Blockchain : Carrefour se félicite d'une hausse des ventes des produits concernés

le 05 juin 2019 à 14h29
0
Mousline Blockchain (IBM)
(Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le distributeur tire un premier bilan positif de la technologie des chaînes de blocs, destinée à rassurer les consommateurs sur la provenance de produits alimentaires.

Testée depuis plusieurs mois dans les magasins Carrefour, la blockchain semble avoir autant séduit l'un des géants de la grande distribution que les consommateurs. Le groupe français a en effet annoncé, lors d'une conférence relayée par nos confrères de Reuters, avoir vu ses ventes augmenter grâce à l'utilisation de la technologie. De quoi prolonger et même renforcer l'expérience, jusqu'à la pérenniser dans le temps.

Une utilisation de la blockchain qui s'étend à divers rayons


Le buzz autour de la fameuse purée Mousline a donc fonctionné au-delà des espérances. Pour mémoire, Carrefour, Nestlé et IBM ont collaboré pour permettre aux clients de la grande surface, en flashant un simple QR code se trouvant sur l'une des boites en vente, d'avoir accès « à des données relatives aux différentes étapes de la vie du produit : production, composition du produit avec les variétés de pommes de terre utilisées, les contrôles qualité, les inspections, les dates et lieux de stockage avant la mise en rayon, l'acheminement vers les entrepôts, etc. », nous confiait récemment Luca Comparini, responsable blockchain pour IBM France.



Cette utilisation de la blockchain, Carrefour l'a prolongée sur une vingtaine d'articles dispatchés dans les rayons viande, lait et fruits. Dans le détail, les consommateurs pouvaient accéder à des informations détaillées sur des articles comme du poulet, du lait cru, des œufs, des oranges, du fromage ou du porc.

100 articles supplémentaires en 2019


En 2019, Carrefour a confirmé son intention d'étendre le dispositif en proposant 100 articles supplémentaires qu'il sera possible de scanner et de scruter dans les moindres détails, comme les différentes variétés de pommes de terre utilisées dans un paquet de purée Mousline.

Le groupe français devrait proposer de nouveaux articles qui touchent à l'alimentaire, mais devrait mettre un pied également dans des rayons un peu éloignés, au sein desquels les consommateurs recherchent une certaine sécurité, comme les produits pour bébé ou les produits dits « biologiques ». Carrefour souhaiterait également se servir de la blockchain pour la traçabilité des vêtements.

Que pensez-vous de ce dispositif blockchain ? En faisant vos courses, seriez-vous tenté(e) de dégainer votre smartphone et de scanner le QR code d'un produit sur lequel vous voulez tout savoir ?



Source : Reuters
Mots-clés :
Blockchain
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
Mazda ne veut plus d'écrans tactiles dans ses véhicules
Une nouvelle Nvidia Shield aperçue dans la console développeur de Google Play
OnePlus 7 Pro : l'édition limitée Almond disponible le 25 juin
Dark mode auto, lazy loading, paywalls : la liste des fonctionnalités de Chrome 76 s'allonge
Microsoft brevète un stylet transformable en oreillette
Apple : de nouveaux MacBook (Air, Pro...) d'ici la fin d'année
scroll top