Snapdragon 888 : tout ce qu'il faut savoir sur la puce qui animera les smartphones de 2021

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
02 décembre 2020 à 16h00
9
Snapdragon 888 © © Qualcomm
© Qualcomm

Dévoilé succinctement hier , le Snapdragon 888 a fait l’objet d’une longue présentation aujourd’hui au cours du Snapdragon Tech Summit organisé, en ligne, par Qualcomm.

Ce nouveau SoC, gravé en 5 nm, succède donc au Snapdragon 865 qui a fait les belles heures des smartphones haut de gamme de 2020. Ce nouveau modèle s’intègrera logiquement sur une grande quantité de téléphones en 2021, et promet — nous allons le voir — de belles avancées en matière d’intelligence artificielle et de photographie.

Qualcomm Snapdragon 888 © © Qualcomm
La fiche technique complète du Snapdragon 888 © Qualcomm

Snapdragon 888 : un cador de l’intelligence artificielle

Plus que de parier sur ses performances brutes, Qualcomm cherche cette année à avancer ses pions au chapitre de l’intelligence artificielle. Pas frileux, le constructeur prédit rien de moins que « le plus grand bond en avant en matière d’IA » qu’il a jamais fait.

Qualcomm Snapdragon 888 © © Qualcomm
© Qualcomm

Pour se donner les moyens de ses ambitions, Qualcomm parie sur Hexagon 780 : son nouveau processeur aux avancées radicales. Des performances en IA améliorées de 50% pour une efficacité énergétique triplée ! Le constructeur est par conséquent en mesure de proposer une puce capable d’effectuer 26 tera opérations par seconde (TOPS) contre 15 sur le Snapdragon 865.

Une efficacité qui sera mise à profit dans d’innombrables domaines mobilisés par nos smartphones. Les assistants personnels, la réalité augmentée et virtuelle, le traitement des photographies, le jeu vidéo ou la connectivité. Grâce au Qualcomm Sensing Hub 2.0, le Snapdragon 888 sera aussi plus efficace dans les tâches utilisant l’intelligence artificielle de bas niveau comme la détection d’événements audio ou la reconnaissance d’activité au sens large. Le tout, en consommant moins d’énergie et donc en tirant moins sur l’autonomie du téléphone.

Qualcomm Snapdragon 888 © © Qualcomm
© Qualcomm

Un SoC compatible 5G Dual Sim et Wi-Fi 6E

Avec son Snapdragon 888, Qualcomm cherche à améliorer ses capacités réseaux. Pour ce faire, le chipset intègre un modem Snapdragon X60 de troisième génération, capable de supporter toutes les bandes 5G (mmWave y compris), et — pour la première fois — de proposer une compatibilité double SIM en 5G. 

En plus du Wi-Fi 6 qui était déjà pris en charge l’an passé, Qualcomm ajoute cette année la compatibilité au Wi-Fi 6E : la dernière norme en date qui mobilise, en plus des bandes 2,4 GHz et 5 GHz, la bande 6 GHz.

Aussi le Bluetooth n’est pas en reste. Le Snapdragon 888 prend en charge les périphériques Bluetooth 5.2, mais aussi les appareils pourvus de deux antennes Bluetooth. Qualcomm a également brossé les amateurs de son dans le sens du poil en mettant à jour sa gamme de codecs aptX. Un codec spécialement conçu pour améliorer la clarté des appels vocaux rejoint notamment le lot. 

Une expérience de jeu ultrafluide

Le Snapdragon 865 permet déjà de faire tourner tous les titres du Play Store dans leurs réglages graphiques les plus élevés. Mais son successeur permettra de pousser les curseurs encore plus loin, notamment en supportant des taux de rafraîchissements de 90, 120 ou 144 Hz, mais aussi en réduisant la latence tactile.

D’abord, un point purement technique. Le Snapdragon 888 embarquera un processeur octocore Kryo 680 composé d’un cœur Cortex-X1 cadencé à 2.84 GHz, de trois cœurs Cortex-A78 (2.4 GHz) et de quatre cœurs efficients (1.8 GHz) Cortex-A55. Il se dote également du nouveau GPU Adreno 660, dont on nous promet des rendements en hausse de 35% par rapport à la génération précédente.

Qualcomm Snapdragon 888 © © Qualcomm
© Qualcomm

Le Snapdragon 888 est aussi fourni avec tout l’attirail d’optimisations Snapdragon Elite Gaming. Le nouveau SoC de Qualcomm supporte ainsi le Viariable Rate Shading de façon totalement inédite sur smartphone. Le constructeur promet aussi une réactivité tactile améliorée de 20% par rapport à un mobile équipé d’un SoC d’ancienne génération.

Qualcomm met le paquet sur la photo

Parmi toutes les nouveautés introduites par le Snapdragon 888, le nouvel ISP (image signal processor) Spectra 580 est sans doute l’une des plus réjouissantes. 

La nouvelle génération d’ISP Spectra de Qualcomm passe tout « simplement » de 2 à 3 « cœurs ». Une configuration qui offre aux smartphones équipés la possibilité de capturer jusqu’à 2.7 gigapixels par seconde. Ce qui, traduit dans des termes plus compréhensibles, représente une rafale de 120 images en 12 mégapixels toutes les secondes.

Qualcomm Snapdragon 888 © © Qualcomm
© Qualcomm

Ce n’est pas tout. Ce nouvel ISP peut prendre en charge des photos composites jusqu’à 200 mégapixels, et peut permettre de filmer simultanément avec trois objectifs 28 mégapixels à 30 images par seconde sans qu’aucun ralentissement ne se fasse ressentir.

Le Snapdragon 888 permettra aussi l’enregistrement de photos au format HEIF en HDR 10-bit pour des couleurs plus riches. On nous présente également des améliorations du côté de la réduction de bruit, et aussi des résultats plus impressionnants encore en basse lumière (pour peu que le capteur du smartphone suive la cadence, évidemment).

Le Snapdragon 888 arrivera dès le début de l’année sur les smartphones de prochaine génération. Selon toute vraisemblance, le Xiaomi Mi 11 et le Samsung Galaxy S21 semblent bien partis pour être les tout premiers à en faire profiter leurs utilisateurs.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
8
Proutie66
Bonjour,<br /> Toujours plus, mais là, ça me fait pas trop rêver.<br /> Avant, c’était la folie, maintenant, on a atteint le niveau de performance suffisant.<br /> Le gap est moins important pour l’utilisateur final.
Nico7as
Si Qualcomm continue de developper des versions pour ordinateur portable de ses Snapdragon, tout progrès technique est bon à prendre. J’espère que la sortie des Mac ARM presque unaniment salués pour leur performance vont stimuler Qualcomm et Google pour sortir des Chromebook ARM bien costauds, sur lesquels on pourra facilement installer Linux!!
pagnelli
Je suis déçu… perf pur en deca d’un A14… Entre Sanpdragon et Intel, je les trouve largués par Apple et pourtant je suis Windows et Android… Mais le saut techno d’apple silicon me fait penser : soit ils sont vraiment bons chez Apple en 4 ans battre Intel sur un Soc ARM soit Intel et Snapdragon sont vraiment mauvais (ou ils se moquent de nous) en 20 ans d’être encore à la ramasse comme ça ! A suivre voir si je succombe au sirènes Apple… Mais maintenant ils ont des arguments techniques convaincant ! Qu’en pensez-vous ?
PtiFranc
je pense en effet que apple leurs met la pression! et je pense aussi que c’est pour cela que Qualcomm a sauté le SD875 pour passé au SD888
pagnelli
Oui peut-être mais ils ont sauté que le numéros. technologiquement ils sont encore derrière avec un processeur qui sort 6 mois après c’est dingue
gdepre
Apple a toujours été bon sur ses archi ‹&nbsp;maison&nbsp;›.<br /> C’est pas la spécialisation d’Intel, alors je leur jette pas la pierre.<br /> N’oublions quand même pas que Apple a travaillé avec Intel ces dernières années, ça monte que ce dernier n’est pas mauvais partout.<br /> Pour le reste et plus généralement, tout ceci ne sont que des chiffres alignés sur un bout de papier qui n’apportent finalement que peu de nouvelles choses à un utilisateur lambda au quotidien.<br /> Par exemple, je pense qu’en ce qui concerne la photographie, il va être temps de penser à des choses plus mécaniques plutôt que pousser encore et encore le calcul et la compression. Vivo a sorti un smartphone avec objectif à cardan, ça a l’air assez convainquant. Malheureusement il n’est officiellement pas disponible à la vente dans nos contrées.<br /> Le calcul c’est bien, mais y a des alternatives. J’ai un gs9+ et je n’ai aujourd’hui pas vu d’apport technologique significatif, au regard de mon utilisation, pour justifier un changement et la somme que ça implique.
Nico7as
Il peut y avoir plusieurs raisons à ce retard apparent :<br /> des choix architecturaux moins ambitieux : Apple a longtemps mis bcp plus de mémoire cache dans ses puces, ce qui bénéficiait grandement aux perf. Qualcomm s’est rapproché sur les dernières générations, mais est probablement toujours en retrait.<br /> les Snapdragon sont des processeurs «&nbsp;génériques&nbsp;» destinés à être vendus à différents fabricants, qui vont les intégrer différemment. Ils sont obligés de concevoir quelque chose qui conviendra à la majorité de ses clients. Apple est son propre client, et peut se permettre, par exemple, de «&nbsp;descendre&nbsp;» au niveau du SoC, de le graver «&nbsp;en dur&nbsp;» une fonction que d’autres garderaient sous forme logicielle dans l’OS. C’est aussi là qu’elle va grapiller des perf<br />
Perso_Ano
Ce nouvel ISP peut prendre en charge des photos composites jusqu’à 200 mégapixels, et peut permettre de filmer simultanément avec trois objectifs 28 mégapixels à 30 images par seconde sans qu’aucun ralentissement ne se fasse ressentir : un exemple de gap…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le TOP 7 des promos high-tech pour profiter du cashback augmenté sur Rakuten
Idée cadeau pour Noël : mini console PC Engine en promo sur Amazon !
PS Now : la librairie s'étoffe de nombreux jeux en décembre, dont Horizon Zero Dawn Complete Edition
Opera GX : Razer implémente des effets Chroma Lighting plus poussés pour le navigateur
La Smart TV Samsung Incurvé LED 4K UHD 49 pouces à prix cassé pour le Black Friday
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page