Test Huawei Watch GT 3 : HarmonyOS se met au sport sur une très belle smartwatch

Johan Gautreau
Expert objets connectés
18 novembre 2021 à 12h00
1
huawei gt3
©Johan Gautreau pour Clubic

Alors que les premiers smartphones sous HarmonyOS se font attendre, Huawei est déjà sur le pied de guerre pour équiper ses montres connectées avec ce nouveau système d’exploitation. Si la Huawei Watch 3 a déjà eu la primeur de cet OS flambant neuf, c’est maintenant au tour de la Watch GT 3 d’en profiter. Après plusieurs jours d’utilisation, voici ce qu’il faut retenir de la première vraie smartwatch sport sous HarmonyOS.

Huawei Watch GT 3
  • Design et finitions haut de gamme
  • Ecran AMOLED visible en toutes circonstances
  • HarmonyOS a du potentiel
  • Autonomie impressionnante
  • HarmonyOS pas encore mature
  • GPS bi-bande décevant
  • Nécessite un smartphone Huawei pour profiter de toutes les options
  • Programmes d’entraînement pas encore au point

Comme toujours, le constructeur asiatique n’hésite pas à décliner ses montres en plusieurs formats. Si pour ce test nous avons eu le plaisir de passer à notre poignet la Huawei Watch GT 3 Active de 46 mm, vous trouverez aussi sur le marché des modèles de 42 mm moins encombrants et moins chers. 

Les tarifs oscillent ainsi entre 229€ et 329€ selon la taille du boitier et la matière du bracelet. Le design reste toutefois similaire d’une version à l’autre. Seule l’autonomie est impactée, passant de 7 jours sur les modèles 42 mm à 14 jours sur ceux de 46 mm. La montre testée aujourd’hui coûte ainsi la somme de 249€, ce qui la place dans un segment plus abordable que celui de la Watch 3 haut de gamme.

Reste maintenant à voir comment s’en sort HarmonyOS, grand remplaçant de LiteOS depuis plusieurs mois. La Huawei Watch GT 3 est-elle aussi efficace que la GT 2 Pro de 2020  ? HarmonyOS peut-il rivaliser avec les systèmes concurrents maintenant bien établis sur le marché ? C’est ce qu’on vous propose de vérifier dans notre test.

Huawei Watch GT 3 : spécifications techniques

Si la Watch 3 Classic mettait la barre très haut en termes de caractéristiques techniques, la GT 3 reste plus modérée afin de limiter les coûts. La belle se départit ainsi du Wi-Fi, de l’eSIM et du NFC mais gagne au passage un système de GPS bi-bande. À l’heure actuelle, seule la Coros Vertix 2 embarque une telle technologie, censée améliorer la qualité du signal GPS.

Huawei Watch GT 3
©Huawei

La montre connectée sport récupère bien entendu les nouveautés lancées sur la GT 2 Pro et la Watch 3 : recharge sans-fil, fonction fil d’Ariane, coach vocal pour les entraînements… Sur le papier, ça semble très complet :

Fiche technique Huawei Watch GT 3

Résumé

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,43in
Système d'exploitation
HarmonyOS
Autonomie
14jours

Spécifications techniques

Système d'exploitation
HarmonyOS
Smartphones compatibles
iPhone (iOS), Android
Capacité de stockage
4GB
Autonomie
14 jours

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.1
NFC
Non
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
Cardifréquencemètre
Non
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,43in
Type d'écran
AMOLED
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
11mm
Largeur
45,9mm
Longeur
45,9mm
Poids
72g

Il semble d’ailleurs que l’absence de Wi-Fi fasse du bien à l’autonomie. Contrairement à la Huawei Watch 3 qui peine à atteindre 3 jours d’usage, la Watch GT 3 nous promet 14 jours d’utilisation. De quoi séduire les sportifs adeptes de longues sessions marathon/trail !

Design et finitions

Il n’y a pas à dire, Huawei sait faire de très belles montres connectées. La Watch GT 3 est diablement séduisante, bien que plus basique que sa consœur haut de gamme. La tocante asiatique adopte un boitier en aluminium très classe de 11 mm d’épaisseur. 

Huawei Watch GT 3 - Design © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

En comptant le bracelet en silicone, le poids total du modèle 46 mm atteint 72 grammes. C’est dans la moyenne pour une montre de ce gabarit bien que la Watch 3 soit plus légère de 7 grammes. Il reste quand même assez facile d’oublier la montre après quelques dizaines de minutes de port. Il n’y a que la nuit qu’elle risque de se faire sentir.

Huawei Watch GT 3 - Boutons © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Le plus gros changement par rapport aux anciennes montres de la gamme GT est l’apparition d’une couronne rotative. Ce bouton est assez massif avec un look carré dans le style du reste de la Watch GT 3. Un retour haptique augmente le confort lors de la navigation, simulant la présence de crans. À l’usage, c’est très agréable.

Tout comme la Huawei Watch 3, la GT 3 est une très belle smartwatch. Son design sportif et racé devrait séduire pas mal de monde !

Écran

Qui dit boitier de 46 mm dit – en général – grand écran pour en profiter. Tout comme sur la GT 2 Pro, la dalle de la Huawei Watch GT 3 Active nous a bluffés. Bien qu’on reste un cran en-dessous des meilleures productions du marché, on en a quand même pour notre argent.

Huawei Watch 3 - Écran © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

L’écran AMOLED de 1.43’’ est doté de bordures relativement fines. La luminosité s’adapte automatiquement à la lumière ambiante et le fait bien : en plein jour, les infos sont parfaitement lisibles et on n’a pas l’impression d’avoir des phares devant les yeux une fois la nuit tombée.

Huawei Watch GT 3 - Ecran jour © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Au besoin, vous pourrez activer le mode Always On. La batterie en pâtira mais vous aurez toujours l’heure sous les yeux. Notez juste que contrairement à la Watch 3 haut de gamme, il n’y a pas de cadrans animé ou personnalisable sur la GT 3. Ce n’est pas vraiment une grosse perte, ce type de watchface étant très gourmand en énergie.

Système d’exploitation

Pour la seconde fois, nous mettons les mains sur HarmonyOS. Lancé avec la Watch 3, le nouveau système de Huawei accusait lors de son lancement de pas mal de lacunes malgré un grand potentiel. Les choses ont-elles changé depuis ? Oui et non.

Huawei Watch 3 - Menu Apps © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

La navigation en elle-même reste identique à ce que nous avions sur la Watch 3. On retrouve ainsi le menu d’applications sous forme de nuage et le défilement avec la molette rotative. La différence majeure avec la montre haut de gamme de Huawei réside dans l’absence de certaines fonctionnalités. 

Huawei Santé - AppGallery © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Faute de Wi-Fi, AppGallery – le magasin d’applications du constructeur chinois – n’est pas directement intégré à la Huawei Watch GT 3. Il faut donc passer par le smartphone pour installer des applications tierces. On en dénombre un peu moins de trente à l’heure où nous rédigeons ce test. La plupart des apps proposées sont en anglais ou en d’autres langues comme l’arabe ou l’italien. AppGallery est encore modeste mais permet de gommer le principal défaut de LiteOS en mettant à notre disposition des applis tierces. D’ailleurs, on note l’arrivée de Petal Maps, le système de navigation propre à Huawei et qui sera vraisemblablement déployé sur les smartphones sous HarmonyOS. Couplé à la montre, il permet une navigation point par point mais ne donne pas accès à une cartographie complète.

Huawei Watch GT 3 - Petal Maps © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Si on discerne un certain potentiel vis-à-vis d’AppGallery, notre engouement retombe vite après quelques essais. En effet, la plupart des applications téléchargées ne fonctionnent qu’avec les smartphones sous EMUI ou HarmonyOS. Certaines fonctions de la Huawei Watch GT 3 ne sont même pas activées, bien qu’elles soient présentes sur la montre. Il semble par exemple qu’on puisse stocker des cartes de fidélité sur la smartwatch, mais la fonctionnalité n’a pas encore été déployée sur Huawei Santé pour les smartphones. Idem pour l’application Sanitas, impossible de l’utiliser en France.

Huawei Watch GT 3 - Celia © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Le constat sera donc le même que sur la Watch 3 : avec HarmonyOS, vous vous engagez sur la voie d’un système encore jeune, pas finalisé. Vous devrez donc patienter plusieurs mois pour voir débarquer certaines fonctionnalités. Dans l’idéal, vous devrez même utiliser un smartphone Huawei pour tirer le plein potentiel de votre montre connectée sport. Sans ça, vous n’aurez pas accès à l’assistant vocal Celia par exemple. Vous êtes prévenus !

Fonctions sport

Avec LiteOS, Huawei nous prouvait qu’elle avait un beau savoir-faire dans le suivi sport et santé. HarmonyOS semble destiné à suivre la même route. La Watch GT 3 reprend ainsi la plupart des fonctions de la GT 2 Pro lancée l’an dernier : altimètre barométrique, fil d’Ariane, prévisions des phases lunaires et de la marée, coaching vocal… Huawei lance même au passage un nouveau système de plan d’entraînement qui fait penser à ce qui existe chez Garmin.

Huawei Watch GT 3 - Plan © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Sur le papier, ça semble très complet. Dans les faits, on reste parfois sur notre faim. Si on retrouve avec plaisir les sessions guidées idéales pour les débutants, il est dommage de constater que les nouveaux plans d’entraînements – au nombre de quatre - sont assez mal intégrés pour le moment. Contrairement à ce qui existe chez la concurrence, vous ne pourrez pas modifier un programme en cours. Une journée d’entraînement ratée ne sera pas reportée automatiquement. Mais ce n’est pas le plus gênant. 

Non, ce qui nous dérange vraiment c’est la façon dont fonctionnent ces programmes à l’heure actuelle. Plutôt que d’être enregistré sur la montre, le programme de course se lance depuis le smartphone. Il faut ensuite l’ouvrir sur la montre pour avoir les données au poignet. Et n’oubliez pas d’emmener le smartphone avec vous : le guidage vocal – en anglais uniquement – passe par lui. En bref, c’est assez peu pratique. Mais gageons une fois de plus que Huawei va améliorer les choses dans les mois à venir.

Huawei Watch GT 3 - Sport © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Le reste du fonctionnement de la Huawei Watch GT 3 est similaire à ce qui existait déjà sur LiteOS. La montre relève en permanence nos données physiques comme le rythme cardiaque, le niveau de SpO2, la température cutanée ou encore le stress. Une centaine de profils sportifs est disponible, dont le triathlon. On profite d’ailleurs d’un capteur de rythme cardiaque assez efficace dans sa partie. L’alti baro, sans être le meilleur du marché, reste cohérent dans ses relevés. 

Huawei Watch GT 3 - Sport extérieur © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Par contre, il est dommage de constater que Huawei ne permet plus de modifier les champs de données lors des activités, alors qu’on pouvait très bien le faire sur la Watch 3 Classic. Dommage aussi que l’assistant vocal d’entraînement soit toujours en anglais. Une fois de plus, on aura vite fait de lui couper le sifflet.

Dernier point et pas des moindres : le suivi GPS. Tout comme la Coros Vertix 2, la Huawei Watch GT 3 intègre un système GPS bi-bande censé améliorer la réception du signal. Dans les faits, c’est loin d’être fameux…

Huawei Santé - Suivi GPS 1 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Huawei Santé - Suivi GPS 2 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Comme toujours, j’ai procédé à des tests en environnement urbain, avec pas mal de blocs HLM aux alentours et des zones légèrement boisées. Le GPS de la montre asiatique n’a fait guère mieux que celui des concurrentes de même prix sans système bi-bande. Ce n’est heureusement pas la catastrophe de la TicWatch Pro 3 Ultra GPS mais ça reste décevant. On note pas mal de décrochages et de décalages dans le tracé. Le système bi-bande ne semble pas au point chez Huawei, ou du moins il n’apporte rien de plus par rapport à la concurrence basée sur du positionnement simple bande.

huawei gt3 gps
©Johan Gautreau pour Clubic

Malgré ça, vous pourrez profiter sans problème de la fonction « fil d’Ariane ». Deux options s’offrent à vous si vous perdez votre chemin : revenir en ligne droite au point de départ ou revenir sur vos pas, façon petit poucet. Simple mais efficace.

Pour conclure, la partie sport de la Watch GT 3 part sur les bonnes bases de LiteOS. Il faut cependant que Huawei améliore vite les quelques nouveautés apportées pour rester compétitive.

Fonctions utilitaires

Le principal atout du nouveau système de Huawei est d’offrir l’accès à des applications tierces. Le plus gros handicap de LiteOS disparaît donc, laissant le champ libre aux développeurs pour nous proposer leurs propres applis.

Comme nous l’avons vu plus haut, la sélection est encore très restreinte, surtout que pas mal d’applications ne fonctionnent qu’avec les smartphones Huawei ou ne sont pas encore disponibles en France. Malgré ça, il reste possible de faire pas mal de choses avec la Huawei Watch GT 3.

Huawei Watch GT 3 - Musique © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Grâce à ses 4 Go de mémoire interne, la montre connectée peut stocker quelques centaines de musiques en MP3. Vous pouvez au choix diffuser vos morceaux préférés via le haut-parleur de la smartwatch ou en liant des écouteurs Bluetooth. À cause de l’absence de Wi-Fi, on perd la partie streaming audio lancée avec la Huawei Watch 3 mais ce n’est pas très pénalisant.

Le combo haut-parleur/microphone permet quant à lui de passer des appels téléphoniques directement via la GT 3 ou de communiquer avec l’assistant vocal Celia propre à HarmonyOS. Notez que ce dernier n’est compatible qu’avec les smartphones Huawei.

Pour finir, la montre peut afficher les notifications du smartphone. L’affichage est toutefois limité et ne permet pas de répondre aux notifications. Là aussi, HarmonyOS a encore des progrès à faire.

Autonomie

Lors de notre test de la Huawei Watch 3, nous avions été déçus par l’autonomie de cette montre. Il faut dire que le constructeur nous avait habitués à des autonomies plus importantes, allant en général de une à deux semaines. Bonne nouvelle, la Watch GT 3 reprend les bonnes habitudes de ses ancêtres !

Le modèle 46 mm est donné pour deux semaines d’usage environ. Lors de nos essais, nous avons activé le maximum d’options, de même que le mode AoD. Résultat des courses : six jours de fonctionnement. C’est tout simplement impressionnant. En coupant le mode Always On, vous gagnerez plusieurs jours d’autonomie. La Huawei Watch GT 3 46 mm est un véritable monstre d’endurance. Dommage que Huawei n’ait pas repris le mode ultra-économie de sa Watch 3, les résultats auraient été encore plus bluffants.

Ne boudons pas notre plaisir. HarmonyOS vient de nous prouver qu’il est capable d’être très économe en énergie malgré son côté utilitaire plus évolué que LiteOS.

Huawei Watch GT 3 : le verdict de Clubic

Tout comme la Watch 3, la Huawei Watch GT 3 souffle à la fois le chaud et le froid. On apprécie fortement son design soigné, ainsi que sa couronne rotative très pratique. De même, on retrouve avec plaisir les nombreux profils sportifs ainsi que les sessions guidées provenant de LiteOS.

La partie HarmonyOS est en revanche un peu moins attractive. Le jeune système d’exploitation nous promet de nombreuses fonctionnalités mais peu d’entre elles sont encore disponibles, ou alors elles sont mal gérées à l’instar des programmes d’entraînement.

Si vous possédez un smartphone Huawei et que vous avez la patience d’attendre de futures mises à jour, n’hésitez pas à foncer sur la Watch GT 3, elle a un beau potentiel. Si vous êtes plutôt du genre à investir dans un produit sans risques, alors passez votre chemin, vous seriez déçu par cette montre connectée.

Huawei Watch GT 3

7

La Huawei Watch GT 3 est une belle montre connectée sport. Elle manque toutefois de maturité et demandera un smartphone Huawei pour tirer le meilleur de son potentiel.

Les plus

  • Design et finitions haut de gamme
  • Ecran AMOLED visible en toutes circonstances
  • HarmonyOS a du potentiel
  • Autonomie impressionnante

Les moins

  • HarmonyOS pas encore mature
  • GPS bi-bande décevant
  • Nécessite un smartphone Huawei pour profiter de toutes les options
  • Programmes d’entraînement pas encore au point

Design et finitions 9

Ecran 9

Fonctions utilitaires 6

Fonctions sport 7

Autonomie 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
SPH
Je me pose une question sur les montres connectées : pourquoi n’y incorpore t’on pas une pile plate dedans pour un fonctionnement de plusieurs mois ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Samsung : la pénurie jusqu'à mi-2022 au moins
Un prototype de téléphone pliant pouvant se
Les smartphones Pixel reçoivent une fonctionnalité littéralement vitale
On sait à quoi devrait ressembler le Pixel 6a de Google
Le prochain smartphone de Motorola intègrera sa caméra sous l'écran
Après iFixit, c'est au tour de JerryRigEverything de s'occuper du Fairphone 4
La Withings ScanWatch : une montre connectée polyvalente au design élégant, le cadeau idéal !
Les caractéristiques du Xiaomi 12 Lite en fuite
Apple : ces appareils pourraient profiter d'un nouveau design en 2022
Samsung fait lui-même fuiter une image du Galaxy S21 FE
Haut de page