Il y a 20 ans, Apple révolutionnait le monde des baladeurs MP3 avec l'iPod

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
24 octobre 2021 à 15h00
26
iPod Apple
© Apple

Nous célébrions hier une date anniversaire particulière. L’iPod, l'un des plus grands succès d’Apple, était présenté par Steve Jobs le 23 octobre 2001, à une foule incrédule. À l’époque, mettre un millier de chansons dans un seul appareil tenait de la science-fiction.

Pour l’occasion, un ingénieur et un créatif ayant travaillé sur le projet ont raconté leurs souvenirs à nos confrères de 20 Minutes.

Passer de 15 à 1 000 chansons : retour vers le futur

Que l’on soit fan ou détracteur de la marque à la Pomme, il faut bien avouer que les présentations de produits d’Apple ont toujours ressemblé à des cérémonies religieuses. En guise de prêcheur, Steve Jobs, éternellement paré de son blue-jean et de son col roulé, dessinait en 2001 les contours du futur de la musique : « Ce petit appareil extraordinaire embarque 1 000 chansons. Et il tient dans ma poche ».

L’offre des baladeurs audiophiles  de l’époque peinait à convaincre les adeptes de technologie, qui devaient se contenter de flashcards de 15 Mo qui ne pouvaient contenir qu'une vingtaine de chansons, avec une qualité audio discutable. Même le Mini Disc, projet de Sony, n’a pas atteint le succès commercial escompté, car trop cher pour le grand public.

C’est Jon Rubenstein, ténor d’Apple, qui visite alors les usines Toshiba et tombe sur un disque dur miniature de plus de 5 Go. En faire une sorte de baladeur MP3 de haute capacité, c’est l’idée géniale qui germe dans les bureaux d’Apple au début du millénaire. Avec dix millions de dollars investis, Michael Dhuey, ingénieur mécanique, se retrouve à la tête du projet. Il se remémore des conditions de travail particulières :

« On était dans un building secret loin du campus principal. On travaillait 10 heures par jour, souvent le samedi et le dimanche. On se faisait livrer à manger. Pour des raisons de sécurité, le personnel de nettoyage avait un accès limité. Les poubelles se sont tellement accumulées qu’on a eu des rats dans le bâtiment. »

Un projet d’un an, 400 millions d’exemplaires vendus

Le disque dur miniature de Toshiba est une bonne base, mais il a trop peu d’autonomie. Pour pallier ce problème, il suffit de « pousser » la chanson vers une puce DRAM pour la mettre sur la mémoire vive. Ce procédé ne draine pas la batterie, et le premier prototype d’iPod s’en tire avec 10 heures d’autonomie. Dhuey explique également avoir dû pousser le son au maximum car « Steve Jobs souffrait d’un léger problème d’audition ».

Le nom donné à ce baladeur fait l’objet d’anecdotes savoureuses. Steve Jobs écoute les propositions et les classe en trois catégories : « pire nom que j’aie entendu de ma vie », « pas terrible » et « pas mal ». Finalement, l’équipe se met d’accord sur « iPod », référence subtile au chef d’œuvre de Stanley Kubrick, 2001 : L'Odyssée de l’Espace. Après quelques semaines de réflexion, le patron d'abord récalcitrant finit par approuver.

Lancé fin 2001, le produit s’écoule d’abord à 3 millions d’exemplaires – un échec relatif pour la marque. L’iPod est beau et innovant, mais il ne fonctionne qu’avec les ordinateurs Mac. L’équipe corrige ce problème et permet aux utilisateurs et utilisatrices de PC de pouvoir mettre de la musique sur le baladeur à partir de leur machine. Dès lors, l’iPod obtient le succès démesuré qu'on lui connaît, avec 400 millions d’unités vendues.

Source : 20 Minutes

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
20
benben99
Dommage que Steve Jobs est mort…Depuis qu’il est parti, tout ce qu’il y avait d’innovant a quitté Apple
SlashDot2k19
J’ai dû en avoir 3, un mini, un nano et un touch.<br /> Ils écrasaient la concurrence les premières années.<br /> Après la concurrence faisait aussi bien mais n’avait pas la renommée.
norwy
On remarquera que tout est fait pour éviter le stockage de ses propres copies privées sur smartphone.
cid1
L’Ipod mini 2, c’est le seul objet Apple que je me suis permis de m’acheter l’idée était géniale faut bien l’avouer.
NumLOCK
Je préférais ceci… un petit joyau de technologie extra-terrestre pour l’époque:<br /> Crutchfield<br /> Panasonic SV-SD80<br /> e-wear MP3/WMA/AAC player with SD memory card<br />
Winston
C’est ce qui a permis à Apple de s’en sortir et vendre de la musique via iTunes à assuré leur fortune.<br /> Pour ça Jobs à du manquer à sa parole donnée aux Beatles d’utiliser le nom Apple (propriété des Beatles) mais sans faire de commerce dans la musique…
ddrmysti
Ah ? En quoi ? Des premiers ipods aux iphones actuel, je n’ai jamais acheté une seule chanson sur itunes, pourtant j’ai toujours eu de la musique dessus.<br /> Ca me rappelle les gens qui gueulaient haut et fort à qui voulaient bien l’entendre qu’un ipod ou un iphone ne pouvait lire exclusivement des musiques achetés sur itunes.
zeebix
Tu peux développer ? Comment ? J’ai pas souvenir de n’avoir pas pu mettre mes propres mp3 dans les ipod ou tout autre appareil.
cyrano66
Mon iPod Classic a 15 ans.<br /> A présent connecté en permanence à une petite enceinte dans une pièce de la maison.<br /> Environ 3000 MP3, pas un seul achetés sur ITunes. Que de la musique rippee depuis mes CD par mes soins.<br /> D’ailleurs cet IPod n’a pas vu un ordi ni une mise à jour depuis 10 ans.<br /> Le bouton central est un peu fatigué mais il fonctionne parfaitement.<br /> Je le garde jusqu’à la date de la fameuse obsolescence programmée d’Apple et taper un scandale
norwy
@ddrmysti @zeebix<br /> Je développe :<br /> le stockage disponible dans les iphone et smartphones n’a pas été significativement agrandi pour limiter le stockage croissant de musique.<br /> Apple a drastiquement limité les capacités des iPhone que l’on retrouvait sur iPods<br /> Apple encourage plutôt la consommations d’apps avec paiement in-app et abonnement (iTunes/Spotify &amp; co) et quelques photos/videos<br /> c’est beaucoup plus flagrant sur Android dont les ports micro-SD sont de plus en plus rares)<br /> Si vous avez un volume très important de musique (&gt;128Go voir 256Go ce qui n’est pas énorme suivant la qualité que vous stockez), vous aurez déjà expérimenté cette difficulté de reporter votre discothèque.<br /> Les processeurs deviennent de plus en plus puissant mais le stockage ne suit pas…<br /> C’est clair pour vous ?
zeebix
Ouais non, c’est un peu bidons tout ça, la capacité des appareils augmente au fil du développement des mémoires et de leurs couts.<br /> Les iPhones comme les autres ont suivi le marché.<br /> Bien sur que Apple et tout les autres encouragent l’achat via leurs plateforme c’est logique…<br /> Et le port SD sur Android ne disparaît principalement que sur les haut de gammes où le stockage est déjà important (pour un appareil mobile).<br /> Tu en fait des caisses ou il y a pas lieu d’y en avoir.
StratDesign_1_1
J’ai possédé deux Rio MP3 PMP300, en 1998, 64mo, c’était juste dantesque !<br /> fr.wikipedia.org<br /> Rio PMP300<br /> Pages pour les éditeurs déconnectés en savoir plus<br /> Pour les articles homonymes, voir Rio.<br /> Le Rio PMP300 est un des premiers baladeurs MP3, et c'est le premier ayant eu un succès commercial. Produit par Diamond Multimedia, il a été introduit le 15 septembre 1998.<br /> Le Rio PMP300 dispose d'un écran LCD et d'une mémoire de 32&nbsp;Mo. Il peut jouer des morceaux au format MP2 et MP3, et supporte le format VBR. Considéré comme innovant au moment de sa sortie, ses dimensions sont de 9 x 6 x 1,6&nbsp;cm, soi...<br /> Par la suite je suis passé chez Sony avec un modèle dont j’ai oublié le nom (un genre de tube), puis je suis passé aux excellents mini NW, aussi chez Sony.<br /> Bref, je n’ai compris l’engouement pour Apple
Hadory
Je n’aime pas particulièrement la philosophie d’Apple (surtout actuellement).<br /> Cependant l’iPod reste une morceau de tech incroyable et mon premier (et dernier ) produit Apple.<br /> Au niveau résistance c’est n’importe quoi. J’avais un nano 3, je l’ai reçu à mes 10 piges et j’ai fait toute mon adolescence avec. (Et c’était déjà une occas que mon frère avait utilisé pendant qques années !)<br /> Je faisais des soirées de schlag où il est tombé, a été piétiné maintes fois et a toujours tenu.<br /> Si je ne me l’était pas fait voler 7 ans plus tard je suis persuadé qu’il fonctionnerait encore…
ultrabill
L’offre des baladeurs audiophiles de l’époque peinait à convaincre les adeptes de technologie, qui devaient se contenter de flashcards de 15 Mo qui ne pouvaient contenir qu’une vingtaine de chansons, avec une qualité audio discutable.<br /> L’auteur a-t-il connu le Jukebox 6000 d’Archos, avec son disque dur de 6Go sorti 1 an plus tôt ?
Hini
shhh, fais gaffe, tu vas briser des rêves…
boboss29200
Justement non, personne ne s’en souvient car il n’a pas marqué les esprits (surement un excellent appareil). Ce qui a fait le succès de l’Ipod est encore une fois l’écosystème cohérent. Là où la plupart des lecteurs MP3 de l’époque étaient en grande partie destinés à «&nbsp;Voler&nbsp;» la musique, via Napster et autres (je l’ai fait moi aussi, et j’ai eu des lecteurs MP3 autres que l’ipod), L’ipod n’était qu’un lecteur portatif de sa bibliothèque Itunes. Itunes qui permettait, via des accords avec les maisons de disque, d’acheter des morceaux très légalement. Itunes permettait de créer des playlists très appréciables (je me souviens de mon lecteur MP3 où je mettais des dossiers sans pouvoir faire de playlist). L’inconvénient de l’Ipod, c’est que ce n’était qu’un lecteur ne permettant pas, sous risque d’effacer tout, d’ajouter de la musique chez des amis. Puis il y a eu les campagne de pub très visuel. L’Ipod était un objet iconique. Je n’en ai acheté (un classique 80 Go, un Nano format montre, et un autre nano) que vers 2013 je crois. Bel objet.
ultrabill
Le service de vente de musique (iTunes Music Store) est arrivée avec l’iPod G3. Avant 2003, qu’on ait un iPod ou non, on ecoutais des MP3 extraits / piratés.
FardocheX
Il fonctionne toujours!
boboss29200
Et le succès a perduré bien après 2003 non ? Je n’ai pas utilisé d’Ipod dans ces années là, trop cher pour un simple lecteur de musique portatif à mon goût Et le concept de l’Ipod au départ c’était de numériser sa musique et écouter sa bibliothèque perso de son mac. D’ailleurs, Steve Jobs avait donné aux journalistes, en plus des Ipod, les CD où étaient extraits les morceaux Mais c’était un merveilleux coup de génie de réussir à obtenir des accords avec toutes les maisons de disques (et une grosse marge), si bien que l’utilisateur n’avait pas à se prendre la tête pour savoir comment télécharger tel ou tel artiste. J’ai utilisé une fois en 2005 le service de Virgin pour chopper un morceau, c’était pas très simple (outre le fait que Virgin n’existant plus, le morceau je l’ai perdu…).
ultrabill
Je te rappelais simplement que le monde des «&nbsp;baladeurs MP3 des pirates&nbsp;» contre «&nbsp;l’iPod des gens en règle&nbsp;» n’a pas commencé tel que tu le racontes. T’es d’accord avec ça ou pas ?
robert_b
Faut savoir, le coup de génie, c’est l’Ipod ou iTune?<br /> J’ai pourtant souvenir d’une collègue qui voulait simplement déplacer ses morceaux de musiques sur l’Ipod de son frère… Et qui ne pouvais pas le faire car pas iTune, donc pas non plus s’en servir comme une clé USB pour du déplacement de fichiers… C’était pourtant possible avec d’autres présent depuis plus longtemps… Mais c’était pas Apple donc pas des révolutions…<br /> Pour moi, la seul vrai différence c’était la gueule.
boboss29200
Mea Culpa, je n’ai jamais acheté (sauf une fois) de morceaux en ligne. D’ailleurs, tu pouvais avoir un Ipod et uniquement de la musique dite pirate. C’est quoi une musique pirate ? Une musique rippé dont tu n’as pas l’originale chez toi (c’était une époque où la musique étaient exclusivement sur support CD/Vinyle). Du coup Jobs a négocié avec les maisons de disque pour faire une plateforme unique et commune (au lieu d’avoir un store Sony, un store EMI, etc). je ne savais plus exactement quand c’était, merci de me le rappeler, 2003 apparement, soit 1 ans et demi, 2 ans après la mise en circulation du premier Ipod, car on lui avait fait la remarque que l’Ipod pouvait enfin servir à écouter sa musique tsimplement téléchargée sur Napster et autres (c’est très bien expliqué dans sa bio officielle que j’ai lu il y a pile 10 ans). Mais ça n’a jamais empêché de mettre de la musique dites pirate dessus, juste simplifié et popularisé les achats démat’. Et avec le succés qu’on lui connait !
boboss29200
Je l’ai dit dans mon premier post, c’est l’écosystème, comme toujours le coup de génie d’Apple(et encore aujourd’hui avec ses systèmes ios et macos). Le mac qui sert à gérer la musique via Itunes pour faire toutes les manips que l’on veut, télécharger, Ripper, classer, mettre les pochettes, avoir les listes des chansons etc… Et l’ipod pour lire tout ça, uniquement lire la popotte que l’on a fait sur son ordi. Sur les autres lecteurs, tout se fait sur le lecteur MP3, dans des dossiers, etc… c’est loin d’être flexibles et pratique. Imaginons, un famille (riche quand même vu le prix d’un Ipod) qui a 2 enfants et 2 parents. Ils gèrent la bibliothèque sur l’ordi, et ils avaient juste à synchroniser leurs playlist sur chaque Ipod. ça parait con aujour’hui à l’heure du streaming, mais je peux te dire que quand tu faisais une playlist sur allez on va dire Winamp (histoire de faire le vieux qui était jeune adulte début 2000), c’était pas aussi souple. Par contre, comme l’Ipod n’est qu’un lecteur de playlist gérée sur son mac (ou pc), il est, officiellement, impossible d’arriver chez quelqu’un de dire tiens je te passe ce morceaux (il y a des logiciels qui le font malgré tout maintenant, mais à l’époque, aucune idée). C’est en ça que servait le système dit de synchronisation. Tu te synchronises avec une bibliothèque Itunes, et pas une autres, sous peine d’effacer ton appareil car il estimes que comme tu ne viens pas de cet ordinateur (ou de cette blibiothèque), tu n’as pas les droits (mais pas de soucis vu que tes playlists sont sur ton ordi, tu peux tout remettre après, tu ne perd rien , l’ipod n’étant qu’un lecteur, et c’est là la nuance avec d’autres lecteur MP3). Apple avait introduit le système (plutôt relou) de DRM, empêchant de pouvoir s’échanger des musiques (et pour le coup de pirater suivant leurs critères et ceux des maisons de disque). C’est en ça, maintenant que tu me le rappelles, l’une des raisons, outre le prix, que l’Ipod ne m’a jamais intéressé. Sauf sur la fin pour pouvoir manipuler l’objet à des tarifs abordables.
sebstein
Ce procédé ne draine pas la batterie<br /> Vraiment, il faudrait un peu réfléchir avant de traduire l’anglais n’importe comment…<br /> Une batterie, ça se draine ? Il y a de l’eau à éliminer ? «&nbsp;To drain&nbsp;», ça se traduit aussi par «&nbsp;vider&nbsp;» et, là, c’est tout de suite plus logique.
Blackalf
@ultrabill messages supprimés pour les motifs messages non constructifs/hors-sujet/à caractère insultant.<br /> @boboss29200 message supprimé pour les motif réponse à un message supprimé.
bheller
Tout comme le creative labs jukebox que j’ai eu. Un peu plus gros certes, mais tellement plus versatile ! On pouvait enregistrer aussi <br /> Clubic.com – 29 Jul 00<br /> Creative D.A.P. Jukebox<br /> Fort de son expérience dans le domaine des périphériques audio, Creative ne peut se contenter des 60% de part de marché qu'il détient sur les Cartes sons. En créant la gamme de balladeur MP3 NOMAD, Creative Labs est devenu l'un des pionniers et...<br />
ddrmysti
Donc d’après toi, les premières générations d’ipod qui ne dépassaient pas les 15Go de stockage bridaient moins la sauvegarde de la musique et l’utilisation des grandes bibliothèque musicales que les terminaux actuel qui font péter les 512Go, quand le plus gros ipod atteignait 160Go ?<br /> Il y a des fois je me demande si les gens réfléchissent un peu avant de poster des commentaires totalement basés sur des préjugés qui sont en contradiction totale avec la réalité. Je me répète mais ça me fait penser à ceux qui gueulent haut et fort qu’un iphone ne peut lire autre chose que des trucs acheté sur itunes, voir même qu’il n’y a pas d’application gratuite sur l’appstore…
norwy
Ma remarque ne concerne pas Apple en particulier mais toute l’industrie. Tes arguments sur l’iPod sont donc hors sujet. Renseigne toi un peu sur les taxes et restrictions sur le stockeage et tu comprendras mes propos…
ddrmysti
Parce que oui, les taxes sont décidées par l’industrie (merci, je connais le sujet). Mais je cherche toujours à comprendre en quoi avoir plus de volume est plus restrictif, et puis bon, c’est bien connu, tout le monde a une bibliothèque qui dépasse les 500Go.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google poursuivi en justice par d’anciens employés pour avoir violé son propre code d’honneur
Amazon et Apple condamnés à une lourde sanction pour entente anticoncurrentielle
Microsoft veut économiser presque 6 milliards de litres d'eau dans ses data centers
Microsoft promet d'améliorer la réparabilité de ses appareils... un jour
Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Haut de page