Microsoft planche sur ses propres SoC ARM pour les PC Surface et pour les serveurs

21 décembre 2020 à 10h08
8
Microsoft HQ

Microsoft serait actuellement en train de concevoir ses propres processeurs ARM, non seulement pour les PC de la gamme Surface, mais également pour les serveurs de ses centres de données.

Nouveau coup dur pour Intel. Après Apple, qui a déjà amorcé sa transition vers sa propre puce, ce serait au tour de Microsoft d'optimiser coûts et performances.

Microsoft teste un remplaçant du SQ de Qualcomm

Microsoft a amorcé sa migration vers l'architecture ARM depuis quelques temps déjà. La première édition de Windows - Windows RT - date de 2012. Après quelques ratés, Windows sur ARM a véritablement vu le jour en 2017 et la société vient tout juste de publier, en bêta, un émulateur permettant d'exécuter des applications x86 64-bit.

Pour sa Surface Pro X, Microsoft a déjà participé à l'élaboration de deux générations de puces SQ. Ces dernières s'articulent sur le SoC 8cX de Qualcomm et ont été conçues conjointement avec le fondeur.

Selon Bloomberg, qui rapporte l'information, on ne sait pas encore si les travaux de Microsoft sur des puces ARM englobent véritablement la gamme Surface. Si la firme de Redmond est bel et bien en train de tester un SoC maison, cela signifierait également qu'elle exploite des licences technologiques similaires à celles de Qualcomm.

Aussi, il est intéressant de noter que l'équipe chargée de concevoir ces processeurs est placée sous la direction de Jason Zander, responsable de la division Azure, et non pas de Panos Panay, chargé de superviser la gamme Surface.

Vers des serveurs ARM

Microsoft amorcerait donc cette transition plutôt pour propulser ses serveurs. Il faut dire que l'éditeur a annoncé que son système Windows Server serait optimisé pour cette architecture. En outre, selon Bloomberg, Qualcomm a arrêté d'investir dans ce domaine.

Ces dernières années, l'entreprise de Satya Nadella a multiplié les recrutements en piochant d'anciens ingénieurs issus de Intel, AMD ou NVIDIA.

Les serveurs Intel Xeon, eux, seraient encore très majoritairement utilisés sur le Web et dans les réseaux d'entreprises, détenant 90 % des parts de ce marché malgré une concurrence accrue ces dernières années. Aussi, bien que cette nouvelle ait eu des répercussions sur son cours en bourse, Intel n'a pas l'air de s'en inquiéter. Selon le fondeur, de plus en plus de services dépendent d'une architecture Web capable de traiter rapidement des algorithmes d'intelligence artificielle, ouvrant logiquement la porte à différentes expérimentations.

Pour Microsoft la migration de ses serveurs sur ARM viserait principalement à offrir une puissance de calcul équivalente tout en réduisant les coûts. Les puces ARM sont en effet réputées pour consommer moins d'énergie. C'est d'ailleurs afin d'assurer un maximum de batterie qu'elles sont très largement privilégiées sur les appareils mobiles.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
ultrabill
Microsoft planche sur ses propres SoC ARM pour les PC Surface et pour les serveurs<br /> Surface et serveurs.<br /> non seulement pour les PC de la gamme Surface, mais également pour les serveurs de ses centres de données<br /> Surface d’abord, serveurs ensuite.<br /> on ne sait pas encore si les travaux de Microsoft sur des puces ARM englobent véritablement la gamme Surface<br /> Ah non en fait c’est pas forcément pour Surface.<br /> Microsoft amorcerait donc cette transition plutôt pour propulser ses serveurs<br /> C’est pas du tout pour Surface en fait.
ultrabill
Amazon a montré la voix en développant des ARM sur-mesure. C’est logique, et très bon, que Microsoft suive le même chemin.
idhem59
Une transition vers ARM dans le monde PC me semble quasiment impossible.<br /> Beaucoup trop d’acteurs impliqués (Microsoft, tous les fabricants/assembleurs de PC OEM, les fabricants de composants liés au x86, Intel qui ne se laissera certainement pas faire aussi facilement, etc) et trouver un accord avec autant de monde impliqué me parait difficile.<br /> Sauf que sans ça, sans transition réelle, ce n’est pas avec quelques Surface qui représentent une goutte d’eau dans le monde PC que les éditeurs et développeurs logiciels trouveront utile de produire des versions ARM de leurs programmes Windows. Et on le voit d’ailleurs aujourd’hui avec des machines comme la Surface Pro X. A part les logiciels Microsoft et quelques logiciels libres recompilés par ci par là, on est en permanence sur de l’émulation x86.<br /> Là où Apple ne dépend que d’elle même pour faire sa transition. Ce sont leurs SoC, sur leurs machines, et sur leur OS qui leur est exclusif. Du coup les éditeurs sont obligés de suivre pour garder leur support de macOS et leurs clients.
ultrabill
idhem59:<br /> Une transition vers ARM dans le monde PC me semble quasiment impossible.<br /> Il suffit de voir le temps de migration de x86 vers x64 pour s’en convaincre. Un temps monstre alors que les impacts étaient faibles.
jason56
Il faut être réaliste: Microsoft n’a aucune chance pour faire un tel basculement.<br /> Il y’a derrière tout le monde industrielle qui ne bougera pas, alors qu’Apple n’a que des utilisateurs d’un monde totalement confiné dans ses technologies.<br /> Il en faut pas oublier que OSX n’est pas un système d’exploitation, mais juste un firmware installé dans des périphérique Apple.<br /> La seule solution que je vois pour Microsoft, c’est de lancer un Windows bis basé sur du Linux ou du BSD en parallèle pour ses Surfaces, afin d’un jour de pouvoir remplacer le vieux Windows.<br /> Moi qui ai toujours détesté Apple, j’ai testé une M1, et c’est terminé, je n’achêterai plus jamais de portable sous Windows.<br /> Ils ont pris d’un coup une bonne quinzaine d’année d’avances sur WinTel, qui vient de devenir une plateforme obsolète.<br /> J’ai toujours trouvé que Windows devenait vieillissant, là il est même DCD
Guillaume1972
Sauf qu’utiliser Linux sous Windows c’est dèjà possible.
bmustang
Windows est bancale et glisse lentement vers une mort certaine. J’irai jusqu’à dire que windows 10 est pas mieux que windows 7, il est juste différent et que le marketing a très bien fonctionné avec la même formule gagnante. Microsoft qui se lance sur son ARM !? J’ai envi de dire seulement ? Alors qu’Apple a déjà le sien et c’est plutôt impressionnant.<br /> Pour moi Microsoft a toujours 10 trains de retard sur les autres et même sur ceux qu’on attend pas.
robert_b
Pour ne pas voir de différence entre 10 et 7 faut pas en avoir envie… quand je tombe sur une machine encore sous 7, je pleure rien que pour un simple redémarrage…
eykxas
Et pourquoi un tel basculement serait impossible ? Si Microsoft est capable de fournir un émulateur x86 64 dont les perfs ARM seraient proche des perfs native x86 (exactement ce que fait Apple en somme) les gens ne sauront même pas ce qu’il y a au cœur de leur système. Ils verront juste que : « oh ! Tous mes programmes marchent ! » et c’est tout.<br /> Les devs auront tout le temps qu’ils veulent pour faire la transition. Voir même jamais. On parle de x86, mais je pense que je n’apprends à personne que le x86 n’est que interprété par nos processeurs, car leurs vrais jeux d’instructions n’est pas du x86.<br /> Et ça fait quoi… 35 ans que c’est comme ça ? Il peut parfaitement se produire la même chose.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

No More Heroes 1, 2... et 3, bientôt sur PC ?
Les prix des Samsung Galaxy S21 auraient fuité en ligne
Apple : les analystes tablent sur un record à 250 millions d'iPhone commercialisés en 2021
La liste des prochains jeux gratuits sur l'Epic Games Store aurait fuité
Avant même la saison 2, Netflix dit oui à une saison 3 pour Locke & Key
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page