USB Type-C : ce qu'il faut savoir, les confusions à éviter

12 mars 2015 à 15h34
0
Le connecteur USB Type-C a été dévoilé il y a un an, puis ratifié il y a six mois, mais il commence à se concrétiser ce mois-ci et devrait rapidement se démocratiser. L'occasion de revenir sur certaines subtilités et de devancer quelques confusions potentielles.

Les normes recèlent souvent des subtilités qui risquent d'échapper aux profanes, en particulier dans le domaine de la connectique. En substance, il convient de distinguer le connecteur, c'est-à-dire la forme de la prise, de l'interface, c'est-à-dire du protocole de communication.

Il faut dire que nous sommes les premiers, les médias spécialisés, à faire perdurer des abus de langage pour ne pas dérouter nos lecteurs. Ainsi, on parlait parfois de « port VGA », alors que les signaux VGA pouvaient emprunter un connecteur D-Sub DE-15, dans la plupart des cas, mais aussi parfois cinq fiches BNC. Plus contemporain : la notion de « HDMI » désigne à la fois le connecteur et l'« interface multimédia haute définition ». La sortie MHL de certains smartphones par exemple transmet un signal HDMI (entre autres) au travers de connecteurs USB.

0140000007636617-photo-connecteur-usb-type-c.jpg

USB Type-C n'est pas USB 3.1

Pour en revenir à l'USB, le Type-C ne désigne que le connecteur. Il a certes été conçu conjointement à l'USB 3.1, et par le même USB 3.0 Promoter Group, mais de nombreux appareils à ports USB C seront seulement USB 3.0 voire USB 2.0 ou même USB 1.1. Un DAC audio par exemple n'a pas besoin de plus.

Le connecteur USB Type-C, de taille unique, succède aux trois tailles d'USB Type-A et Type-B (micro, mini et plein format). De taille comparable à un connecteur micro USB Type-A, l'USB C apporte donc un nivellement par le bas en termes d'encombrement. Il contribue ainsi à la conception d'ordinateurs portables ultrafins.

Il est aussi et surtout réversible : on peut le brancher indifféremment dans un sens ou dans l'autre. Il a en revanche toujours un genre, mâle ou femelle.

L'Alternate Mode, réservé à l'USB C

Le connecteur USB C comporte enfin plus de contacts, ce qui ouvre la voie à d'autres innovations.

L'USB 3.1 entraîne effectivement une hausse de débit, mais on peut bénéficier de la bande passante portée de 5 à 10 Gb/s avec de traditionnels connecteurs USB Type-A à 11 broches. La nouvelle norme USB Power Delivery 2.0 quant à elle, qui porte à 100 W l'électricité qu'on peut délivrer en USB, s'accommode elle aussi d'un connecteur USB A. Elle rend par ailleurs l'alimentation électrique bidirectionnelle : un transformateur peut alimenter un ordinateur portable et un ordinateur portable peut alimenter un périphérique externe au travers d'un même port.

0140000007636611-photo-displayport-alternative-mode.jpg

Mais la dernière innovation, la plus significative, réclame des broches supplémentaires. L'USB Type-C apporte l'Alternate Mode, qui permet de réattribuer les broches des quatre canaux d'un connecteur pour établir toutes sortes de liaisons. Il rend la connectique USB réellement universelle. À date, la VESA a officialisé le DisplayPort Alternate Mode, qui permet donc de diffuser un signal audio-vidéo sur un câble à connecteurs USB C.

Le piège de l'USB 3.1 Gen 1

Relevons pour conclure un piège potentiel, celui de l'« USB 3.1 Gen 1 », qui bénéficie de toutes les innovations précitées, mais qui exploite le même protocole de transfert de données que l'USB 3.0, et plafonne à 5 Gb/s.

Le meilleur moyen d'identifier le débit sera de se référer à la terminologie suivante : SuperSpeed pour 5 Gb/s et SuperSpeedPlus pour l'USB 3.1 Gen 2 à 10 Gb/s.

0140000007950789-photo-logo-usb-3-1-superspeedplus-10-gbps.jpg

Quoi qu'il en soit, l'USB reste fidèle au principe de rétrocompatibilité. Sur le plan logique on peut brancher un équipement USB 1.1 à une interface USB 3.1, mais sur le plan physique il faudra parfois utiliser des adaptateurs passifs pour passer de l'USB A à l'USB C. C'est néanmoins une première pour l'USB, créé il y a près de 20 ans (en 1996), et donc le début de la première phase transitoire de cette connectique, qui risque de s'étaler sur plusieurs années.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top