Test Apple iPad Pro M1 (2021) : la puissance d'un Mac au format tablette

À peine plus d’un an après la précédente version, Apple lance son nouvel iPad Pro qui intègre le processeur M1 conçu par le constructeur et que l’on retrouve dans ses MacBook Air et MacBook Pro les plus récents.

Apple iPad Pro M1 (2021)
  • Un écran exceptionnel
  • Processeur M1 surpuissant
  • iPadOS 14 et le support clavier/souris
  • Connectivité Wi-Fi 6 et 5G
  • Autonomie d'une (longue) journée
  • Adaptateur 20W et recharge lente
  • Un multi-tâche encore trop limité
  • Prix

Cette nouvelle puce, jusqu'à deux fois plus puissante que la précédente A12Z Bionic selon la marque à la Pomme, permet à l’iPad Pro de se différencier clairement de l’iPad Air qui depuis son ravalement de façade en 2020 ressemblait de plus en plus à son grand frère.

L’iPad Pro cuvée 2021 intègre également un nouvel écran Mini LED , une première dans l'univers Apple, mais toutes ses améliorations sont-elles suffisantes pour remplacer un Mac dans le cœur des utilisateurs ?

C'est la question que nous nous sommes posés avant de passer quelques jours en compagnie de l'iPad Pro.

Apple iPad Pro M1 (2021) : la fiche technique

Fiche technique Apple iPad Pro M1 (2021)

Système d'exploitation

Système d'exploitation
iPadOS
Version du système d'exploitation
iPadOS 14.5

Performance

Processeur
M1
Nombre de cœurs CPU
8
Fréquence CPU
3.19GHz
Mémoire vive (RAM)
16GB

Affichage

Type d'écran
LED tactile
Taille d'écran
12,9 pouces
Résolution d'écran
2732 x 2048 pixels

Stockage

Mémoire interne
2TB

Batterie

Charge rapide
Oui
Recharge sans-fil
Non

Appareil photo

Caméra
12 Mpx
Nombre de capteurs
3
Flash avant
Oui
Flash arrière
Oui
Stabilisation d'image
Électronique
HDR
Oui

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6 AX
Bluetooth
Oui
Norme Bluetooth
Bluetooth 5.0
Compatible réseau cellulaire
5G, 4G

Équipement

Connecteurs disponibles
Port USB-C
Nombre haut-parleur
4
Accéléromètre
Oui
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Non
Système de reconnaissance faciale
Oui

Caractéristiques physiques

Hauteur
280.6mm
Largeur
214.9mm
Profondeur
6.4mm
Poids
685g

Design : d’extérieur rien ne change

L’iPad Pro ressemble presque exactement au modèle précédent et reprend le même châssis en aluminium aux bords plats. L’appareil est disponible en gris sidéral ou en argent; c’est d’ailleurs cette dernière version que nous a fait parvenir Apple. Du très classique donc et il faudra attendre encore quelque temps pour voir l’aspect extérieur de la tablette évoluer. Soulignons toutefois la fabrication parfaite de l'appareil, décidément une constante chez le constructeur.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut noter toutefois un très léger embonpoint de l’appareil, consécutif à la nouvelle technologie d’écran utilisée par Apple, avec une épaisseur de 6,4 mm contre 5,9 mm pour l’iPad Pro 2020. Avec un poids de 684 grammes sur la balance, cet iPad Pro reste relativement léger et maniable pour son format XXL, même si porter la tablette à bout de bras pendant plusieurs dizaines de minutes n’est évidemment pas chose facile.

Sur le côté droit on retrouve les deux boutons de volume mais également au centre un connecteur magnétique qui permet de poser le stylet Apple Pencil pour le ranger et le recharger dans le même temps. Vers le bas de l’appareil se trouve le port SIM pour les versions équipées d’une puce réseau 5G.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

En bas de l’appareil, on retrouve cette fois le port USB 4 qui adopte la norme Thunderbolt 3, ce qui permet à l’iPad Pro d’améliorer les débits de transfert de fichiers mais également d’y connecter un moniteur externe ou un support de stockage.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au dos est placé le Smart Connector, un port qui là encore n’est pas nouveau et permet de connecter des accessoires compatibles comme le Magic Keyboard (disponible cette année dans un nouveau coloris blanc) mais aussi les rares accessoires tiers que l’on peut retrouver également chez Logitech par exemple.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur la partie supérieure enfin on retrouve le bouton d’allumage et de mise en veille de l’iPad Pro.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour le déverrouillage, Apple fait une nouvelle fois confiance à sa caméra de reconnaissance faciale TrueDepth et au système FaceID, toujours aussi rapide et réactif dès l’identification réalisée. La marque a néanmoins mis à jour sa caméra en adoptant un objectif ultra-grand angle de 122°.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Grâce à cela Apple inaugure une nouvelle fonctionnalité, Center Stage, qui s’adressera principalement aux utilisateurs qui passent de longues heures en visioconférence. Ce système permet à l’iPad Pro de toujours vous centrer dans l’image, même si vous bougez durant l’appel vidéo, ou de dé-zoomer lorsqu’un autre participant entre dans le champ de vision.

La fonctionnalité n’est pas nouvelle mais l’implémentation est très propre. Center Stage est disponible dans FaceTime mais sera accessible dans les différentes applications de messagerie instantanée.

Écran : une dalle mini-LED qui en met plein la vue

L’iPad Pro 12,9 pouces intègre cette année un écran Liquid Retina XDR d'une résolution de 2732 x 2048 pixels à 264 ppp. Derrière cette appellation se cache une dalle équipée de 10 000 mini-LED rétro éclairées qui offrent, selon la marque, une luminosité de 600 nits, de 1000 nits en HDR avec des pics de luminosité jusqu’à 1 600 nits.

Les chiffres c’est bien, mais c’est à l’usage que l’on se rend compte du vrai gap apporté par l’iPad Pro par rapport à ses prédécesseurs. On a jamais eu vraiment à se plaindre des écrans utilisés par Apple mais ce dernier est tout simplement parfait, à la fois en termes de luminosité et de rendus des couleurs.

Il suffit de regarder un film ou une série en HDR sur la plateforme de SVOD de votre choix pour voir la différence, avec une gestion très fine des différentes nuances de couleurs dans l’image. Même en plein soleil, l’écran reste en permanence lisible, avec une luminosité suffisante quelles que soient les conditions d’éclairage.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L’iPad Pro propose enfin également une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz qui offre des animations toujours plus fluides et une expérience de navigation très agréable dans le système et dans les applications compatibles.

Le contraste est tout aussi saisissant, avec une valeur annoncée par Apple de 1 000 000 : 1. Pour cela l’écran Liquid Retina XDR dispose de 2 500 zones de gradation, qui s’ajustent en fonction du contenu affiché à l’écran. C’est évidemment les photos et les programmes en HDR qui en profitent le plus mais attention, la technologie mini-LED n’équivaut pas à de l’OLED pour autant.

En mettant (littéralement) le nez sur l’écran on retrouve quelques légères traces de blooming, soit un halo lumineux qui trahit le rétro-éclairage (c’est le cas par exemple lors du démarrage autour du logo Apple). A distance normale de l'écran il est par contre tout simplement impossible de voir le moindre défaut d'image.

Cette nouvelle tablette propose, malgré ces quelques pinaillages, l’un si ce n'est le meilleur affichage vu sur une tablette tactile, idéal pour consulter des photos ou regarder des vidéos mais aussi pour travailler sur des fichiers images, du montage vidéo ou encore pour du dessin.

Audio : quatre haut-parleurs et cinq micros pour un son haute-qualité

La partie audio de l’iPad Pro n’évolue pas par rapport à la précédente génération. On retrouve une fois de plus quatre haut-parleurs placés sur les tranches supérieures et inférieures de la tablette.

Ces derniers sont plutôt puissants et suffisamment performants pour écouter de la musique en travaillant, avec des basses percutantes compte tenu du format très étroit de l’iPad mais aussi des mediums très bien gérés.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On pourra profiter également de l’iPad Pro pour se vautrer devant Netflix le soir venu. Les speakers sont également compatibles Dolby Atmos, avec une spatialisation tout au mieux efficace mais pas transcendante. Pour cela nous vous conseillerons d’utiliser un casque, bien plus immersif pour se plonger la tête la première dans ses programmes du moment mais les haut-parleurs de l’iPad Pro font quand même plus que le job en mobilité.

Les micros sont eux au nombre de cinq et offrent une grande qualité de son lorsque l'on discute en visioconférence. Les voix sont claires, puissantes et permettent de passer un appel rapide, sans devoir connecter un casque ou des écouteurs.

Performances : de la puissance à tous les étages

La star de ce nouvel iPad Pro, c’est bien évidemment la puce M1 qui passe seulement quelques mois après son introduction du Mac à la tablette.

Le SoC M1 embarque toujours 8 coeurs CPU, 8 coeurs GPU et 16 coeurs dédiés au Neural Engine qui gère toutes les tâches d'apprentissage machine effectuées à l'arrière-plan par l'appareil.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Apple annonce d'ailleurs fièrement que le M1 est 50% plus rapide pour les tâches CPU et jusqu'à 40% pour le GPU que la précédente génération d'iPad Pro, équipée du processeur A12Z Bionic.

On connaît déjà ce processeur, et l’on vous renvoie à notre test du MacBook Pro M1 13 pouces pour en savoir plus à son sujet, mais nous étions très curieux de voir ce qu’apporterait cette puce à une tablette tactile.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour commencer passage obligé par les différents benchmarks. L'iPad Pro affiche un score de 1710 en mono-coeur et de 7271 en multi-coeur. À titre de comparaison l'iPad Pro 2020 ne pointait "seulement" qu'à 1118 en mono-coeur et à 4637 en multi-coeur.

Sur 3DMark, là encore le M1 explose littéralement les scores de son grand frère avec 17 046 points au test Wild Life contre 12 654 pour l'iPad Pro 12,9 pouces de précédente génération.

A l'usage maintenant, on ne sent pas forcément tout de suite le gain de puissance apporté par le SoC M1. Les déplacements dans l'interface et l'ouverture des applications sont parfaitement fluides, mais c'était déjà le cas avec l'iPad Pro précédent ou encore l'iPad Air et son processeur A14. Passer d'une application à l'autre ne pose aucun problème et chaque logiciel s'ouvre instantanément, même un multi-tâche rempli à ras bord.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

C'est dans les applications les plus gourmandes que le M1 peut enfin montrer l'étendue de ses capacités. Nous avons monté un petit film de vacances composé de photos et de vidéos 4K, le tout pour une durée d'environ 5 minutes. Il n'aura fallu que 2,53 minutes pour exporter, et près du double de temps sur un MacBook Pro pour le même projet.

L'iPad Pro est aussi parfaitement à l'aise avec l'ensemble des jeux mobiles. Nous avons pu par exemple disputer quelques matchs dans NBA 2K21 Edition et là encore le M1 fait des prouesses avec une très grande fréquence d'images. Idem pour Asphalt 9 qui ne fait même pas toussoter le M1, même sur une longue période de jeux.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour le stockage, Apple laisse le choix à ses utilisateurs avec une configuration de base à 128 Go, qui sera évidemment bien trop restreinte pour les utilisateurs professionnels malgré un tarif élevé de 1 219€. L'iPad Pro se décline ensuite dans des versions 512 Go, 1 To et même 2 To mais attention, comme d'habitude chez le constructeur ces options font exploser la facture. Le modèle le mieux doté et équipé d'un modem 5G coûte la bagatelle de 2 599€. Mieux vaut être sûr d'en avoir l'utilité avant de passer à la caisse.

Côté connectivité, Apple propose une puce Wi-Fi 6 mais aussi une version de l'iPad Pro intégrant un modem 5G. Le réseau de nouvelle génération n'en étant qu'à ses balbutiements en France, nous n'avons pas pu tester la tablette avec la connexion cellulaire. Si l'on se réfère toutefois à nos tests réalisés depuis un iPhone 12, qui partage le même composant réseau, sur le réseau Orange, les débits devraient tutoyer les 800 Mbit/s en réception.

Logiciel : iPadOS 14 reste un poil trop limité

Sans surprise c'est bien iPadOS 14 qui équipe l'iPad Pro 2021. Le système d'exploitation mobile d'Apple propose pour cette dernière version quelques nouveautés à commencer par l'arrivée des widgets, qui viennent se glisser dans un menu dédié et qui peut être affiché en permanence sur l'écran d'accueil. Pratique pour consulter d'un coup d'oeil ses infos du jour.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les applications sont pour la grande majorité d'entre elles adaptées au format de l'iPad et proposent cette année un volet de navigation à gauche, qui permet de retrouver les différentes sections pour accéder à ses mails envoyés dans Mail ou à ses albums photos dans Photos.

Autre nouveauté avec l'apparition de la fonctionnalité Griffoner, disponible depuis peu en français. Cela permet d'écrire avec l'Apple Pencil et de voir les mots et les phrases retranscrits automatiquement. Cela marche à la fois dans les champs de recherche mais aussi dans Notes pour écrire un bout de texte à la volée, sans besoin de passer par un clavier.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La gestion du stylet reste d'ailleurs tout simplement remarquable, avec de nombreux niveaux de pression pour réaliser ses créations le plus précisément possible. Le raccourci qui consiste à tapoter l'extrémité de l'Apple Pencil pour changer d'outil est un petit détail qui fait toute la différence et fluidifie l'expérience au maximum.

On retrouve également le support complet du clavier et de la souris ou du trackpad dans l'ensemble des applications développées par Apple mais aussi dans l'ensemble des applications disponibles sur l'App Store. Cela offre une vraie polyvalence à l'iPad Pro pour de la saisie de texte ou des tâches demandant plus de précision que le simple écran tactile.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

iPadOS reste malheureusement trop attaché à l'écran tactile de l'appareil et fait preuve de limitations logicielles qui peuvent rapidement être très frustrantes pour l'utilisateur.

C'est le cas du multitâche qui n'a que peu évolué depuis plusieurs années. On peut toujours mettre deux applications côte à côte pour passer de l'une à l'autre de manière fluide mais cela s'arrête là.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le volet Slide Over permet lui d'afficher des applications flottantes pour accéder rapidement à son client mail, une messagerie ou à son lecteur musical.

Apple a prévu différents gestes et raccourcis pour utiliser ces fonctionnalités au trackpad mais l'expérience demande vraiment du temps pour être maitrisée et l'on a souvent bien plus vite fait de passer par l'écran tactile.

Il nous est encore difficile de passer uniquement à l'iPad Pro pour travailler, la tablette n'étant pas pensée pour gérer une bonne douzaine d'onglets ouverts dans le navigateur en parallèle d'un éditeur de texte et d'une messagerie instantanée. La chose est certes possible mais laborieuse.

L'iPad Pro reste une machine très puissante et bien pensée pour travailler, à condition à notre avis de posséder un clavier et d'une souris pour accéder à l'ensemble de ses possibilités.

Il reste malgré tout encore du chemin à Apple pour ouvrir encore un peu plus son système d'exploitation et faire de l'iPad Pro une machine pensée pour TOUS les professionnels. On espère maintenant qu'iPadOS 15 amènera dans ses bagages un peu plus de souplesse dans l'utilisation des applications.

Photo et vidéo : une qualité un peu supérieure par rapport à l'année dernière

Le bloc photo arrière ne bouge pas d'un iota par rapport au précédent modèle. Il se compose toujours d'un objectif principal de 12 mégapixels ouvrant à f/1,8 et d'un ultra grand-angle de 10 mégapixels à ouverture f/2,4 pour un angle de vision de 125°. Un LiDAR vient épauler les objectifs pour une mise au point plus rapide et une meilleure précision des expériences en réalité augmentée.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Apple apporte néanmoins à l'iPad Pro le Smart HDR 3, un ensemble de processus permettant de rehausser automatiquement les couleurs, la luminosité et le contraste pour en améliorer le rendu.

L'objectif principal est toujours aussi à l'aise dans les scènes lumineuses. Les clichés sont impeccables de définition et de détails et la colorimétrie est très fidèlement restituée, même si l'ensemble d'algorithmes est un poil plus tape-à-l'oeil que la scène photographiée.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'ultra-grand angle lui emboite le pas, avec une qualité quasiment équivalente. On ne sent aucune différence en passant d'un objectif à l'autre même si l'on perd légèrement en définition sur l'ultra grand-angle en y regardant de plus près.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On regrette toutefois qu'Apple n'ait pas poussé les choses jusqu'au bout et offert à l'iPad Pro un vrai mode nuit. La tablette s'en sort plus qu'honorablement dans de faibles conditions d'éclairage et pourra éventuellement être utile pour des clichés personnels. Le manque de lumière apporte toutefois un bruit numérique plutôt prononcé dès lors que l'on zoome légèrement dans l'image.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Apple a ajouté un flash TrueTone à quatre LED, qui pourra apporter un peu de lumière à une scène plongée dans l'obscurité au cas où vous en ayez vraiment besoin.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Concernant la vidéo l'iPad Pro est capable de filmer en 4K à 60 images par seconde. Apple prouve une fois de plus sa maitrise du sujet avec une image nette, précise et à la colorimétrie exemplaire. Même si le format de la tablette ne la destine pas à devenir votre caméra principale, elle est parfaitement armée pour tourner quelques images d'appoint lors d'un tournage à l'extérieur.

A l'avant on retrouve un objectif ultra grand-angle 122° de 12 mégapixels pour les selfies. En pleine lumière, aucun problème à signaler avec des couleurs fidèles et une grande finesse dans l'image. Le mode portrait est lui très bon et semblable à ce que l'on peut trouver sur l'iPhone, avec néanmoins quelques petites approximations près des cheveux ou des poils de barbe.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
A gauche : caméra avant / A droite : mode portrait © Mathieu Grumiaux pour Clubic

De nuit les choses sont plus contrastées. L'image est rapidement très bruitée, pas inutilisable non plus mais on voit de suite une baisse nette de qualité une fois dans l'obscurité.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
A gauche : sans flash / A droite : avec flash © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Autonomie : une journée complète d'utilisation

Depuis le lancement du tout premier iPad, Apple donne comme autonomie pour sa tablette une durée d'utilisation moyenne de 10 heures et l'iPad Pro ne déroge pas à la règle.

Dans les faits, nous avons pu utiliser l'iPad Pro environ 11H avant que la tablette ne rende l'âme, et ce en variant les plaisirs avec une journée bien remplie incluant saisie de texte, navigation web, jeu, montage vidéo et streaming sur Netflix.

Test iPad Pro M1 © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Dans les faits c'est très bien, mais en connaissant les prouesses réalisées par le processeur M1 sur les MacBook, avec des autonomies comprises entre 15 et 20 heures, on s'attendait à un peu mieux.

Pour la recharge le constructeur fournit un adaptateur USB-C 20W et malheureusement le temps de recharge s'en ressent. L'iPad Pro remplit sa batterie à un train de sénateur et demande plus de 3 heures pour passer de 0 à 100%.

iPad Pro (2021) : l'avis de Clubic

Si Apple n'a pas bouleversé les codes de sa tablette maison, elle propose avec ce nouvel iPad Pro rien de moins qu'une démonstration technologique à faire pâlir de jalousie la concurrence.

Est-il parfait pour autant ? Non, la faute principalement à un OS encore un peu trop rigide qui rend son utilisation un peu lourde pour certaines catégories professionnelles. On peut aussi se plaindre de son prix, très élevé et même stratosphérique si vous optez pour les options de stockage les plus importantes qui font grimper la facture à bien plus de 2 000€.

Avec son écran somptueux, ses performances exceptionnelles grâce au processeur M1 et son offre applicative pléthorique, l'iPad Pro 2021 est un appareil nomade tout simplement remarquable pour les créatifs, les travailleurs en mobilité mais aussi pour le divertissement.

Une référence tout simplement qui ne remplace pas l'ordinateur traditionnel mais propose à la place une alternative plus légère et tout aussi puissante, même pour les tâches les plus lourdes.

Apple iPad Pro M1 (2021)

9

L'iPad Pro 2021 est une sublime évolution, qui en impose par son écran stupéfiant de qualité et ses performances de haute-volée. Bien plus qu'une tablette, à peine moins qu'un ordinateur.

Les plus

  • Un écran exceptionnel
  • Processeur M1 surpuissant
  • iPadOS 14 et le support clavier/souris
  • Connectivité Wi-Fi 6 et 5G
  • Autonomie d'une (longue) journée

Les moins

  • Adaptateur 20W et recharge lente
  • Un multi-tâche encore trop limité
  • Prix

Design 9

Écran 10

Performances 10

Logiciel 8

Photo / Vidéo 8

Autonomie 9

Modifié le 11/06/2021 à 16h16
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
65
34
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Le trafic de données mobiles a augmenté de 46 % depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon Ericsson
Tim Cook estime qu'il y a 47 fois plus de malwares sur Android que sur iOS (et c'est drôlement précis)
Les Honor 50, 50 Pro et 50 SE sont officiels : les premiers smartphones de la marque depuis qu'elle n'appartient plus à Huawei
Leica lance un smartphone au Japon, mais il est moins inédit que vous ne le pensez
OnePlus devient une sous-marque d'Oppo, la fusion présagée enfin concrétisée
L'app Messages sur Android propose le chiffrement de bout en bout, voici comment l'activer
Haut de page