Test Huawei Watch D : smartwatch atypique ou tensiomètre high-tech ?

Johan Gautreau
Expert objets connectés
15 décembre 2022 à 11h45
0
Huawei Watch D © Huawei

Les montres connectées se suivent et se ressemblent… Dans un marché qui semble arrivé à saturation, Huawei pourrait bien tirer son épingle du jeu avec un concept jamais vu auparavant : une smartwatch faisant office de tensiomètre. Découvrez sans tarder toutes nos impressions dans ce test de la Huawei Watch D.

Huawei Watch D
  • Concept original : un tensiomètre au sein d’une smartwatch
  • Grand écran, lumineux et précis
  • Pas mal de métriques sport et santé
  • Bonne précision du capteur de fréquence cardiaque
  • Autonomie correcte
  • Montre lourde et peu sexy…
  • Performances GPS décevantes
  • Manque de coaching pour la partie tension artérielle
  • Ne fonctionne à 100% qu’avec les smartphones Huawei sous HarmonyOS
  • Une montre moins efficace que les autres modèles Huawei moins chers

Commercialisée à 399 €, la tocante chinoise ne fait rien comme les autres. Non contente d’être la plus onéreuse des montres Huawei, elle tente d’aborder un marché spécifique : celui de la tension artérielle.

Quelques concurrentes s’y sont déjà essayées, notamment la Galaxy Watch 5 Pro. Sans résultats probants.

Alors pour mettre toutes les chances de son côté, la marque asiatique a intégré un brassard gonflable comme sur les tensiomètres médicaux. Plutôt culotté comme concept !

Reste maintenant à voir si cette nouveauté vaut vraiment l’achat. La Huawei Watch D va-t-elle marquer un tournant dans nos usages ? Ou bien sera-t-elle un gadget de plus jeté aux oubliettes, car trop ambitieuse ? Voici notre avis.

Huawei Watch D : fiche technique

Fiche technique Huawei Watch D

Spécifications techniques

Système d'exploitation
HarmonyOS
Smartphones compatibles
iPhone (iOS), Android
Autonomie
7 jours
Nombre maximum de profils
70

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.1
NFC
Non
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Oui
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rectangulaire
Taille de l'écran
1,64in
Type d'écran
AMOLED
Résolution
456x280 px
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
13,6mm
Largeur
38mm
Longeur
51mm
Poids
90g

Si l'on excepte son bracelet avec brassard à micro-pompes, la montre connectée Huawei reste classique dans son approche.

Elle embarque la flopée de capteurs que l'on connait tous : fréquence cardiaque, SpO2, ECG… La santé cardio-vasculaire est au centre de ses préoccupations. Et, c'est bien entendu HarmonyOS qui anime le tout.

Pour profiter pleinement de tous les services de la smartwatch, il faudra que vous possédiez un smartphone sous HarmonyOS ou au moins sous Android. Comme toujours, ce sont les utilisateurs iOS qui seront laissés sur le bas-côté : pas d’assistant vocal Celia, pas de magasin d’applications, pas de réponses aux SMS…

Design & Écran

Le look de la Huawei Watch D est pour le moins… spécifique. Imaginez un tensiomètre de poignet que l'on aurait réduit et sur lequel on aurait apposé un écran tactile AMOLED. 

Huawei Watch D - Design © Johan Gautreau

La montre intelligente est un sacré morceau, plus gros encore que l’Apple Watch Ultra : 

  • 90 g (bracelet à airbag compris), 
  • 13,6 mm d’épaisseur (hors îlot TrueSeen 5.0+), 
  • Écran AMOLED de 1.64’’ (avec cadran Always On)
  • 51 mm de longueur pour 38 mm de largeur

Difficile de l’oublier une fois au poignet. Le design est loin d’être attractif…

Cette forme particulière est cependant nécessaire pour assurer le fonctionnement du bracelet gonflable. Le boitier de la Huawei Watch D renferme une série de « micro-pompes » destinées au gonflage du brassard. 

Huawei Watch D - Bracelet © Johan Gautreau

Notez qu’il est impossible de changer de bracelet pour passer sur un modèle plus élégant. Vous pouvez juste changer la partie avec la boucle papillon, l’autre étant directement reliée au boitier.

Huawei Watch D - Épaisseur © Johan Gautreau

On distingue deux boutons sur le côté droit du corps en aluminium. Celui du haut sert à afficher la liste d’applications. Celui juste dessous comporte les électrodes de l’ECG. Il est personnalisable et ouvre par défaut l’appli Tension Artérielle.

Huawei Watch D - Écran © Johan Gautreau

Côté écran, on sent bien qu’il y a eu des concessions. Si la dalle AMOLED de 1.64’’ est agréable à l’œil, elle n’en reste pas moins ceinturée de grosses bordures peu élégantes. On est loin du raffinement de la superbe Huawei Watch 3 !

Il est clair que le design très old-school de la Watch D fera réfléchir plus d’un acheteur. 

Système d’exploitation

Huawei continue l’aventure avec son HarmonyOS. Il n’y a que très peu de changement à signaler depuis nos derniers essais. N’hésitez donc pas à jeter un œil à nos tests des montres Watch GT Runner et Watch GT 3 pour en savoir plus.

Comme vous pouvez vous en douter, la principale nouveauté réside dans la gestion de la tension. Huawei a ainsi développé une application propre à la Watch D, sobrement nommée Tension Artérielle.

Huawei Watch D - Écran tension © Johan Gautreau

Une fois l’horlogerie bien configurée et le bon bracelet choisi, vous pourrez lancer une mesure n’importe quand. Un écran vous rappelle comment procéder à chaque fois : position assise, pieds bien à plat et pas croisés, bras au niveau du cœur. Si vous êtes mal positionné ou que vous bougez trop, la Huawei Watch D vous préviendra.

Huawei Watch D - Mesure tension © Johan Gautreau

Une fois la tension prise, le résultat se synchronise avec l’application Huawei Santé (dont certaines traductions sont manquantes). Les données s’affichent sous forme de graphique, avec une visualisation pour le jour, la semaine ou le mois en cours.

Huawei Watch D - Appli 1 © Johan Gautreau
Huawei Watch D - Appli 2 © Johan Gautreau
Huawei Watch D - Tension 1 © Johan Gautreau

Chaque mesure peut être consultée individuellement. Vous aurez aussi la possibilité de définir si vous avez fait une activité avant ou si, par exemple, vous venez de vous réveiller. Pour ne pas oublier de suivre votre tension, il existe une option pour définir un programme de rappels à heures fixes.

Huawei Watch D - Tension 2 © Johan Gautreau
Huawei Watch D - Tension 3 © Johan Gautreau

L’essentiel est là. Mais, une fois les résultats obtenus, on aurait apprécié plus de détails. L’appli Huawei Santé utilise seulement une barre colorée pour nous dire si l'on est dans les clous. 

En tant que personne hypertendue, votre serviteur aurait apprécié plus de conseils sur la façon de gérer l’hypertension. Sans se substituer à un diagnostic médical, la Watch D aurait pu aller plus loin dans le coaching en préconisant de faire de la marche, de surveiller l’alimentation, etc.

La Huawei Watch D à l’essai

Passons maintenant la belle à la moulinette. Avec son prix relativement élevé, nous attendions de la Watch D de jolies performances sur le suivi de l’activité sportive. Hélas, nous avons vite pris une douche froide…

Métriques

Commençons par le bon point. Une fois de plus, Huawei arrive à séduire grâce à la belle gamme de métriques qu’attend tout sportif amateur de données. 

On retrouve ainsi le célèbre VO2Max, le temps de récupération ainsi que la charge d’entraînement aérobie/anaérobie. SpO2, niveau de stress et température cutanée sont aussi de la partie, histoire de garder un œil sur la santé de façon générale. 

Huawei Watch D - Sport © Johan Gautreau

La montre connectée avec tensiomètre intègre aussi 70 profils sportifs. Pas de multisport ou de triathlon, il faudra aller voir du côté de la GT Runner pour de telles activités. Précisons en passant que la montre ne supporte pas l’eau de manière prolongée (certification IP68 seulement). Normal, vu que le bracelet du tensiomètre n’est pas étanche. Il n’y a donc aucun profil de natation en vue.

Dites aussi adieu aux programmes guidés par IA. Ils ne sont pas compatibles avec cette smartwatch. Il n’y a pas non plus de système de navigation pas-à-pas.

La Huawei Watch D nous frustre donc pas mal, même s’il reste la fonction de « courses guidées » pour les débutants.

Précision

La montre sport asiatique ne lésine pas sur le capteur de fréquence cardiaque. Elle reprend le modèle True Seen 5.0+ de la Watch GT 3 Pro, assurant ainsi de très bons relevés de rythme cardiaque.

Huawei Watch D - Cardio montre © Johan Gautreau
Le cardio de la Watch D - ©Johan Gautreau
Huawei Watch D - Cardio H7 © Johan Gautreau
La même mesure avec une ceinture pectorale Polar H7 - ©Johan Gautreau

Nous avons réalisé plusieurs mesures de comparaison face à notre ceinture pectorale Polar H7. Les résultats sont plus que satisfaisants. La Huawei Watch D n’a aucun mal à suivre le cardio, même sur les activités de HIIT qui bougent pas mal. 

Dommage qu’il n’en soit pas de même pour le GPS intégré. La puce simple bande peine réellement à refléter les trajets parcourus…

Huawei Watch D - GPS 1 © Johan Gautreau
Huawei Watch D - GPS 2 © Johan Gautreau
Huawei Watch D - GPS 3 © Johan Gautreau

Non seulement la trajectoire relevée est mauvaise en milieu urbain, mais en plus, on note de gros écarts sur la précision. Les kilomètres calculés sont trop courts et l’allure parfois farfelue. L’intégration du tensiomètre a probablement imposé quelques limitations techniques, qui se ressentent à l’usage.

Tensiomètre

Faisons d’ailleurs un petit aparté sur ce fameux tensiomètre. Nous avons utilisé la Huawei Watch D dans le cadre d’un traitement contre l’hypertension. 

Comme vu plus haut, il manque de coaching au sein de l’application. Mais, quid de la précision ?

Là encore, on reste un peu sur notre faim. Huawei annonce une précision de plus ou moins 3 mm Hg. Dans les faits, notre Watch D de test tendait à surestimer la tension. La systolique en particulier était généralement plus élevée de 10 mm Hg que sur notre tensiomètre de bras de référence. La mesure diastolique semblait mieux gérée, rentrant dans la moyenne indiquée par le constructeur.

Comme le précise Huawei, les mesures de sa montre connectée n’ont qu’une vocation de référence. La Watch D ne remplacera donc pas un vrai tensiomètre, plus précis, mais plus encombrant. À vous de voir si vous avez besoin d’un tel complément pour votre suivi de tension artérielle…

Fonctions utilitaires

Assez frustrante sur la partie sport, la Huawei Watch D se rattrape-t-elle sur l’accompagnement au quotidien ? Pas vraiment…

En fait, il vous faudra posséder un smartphone Huawei doté du système HarmonyOS pour vraiment débloquer tout le potentiel de la montre connectée. Sans ça, dites adieu à l’assistant vocal Celia et au téléchargement d’applications tierces depuis AppGallery. Nous nous sommes retrouvés bien démunis avec notre iPhone SE !

De base, la Watch D offre des fonctions classiques comme l’affichage de la météo, l’aperçu des notifications, diverses alarmes et minuteurs ainsi que le contrôle à distance de l’appareil photo du smartphone.

Faute de haut-parleur, impossible de passer des appels au poignet comme sur la Watch 3. On ne peut pas non plus connecter d’écouteurs Bluetooth à la montre asiatique.

Autonomie

Dernier point de ce test : l’autonomie. Huawei nous a habitué depuis plusieurs années à des montres connectées très endurantes, capables de tenir la charge durant presque deux semaines.

La Watch D fait donc office de vilain petit canard. Le constructeur annonce « seulement » une semaine d’utilisation. Ce n’est pas mauvais en soi. C’est même meilleur qu’une Apple Watch Ultra ou une Pixel Watch sous Wear OS. Mais, pour une montre Huawei, cela laisse un petit goût de frustration…

Huawei Watch D - Recharge © Johan Gautreau

La recharge n’est pas non plus la meilleure du marché. Nous avons relevé un temps de charge d’environ 1h45 via le socle sans-fil. On a vu plus rapide à ce niveau tarifaire.

Test Huawei Watch D : l’avis de Clubic

La Watch D est un véritable OVNI. En s’adressant à un marché de niche, Huawei prend un gros risque. Sa montre connectée pourrait bien être une pionnière avec son système de tensiomètre à brassard. Elle pourrait aussi être un gros échec, comme nombre de produits trop en avance sur leur temps. L’avenir le dira…

Dans les faits, la Watch D nous a laissé un certain sentiment de frustration. Elle fait beaucoup de concessions sur le design et les fonctionnalités pour intégrer son élément différenciant, le fameux tensiomètre. Et encore, les mesures ne semblent pas des plus précises, sans compter le manque d’infos pour aider à gérer l’hypertension.

À moins que vous ne soyez un hypertendu en recherche d’un tensiomètre sous forme de montre intelligente, nous voyons mal à qui recommander la Watch D. Malgré ça, nous ne pouvons qu’applaudir l’exploit technique de Huawei. Peut-être qu’une nouvelle ère s’engage pour nos tocantes high-tech. Wait and see comme on dit outre-Manche !

6

Véritable niche dans le secteur des montres connectées, la Huawei Watch D vise un public très restreint. Si nous apprécions son approche rafraîchissante sur un marché qui commence à stagner, il nous reste difficile de la recommander…

Grosse, peu sexy, moins bien dotée que les autres smartwatches de même prix, cette montre intelligente est probablement trop en avance sur son temps pour véritablement se démarquer.

À moins de vouloir un tensiomètre atypique au poignet, privilégiez plutôt l’achat d’une Galaxy Watch 5, elle aussi dotée d’une mesure de la tension.

Les plus

  • Concept original : un tensiomètre au sein d’une smartwatch
  • Grand écran, lumineux et précis
  • Pas mal de métriques sport et santé
  • Bonne précision du capteur de fréquence cardiaque
  • Autonomie correcte

Les moins

  • Montre lourde et peu sexy…
  • Performances GPS décevantes
  • Manque de coaching pour la partie tension artérielle
  • Ne fonctionne à 100% qu’avec les smartphones Huawei sous HarmonyOS
  • Une montre moins efficace que les autres modèles Huawei moins chers

Design et finitions 6

Écran 8

Fonctions sport 7

Fonctions utilitaires 5

Autonomie 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers tests

Test Apple MacBook Pro 14 (2023) : le M2 Pro pour les dominer tous
Test Logitech G Pro Racing Wheel & Pedals : le premier volant direct drive du Suisse est-il à la hauteur de son prix ?
Test JBL Tour One M2 : un casque haut de gamme réussi moins cher que la concurrence ?
Test Apple HomePod (2023) : retour en fanfare pour l'enceinte connectée d'Apple ?
Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Haut de page