Les Pays-Bas et le Canada testent un vol sans passeport, suppléé par une appli blockchain

Alexandre Boero Contributeur
07 juillet 2019 à 19h05
0
passeport-pixabay.png
© Pixabay

Le smartphone pourrait devenir le moyen qui permettrait de booster la gestion du flux de passagers, qui va progresser ces prochaines années.

Et si votre smartphone vous servait de passeport ? Ce n'est ni à exclure, ni inenvisageable, bien au contraire. Le téléphone portable servant déjà de carte d'embarquement grâce à la magie des applications et/ou du PDF, celui-ci pourrait bientôt se substituer au passeport, comme le prouve le test mené depuis la semaine dernière par le Canada et les Pays-Bas.

Faire face à l'afflux croissant de voyageurs qui s'annonce

Cela fait plusieurs jours que des voyageurs testent le voyage sans passeport, dans le cadre du projet pilote KTDI (Known Traveller Digital Identity ou Identité numérique connue du voyageur, en français). Mené par le Forum économique mondial (FEM), le projet a été conçu en prévision de l'augmentation à venir du nombre de voyageurs dans l'espace aérien sur les prochaines années et décennies.

« D'ici 2030, quelque 1,8 milliard de personnes effectueront des vols vers l'étranger, en hausse de 50 % par rapport à 2016 », commente Christoph Wolf, le directeur de la mobilité au FEM. En l'état actuel des choses, l'afflux reste gérable avec les moyens d'aujourd'hui. Mais cette affirmation sera naturellement remise en cause avec les années, et viendra l'heure où il faudra s'adapter.

Les données du passeport contenues dans une application encryptée

Durant ces tests, destinés à servir de base pour le futur, les voyageurs naviguant entre Montréal ou Toronto et Amsterdam ont la possibilité d'enregistrer, sur leur smartphone, les informations personnelles que leur passeport contient. Les données sont intégrées à une application encryptée par la technologie blockchain, infalsifiable, qui permet une fiabilité dans la circulation des informations.



Le passage à l'aéroport de ces voyageurs sera doublé par un contrôle via la reconnaissance faciale, qui leur évitera d'avoir à passer par la police des frontières. Pour le moment, l'accueil des passagers est mi-figue mi-raisin. Si certains apprécient ce gain de temps, d'autres redoutent une fuite de leurs informations personnelles, et souhaitent s'en tenir à l'utilisation de leur bon vieux passeport.

Source : Radio Canada
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top