Blockchain : Carrefour se félicite d'une hausse des ventes des produits concernés

Alexandre Boero Contributeur
05 juin 2019 à 14h29
0
Mousline Blockchain (IBM)
(Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le distributeur tire un premier bilan positif de la technologie des chaînes de blocs, destinée à rassurer les consommateurs sur la provenance de produits alimentaires.

Testée depuis plusieurs mois dans les magasins Carrefour, la blockchain semble avoir autant séduit l'un des géants de la grande distribution que les consommateurs. Le groupe français a en effet annoncé, lors d'une conférence relayée par nos confrères de Reuters, avoir vu ses ventes augmenter grâce à l'utilisation de la technologie. De quoi prolonger et même renforcer l'expérience, jusqu'à la pérenniser dans le temps.

Une utilisation de la blockchain qui s'étend à divers rayons


Le buzz autour de la fameuse purée Mousline a donc fonctionné au-delà des espérances. Pour mémoire, Carrefour, Nestlé et IBM ont collaboré pour permettre aux clients de la grande surface, en flashant un simple QR code se trouvant sur l'une des boites en vente, d'avoir accès « à des données relatives aux différentes étapes de la vie du produit : production, composition du produit avec les variétés de pommes de terre utilisées, les contrôles qualité, les inspections, les dates et lieux de stockage avant la mise en rayon, l'acheminement vers les entrepôts, etc. », nous confiait récemment Luca Comparini, responsable blockchain pour IBM France.



Cette utilisation de la blockchain, Carrefour l'a prolongée sur une vingtaine d'articles dispatchés dans les rayons viande, lait et fruits. Dans le détail, les consommateurs pouvaient accéder à des informations détaillées sur des articles comme du poulet, du lait cru, des œufs, des oranges, du fromage ou du porc.

100 articles supplémentaires en 2019


En 2019, Carrefour a confirmé son intention d'étendre le dispositif en proposant 100 articles supplémentaires qu'il sera possible de scanner et de scruter dans les moindres détails, comme les différentes variétés de pommes de terre utilisées dans un paquet de purée Mousline.

Le groupe français devrait proposer de nouveaux articles qui touchent à l'alimentaire, mais devrait mettre un pied également dans des rayons un peu éloignés, au sein desquels les consommateurs recherchent une certaine sécurité, comme les produits pour bébé ou les produits dits « biologiques ». Carrefour souhaiterait également se servir de la blockchain pour la traçabilité des vêtements.

Que pensez-vous de ce dispositif blockchain ? En faisant vos courses, seriez-vous tenté(e) de dégainer votre smartphone et de scanner le QR code d'un produit sur lequel vous voulez tout savoir ?



Source : Reuters
11 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top