CES 2021 : Microsoft lance un appel pour une cyber-sécurité globale

13 janvier 2021 à 18h45
5

À l'occasion du CES 2021, Brad Smith, président et responsable des affaires légales de Microsoft, est revenu sur les enjeux de la technologie et notamment sur ses dangers. Il appelle à une cohésion de la part des acteurs de l'industrie et souhaite que les gouvernements coordonnent leurs efforts pour assurer une cyber-sécurité globale

La keynote de Brad Smith a commencé sur une note légère. Le président de Microsoft nous a d'abord fait visiter un centre de données localisé sur un campus de l'entreprise à Columbia, avant de rentrer dans le vif du sujet.

Un aperçu des centre de données de Microsoft

Le campus, étendu sur 121 hectares, est constitué de plus d'une vingtaine de bâtiments, et selon Brad Smith chacun est assez grand pour accueillir deux avions de ligne. À l'intérieur, l'accès est sécurisé par un détecteur de métal, et selon le président de Microsoft il s'agirait très certainement de l'endroit le plus protégé de la planète.

Brad Smith nous présente de longs couloirs de serveurs, près de 500 000 sur ce campus. Ces derniers stockeraient en données l'équivalent de 50 000 bibliothèques du Congrès américain.

Il souligne que les centres de données de Microsoft sont respectueux des enjeux climatiques. « Si on perd l'infrastructure électrique, nous devons continuer d'assurer le fonctionnement des ordinateurs », explique-t-il avant d'ajouter : « Il y 90 000 batteries qui sont prévues à cet effet ».

Le campus abrite en outre plus de 140 générateurs qui pourront également prendre la relève. Chaque générateur produirait assez d'énergie pour alimenter 3 000 maisons, et pourtant chacun d'entre eux serait moins polluant qu'une simple tondeuse à gazon. Microsoft prévoir de les faire tourner à l'hydrogène avant la fin de la décennie.

Un air de WarGames, bien réel

Mais l'heure devient soudainement plus grave. Brad Smith revient sur l'affaire de cyber-espionnage SolarWinds. Pour rappel, l'éditeur de logiciels commercialise sa plateforme Orion à plus de 350 00 clients, et notamment auprès de grandes institutions publiques à travers le monde. C'est par ce biais qu'une vaste attaque a été orchestrée affectant plusieurs grandes institutions gouvernementales américaines. Microsoft avait conclu à une attaque émanant d'un gouvernement étranger.

Brad Smith a rebondi alors sur le synopsis du film WarGames sorti en 1983, et surtout son impact sur le président américain de l'époque, Ronald Reagan. Selon le responsable, c'est ce film qui aurait incité à la mise en place des premières directives de cyber-sécurité. Brad Smith explique que la réalité a rattrapé la fiction et qu'en 2021, il est important de tirer des leçons de l'attaque de SolarWinds. S'il est vain d'espérer que les gouvernements cessent de s'espionner les uns les autres, les attaques perpétrées en fin d'année dernière marquent un nouveau tournant.

L'appel de Microsoft

Microsoft estime en outre qu'il est temps que les gouvernements apportent une réponse, d'autant que les cyber-attaques touchent des institutions critiques.

« Nous vivons la pire pandémie du siècle et qu'est-ce que font certains ? Ils lancent des cyber-attaques contre les hôpitaux, contre le secteur de la santé publique, contre l'OMS ».

L'entreprise lance ainsi un appel aux sociétés pour former une voix commune afin de mieux lutter contre les cyber-attaques grâce aux gouvernements, le partage de données étant un élément essentiel pour coordonner les efforts.

Reprendre le contrôle des nouvelles technologies

Brad Smith soulève également les dangers de certaines évolutions technologiques, dont nous pourrions perdre le contrôle. Il a profité de cette keynote pour souligner, notamment, les efforts à opérer dans le domaine de l'intelligence artificielle. En outre, d'après le responsable, les consommateurs se préoccupent de plus en plus de l'étendue des technologies déployées par les entreprises. On connaît bien les débats autour de la reconnaissance faciale.

En faisant référence au discours de JFK sur les espoirs des États-Unis de conquérir la Lune, Brad Smith estime que les mots de l'ancien président ont donné espoir au monde entier sur les compétences de l'humain. Et c'est donc bien à ce dernier de maitriser la technologie :

« La technologie n'a pas de conscience, mais les gens en une. En tant qu'acteurs de cette industrie nous devons l'utiliser. C'est à nous de décider si la technologie sera utilisée pour le bien ou pour le mal [...] C'est notre responsabilité : s'assurer que la technologie serve le monde ».

Source : conférence Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes Amazon : la TOP des souris Logitech en réduction pour la 2ème démarque
Ring présente sa Video Doorbell Wired : plus petite et plus… câblée
Le Noctilux 50 mm f/1.2 de Leica renaît de ses cendres
Enceintes actives : notre comparatif des meilleurs modèles en 2021
Soldes 2ème démarque : un écran gamer iiyama G-Master 24
Le Cybertruck de Tesla entrera en production de masse en 2022 selon Elon Musk
Soldes Cdiscount : un PC portable bureautique Asus Vivobook à moins de 300€
Apple : 1 milliard d'iPhone activement utilisés à travers le monde et des ventes records en 2020
Reconnaissance faciale : le Conseil de l'Europe demande une
Soldes Amazon : le prix de l'enceinte Ultimate Ears Wonderboom 2 chute pour la 2ème démarque
Haut de page