Sabotage des gazoducs : et si la même chose arrivait aux câbles internet sous-marins ?

29 septembre 2022 à 21h40
33
Cable sous-marin © Shutterstock.com
© Shutterstock

Entre piratage, propagande et désinformation, Internet est au centre des enjeux économiques et militaires. D'autant plus dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream nous rappelle que le million de kilomètres de câbles internet reliant les continents est également vulnérable. Que se passerait-il si des belligérants les prenaient pour cible ?

Un maillage gigantesque et crucial pour nos sociétés

Le câble intercontinental le plus long du monde relie l'Asie du Sud-Est à l'Europe occidentale. Long de 3 900 km, il fait partie d'un réseau de plus de 420 lignes sous-marines par lesquelles transitent 99 % du trafic internet. Non seulement utiles pour télécharger un jeu ou rester en contact avec ses proches depuis l'autre bout du monde, ils sont également essentiels à notre économie. À titre d'exemple, SWIFT, un réseau de messagerie qui permet d'effectuer des virements internationaux, a transféré 77 000 milliards de dollars en 2019.

Ils véhiculent également des informations importantes que certains pays cherchent à obtenir. La presse danoise a donc révélé qu'entre 2012 et 2014, les États-Unis avaient mis sur écoute des personnalités politiques importantes en utilisant des câbles sous-marins danois.

De nouvelles lignes sont tirées chaque année. Elles accompagnent les échanges culturels, économiques et politiques entre de nombreuses nations. Ainsi, même si seulement quelques câbles venaient à être coupés, les pertes financières auraient un impact socio-économique majeur sur les pays concernés. Trop longtemps ignorés, ils font l'objet d'une surveillance étroite en Europe depuis quelque temps.

Les fonds marins, nouveau terrain des rapports de force entre nations

En 2021, un navire océanographique russe a été repéré au large de l'Irlande. Il aurait suivi les câbles Celtic Norse et AEConnect-1 qui relient l'île aux États-Unis. Au-delà de l'importance de ces câbles, par lesquels transitent la plupart des communications et des transactions financières dans le monde, l'inquiétude vient du fait qu'à son bord se trouvait un mini sous-marin capable de plonger à 6 000 mètres de profondeur. Parfait pour sonder les fonds marins. C'est ce type d'attitude qui nous laisse penser que, dans les conflits actuels ou futurs, les États pourraient de plus en plus pratiquer une guerre hybride. En plus d'utiliser le Web comme un outil perturbateur, certains pourraient percevoir les câbles internet sous-marins comme les nouveaux ponts à saboter pour ralentir l'ennemi.

Néanmoins, la destruction de ces infrastructures n'est pas nécessairement dans l'intérêt d'une nation belliqueuse. En état de guerre ou non, l'économie mondialisée fait qu'une crise dans une partie du monde a inévitablement un impact sur l'autre. Mais face à l'agressivité de certains, chacun est en droit de rester vigilant. Ainsi, Florence Parly, alors ministre des Armées, déclarait au début de l'année : « Les fonds marins sont un nouveau champ de rapports de force que nous devons maîtriser pour être prêts à agir, à nous défendre et, si nécessaire, à prendre l'initiative, ou du moins à riposter. »

Source : BFM Business

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
24
phoenix2
C’est déjà arrivé maintes fois, ça se règle très vite, tandis que là , y’a du méthane qui sort et ils faut attendre que toute la zone soit dégagé, ce qui peut prendre beaucoup de temps pour entreprendre des travaux, c’est pas du tout la meme chose.
louchi
Il faut faire une sauvegarde d’internet sur clef USB, le mieux, c’est 128 Go. Ensuite, on est tranquille pour plusieurs jours.<br /> rsync /internet /mnt/usb
Bombing_Basta
« Le sabotage présumé »<br /> C’est vrai que ça arrive souvent 3 explosions accidentelles de 100kg de tnt en 3 endroits différents éloignés de 10aines de Km, et pas au même moment…<br /> Donc surtout ne parlons pas de « sabotage évident »…
Kratof_Muller
Comme si les fournisseurs leaders mondiaux d internet et de fibres pouvaient avoir l’idée de se saboter eux mêmes
Belgarath
Si cela arrive un jour, ça va pleurer dans les chaumières. Plus de Tictoc, de face de bouc et compagnie. Ouinnnn !!!
Blackalf
Comme si nous ne dépendions pas presque tous du Net pour beaucoup de choses aujourd’hui…ils ne seraient vraiment pas bien nombreux, ceux qui ne seraient impactés en aucun manière.<br /> En fait, ce serait pour les plus jeunes que ce serait catastrophique, parce qu’ils n’ont jamais rien connu d’autre et auraient le plus grand mal à vivre dans un monde sans Internet. Les plus anciens, eux, se feraient une raison et reviendraient à ce qu’ils faisaient autrefois, ils reviendraient aux anciennes méthodes qu’ils ont connues et pratiquées.
Martin_Penwald
À propos des tuyaux pétés, une observation de Waly Dia<br /> 《 Poutine est mécontent parce qu’on soupçonne la Russie.<br /> Biden est mécontent parce qu’on soupçonne les États-Unis.<br /> Kim Jong Un est mécontent parce qu’on ne soupçonne pas la Corée du Nord. 》<br /> Pour être honnête, l’hypothèse la plus crédible quant au sabotage de Nordstream vient de Justin King (connu sous le pseudo de Beau of the fifth column sur YouTube), et il soupçonne Ariel la petite sirène.
pinkfloyd
Heuu de mémoire la derniere fois que j’ai demandé a un chauffeur de bus un ticket il m’a envoyé bouler et m’a dit de le faire sur mon smartphone…<br /> non les anciennes méthodes ne marche plus depuis un petit moment, internet a pris le pas ( et je ne dis PAS que c’est une bonne chose )
Anne-Onyman
Très bonne idée mais je pense que les disquettes 3" sont plus adaptées, d’autant que maintenant on en trouve des lots à vil prix (:
fg03
Ben on sera tous obligé de se tourner vers Elon Musk et ses offres Satellite lol
cid1
Les gens se remettraient à lire, et il y a du contenu, dans une bibliothèque ou une librairie de seconde main.
Remoss
tu as surtout oublier de parler de Pornhub et compagnie!!<br /> La ca va réellement pleurer dans les chaumières
Wen84
Oui enfin t’as pas mal d’article qui disent que vu l’ampleur des dégats la réparation pourrait couter aussi cher que la construction initiale, voir pourrait meme etre quasi impossible. Propagande ? Exageration ? Je n’en sais rien, je n’y connais rien. Mais autant j’entend bien que c’est déjà arrivé, autant j’ai quand meme l’impression que cette fois c’est quand meme assez particulier.
Wen84
Tu parles le porn, c’est la base. Ils se rabattront sur d’autres sites xD
jvachez
Les câbles ça se répare plus facilement, là apparemment il y a aussi le problème de l’eau qui a rempli les canalisations.
Lepered
Exact. les câbles sous-marins peuvent agrippés depuis le fond pour être rabouté sur le navire. C’est une opération connue et n’implique pas du tout de refaire toute la ligne. L vrai coût n’est pas celui de la réparation mais les perturbations entraînant des manque à gagner pour les opérateurs.<br /> Le « bon côté » est que les États devront davantage se focaliser sur le cloud souverain afin que les entreprises ne dépendent pas de serveurs à l’autre bout de la planète.<br /> Par contre pour les pipelines de gaz c’est une autre paire de manche, d’autant que l’eau de mer aura eu une action de corrosion à l’intérieur du tube. En ce qui concerne ces pipelines russes, je dis que c’est pas plus mal.<br /> Il faut impérativement se désengager de notre dépendance à la russie et faire comme la Chine : pas plus de 10% de ressources en provenance d’un seul fournisseur.
Palou
Blackalf:<br /> En fait, ce serait pour les plus jeunes que ce serait catastrophique, parce qu’ils n’ont jamais rien connu d’autre et auraient le plus grand mal à vivre dans un monde sans Internet.<br /> +1000
twist_oliver
Notre gouvernement a sûremement la solution : ils décrêteront des plages horaires d’utilisation de l’Internet en fonction du lieu de résidence (un peu comme les zones pour les vacances scolaires) ainsi le réseau sera soulagé. Ils vont déjà se faire la main avec la consommation électrique et de gaz cette hiver (pas plus de 19degrés de 9h à 17h). Ils ne peuvent que s’améliorer vu le succès qu’ils ont rencontré dans la gestion de la consommation électrique des box WIFI…
Bondamanmanw
Quid de l’impact environnemental !
philumax
On peut très bien vivre sans internet : du moment qu’on a un toit, un salaire, de quoi boire et manger, il y a tout ce qu’il faut pour vivre.<br /> Les seuls que ça va gêner, c’est les financiers, les milliardaires et les boite du numérique.<br /> Personnellement, lorsque je suis né (en 1955), il n’y avait rien de tout cela et je suis en train de vous écrire : je ne suis pas un Deepfake.
Kratof_Muller
Ou les trop nombreux crèves la dalle que ce système a produit… Pour vivre correctement, il n y en pas assez pour tout le monde.
philumax
Ça, ça reste à vérifier.
vVD
Ne vous tracassez pas on arrête juste les vidéos et la bande passante restante sera suffisante.
Blackalf
pinkfloyd:<br /> Heuu de mémoire la derniere fois que j’ai demandé a un chauffeur de bus un ticket il m’a envoyé bouler et m’a dit de le faire sur mon smartphone…<br /> non les anciennes méthodes ne marche plus depuis un petit moment, internet a pris le pas ( et je ne dis PAS que c’est une bonne chose )<br /> Tu n’as pas bien compris le fond de mon propos. Si Internet disparaissait et donc que bien des méthodes actuelles deviendraient inutilisables, on serait bien obligé de réactiver les anciennes façons de faire (ce qui n’irait d’ailleurs pas sans problèmes, tant de choses dépendant aujourd’hui du numérique), voilà ce que ça voulait dire. ^^
Nmut
Non, on ne peut plus vivre sans internet.<br /> La société c’est organisée autour d’internet.<br /> Et pour le boulot, certes ,il y aura plein de boulot de petites mains pour faire de la compta, du secrétariat, de la paperasserie, … mais aussi pas mal de boulots vont disparaitre: une partie des commerçants, de l’industrie, de la médecine, … On vit dans un monde hyper connecté, pour le pire et le meilleur, mais on est ultra dépendant d’informations venant de très loin et d’organisation. Et même si seulement les échanges avec une petite partie du monde sont perturbés, les impacts resteront forts.<br /> Et la finance, mine de rien, même si il y a des dérives scandaleuses, sert quand même à financer une bonne partie des entreprises, donc indirectement, cela pérennise des salaires.<br /> Je ferai même un parallèle osé avec l’électricité: nos ancêtres vivaient sans, et pourtant tout le monde sert les fesses pour cet hiver alors qu’il faudra éventuellement réduire de 2 à 10% notre conso. Autre comparaison, la dépendance au numérique, regarde comment les entreprises ou les hôpitaux sont dans la panade en cas de ransomware, ça bloque tout pendant plusieurs semaines, voir des mois alors que les papiers et crayons existent encore! On ne sait plus, et même on ne peut plus revenir « en arrière ».
pinkfloyd
Ah ok, au temps pour moi
philumax
Mais si ! Nécessité fait loi.
Nmut
Ok.<br /> Ce que je voulais dire, c’est que l’on ne peut garder notre façon de vivre sans internet. IL va y avoir des « régressions » (pourquoi pas bénéfiques quelques fois d’ailleurs!) qui pourront seront extrêmement dures à supporter.
philumax
Je peux t’assurer, que ce n’est pas si dur que ça : j’y suis passé.<br /> J’ai commencé l’informatique, dans les années 80, plus parce que je m’ennuyais (j’étais seul) qu’autre chose.<br /> Autrement, ça pouvait continuer sans, ça ne m’aurais pas dérangé.<br /> Faut pas avoir peur de l’inconnu.
Blackalf
C’est clair qu’on a tous adopté des aspects pratiques dont la disparition serait ennuyeuse, perso je ne me vois pas faire comme avant pour mes factures : souvent remplir soi-même des bulletins de virement, aller à la banque chercher les sommes nécessaires en liquide, puis passer à la poste pour faire effectuer les virements. Et pourtant je ne travaille plus, ce serait pire pour ceux qui n’ont pas autant de temps libre que moi. ^^
Nmut
Je parle pas que du petit confort personnel (déjà bien difficile à lâcher…), mais bien du fonctionnement général de la société: les industries, la médecine, les administrations, …
Peggy10Huitres
et si la même chose arrivait aux câbles internet sous-marins ?<br />
Essylt
À ceci près que nous n’aurions plus de téléphone…
Blackalf
Je suis assez vieux pour avoir connu une époque où les voisins dans la rue ayant le téléphone étaient rares. Et ils acceptaient que d’autres viennent passer un coup de fil chez eux contre un paiement symbolique de 5 francs belges (environ 0,12 € aujourd’hui). ^^<br /> Mais c’était une époque où les gens étaient plus solidaires, plus sociables et savaient vivre ensemble…aujourd’hui ils se bouffent le nez sur les réseaux sociaux.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

L'excellent SSD 2,5
Idée cadeau | Papertrophy : des animaux en papier
Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Idées cadeaux : 5 accessoires Nintendo Switch pour Noël
Le prix du kit mémoire Kingston FURY Renegade DDR4 2x16 Go s'effondre (-32%)
Après le Black Friday, voici 10 idées cadeaux pour Noël
Vous devriez faire attention à vos données collectées depuis ces caméras et sonnettes connectées
Google One déploie son VPN gratuit sur les Pixel 7 et 7 Pro
Le Bitcoin est à bout de souffle, peut-il encore revenir ? La BCE n'y croit pas
Haut de page