Test Huawei MateView SE : notre nouvel écran préféré pour les petits budgets ?

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
09 septembre 2022 à 18h18
0
Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Huawei a frappé un grand coup avec son MateView au format 3:2 et aux fonctionnalités avancées, mais aussi avec son écran gaming MateView GT. Le spécialiste chinois des télécoms s’en sort à merveille avec ces deux références, mais que penser de son moniteur "petit budget", le MateView SE ?

Huawei MateView SE
  • Revêtement antireflet efficace
  • Image correcte à ce tarif
  • Installation compacte
  • Consommation électrique
  • Contraste moyen et luminosité faiblarde
  • Peu de connectiques
  • Pas de haut parleur
  • Pied trop léger

Bien que la production de moniteurs soit récente pour Huawei, le géant chinois est parvenu à convaincre dès son coup d’essai avec sa gamme MateView. Il faut dire que le constructeur est allé directement à la rencontre des utilisateurs et de leurs besoins, d’abord avec son MateView GT au format ultrawide qui propose de solides prestations pour un tarif contenu, puis avec son MateView dont le format atypique se révèle idéal pour travailler tandis que ses fonctions connectées font mouche pour bon nombre d’entre nous. Et le MateView SE alors ? Cet écran PC beaucoup plus modeste tente d’apporter un peu de fraicheur sur un marché saturé de références aux prix avantageux, mais dont la qualité d’image et les fonctionnalités laissent souvent à désirer.

Prix et disponibilité

Le Huawei MateView SE se décline dans une seule diagonale de 23,8 pouces. Il est commercialisé à 169 € sur le site officiel du fabricant, son tarif est parfois un peu plus bas dans d’autres boutiques bien connues.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Fiche technique Huawei MateView SE

Affichage

Taille d'écran
24in
Résolution
1920 x 1080 px
Format d'écran
16/9
Type de dalle
IPS
Dalle mate antireflet
Oui
Technologie d'affichage
Anti-lumière bleue, AMD FreeSync
HDR
N.C
Luminosité
250 cd/m²
Contraste
1000:1
Taux de rafraîchissement
75Hz
Temps de réponse
5ms

Écran

Type d'écran
LCD
Écran large
Non
Écran incurvé
Non
Sans bordures
Non
Compatible 3D
Non
Écran tactile
Non

Ergonomie

Angle d'inclinaison avant
+18°
Angle d'inclinaison arrière
-3°
Écran pivotable
Oui
Pied réglable en hauteur
Oui
Pied amovible
Oui
Fixation VESA
100 x 100 mm

Connectique

Entrées vidéo
DisplayPort, HDMI

Caractéristiques physiques

Largeur
538,5mm
Hauteur
362mm
Hauteur (Max)
472mm
Profondeur
182mm
Poids
4,5kg

Alimentation

Alimentation interne
Non

Design et ergonomie : à un détail près

Le Huawei MateView SE est un moniteur qui présente bien. Sobre, avec un design relativement classique, il n’occupe que peu de place sur le bureau grâce à la compacité de son pied. Et puisqu’on aborde ce point, autant ne pas tourner autour du pot : le support du MateView est son principal point faible en matière de design.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Car si ce support n’est pas gourmand en espace, avec une profondeur totale de 182 mm seulement, il est surtout fait de plastique et insuffisamment lesté pour que l’on vienne ajuster le moniteur sans soulever le pied par la même occasion. Cela donne l’impression d’un produit bon marché, ce que le MateView SE est sans doute vu son tarif, mais nous estimons que des efforts auraient pu être faits sur ce point. Rien de franchement rédhibitoire, nous nous devions toutefois de souligner cette imperfection.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

Les options ergonomiques offertes par ce moniteur sont malgré tout appréciables. Le mode portrait peut s’avérer intéressant pour ceux qui recherchent un écran secondaire notamment. Les angles d’inclinaison sont assez généreux, vers l’avant avec environ 18° et 5° vers l’arrière. La hauteur de l’écran dispose quant à elle d’une amplitude de réglage de 11 cm.

Huawei MateView SE

L’écran se solidarise très facilement à son support, une compatibilité VESA est par ailleurs au rendez-vous si vous souhaitez plus de souplesse ergonomique à l’usage. Globalement, le moniteur présente de bonnes finitions, à l’image de son embout de pied chromé ou encore de son châssis relativement fin avec une dalle bien intégrée.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Presque borderless, le cadre du MateView SE fait plaisir à voir et se révèle idéal pour une configuration multiscreens avec un ratio screen-to-body annoncé à 92 %. La bordure inférieure n’est quant à elle pas trop épaisse et assez rigide ; aucun craquement ne se fait entendre lorsque nous manipulons l’écran.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

En ressort au final une impression en demi-teinte avec un écran très bien construit dans l’ensemble, à un petit détail près, celui d’un support trop léger et compact qui contraste avec les efforts de conception de l’écran en lui-même.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

La connectique : minimum syndical

Il n’y a pas grand-chose à voir ou à dire à propos de la connectique proposée par le MateView SE. Huawei se contente du minimum syndical avec une entrée HDMI (version 1.4) et un DisplayPort (version 1.1), on n’attendait pas forcément une connectique exhaustive à ce tarif. Pas de port USB pour y brancher éventuellement votre web cam ou le duo clavier-souris.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’alimentation se connecte sur la gauche, il s’agit d’une alimentation externe de 24 W dont le bloc viendra occuper une place importante sur une multiprise malgré sa taille contenue. Les deux ports sont facilement accessibles, Huawei n’a cependant pas jugé utile de proposer quelconque solution de gestion de câble.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Ergonomie logicielle et paramétrage

Le moniteur se contrôle à l’aide d’un simple et unique joystick situé sous l’écran. L’OSD est très simple d’apparence, clair et complet. On y trouve même un menu dédié au jeu, quand bien même ce moniteur ne s’y destine pas tout à fait.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Une première pression sur le joystick donne accès à une série de raccourcis, une seconde pression au centre permet d’éteindre le moniteur.

Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge
Test Huawei MateView SE © Matthieu Legouge

Quelques fonctions essentielles sont réunies au sein de l’OSD, notamment pour régler l’image à sa guise en matière de luminosité, de contraste, mais aussi ajuster la température de couleur. Huawei pense en premier lieu au confort oculaire des utilisateurs, notamment avec une option EyeComfort, ou encore un mode d’image "eBook" plus adapté à la lecture lors d’une utilisation avec l’orientation en portrait.

Qualité d'image

Huawei propose un total de six modes d’images avec son MateView SE. Seul le mode Custom permet de personnaliser la température de couleurs. Nous avons retenu les modes Custom et sRGB pour nos mesures. Ils offrent des résultats relativement similaires. Les modes P3, Game et HDR Color ne viennent pas significativement améliorer l’affichage. Seul le mode HDR Color offre un léger gain au niveau de la couverture colorimétrique DCI-P3.

La dalle IPS du MateView SE n’offre que peu de surprise et se montre limitée en matière de contraste. Nous avons obtenu notre meilleure mesure avec le mode Custom qui débouche sur un rapport de 1002:1, là où le mode sRGB s’affiche avec un taux de contraste de 976:1. Il faut dire que la dalle n’est pas très lumineuse lorsque l’on pousse le curseur au maximum. Le pic lumineux culmine à 273,6 cd/m², une valeur suffisante notamment grâce à un traitement antireflet mat des plus efficaces.

Test Huawei MateView SE - custom © Matthieu Legouge
mode custom / sRGB

La température de couleurs varie entre 6 000 K et 6 300 K entre ces deux modes d’images. L’affichage se montre donc légèrement trop chaud, chose qui se remarque à l’œil. La courbe gamma n’est quant à elle pas suivie avec une grande précision. Sa moyenne est assez proche de la valeur cible et s’établit à 2,246, nous avons déjà vu pire, largement.

Le mode sRGB se montre sensiblement plus précis en ce qui concerne la justesse colorimétrique, ce n’est toutefois pas le jour et la nuit. Le Delta E moyen y est de 2,6, alors que celui du mode Custom est de 3,25. Il y a malgré tout des dérives chromatiques assez importantes dans les deux modes.

Test Huawei MateView SE - custom © Matthieu Legouge
Mode Custom / sRGB
Test Huawei MateView SE - sRGB © Matthieu Legouge

L’espace sRGB est couvert à près de 99 % avec le mode du même nom. Pour information, le mode HDR Color permet de profiter d’un espace étendu avec le DCI-P3 et une couverture qui avoisine les 85 %. En revanche, ne vous y méprenez pas : le Huawei MateView SE ne prend pas en charge les signaux HDR.

Comme avec beaucoup d’autres dalle IPS en entrée de gamme, celle-ci ner se distingue pas vraiment pas son uniformité. Les écarts de luminance sont bien réels, notamment sur partie inférieure de l’écran. En revanche, le MateView SE dispose de très bons angles de vues.

Test Huawei MateView SE - uniformité1 © Matthieu Legouge
Test Huawei MateView SE - uniformité2 © Matthieu Legouge
Test Huawei MateView SE - uniformité3 © Matthieu Legouge

Le Huawei MateView SE au quotidien

Le MateView SE est un écran classique qui ne réinvente pas grand-chose. Huawei confère plutôt cette tâche ardue à son MateView « tout court » qui propose une expérience bien différente, avec un prix qui l’est tout autant. Avec une résolution de 93 ppp, il ne s’agit pas non plus d’un affichage qui offre un grand niveau de détails. L’intérêt du MateView SE au quotidien est davantage d’offrir un affichage à la qualité correcte, confortable d’un point de vue oculaire, et doté d’une assez bonne ergonomie grâce à laquelle il acquiert une polyvalence bienvenue.

Consommation électrique

Le MateView SE n’est pas très gourmand en énergie. Nous avons évalué sa consommation relative à 77 W/m², ce qui le place dans la moyenne parmi les moniteurs de sa catégorie que nous avons déjà testés.

Huawei MateView SE : l'avis de Clubic

7

Vu le tarif qu’il affiche, le MateView SE est chaudement recommandable si vous avez besoin d’un écran pour des besoins bureautiques standards, ou d’un écran secondaire qui dispose d’une bonne ergonomie. Difficile d’en demander beaucoup plus à ce prix. L’image nous semble suffisamment qualitative malgré son manque de contraste et de luminosité, les quelques options pour réduire la fatigue oculaire sont quant à elles bienvenues.

Pour terminer, il y a selon nous une petite erreur de design au niveau du pied. Celui-ci demande à être tenu d’une main pendant que l’autre se charge de faire passer l’écran en mode portrait. Le pied n’est pas suffisamment large et lesté. Hormis cela, nous apprécions le caractère compact de l’installation et des réglages ergonomiques qu’on ne retrouve pas toujours à ce tarif.

Les plus

  • Revêtement antireflet efficace
  • Image correcte à ce tarif
  • Installation compacte
  • Consommation électrique

Les moins

  • Contraste moyen et luminosité faiblarde
  • Peu de connectiques
  • Pas de haut parleur
  • Pied trop léger

Qualité d'image 6

Design 7

Ergonomie 7

Polyvalence 6

Huawei MateView SE au meilleur prix Nous n'avons pas trouvé d'offre en stock chez nos partenaires
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers tests

Test Nokia G60 5G : un smartphone « éco-responsable » qui ne vise pas plus haut que la moyenne
Test HP Spectre x360 14 : un 2-en-1 élégant, aux nombreuses vertus
Test Devialet Dione : la barre de son haut de gamme qui a avalé un caisson de basse
Test ASUS ProArt X670E Creator WiFi : un modèle haut de gamme AM5 qui ne rime pas avec overclocking
Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?
Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Haut de page