Qualcomm acquiert la start-up NUVIA, spécialiste du CPU et fondée par d'anciens ingénieurs d'Apple

14 janvier 2021 à 17h13
0

Le fondeur Qualcomm a annoncé avoir réalisé l'acquisition de la société NUVIA afin de plancher sur des processeurs de nouvelle génération. Plus précisément, Qualcomm entend proposer des SoC strictement optimisés pour les nouveaux usages de la 5G, en améliorant à la fois les performances et l'autonomie des appareils concernés.

La société NUVIA a été créée en 2019 par trois ingénieurs d'Apple et un spécialiste des processeurs. L'équipe travaillait notamment sur les SoC de la série A de la firme de Cupertino, que l'on retrouve aujourd'hui au sein des iPhone et des iPad.

Vers des SoC Qualcomm plus rapides

Deux ans plus tard, l'entreprise dispose de trois bureaux aux États-Unis, un bureau au Canada et un autre en Inde, à Bangalore. NUVIA dispose déjà de 200 employés et pour accueillir cette équipe, Qualcomm annonce avoir déboursé 1,4 milliard de dollars. L'objectif : travailler sur la plateforme Snapdragon.

Plus précisément, les CPUs de NUVIA seront intégrés au sein des SoC Snapdragon. Ils devraient ainsi s'articuler autour des GPU Adreno ou encore du processeur chargé de traiter les algorithmes d'intelligence artificielle. Dans un communiqué, Qualcomm explique que ces SoC de prochaine génération trouveront leur place dans de futurs smartphones 5G mais aussi au sein d'ordinateurs portables ou de centres de données.

En outre, NUVIA plancherait actuellement sur une puce baptisée Phoenix, articulée sur l'architecture ARM. Selon Gerard Williams, P.-D.G. de NUVIA et précédemment responsable de l'architecture CPU chez Apple, cette puce serait comparable aux SoC pour smartphones en termes de taille, mais proposerait des performances bien plus élevées.

La course des CPUs

On le sait, les grandes sociétés informatiques multiplient leurs efforts pour concevoir leurs propres puces afin de mieux les intégrer au sein de leurs produits. C'est bien entendu le cas d'Apple, et plus récemment avec son SoC ARM M1. Cela a notamment permis à la firme de Cupertino d'être moins dépendante d'Intel. D'autres sociétés ont tenté l'expérience comme Amazon avec ses CPUs Graviton pour équiper ses data centers.

De son côté, après voir élaboré les SQ1 et SQ2 pour ses tablettes Surface Pro X avec Qualcomm, Microsoft serait également en train de concevoir ses SoC, non seulement pour ses tablettes mais aussi pour ses serveurs.

Google n'est pas en reste, l'entreprise californienne a recruté plusieurs spécialistes chez Intel et Qualcomm et dévoilé Bristlecone, un processeur quantique de 72 Qubits. D'ailleurs, selon The Verge, deux autres co-fondateurs de NUVIA sont d'ailleurs issus de cette division chez Google.

Enfin rappelons que Qualcomm a récemment lancé son Snapdragon 888 qui équipera les smartphones haut de gamme de cette année. En décembre prochain, le fondeur américain pourrait alors dévoiler les fruits de cette acquisition.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Corsair : la classique M65 revient en version Ultra et sans-fil
AMD : une faille permet d'accéder à certaines pages mémoire de Windows et d'y trouver vos mots de passes
Intel ARC Alchemist : des modèles de fabricants tiers bel et bien prévus
Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC
Le SSD NVMe PNY XLR8 500Go tombe à son prix le plus bas sur Amazon
Sur le jeu Ashes of the Singularity, le Core i9-12900K dépasse largement le Ryzen 9 5950X
L'Europe souhaite investir dans les semi-conducteurs pour ne pas se faire distancer par la Chine et les États-Unis
NVIDIA publie ses nouveaux pilotes graphiques : Diablo 2 Resurrected et Windows 11 au menu
Un écran PC incurvé Lenovo de 31 pouces idéal pour le télétravail à prix vraiment cassé !
Haut de page