Open source : Baidu rejoint l'Open Invention Network

01 juillet 2020 à 14h30
3
Baidu © testing / Shutterstock.com
testing / Shutterstock.com

Le « Google chinois », entreprise leader dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA) rejoint le groupe de protection des logiciels libres et de Linux, l’Open Invention Network.

Le temps où les GAFAM étaient les ennemis jurés de l’open source est bel et bien révolu. Depuis quelques années déjà, non contents de soutenir ce système de libre accès aux ressources numériques, les géants du web mettent à disposition leur portefeuille de brevets afin de permettre à leurs confrères de l’OIN de les utiliser librement contre toute tentative d’affaiblissement du système d’exploitation Linux. Et le Chinois Baidu n’échappe évidemment pas à cette nouvelle « règle du jeu ».

Linux, OIN et Open source

Le réseau OIN (Open Invention Network) est un fonds de propriété intellectuelle créé fin 2005 par IBM, Novell, Philips, Red Hat et Sony dans le but d'acheter des brevets et de les mettre à disposition des développeurs libres. Sa principale mission est donc de protéger le système d’exploitation Linux et les logiciels libres contre le système de brevetage.

C’est donc au tour de Baidu, le moteur de recherche tête de file en Chine et l'un des principaux acteurs économiques mondiaux de l'intelligence artificielle, de rejoindre l'OIN. Après sa consœur Huawei, le géant Microsoft et le fabricant de matériel japonais Taiyo Yuden, Baidu est ainsi la dernière en date à afficher son soutien au partage des brevets sur les logiciels libres.

Concrètement, les membres de la communauté OIN s’engagent à abandonner leur système de brevet à l’égard de Linux et des technologies open source en se concédant mutuellement des licences croisées, hors de tout système de royalties. De même, l'OIN accorde des licences libres de droits sur ses brevets aux entités acceptant de ne pas faire valoir leurs brevets contre le système Linux.

Le développement de l’IA en ligne de mire

Cette décision à contre-courant des mécanismes de protection de la propriété intellectuelle peut surprendre, mais il s’agit en réalité d’un système gagnant-gagnant. La prise de position de Baidu ne fait que s’inscrire dans la continuité de son souhait de développer l'IA. Presque entièrement pilotée par des programmes en open source tels que TensorFlow, Keras et Theano, cette technologie fonctionnait déjà en dehors de tout système de brevets. Baidu a elle-même lancé un certain nombre de plates-formes fonctionnant en open source, dont Apollo autour des projets de véhicules autonomes, et PaddlePaddle autour de l’intelligence artificielle.

« En tant que leader mondial des services et produits liés à l'internet et à l'IA, Baidu reconnaît les avantages de l'innovation partagée inhérente à l'open source », a ainsi déclaré Keith Bergelt, le PDG de l'OIN. Et de compléter : « Nous sommes heureux que Baidu ait rejoint notre communauté et se soit engagé à soutenir Linux et les technologies open source adjacentes ».

En participant à la communauté OIN, le géant chinois ne fait ainsi que confirmer son souhait de développer la coopération en matière de licences et d'innovation open source. « Baidu continuera à soutenir la protection des brevets de Linux et à contribuer à la santé de l'écosystème Linux » s’est ainsi engagée de son côté la direction du géant numérique chinois. De quoi renforcer le système d’exploitation créé en 1991 par Linus Torvalds, à l’origine du mouvement open source.

Source : ZDNet

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Metaphore54
Pourquoi pas si il joue le jeu.
Peter_Vilmen
Ce qu’il faut savoir c’est que s’ils ont fait ca, c’est que le PCC approuve, donc a mon avis c’est seulement un coup de comm malheureusement. La bete immonde cherche a peaufiner son masque.
yarma22
Le soft power chinois dans toute sa splendeur
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Intel présente ses nouveaux NUC Pro
Ce chargeur à induction de chez Samsung est GRATUIT
BMW va adopter le même format de batteries que Tesla
Amazon Prime Video s'offre un coup de jeune bien mérité sur les Freebox
Mettez Chrome à jour tout de suite pour corriger une faille zero-day exploitée
Realme lance son 9i 5G au rapport prix-performances bluffant, mais arrivera-t-il en France ?
Quelle puce dans quel iPhone 15 ? A16 ou A17 ? Les choses se précisent
Cet étonnant robot est animé par un Raspberry Pi, mais est loin d'être low-cost
Le Core i9-13900K Raptor Lake d'Intel aurait un mode
Intel Arc A580 : sur Ashes of the Singularity, la carte graphique est au niveau d'une RTX 3050
Haut de page