Pédopornographie : Apple scanne déjà les e-mails depuis 2019 mais pas iCloud Photos

01 septembre 2021 à 09h45
12
07628195-photo-logo-icloud.jpg
© Apple

La lutte contre la pédopornographie, ou « Child Sexual Abuse Materials » (CSAM), est un enjeu de taille pour de nombreux services de stockage Cloud , dont celui d'Apple. Jusqu'à présent, la politique de prévention de l'entreprise se limitait pourtant à scanner les e-mails, presque rien de plus.

La firme de Cupertino pratique cette surveillance active des messages depuis 2019, mais ne s'intéresserait pas jusqu'ici aux photos stockées sur iCloud. De quoi faire douter de l'efficacité de sa stratégie dans ce domaine, du moins jusqu'à ce mois d'août, où de nouvelles mesures ont été annoncées… puis allégées.

La stratégie légère d'Apple dans la lutte contre les CSAM

Si elle n'en reste pas moins complexe, la guerre menée à l'encontre des adeptes de la pédopornographie progresse, notamment grâce à l'utilisation d'algorithmes croisés avec des banques d'images, afin de repérer les contenus inappropriés. Or, lorsque ces images, vidéos ou tout autre type de fichiers se retrouvent dans un Cloud individuel, il peut être plus compliqué de les repérer.

Si de nombreuses solutions existent, qui ne nuisent pas outre-mesure au respect de la vie privée, Apple se montre longue au démarrage. La firme de Cupertino a annoncé travailler depuis 2019 seulement sur le scan des e-mails reçus sur iCloud mail. Des mesures qui n'ont pas permis de confondre un grand nombre d'individus sur l'échange de fichiers CSAM, d'autant qu'Apple ne scanne pas les photos stockées dans iCloud.

Une mesure de précaution qui étonne, au point que la firme s'est emparée du sujet début août 2021, en annonçant la mise en place d'un outil permettant, grâce à un algorithme, de scanner les photos et ainsi repérer de potentiels contenus CSAM. Suivant le protocole de la mesure, si la détention de telles images est avérée après vérification humaine, le détenteur du compte est signalé aux autorités américaines, et jugé selon la loi en vigueur. Toutefois, les défenseurs de la vie privée ne l'entendaient pas de cette oreille.

Les limites de la vie privée en questions

La fronde revient encore et toujours sur le même motif à l'encontre de telles mesures : celui du respect de la vie privée. Apple en a fait l'un de ses piliers, et pourtant, l'enjeu autour de la pornographie infantile mérite que les détenteurs de contenus de ce type puissent comparaitre en justice. Le fait est que de nombreux experts clament qu'un tel outil algorithmique constituerait une fouille non-désirée par les utilisateurs des contenus uploadés sur iCloud. Et Apple a en partie donné raison à ces détracteurs, le 16 août dernier.

En conséquence, le seuil d'alerte avant qu'un humain ne prenne le relais dans l'analyse des contenus repérés est élevé à 30 fichiers minimum confondus par l'algorithme. En dessous de ce nombre, les individus pourront ainsi passer entre les mailles du filet.

Apple Eric Friedman pédopornographie © © The Verge
Les messages d'Eric Friedman en disent long sur les pratiques d'Apple. © The Verge

Selon le directeur Anti-Fraude de l'entreprise, Apple en arrive tristement à être « la meilleure plateforme pour la distribution de pornographie infantile », d'après des contenus repérés par The Verge dans le cadre du procès entre Apple et Epic Games. Or, comme le relève 9to5Mac, « comment Apple aurait-il pu le savoir s'il n'avait pas scanné les comptes iCloud… ? ». De quoi placer la Pomme dans la tourmente, avant de nouvelles mesures plus efficaces ?

Modifié le 01/09/2021 à 09h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Astartes — Quand l'Empereur lui-même remarque votre talent
Dune : un voyage contemplatif sous le soleil brûlant d'Arrakis
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
HBO Max et DC : une série sur le Pingouin serait en route
Final Space : la série animée ne reviendra pas pour une saison 4
Lemmings : ces pauvres rongeurs qu'on a massacrés par dizaines
Superman & Lois : The CW tiendrait-elle sa meilleure série DC ?
Lisez votre chronique SF : Toute résistance serait futile !
LEGO lance un set Super Mario 64 : 2 064 pièces de nostalgie pour recréer les niveaux du jeu
Star Trek Day : les séries Discovery, Picard et les autres donnent des nouvelles
Haut de page