Apple travaille à ses propres puces 5G pour remplacer les Qualcomm de ses appareils

11 décembre 2020 à 12h00
7

Apple annonce avoir amorcé ses travaux pour concevoir ses propres puces 5G. À l'heure actuelle, au sein des iPhone 12 , Apple utilise les composants de Qualcomm.

Après avoir conçu ses propres SoC, Apple entend gagner un peu plus d'indépendance. C'est ce qu'a affirmé Johny Srouji, le vice-président de la division hardware de la société.

Apple confirme ces travaux en interne

Alors qu'Apple est en train de se séparer d'Intel sur le marché des processeurs, c'est ironiquement la société de Bob Swan qui a permis à Apple d'amorcer des travaux sur les puces réseaux. En 2019, Apple a racheté la division modem d'Intel pour 1 milliard de dollars.

Les fruits de ce rachat ont initialement vu le jour avec la série des puces W1 pour les connexions Bluetooth et Wi-Fi au sein des Apple Watch et avec la puce ultrawide band U1 pour des fonctions de reconnaissance spatiale.

À l'occasion d'un meeting en interne, Johny Srouji explique que la société entend aller plus loin. Cette année, les ingénieurs ont débuté des travaux sur la conception d'une puce 5G. Pour ses iPhone 12, Apple utilise des technologies de Qualcomm.

Selon Bloomberg, qui rapporte l'affaire, aucune information n'a été partagée sur la mise en production de ces modems. Toutefois, en 2019, Apple et Qualcomm ont signé un accord selon lequel la firme de Cupertino s'est engagée à payer le fondeur pendant six ans pour exploiter ses propriétés intellectuelles de réseaux sans fil, qu'elles soient implémentées ou non dans ses produits.

Vers plus d'indépendance pour un meilleur contrôle

Pour Apple l'objectif est donc de gagner davantage en autonomie. Depuis 2010, avec l'iPhone 4, la société emploie ses propres puces de la série A. Elle a ensuite conçu des composants spécifiques pour effectuer le traitement de l'appareil photo, pour opérer les calculs d'intelligence artificielle, ou encore pour collecter des données des différents capteurs de mouvements.

Avec ses propres modems 5G, Apple pourrait optimiser l'autonomie de ses smartphones. Au travers des tests effectués sur les réseaux mobiles de nouvelle génération, il semblerait en effet que l'autonomie des derniers smartphones d'Apple soit plutôt médiocre.

Probablement conscient de ces résultats, Apple a d'emblée présenté son mode Smart Data afin de repasser automatiquement sur un réseau 4G lorsque l'activité enregistrée ne nécessite pas une consommation importante de données. Cela permet également de privilégier la 4G lorsqu'il ne reste que 20 % de batterie.

L'une des autres limites, strictement liée aux puces de Qualcomm, est l'impossibilité de se connecter à un réseau 5G lorsque le mode dual SIM est activé. Seul MediaTek semble avoir trouvé une solution à l'heure actuelle.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Même en Chine, Huawei ne fait plus partie du top 5 des vendeurs de smartphones
Le Realme Flash pourrait bénéficier d'une recharge magnétique, façon MagSafe d'Apple
Étanches, les Samsung Galaxy Flip et Galaxy Fold fuitent pourtant en photo
Fitbit Charge 5 en vue ? C'est ce que laisserait penser le nom de code «Morgan»
Avec le Nokia 6310, HMD réinvente le feature phone
ZTE lance l'Axon 30 : son nouveau smartphone avec caméra sous l'écran
HMD lance le Nokia XR20, un smartphone ultra résistant
Samsung confirme qu'aucun nouveau Galaxy Note ne sortira cet été
Attendu en automne, le Surface Duo 2 disposerait d’un triple module photo
Qu'y a-t-il dans une batterie MagSafe ? Deux batteries et une bobine (ou presque)
Haut de page