Test SteelSeries Apex 3 TKL : un clavier discret et compact pour les joueurs

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
26 décembre 2021 à 16h32
0
SteelSeries Apex 3 TKL © SteelSeries
© SteelSeries

Abordable, minimaliste et compact, voilà comment on pourrait résumer ce que propose SteelSeries avec son dernier clavier gaming Apex 3 TKL, la version tenkeyless de son clavier à membranes lancé en début d’année. La particularité de l’Apex 3 TKL ? Combiner ce format TKL sur un clavier doté de contacteurs à membranes ; il s’agit en effet de l’une des seules références sur le marché à faire cette proposition.

SteelSeries Apex 3 TKL
  • Libère de l'espace sur le bureau
  • Frappe très discrète
  • Conception simple et robuste
  • Molette de volume
  • Sans mémoire embarquée, ni de "game mode"
  • Éclairage RGB limité à 10 zones
  • Frappe fatigante sur la longueur
  • SteelSeries GG et ses publicités
  • Pas de repose-poignet, même en option

En plus d’être l’un des seuls claviers à membranes du marché décliné en version TKL, le SteelSeries Apex 3 TKL bénéficie aussi d’un tarif intéressant puisqu’il est vendu, à son lancement, 25 € de moins que sa version pleine taille. Un prix que certains jugeront encore un peu élevé pour un clavier gaming de ce type, mais les différentes promotions de l’année pourraient bien en faire un choix idéal pour les joueurs au budget limité.

SteelSeries Apex 3 TKL : la fiche technique

Fiche technique SteelSeries Apex 3 TKL

Format du clavier

Norme du clavier
AZERTY
Localisation du clavier
Français
Format du clavier
Normal
Compact
Oui
TKL
Oui
Ergonomique
Non
Type d'utilisation
Gamer

Connectivitée

Sans-Fil
Non
Technologie de connexion du clavier
Filaire
Interface avec l'ordinateur
USB

Ergonomie

Type de touches
À membrane
Clavier rétroéclairé
Oui (RGB)
Touches Multimédia
Oui
Touches macro
Non
Pavé numérique
Non
Modulaire
Non
Repose-poignet
Non

Caractéristiques techniques

OS supporté(s)
Microsoft Windows
Type d'alimentation
Port USB
Anti-ghosting
Oui
USB pass-through
Non
Nkey rollover
24
Logiciel compagnon
SteelSeries Engine

Caractéristiques physiques

Largeur
364mm
Hauteur
40mm
Profondeur
150mm
Poids
639g
Test SteelSeries APEX 3 TKL_9 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Design et ergonomie

L’Apex 3 TKL ne nous laisse pas trop de surprise : c’est une version plus compacte et minimaliste du modèle pleine taille, amputée de son pavé numérique et livrée sans repose-poignet. Pour le prix, on apprécie le look de ce clavier, moderne et à la hauteur de nos attentes pour une marque réputée comme SteelSeries.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_4 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Les matériaux utilisés ne sont pas des plus nobles, le plastique a été privilégié pour des questions de coût, avec un châssis qui paraît malgré tout bien solide. On y retrouve des éléments qui font la force de l’Apex 3, parmi lesquels une molette de volume (cliquable) et une touche multifonctions, toutes deux miniaturisées sur cette version TKL.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_3 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Pas de changement à signaler au niveau des keycaps en plastique ABS, classiques, ni à l’arrière du clavier où l’on retrouve deux pieds déployables (sur une seule position) et un chemin de câble à trois voies, bien pratique pour faire passer le câble à droite, à gauche, ou au centre.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_2 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le repose-poignet magnétique était un ajout très intéressant sur le SteelSeries Apex 3 , il faudra s’en passer avec l’Apex 3 TKL ; le fabricant n’a pas jugé pertinent d’en proposer un, même en option. C’est dommage, car on trouve bien un repose-poignet optionnel, dans la section « accessoires » de la boutique SteelSeries, pour les claviers Apex Pro TKL et Apex 7 TKL, mais celui-ci n’est pas compatible avec notre modèle du jour.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_1 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Silence, on joue

Le confort de frappe et le peu de nuisances lors de la saisie sont les principaux intérêts d’un clavier à membranes. Avec le SteelSeries Apex 3 TKL, même les misophones seront servis ! Difficile de ne pas apprécier la grande différence au quotidien entre le bruit de notre clavier mécanique habituel et les contacteurs « silencieux » de cet Apex 3 TKL. Si vous souhaitez jouer dans la discrétion, ce clavier est parfait ! Le silence n’est bien sûr pas absolu, il ne faut pas exagérer, tout dépend d’abord de la manière dont vous frappez les touches ; en revanche il est à la hauteur des Razer Cynosa Chroma et autre HyperX Alloy Core RGB sur ce point.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_6 © Matthieu Legouge
Test SteelSeries APEX 3 TKL_7 © Matthieu Legouge

Un clavier doté de keycaps tout à fait classiques, tout autant que ses dômes en caoutchouc © Matthieu Legouge pour Clubic

Cette discrétion joue en revanche sur la sensation de frappe. Malgré un bon confort, on ressent bien le dôme en caoutchouc et sa butée spongieuse lors d’une pression. On a donc un retour (tactile ou sonore) inexistant et une hauteur d’activation difficilement identifiable avec précision, un constat qui perdure lorsque l’on compare clavier mécanique et membranaire.

En bureautique, pour de la saisie de texte, la plus forte pression demandée pour activer la touche peut engendrer une certaine fatigue après de longues heures d'utilisation. Ce n’est toutefois pas quelque chose d’impactant sur le court terme. L’expérience de frappe est très bonne malgré tout, bien meilleure que celle d’autres claviers à membranes, moins chers, et dont la stabilité des touches laisse parfois à désirer.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_5 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, les membranes permettent à SteelSeries d'apporter une certification IP32 à son clavier. Une bonne chose pour les joueurs maladroits, mais aussi pour la durabilité du produit. L’Apex 3 TKL résiste, jusqu’à une certaine mesure, à l’eau et à la poussière. Plus besoin de racheter un nouveau clavier si un soda est renversé dessus. Attention tout de même, s’il résiste à quelques éclaboussures on ne peut toutefois toujours pas jouer depuis sa piscine !

Fonctionnalités, éclairage RGB et logiciel compagnon

L’Apex 3 TKL est un clavier gaming, et embarque logiquement des fonctionnalités dont les joueurs ne peuvent se passer. On profite notamment d’un N-Key Rollover sur 24 touches, d’un anti-ghosting intégral, et d’une fonction macro paramétrable depuis le logiciel Engine et activable via un raccourci clavier.

Les deux touches multimédia apportent un peu de polyvalence à l’ensemble. La molette de volume, en aluminium, est cliquable (pour la fonction sourdine) tandis que le bouton multifonction nous permet de mettre pause, passer au média suivant ou précédent, ou encore reprendre la lecture depuis le début d’une playlist, par exemple. L’utilisation d’un unique bouton qui assure plusieurs fonctions n’est pas très pratique, on devrait toutefois s’y faire au fil du temps.

Test SteelSeries APEX 3 TKL_8 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Du côté du logiciel compagnon, nous sommes toujours déçus de voir que SteelSeries Engine n’est pas séparé de SteelSeries GG. Il vous faut GG pour profiter d’Engine, et GG embarque des fonctionnalités dispensables (et de la publicité), que nous ne souhaitons pas forcément utiliser.

SteelSeries GG_1
SteelSeries GG_2

Tout comme avec la souris Aerox 3 Wireless , Engine remplit bien sa mission, en nous laissant personnaliser l’éclairage RGB facilement (sur 10 zones), en autorisant l’enregistrement de macros, ou encore des raccourcis clavier pour l’ensemble des touches, excepté pour les deux touches multimédia. Il est possible de créer plusieurs profils pour le clavier, mais le switch entre les profils n’est réalisable qu’en lançant le logiciel ; une mémoire embarquée aurait été un petit plus appréciable. Dernier point critiquable ici, l’absence de « game mode ». Seule la touche Windows peut être désactivée via un raccourci avec la touche FN, remplacée ici par le logo SteelSeries.

SteelSeries Engine

SteelSeries Apex 3 TKL : l’avis de Clubic

Compacité et discrétion sont deux mots qui résument bien l’Apex 3 TKL. La tendance au clavier gaming tenkeyless s’exporte enfin vers des modèles à membranes réputés pour leurs touches « silencieuses » et leurs tarifs bien plus abordables que ceux des claviers mécaniques.

Cette version amputée de pavé numérique est aussi convaincante que le modèle pleine taille, bien qu'il faille se passer du repose-poignet magnétique qui nous avait séduits avec l’Apex 3. Économie sur le prix, espace libéré sur le bureau, discrétion garantie… autant de bonnes raisons d’opter pour le SteelSeries Apex 3 TKL.

8

L’Apex 3 TKL reste dans la lignée des produits SteelSeries : un clavier robuste et soigné, qui s'appuie sur la grande force des membranes, à savoir la discrétion. Idéal pour libérer de l’espace sur le bureau et jouer sans les nuisances de touches mécaniques, il permet aussi de s’offrir un clavier de marque à un tarif raisonnable.

Les plus

  • Libère de l'espace sur le bureau
  • Frappe très discrète
  • Conception simple et robuste
  • Molette de volume

Les moins

  • Sans mémoire embarquée, ni de "game mode"
  • Éclairage RGB limité à 10 zones
  • Frappe fatigante sur la longueur
  • SteelSeries GG et ses publicités
  • Pas de repose-poignet, même en option
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

MediaTek talonne Apple et frappe un grand coup avec son Dimensity 9000
A moins de 160€, la tablette Lenovo Tab P11 est une vraie belle offfre
Le PC portable convertible Lenovo passe sous la barre des 500€ pendant les Soldes !
iMac Pro : vers un M1 Max à 12 cœurs (au lieu de 10) ?
Intel Arc Alchemist : une fuite présumée dévoile les specs complètes
Intel insiste : n'overclockez pas les Alder Lake non-K, même si ça fonctionne
Même pas sorties, le prix des RTX 3050 brûle déjà les doigts
Pour le Steam Deck, Valve soutient activement le développement de Mesa
La chute du Bitcoin peut-elle débloquer les stocks de cartes graphiques ?
Les performances graphiques du Samsung Xclipse 920 RDNA 2 éclipsent l'Adreno 730
Haut de page