme, la monnaie numérique de banque centrale remplacera les espèces.

Choix citoyen ou pression internationale ?

La consultation publique ouverte aux Européens depuis un mois doit se terminer le 12 janvier.

Cette consultation est divisée en deux parties : l’une est pour le citoyen européen, l’autre est pour comprendre les besoins des entreprises pour implémenter cette solution de paiement dans leurs commerces.

Le choix pour le citoyen est assez simple, il est de déterminer si le « crypto-euro » sera calqué sur le modèle des espèces en ce moment, à savoir disponible hors ligne ou, à l’inverse, disponible uniquement en ligne.

Reste à savoir si la BCE ne va pas accélérer le processus décisionnel après les déclarations de la Deutsche Bank qui s’inquiète de la concurrence monétaire des autres institutions mondiales qui ont déjà bien avancé leur Monnaie Numérique de Banque Centrale comme la Chine.

Car, bien que Christine Lagarde ait déclaré lors du ECB Forum que cela ne doit pas être « une course pour être le premier », elle souhaiterait néanmoins une réponse collective de l'émission d'une MNBC pour… janvier 2021.

Qu’en pense-t-on à Clubic ?

Bien que la Deutsche Bank semble vouloir un crypto-euro rapidement, il reste encore de nombreuses zones d’ombre à éclaircir ! Le remplacement des espèces par un moyen numérique est pour le moment une mauvaise idée, autant du point de vue de la sécurité que de l'accentuation des inégalités numériques.

Source : Cointelegraph

Modifié le 13/11/2020 à 13h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des hackers envoient des Ledger trafiqués pour dérober des crypto-monnaies
Le Salvador se heurte aux réticences de la Banque mondiale dans son projet de donner cours légal au bitcoin
Porsche lance une plateforme dédiée aux tokens non fongibles (NFT)
Tim Berners-Lee va vendre aux enchères le code source originel du World Wide Web en tant que NFT
En Thaïlande, les
Projet Jura : la France et la Suisse testent une monnaie numérique pour les échanges transfrontaliers
Euro 2021 : l’Équipe de France se lance dans les NFT avec des cartes collectionnables sur la blockchain
Elon Musk annonce que Tesla acceptera de nouveau le Bitcoin en cas de minage plus durable, son cours explose
Ledger lève 380 millions de dollars et devient une nouvelle licorne française
Les États-Unis ont réussi à récupérer une partie de la rançon payée aux hackers de Colonial Pipeline
Haut de page