Test iPad Air (2020) : à deux doigts de passer Pro

23 novembre 2020 à 18h01
20

L'iPad Air a depuis quelques années une position particulière dans la gamme. A peine plus évolué qu'un iPad classique, déjà très débrouillard, mais loin derrière l'iPad Pro en termes de puissance, la tablette peinait à susciter l'enthousiasme.

Test Apple iPad Air (2020)
  • Un écran splendide
  • Une fabrication parfaite
  • Puissance débridée grâce à l'A14
  • iPadOS 14, de plus en plus complet
  • Support clavier/souris parfaitement intégré
  • Autonomie de plus d'une journée
  • TouchID, une régression ergonomique
  • La caméra avant, franchement médiocre
  • Un multitâche encore trop limité
  • Seulement 64 Go de base

Apple a sans doute eu ce positionnement maladroit en tête lors de la conception de ce nouvel iPad Air qui est la plus franche évolution qu'ait connue la gamme depuis son lancement.

Nouveau design, fiche technique sensiblement améliorée, l'iPad Air 2020 se présente comme la tablette pour tous les usages, que ce soit la consommation de médias ou la production.

On pourrait même dire que l'iPad Air est un iPad Pro SE avec quelques concessions pour abaisser la facture de plus de 200€. Ces compromis sont-ils pénalisants au quotidien ou au contraire très facilement dispensables ?

On fait le point après deux semaines passées en compagnie de la dernière tablette tactile d'Apple.

iPad Air (2020) : la fiche technique

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Qui dit nouvelle génération dit nouvelles spécifications. Après une précédente mouture qui faisait du surplace, Apple revoit sa copie et intègre un tout nouvel appareil photo au dos ainsi qu'une puce A14, le SoC qui équipe déjà les iPhone 12 et iPhone 12 Pro cette année.

  • Dimensions : 247,6 x 178,5 x 6,1 mm
  • Poids : 458 g (Modèle Wi-Fi) ; 460 g (Modèle Wi-Fi + 4G)
  • Écran : LED IPS multitouch 2 360 x 1 640 pixels (10,9'')
  • Luminance : 500 nits
  • Espace colorimétrique de l'écran : DCI-P3
  • Processeur : A14 Bionic
  • RAM : 4 Go
  • Stockage : 64 ou 256 Go
  • Communications : Bluetooth 5.0 ; Wifi 802.11ax en bi-bande simultané (2,4 et 5 GHz), antennes MIMO ; 4G LTE pour le modèle 4G (par nano SIM et eSIM)
  • Caméra frontale : 7 Mpxl f/2,2 ; stabilisation, enregistrement vidéo Full HD 60 i/s
  • Caméra dorsale : 12 Mpxl f/1,8 ; stabilisation, stabilisation, enregistrement vidéo Full HD 30 ou 60 i/s, 4K 24 i/s, 30 i/s ou 60 i/s
  • Prix : 669€ (Wi-Fi 64 Go), 809€ (Wi-Fi + 4G 64 Go), 839€ (Wi-Fi 256 Go), 979€ (Wi-Fi + 4G 256 Go)

Design : on prend les mêmes et on recommence

Si vous avez déjà eu un iPad Pro entre les mains, vous ne serez pas surpris par le look de ce nouvel iPad Air, presque en tous points identique.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Apple a opté pour un cadre aluminium d'une épaisseur de 6,1 mm aux bords arrondis mais les tranches restent droites assurant une excellente prise en main, améliorée un peu plus encore avec un poids de 460 grammes. Le constructeur a voulu tout de même démarquer sa tablette en proposant cinq coloris. En plus des versions gris sidéral et argent, on retrouve trois nouvelles couleurs rose, verte et bleue. Ces teintes pastel sont très élégantes et finalement assez sobres.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le côté droit on retrouve les deux boutons de contrôle et une zone aimantée permettant de poser et de recharger l'Apple Pencil 2, qui est enfin compatible avec une autre tablette que l'iPad Pro.

Sur le dessus le bouton d'allumage et de mise en veille de l'appareil intègre désormais le capteur d'empreintes TouchID. Et vient la première concession faite par le constructeur. Placé sur la tranche supérieure, ce bouton est bien moins pratique que sur la face avant et il faut toujours interrompre son activité pour aller chercher le capteur. Apple a bien cherché à améliorer au maximum l'expérience, notamment en proposant lors de la configuration d'enregistrer le doigt de sa main gauche lorsque l'iPad est en mode portrait mais cela reste plus contraignant que le vénérable bouton avant.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aussi, si l'identification est toujours très rapide, la touche est plus étroit et demande un placement du doigt plus précis pour réussir l'identification. C'est un coup à prendre après quelques jours de tâtonnement mais FaceID aurait été tellement plus pratique à l'usage.

Surprise, Apple a finalement abandonné son bon vieux port Ligthning et lui a préféré un bien plus générique port USB-C comme sur l'iPad Pro.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Au dos on retrouve l'unique objectif photo mais également le Smart Connector qui permet de connecter un clavier compatible sans passer par la puce Bluetooth.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Écran : une excellente dalle qui en impose

Pour ce nouveau modèle Apple utilise une dalle LCD IPS de 10,9 pouces pour une résolution de 2 360 x 1 640 pixels à 264 pixels par pouce. Il prend la majeure partie de la face avant, même si les bordures d'écran restent plus prononcées que certains de ses concurrents.

Allons à l'essentiel : l'écran de l'iPad Air est stupéfiant de qualité. La colorimétrie est précise et naturelle et la luminosité de 500 nits permet de l'utiliser même à l'extérieur et en plein jour. Sous un éclairage artificiel, la dalle en verre reste malgré tout trop sujette aux reflets, malgré le traitement vanté par Apple sur ses pages de présentation.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'écran de l'iPad Air embarque le support du profil colorimétrique P3 et TrueTone, le système qui adapte la température selon les conditions de luminosité. Ne manque que le rafraichissement à 120 Hz, qui reste réservé à l'iPad Pro. Est-ce une perte ? A notre sens non. L'écran reste suffisamment réactif lors du défilement dans les différentes interfaces et on oublie ce petit manque après quelques minutes d'utilisation.

Audio : un son puissant mais qui manque de précision

L'iPad Air n'intègre que deux haut-parleurs qui font toutefois bonne impression. Le son est puissant, riche en basses et suffisamment bon pour diffuser un peu de musique ou regarder une vidéo sur le pouce mais certainement pas pour vous immerger tête la première dans un film ou une série.

Pour aller plus loin il faudra évidemment passer par un casque mais Apple n'en démord pas et ne propose pas de prise jack sur l'iPad Air et encore moins d'écouteurs. Il faudra obligaoirement en passer par une solution sans-fil (au hasard, les AirPods !) ou un adaptateur USB-C pour y brancher son propre casque ou ses écouteurs.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Apple oblige, l'iPad Air ne gère que les codecs SBC et AAC en Bluetooth. Pour l'audio haute-résolution, il faudra repasser.

L'iPad Air ne dispose que de deux micros qui font le job, ni plus ni moins. Nos appels vidéo de confinement se sont bien déroulés et nos correspondants n'ont jamais rien eu à redire de la qualité audio. En extérieur les choses se corsent vite. Les voix semblent légèrement isolées mais un climat venteux ou une rue bondée suffisent à mettre les micros dans les choux. Là encore, un casque ou des écouteurs plus adaptés seront obligatoires pour converser hors de chez soi.

Performances : tout simplement ébouriffantes

L'iPad Air cuvée 2020 hérite du SoC A14, le dernier en date conçu par Apple et gravé en 5 nm. Les performances sont tout simplement remarquables à chaque instant.

AnTuTu nous donne un score de 647 384 points, un score qui le place un peu au dessous des iPad Pro, toujours avantagés grâce à leur nombre de coeurs graphiques plus important. Même constat avec 3D Mark qui place la dernière tablette d'Apple derrière les iPad Pro en terme de puissance graphique.

A l'usage l'iPad Air se révèle d'une fluidité exemplaire. Nous avons bien essayé, taquins que nous sommes, de le pousser dans ses retranchements mais jamais la tablette n'a montré de signe d'essoufflement.

Les applications développées par Apple s'exécutent évidemment comme un charme mais la tablette n'est pas effrayée non plus par les jeux 3D. Nous avons pu nous en rendre compte dans Call of Duty : Mobile, un titre gourmand qui pourtant n'a pas fait tousser une seule seconde la tablette. Idem pour les applications graphiques comme Photoshop qui se lancent comme un charme.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Concernant la connectivité, Apple propose une puce Wi-Fi 6. N'ayant aucun équipement compatible nous n'avons pas pu juger sur pièce les débits maximaux possibles mais l'iPad Air s'en sort admirablement bien dans notre configuration avec des débits tutoyant les 620 Mbit/s en download sur notre connexion fibre.

Apple nous a fait parvenir une version 4G de cet iPad Air et là encore les performances sont au rendez-vous avec une excellente accroche réseau et d'excellents débits en intérieur comme en extérieur.

Si la puce A14 nous a fait tourner la tête, le stockage par défaut nous a rapidement ramenés sur Terre. Apple ne propose que 64 Go dans sa version de base. C'est bien trop peu alors que l'iPad Air 2020 est proposé 100€ plus cher que la précédente version.

Logiciel : les frontières entre tablette et PC se réduisent un peu plus

Cet iPad Air est livré avec iPadOS 14, la dernière mouture du système d'exploitation dédiée aux tablettes de la marque.

Contrairement à la précédente version les nouveautés sont peu nombreuses. On peut noter le nouveau design des widgets, qui épouse celui d'iOS 14 mais Apple ne permet pas de les installer sur l'écran d'accueil comme c'est le cas sur iPhone.

La plupart des applications du constructeur présentent désormais un volet à gauche de l'écran affichant l'arborescence de l'application en mode paysage et qui permet de se déplacer plus rapidement dans les différentes sections. iPadOS 14 propose également une interface réduite pour les appels et Siri qui ne prennent plus tout l'écran lorsqu'ils sont actifs. Il était temps !

Les dernières nouveautés concernent l'Apple Pencil. iPadOS 14 reconnait désormais les formes mais aussi l'écriture manuscrite afin de griffonner quelques mots dans l'application Notes et de profiter d'une remise en forme automatique. Malgré notre écriture...discutable, iPadOS 14 a su reconnaitre la plupart de nos phrases sans trop de difficultés.

Un grand nombre de possibilités avec l'Apple Pencil...pour peu qu'on ait du talent

iPadOS permet surtout d'utiliser sa tablette comme un outil de production en ajoutant un clavier et un trackpad. Il nous tardait de découvrir comment Apple allait marier son interface pensée pour le tactile avec ces accessoires. Cela tombe bien puisque la marque nous a fait aussi parvenir son Magic Keyboard, l'étui intégrant clavier et trackpad et proposé pour la première fois sur iPad Air pour la modique somme de 339€. Oui, ça fait mal.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On connecte simplement l'iPad Air en le positionnant sur le capteur aimanté Smart Connector. La tablette alimente automatiquement l'accessoire et un port USB-C sur ce dernier permet de charger l'iPad en conservant son port libre pour un transfert de photos par exemple.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le pointeur est ici de forme ronde et permet d'utiliser l'iPad Air comme un système d'exploitation classique. Le curseur de la souris vient d'ailleurs s'aimanter lorsqu'il est situé à proximité d'un bouton pour faciliter la navigation.

Le curseur adapte sa couleur au contenu affiché © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La force de l'iPad par rapport à ses concurrentes sous Android reste le nombre d'applications tierces disponibles sur la plateforme. La plupart des éditeurs propose une version adaptée au format de la tablette comme Microsoft et sa suite Office ou Photoshop et la présence d'un clavier et d'une souris permet de travailler bien plus confortablement. Nous avons pu d'ailleurs écrire quelques articles ainsi qu'une partie de ce test sans aucune difficulté sur l'iPad Air, en nous adaptant à la rigueur imposée par Apple dans son OS.

Le multitâche reste le point noir d'iPadOS. On peut seulement afficher deux applications en même temps, trois si l'on compte la fenêtre flottante qui permet d'afficher une application supplémentaire à la demande. On aimerait plus de flexibilité dans l'utilisation et pas seulement suivre le chemin tracé par Apple. A l'inverse le grand public, à qui l'iPad Air est destiné, pourra réaliser l'ensemble de ses tâches courantes sans jamais ressentir cette même gêne.

Jamais je ne quitterai mon MacBook qui m'offre le maximum de possibilités pour travailler comme je l'entends. Mais iPadOS 14 va dans le bon sens. Il était déjà possible de travailler avec un iPad; aujourd'hui la chose devient plaisante.

Photo et vidéo : le parent pauvre de l'iPad Air

Apple a mis à jour son capteur arrière, qui passe de 8 à 12 mégapixels et profite du Smart HDR. Pas d'ultra grand-angle ni de LiDAR, qui restent cantonnées à l'iPad Pro.

En plein jour le capteur s'en sort avec les honneurs avec une gestion des couleurs impeccable et un joli niveau de détails. En intérieur les choses se corsent avec la présence d'un léger bruit numérique.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La nuit tombée ou dans des conditions de faible luminosité, passez votre chemin, les clichés sont au mieux convenables, au pire inexploitables.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le traitement d'image conçu par Apple est à la manoeuvre pour corriger les choses au maximum mais l'iPad Air sera tout juste une caméra d'appoint pour prendre quelques images à la volée, ou scanner des documents, pas plus.

À gauche avec la caméra avant, à droite avec la caméra dorsale © Mathieu Grumiaux pour Clubic

En vidéo pas de miracles non plus avec une image correcte en plein jour mais le capteur est rapidement à la peine une fois que la luminosité fait défaut. Il est possible de réaliser quelques projets rapides avec l'iPad mais certainement pas de s'en servir comme caméra principale.

A l'avant Apple persiste et signe avec un médiocre capteur FaceTime HD de 7 mégapixels. La qualité est passable, l'image reste bruitée en permanence et fait pâle figure par rapport à une Samsung Tab S7+, bien plus pertinente sur ce sujet. A l'heure où la visioconférence s'avère indispensable, on ne peut que regretter que la marque californienne ne propose pas une caméra digne de ce nom.

À gauche un selfie flash désactivé, à droite avec flash activé © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Autonomie : une grosse journée d'utilisation

L'iPad Air 2020 est un appareil endurant, encore plus depuis la mise à jour iPadOS 14.2 qui a corrigé certaines chutes d'autonomie constatées lors de nos premières heures de test.

Nous avons utilisé l'iPad Air une pleine journée d'environ 9 heures pour travailler mais aussi écouter de la musique en streaming, regarder un ou deux épisodes puis re-travail, ponctuée d'une session de jeu d'environ 45 minutes. Après tout ça, il restait encore un peu de batterie et l'iPad Air n'a rendu l'âme que le lendemain matin.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pour une utilisation plus ponctuelle, d'environ une à deux heures chaque jour, l'iPad Air peut tenir pas loin d'une bonne semaine. La gestion de l'énergie d'iOS (pardon, iPadOS) n'est plus à démontrer et fait des merveilles, avec à peine 2-3% perdus au cours de la nuit.

L'autonomie se montre plus limitée en passant du Wi-Fi à la 4G, avec une baisse assez rapide de la batterie en navigation web.

Apple livre avec l'iPad Air un adaptateur secteur USB-C 20W et la charge n'est pas des plus rapides. Il vous faudra 2H30 pour passer de 0 à 100%. Si vous possédez un MacBook, l'adaptateur est compatible et permet de diviser par presque deux la durée de charge.

iPad Air (2020) : l'avis de Clubic

Apple le claironne à tue-tête : l'iPad est votre prochain ordinateur. Avec l'iPad Air, ce slogan qui sent bon le marketing n'a pourtant jamais paru aussi pertinent.

Pour un prix bien plus abordable que son iPad Pro de grand frère, cette édition 2020 en reprend tous les fondamentaux et propose un appareil élégant, aux finitions exemplaires et à la puissance sans commune mesure. La tablette est un merveilleux outil de consommation mais aussi de production grâce à la compatibilité avec le combo clavier/souris qui faisait tant défaut.

Certains pesteront (à raison) sur les limitations logicielles parfois incompréhensibles d'iPadOS, le stockage trop limité, ce bouton TouchID pas franchement ergonomique ou une qualité photo qui laisse à désirer.

Malgré ces quelques ratés l'iPad Air propose une expérience tout simplement remarquable à tous les niveaux et pourra remplacer, voire surpasser le vieil ordinateur familial du salon chez la plupart des utilisateurs.

Apple iPad Air (2020)

9

L'iPad Air est probablement le choix le plus pertinent proposé cette année par Apple si vous désirez acquérir une tablette ou renouveler votre équipement. La puce A14, véritable foudre de guerre, fait des merveilles et assurera une puissance largement suffisante même après plusieurs années.

Machine idéale pour consommer des médias et produire du contenu, l'iPad Air se plie à tous les usages sans jamais broncher et avec une autonomie supérieure à la journée. Le meilleur des deux mondes en somme.

Les plus

  • Un écran splendide
  • Une fabrication parfaite
  • Puissance débridée grâce à l'A14
  • iPadOS 14, de plus en plus complet
  • Support clavier/souris parfaitement intégré
  • Autonomie de plus d'une journée

Les moins

  • TouchID, une régression ergonomique
  • La caméra avant, franchement médiocre
  • Un multitâche encore trop limité
  • Seulement 64 Go de base

Design 9

Écran 10

Performances 10

Logiciel 8

Photo/Vidéo 6

Autonomie 8

Modifié le 24/12/2020 à 13h28
Ce qu'il faut savoir sur l'affiliation sur Clubic

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer.  Consultez notre charte pour en savoir plus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
20
16
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le Cybertruck de Tesla entrera en production de masse en 2022 selon Elon Musk
Soldes Cdiscount : un PC portable bureautique Asus Vivobook à moins de 300€
Apple : 1 milliard d'iPhone activement utilisés à travers le monde et des ventes records en 2020
Reconnaissance faciale : le Conseil de l'Europe demande une
Soldes Amazon : le prix de l'enceinte Ultimate Ears Wonderboom 2 chute pour la 2ème démarque
Tesla dévoile officiellement le rafraîchissement des Model S et X : plus de 1000 ch et jusqu'à 840 km d'autonomie
Reddit s’associe à la Fondation Ethereum pour améliorer son programme « Community Points »
L’APS-C X-E4 et deux nouveaux objectifs débarquent chez Fujifilm
TSMC sommé de se concentrer sur les puces dédiées à l'automobile mais sans oublier AMD ou NVIDIA
Cyberpunk 2077 : le hotfix 1.11 vient corriger le bug introduit dans la quête principale
Haut de page