🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Test Apple Watch Ultra : la montre connectée Apple se met au sport

Johan Gautreau
Expert objets connectés
08 décembre 2022 à 11h45
1
Apple Watch Ultra - Comparaison © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

En marge de la Series 8 et de la Watch SE 2, Apple a sorti de sa hotte de Noël une nouvelle montre connectée qui risque de faire date : l’Apple Watch Ultra. Nous l’avons testée sous toutes les coutures. Voici notre avis.

Apple Watch Ultra
  • Un écran XXL et ultra-lumineux
  • Un design vraiment renforcé anti-chocs
  • Une autonomie de presque deux jours jamais vue sur une Apple Watch
  • Nouveau bouton Action personnalisable
  • De nouvelles fonctionnalités pour les sportifs
  • Option cellulaire incluse par défaut
  • Un prix très élevé
  • Un format un peu trop gros pour les poignets les plus fins
  • Une autonomie encore trop faible par rapport à ses concurrentes
  • Pas de cartographie hors-ligne
  • Manque de métriques spécialisées pour les sportifs
  • Recharge un peu longue

Si nous reprochions un manque d’audace à Apple dans ses précédentes productions, la marque américaine pourrait bien nous surprendre en cette fin d’année 2022.

Plus grosse, plus endurante et surtout plus onéreuse que jamais, l’Apple Watch Ultra vise une cible bien particulière : les sportifs.

Cette smartwatch sport à 999 € saura-t-elle nous faire oublier l’excellente Garmin Fenix 7, sa concurrente directe ? Verdict dans ce test complet.

Apple Watch Ultra : fiche technique

Fiche technique Apple Watch Ultra

Spécifications techniques

Processeur
Apple S8
Système d'exploitation
watchOS 9.0
Smartphones compatibles
iPhone (iOS)
Capacité de stockage
32Go
Autonomie
36h

Connectivité

Carte(s) SIM compatible(s)
eSIM
Réseaux cellulaires compatibles
Réseau 3G, Réseau 4G
Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
Version Bluetooth
5.3
Version Wi-Fi
4
NFC
Oui
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Oui
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rectangulaire
Taille de l'écran
1,92in
Type d'écran
Retina LTPO OLED
Résolution
502 x 410 pixels
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
14,4mm
Largeur
44mm
Longeur
49mm
Poids
61,3g

La montre haut de gamme de la marque américaine compte bien frapper fort. Pour ça, elle embarque du matériel premium, logé dans un boitier renforcé en titane. En plus, la connectique cellulaire est intégrée par défaut.

L’objectif est clair : faire un beau pied de nez aux marques sport que son Garmin, Coros et autres Suunto. 

L’Ultra ne porte d’ailleurs pas ce nom pour rien. Elle est, en effet, la plus grosse Apple Watch jamais créée. Sera-t-elle pour autant à la hauteur ?

Design et écran

On se doutait bien qu’Apple n’allait pas casser ses codes avec sa montre cardio GPS. Enfin pas trop…

Parce qu'il y a bien des changements à noter sur l’Ultra par rapport aux Series 7 et 8. Cela commence par le boitier, large de 44 mm et haut de 49 mm. Sans oublier le poids conséquent de l’ensemble : 73 g avec le bracelet Alpine. Épaisse de 14,4 mm, l’Apple Watch Ultra ne siéra pas aux plus petits poignets !

Test Apple Watch Ultra © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Ce gros boitier apporte quand même quelques avantages. Non content d’être robuste, il met mieux en avant les boutons latéraux et la couronne rotative. L’Ultra voit d’ailleurs l’apparition d’un nouvel interrupteur sur son côté gauche, le bouton Action.

Apple Watch Ultra - Bouton action © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Celui-ci peut être personnalisé dans ses appuis courts et longs. Vous pouvez, par exemple, lancer l’application Exercice, allumer la « lampe torche » ou faire sonner la sirène intégrée dans le boitier.

Apple Watch Ultra - Perso bouton 1 © Johan Gautreau
Apple Watch Ultra - Perso Bouton 2 © Johan Gautreau

Voici aussi l’une des nouveautés propres à ce modèle Ultra. Le haut-parleur du boitier peut faire sonner à la demande une alarme montant jusqu’à 86 dB. 

Avec une certification MIL-STD 810H et une résistance à l’eau jusqu’à 100 m de profondeur, la tocante américaine devrait résister aux pires conditions que les sportifs lui imposeront.

Apple Watch Ultra - Finesse © Johan Gautrea
©Johan Gautreau pour Clubic

Toutefois, dites adieu à l’écran incurvé. Afin de protéger au mieux la dalle en saphir, les ingénieurs de la marque ont privilégié un écran bien aplati, placé au même niveau que le cadre en titane. Ce que l'on perd en élégance, on le gagne en efficacité. 

Apple Watch Ultra - Écran © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

L’écran de la Watch Ultra est, en effet, le plus lumineux du catalogue Apple (et de toutes les montres que nous avons testées ces dernières années). Avec une puissance maximale de 2000 nits, la dalle OLED LTPO est parfaitement lisible, peu importent les conditions.

Interface WatchOS 9

Si le design de l’Apple Watch Ultra fait souffler un vent de renouveau bienvenu, il n’en va pas de même pour WatchOS. Le système d’exploitation pour wearables de la marque reste dans les clous tracés depuis de nombreuses années, n’apportant que de menues modifications à son fonctionnement.

Les plus gros changements s’opèrent au niveau de l’application Exercice. Mais, nous reviendrons sur les ajouts spécifiques au sport plus loin dans ce test. D’autres nouveautés nous attendent au sein de WatchOS 9.

Apple Watch Ultra - WatchOS 9 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Pour les personnes qui suivent un traitement, il est maintenant possible de créer des rappels depuis l’application Santé. Aux heures définies, la montre enverra une notification avec le nom du médicament à prendre, ainsi que sa forme et sa couleur.

Toujours dans le domaine de la santé, l’Apple Watch Ultra peut détecter les diverses phases de sommeil et fournir un rapport détaillé le matin au réveil. On peut par la même occasion avoir un aperçu de la fréquence respiratoire. Rien de bien révolutionnaire, Apple se contentant de rattraper la concurrence sur ces divers points.

D’autres fonctions débarqueront d'ici à la fin d’année, avec entre autres des améliorations sur l’application Maison et les possibilités de partage familial avec les enfants.

Performances

Grâce à son tout nouveau processeur SiP S8, l’Apple Watch Ultra est une véritable bête de course. Bien que nous ayons lancé de nombreuses applications en simultané, jamais la montre connectée n’a montré le moindre signe de faiblesse ou le moindre ralentissement.

Les performances affichées sont à la hauteur du prix demandé. Même lors d’un exercice, il est tout à fait possible de passer sur une autre application via le Dock, tout ça sans aucun effet nuisible sur les relevés sportifs.

Apple soigne une fois de plus son optimisation dans les moindres détails. Si elle n’est pas aussi bien équipée pour le sport que ses concurrentes directes, nul doute que la smartwatch Ultra se rattrape sur le confort d’utilisation.

L’Apple Watch Ultra à l’essai

Aussi confortable qu’elle soit à l’usage, la Watch Ultra va devoir bien se débrouiller dans le domaine du sport connecté pour se démarquer.

Après plusieurs jours d’essai, notre verdict est toutefois mitigé sur certains points. On vous explique tout dans les paragraphes suivants.

Application Exercice

Comme nous le précisions dans notre paragraphe sur l’interface, c’est l’appli Exercice qui a le plus profité de la mise à jour vers WatchOS 9. Apple améliore de nombreux points qui devraient séduire les sportifs.

Apple Watch Ultra - Exercice © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

On note ainsi l’apparition de nouveaux champs de données, propres à certaines activités. Par exemple, on voit maintenant un graphique du dénivelé lors de la randonnée. Pour la course à pied, la Watch Ultra peut afficher la puissance de course ainsi que la longueur de foulée ou le temps de contact au sol. Sur ce point, la belle n’a rien à envier aux Garmin et compagnie. Soulignons aussi la présence d’un profil multisport facilement programmable.

Malheureusement, les sportifs adeptes de personnalisation risquent d’être frustrés. Il est encore impossible de choisir les champs à afficher ou leur ordre…

Un petit bémol compensé par la possibilité de créer des exercices personnalisés, avec répétition si nécessaire. Si vous aimez les activités par intervalles, alors vous devriez apprécier !

Fitness+

Lancé en novembre 2021, Fitness+ est bien entendu mis en avant sur l’Apple Watch Ultra.

Pour rappel, il s’agit d’une offre payante qui regroupe des vidéos centrées sur le sport, mais aussi la méditation. Son coût s’élève à 9,99 €/mois. En somme, une sorte d’équivalent de Fitbit Premium.

Mais, contrairement à son concurrent, Fitness+ n’enlève pas de fonctions à votre Apple Watch si vous ne l’utilisez pas. Il s’agit plutôt d’un complément qui pourra vous motiver. 

Apple Fitness+ 1 © Johan Gautreau
Apple Fitness+ 2 © Johan Gautreau
Apple Fitness+ 3 © Johan Gautreau

Une fois liées à l’Ultra, les vidéos affichent en incrustation vos données en temps réel : rythme cardiaque, calories dépensées et temps d’activité. Vous y verrez aussi votre anneau d’activité. Et histoire de mettre un peu de piment, vous verrez au besoin une barre de défi qui montre votre progression par rapport aux autres utilisateurs du programme.

Le principe en lui-même est donc assez sympa. Mais, vient vite un énorme frein : la barrière de la langue. Toutes les vidéos sont en anglais. On peut bien activer des sous-titres, mais ce n’est guère commode de lire l’écran de l’iPhone en plein fractionné !

Il nous sera donc difficile de recommander l’investissement dans Fitness+ pour l’instant, à moins que vous n’ayez une parfaite maitrise de la langue de Shakespeare. Mais, n'hésitez pas à profiter des 3 mois offerts pour l’achat de l’Apple Watch Ultra, l’expérience est sympathique.

Métriques

L’Apple Watch Ultra se présente comme la montre sportive que tout amateur se devrait de posséder. Mais, a-t-elle vraiment ce qu’il faut pour mettre à mal la fameuse Fenix 7 ou ses consœurs ?

La réponse est non. Aussi belle, robuste et pratique soit-elle, la smartwatch Apple est loin d’être aussi riche que ses homologues placées dans le haut de gamme (ou même dans le milieu de gamme).

Des métriques importantes comme le niveau de VO2Max sont absentes. Il n’y a pas non plus de possibilités d’établir nativement un programme d’entraînement adapté à notre condition physique. Oubliez aussi le temps de récupération ou la charge d’entraînement. 

Hormis les métriques liées à la course à pied, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les sportifs qui veulent un maximum de données iront voir chez Garmin ou Coros. L’Apple Watch Ultra reste très centrée sur le grand public.

Maigre consolation : la montre connectée est maintenant équipée d’un capteur de SpO2. Bien entendu, elle reprend à son compte le capteur ECG lancé sur les précédentes Apple Watch. La tocante est aussi en mesure de calculer la température corporelle, cette donnée étant alors utilisée pour suivre le cycle féminin.

Pour finir, précisons que la Watch Ultra se pare d’un profondimètre. Celui-ci est propre à cette série. Comme son nom l’indique, ce capteur sert à vérifier la profondeur lors d’une plongée sous-marine. Il fonctionne jusqu’à 40 m au maximum. Nous n’avons pas pu le tester, mais il saura peut-être séduire les plongeurs qui seraient rebutés par le look ou le prix de montres plus spécialisées.

Précision

Bien que l’Apple Watch Ultra nous déçoive sur la partie sport, elle sait se rattraper avec la précision de ses capteurs. Nous l’avons testée sur plusieurs sessions de marche, course et HIIT.

Malgré son poids (n’hésitez pas à bien serrer le bracelet), elle est capable de produire des relevés de rythme cardiaque très précis.

Apple Watch Ultra - Cardio H7 © Johan Gautreau
Le relevé de notre ceinture Polar H7 - ©Johan Gautreau pour Clubic
Apple Watch Ultra - Cardio © Johan Gautreau
Le relevé de l’Apple Watch Ultra - ©Johan Gautreau pour Clubic

On a bien le petit retard observé sur toute montre à relevé cardio optique lors de brusques variations, mais il est vraiment minime. La Watch Ultra est une excellente compagne pour qui pratique des activités physiques régulièrement.

Cette précision se retrouve dans le suivi GPS. Apple équipe sa tocante d’une puce double fréquence, comme c’est maintenant la mode en haut de gamme. Les résultats sont là aussi à la hauteur, avec une précision proche de celle de la Fenix 7. Notre parcours habituel en milieu urbain n’a pas posé le moindre souci à l’Ultra !

Navigation

Penchons-nous un peu sur la navigation. La dernière montre d’Apple ne fait pas comme les autres sur ce point, ce qui est à la fois un défaut et un avantage.

Si vous désirez aller d’un point A vers un point B, l’idéal sera de passer par l’application Plans. Elle offre un guidage pas à pas très efficace, avec possibilité de voir le fond de carte. Simple, mais efficace.

Mais, si on veut un guidage durant le sport ? C’est là que ça devient plus frustrant. De base, il n’y en a pas. Vous devrez donc switcher de l’appli Exercice à Plans grâce au Dock.

Apple Watch Ultra - Nav boussole © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Pour les randonneurs, il existe une possibilité d’utiliser le Fil d’Ariane. Là encore, ce n’est pas inclus nativement dans l’app Exercice. Il faut ouvrir la Boussole et appuyer sur l’icône en forme de pas en bas à droite de l’écran.

La montre va alors enregistrer le trajet parcouru. Vous pouvez si besoin rajouter des points d’intérêt, toujours dans la Boussole. Une fois votre parcours fini, vous pourrez activer l’option pour revenir sur vos pas.

Vous l’aurez compris, la navigation n’est pas encore optimale lors des activités en extérieur. De plus, on espère qu’Apple travaillera sur ce point très rapidement. En l’occurrence, les marques concurrentes font bien mieux sur la partie guidage.

Fonctions utilitaires

S’il y a un point sur lequel l’Apple Watch Ultra ne nous déçoit pas, c’est en tant que compagne du quotidien. L’écosystème Apple fait de vraies merveilles !

Que ce soit le paiement sans contact, le stockage de cartes de fidélité, l’écoute de musique/podcasts/audiobooks ou encore prise de notes : tout est possible. 

Apple Watch Ultra - App Store © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

WatchOS 9 est un vrai régal à utiliser au quotidien. L’App Store regorge d’applications compatibles avec la Watch Ultra, toutes optimisées aux petits oignons. 

Finalement, on ne regrettera que l’enfermement dans l’écosystème Apple. Il serait tellement bon de pouvoir profiter de l’Apple Watch sur les smartphones Android !

Autonomie

Une Apple Watch capable de tenir plus d’une journée, cela existe vraiment ? Et bien oui !

Profitant du gros boitier de l’Ultra pour y coller une plus grosse batterie, Apple nous promet une autonomie de 36 h environ. C’est le double des autres montres connectées de la marque américaine, limitées à 18 h d’utilisation (sur le papier).

C’est donc avec une certaine fébrilité que nous avons chaussé la belle pour la première fois, toutes options activées :

  • Écran Always On activé
  • Allumage de la dalle tactile lors du lever de poignet
  • Tous les capteurs activés en permanence

Nous avons par-dessus ça fait des mises à jour, téléchargé de la musique et connecté nos intras Sennheiser Momentum True Wireless 3. De quoi mettre à genoux n’importe quelle montre connectée…

Apple Watch Ultra - Podcasts © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Là, grosse surprise. Non seulement la Watch Ultra a tenu les 36 h indiquées, mais en plus, elle a gardé le cap durant pas moins de 60 h. C’est autant que la Galaxy Watch 5 Pro.

Apple démontre une incroyable maitrise de son logiciel, rendant l’Ultra très endurante pour une Apple Watch. Vu son prix, c’était la moindre des choses. 

Face à la concurrence, elle ne fait cependant pas le poids. Difficile pour elle d’atteindre la cheville des titans de Coros et Garmin, capable de tenir la charge pas loin d’un mois complet.

Apple Watch Ultra - Recharge © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

La recharge fait aussi grise mine. Nous avons mis 2 h 20 pour remplir intégralement la batterie avec notre chargeur de 20 W. C’est un peu longuet…

Apple Watch Ultra : l’avis de Clubic

À l’issue de notre test, un constat s’impose : l’Apple Watch Ultra n’est pas la montre connectée sport qui ira déloger Garmin de son trône. Si elle en a l’aspect et la robustesse, cette smartwatch reste loin des véritables tenantes du titre de « montre sportive ».

Mais, si vous arrivez à passer outre son prix élevé et son manque de métriques, vous aurez quand même au poignet une Apple Watch impressionnante. Non contente d’être très endurante, la belle apporte dans ses bagages de jolis atouts comme son écran impeccable, un OS peaufiné jusque dans les moindres recoins ainsi que de nombreuses fonctions utilitaires.

Parce que finalement, c’est bien ça qu’est l’Apple Watch Ultra : une montre utilitaire dans un corps de montre sport. On a vu pire comme recette.

8

Avec l'Apple Watch Ultra, le constructeur californien fait son entrée dans le secteur déjà très disputé des montres pour sportifs et pour cette première, la marque fait forte impression.

Avec son design renforcé, un haut-parleur toujours plus puissant et son écran ultra-lumineux et gigantesque de 49 mm, la montre d'Apple n'a jamais été aussi repensée. Le bouton Action, entièrement personnalisable, permettra aux plongeurs, alpinistes et à tous les amateurs de sensations fortes d'accéder à l'application ou à la fonctionnalité la plus importante lors de leurs expéditions. La détection des accidents de voiture, ainsi qu'un GPS ultra-performant, complètent une fiche technique longue comme le bras.

L'Apple Watch Ultra impressionne également par son autonomie de 36 heures et de 60 heures avec le mode économie d'énergie. Même si la montre connectée d'Apple fait moins bien que bon nombre de ses concurrentes, cela reste deux fois mieux qu'une simple Apple Watch classique et devrait suffire à bon nombre d'acheteurs.

L'Apple Watch Ultra est probablement la montre connectée la plus avancée jamais conçue par Apple, mais aussi un vrai produit de niche qui ne conviendra clairement pas à tout le monde, autant pour son format très épais que pour son prix de près de 1 000 euros. À réserver donc aux sportifs les plus assidus qui sauront tirer parti de tous les services imaginés par la marque.

Les plus

  • Un écran XXL et ultra-lumineux
  • Un design vraiment renforcé anti-chocs
  • Une autonomie de presque deux jours jamais vue sur une Apple Watch
  • Nouveau bouton Action personnalisable
  • De nouvelles fonctionnalités pour les sportifs
  • Option cellulaire incluse par défaut

Les moins

  • Un prix très élevé
  • Un format un peu trop gros pour les poignets les plus fins
  • Une autonomie encore trop faible par rapport à ses concurrentes
  • Pas de cartographie hors-ligne
  • Manque de métriques spécialisées pour les sportifs
  • Recharge un peu longue

Design et finitions 10

Écran 10

Fonctions sport 7

Fonctions utilitaires 10

Autonomie 6

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
pascalreedsmith
Alors 2 jours d’autonomie pour une Apple watch, ça 'a rien d’exceptionnel. Ma watch 7 tient 48H tant que je ne fais pas trop d’activités.<br /> Evidemment quand je mets de la musique en courant et qu’elle ne passe pas par mon téléphone, ça descend bien plus vite.<br /> Les cartographies hors ligne dans la watch, ça existe, il suffit d’avoir la bonne appli.<br /> Meme Workoutdoors, qui ne coute que 5 euros, permet de le faire.<br /> Leurs cartes sont open source, avec courbes de niveau, et une fois qu’on s’y est habitué, il est facile d’y uploader un parcours et de le suivre. Utilisé pendant de multiples randos et ça marche parfaitement (y compris à l’autre bout du monde).<br /> Maintenant, parlons des choses qui fachent:<br /> pour télécharger de la musique sur une watch, ça prend vraiment longtemps, et je passe sur les multiples problèmes de déconnexion. C’est indigne d’Apple.<br /> ensuite, ce qui n’est dit nulle part dans les tests, c’est que la capacité réservée à l’espace media sur une watch équivaut à 25% de la capacité de la watch. En gros, une watch de 32Gb ne peut contenir que 8Gb de musique, et ce, sans raison. Donc on se retrouve avec une watch dans laquelle il reste entre 16 et 20Gb d’espace disque inutile, car les apps Watch sont plutot légères. Gaspillage et limites logicielles imposées stupides …<br /> plans ça fonctionne quand la carto de Plans est bonne et qu’il retrouve ses petits. Sinon c’est une grosse bouse (testé dans Kathmandou, il est perdu, et pourtant c’est une capitale… …)<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Test Sony DualSense Edge : la manette ultime pour la PS5 ?
Test QNAP TS-464 : un NAS performant, évolutif mais trop complexe ?
Test Acer Swift Edge : un laptop OLED ultra léger grisant, mais en manque d'énergie
Test GeForce Now Ultimate : la meilleure expérience Cloud gaming s'améliore encore
Haut de page