TSMC augmente le tarif de ses puces de 3 % pour Apple, son plus gros client

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
07 septembre 2021 à 14h08
28
Apple A15 Bionic © © WCCFTech / Apple
© WCCFTech / Apple

Une fois n'est pas coutume, TSMC prend grand soin de son (très gros) client Apple. Alors que le prix des wafers augmente de 20 % chez le géant taïwanais, il se contenterait de surfacturer Apple de 3 %.

Les pénuries de semi-conducteurs forcent TSMC à revoir ses prix à la hausse… mais le fondeur taïwanais semble le faire un peu à la tête du client. Si le prix de ses wafers a bien augmenté de 20 %, explique WCCFTech, TSMC se contenterait de faire payer Apple seulement 3 % de plus qu'en temps normal. Un passe-droit qui s'explique : Apple est le client numéro 1 du fondeur asiatique.

Apple commande en masse… pour tirer les prix vers le bas

D'après Lu Xingzhi, analyste spécialisé dans l'étude d'Apple, les commandes du géant de Cupertino représenteraient en effet à elles seules plus de 20 % des revenus totaux de TSMC. On comprend donc pourquoi ne pas froisser Apple est devenu une priorité pour le fondeur. On apprend d'ailleurs que TSMC aurait reçu commande pour 100 millions de puces A15 Bionic destinées aux iPhone 13 de son client préféré, attendus en septembre.

C'est en passant des commandes pour des volumes aussi importants qu'Apple parvient à tirer les prix vers le bas et à limiter les hausses tarifaires de la part de TSMC, même en période de pénurie. D'autant qu'il faut ajouter à ces 100 millions de puces A15 les millions de puces M1 qu'Apple commande aussi à TSMC pour ses iPad Pro , iMac et MacBook . Rappelons que dans ce contexte, TSMC avait récemment annoncé prioriser les commandes d'Apple sur celles de ses autres clients.

Que reste-t-il pour les autres ?

Cette démarche décomplexée force les autres acteurs de l'industrie, comme Qualcomm, à chercher des solutions du côté de Samsung Foundry dont les derniers procédés de gravure sont un peu moins avancés que ceux de TSMC. Il faut dire que Qualcomm n'a pas tellement d'autres choix : en 2021, Apple se serait octroyé 80 % des commandes de TSMC pour la gravure en 5 nm. La firme en aurait aussi profité pour se réserver les premières fournées de wafers gravés en 3 nm.

Cette razzia a quand même ses limites : celles de TSMC, qui a pris un peu de retard dans le développement de sa gravure en 3 nm. Comme le rapporte WCCFTech, le fondeur taïwanais ne serait pas en mesure de graver en 3 nm les puces des iPhone 14 (attendus en 2022). Apple devrait néanmoins pouvoir compter sur la gravure en 4 nm, dont la production de masse devrait débuter en fin d'année 2021.

Source : WCCFTech

Modifié le 07/09/2021 à 14h08
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
21
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Samsung Display a lancé la production de dalles OLED 90 Hz pour les PC portables
SteelSeries lance les Prime Mini, deux nouvelles souris pour joueurs dotées de commutateurs magnétiques optiques
Samsung réagit enfin aux soupçons d'altérations des SSD 970 EVO Plus
Lexar lance son premier SSD NVMe PCIe 4.0
Thermaltake Tower 100 Mini : la petite brique se fait lingot d'or
Sur le marché des serveurs, Intel essaye de stopper la progression d'AMD en cassant les prix de ses CPU
Une vulnérabilité présente dans un driver HP Omen menace des millions d’appareils de la marque
Nouvelle fuite des tarifs Alder Lake Core i9-12900K, i7-12700K et i5-12600K
Le socket LGA 1700 / LGA 1800 d'Intel pour les processeurs de 12e et 13e génération se montre
TSMC : le nouveau procédé de fabrication en 3 nm va affiner les couches et augmenter la rentabilité
Haut de page