Atos va construire le simulateur quantique le plus puissant au monde aux USA

14 novembre 2018 à 12h19
9
Atos
360b / Shutterstock.com

L'entreprise de services du numérique française va fournir aux États-Unis un simulateur quantique de 35 qubits, le plus puissant au monde.

Le leader mondial de la transformation digitale Atos a annoncé, mardi 12 novembre, avoir conclu un accord avec le laboratoire national d'Argonne pour lui fournir la toute dernière version de son simulateur quantique, le plus performant au monde.

Des niveaux d'analyse information encore jamais atteints

L'Atos Quantum Learning Machine (c'est son nom) est un simulateur quantique de 35 qubits qui permettra à l'un des plus importants laboratoires de recherche des États-Unis de décupler ses efforts dans les domaines des sciences et technologie, lui qui est spécialisé dans la recherche sur le calcul, la modélisation et la simulation.

Créé par le ministère de l'Énergie des USA, le laboratoire d'Argonne est déjà équipé de supercalculateurs. Mais le simulateur quantique qu'Atos va installer lui permettra de franchir des niveaux d'analyse informatique encore jamais atteints.

« L'Atos Quantum Learning Machine nous permet d'exploiter notre expérience des algorithmes évolutifs dans de nombreuses applications scientifiques pour explorer l'impact de l'informatique quantique sur des domaines clés tels que la chimie et les matériaux quantiques », détaille Rick Stevens, directeur adjoint du laboratoire national d'Argonne.

Atos, fleuron français de l'informatique quantique

Atos a développé une machine capable de simuler les lois de la physique de manière à calculer l'exécution exacte d'un programme quantique, avec une précision à deux chiffres. En associant une machine ultra puissante à un langage de programmation universel, la firme française est parvenue à produire un processeur quantique différent de ceux existants, qui peuvent souffrir de bruit ou de décohérence quantiques, diminuant ainsi leurs performances.

La société, qui siège à Bezons, dans le Val-d'Oise, fait de l'informatique quantique une réelle ambition. En novembre 2016, elle a lancé en ce sens un important programme visant à se préparer aux opportunités et aux risques qui découlent de cette technologie. Atos a déjà installé des Quantum Learning Machines dans plusieurs pays du monde, parmi lesquels la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et les États-Unis.
Modifié le 14/11/2018 à 15h36
9
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Abus de position dominante : la justice américaine ouvre une procédure contre Google
Control Ultimate Edition nécessite une connexion internet pour son installation sur Xbox
PAC-MAN est de retour pour ses 40 ans, avec 64 joueurs en simultané et en exclu Stadia
Salto : interface, contenus, fonctionnalités... promesses tenues ? Nos premières impressions en vidéo !
Coinbase publie son premier rapport sur la transparence
Forfait mobile : tout savoir des offres sur les forfaits 4G sans engagement
Halo The Master Chief Collection : un patch Xbox Series X | S dès novembre
Porsche fait évoluer la gamme Panamera, la Turbo S E-Hybrid frôle les 700 chevaux
Un forfait 4G avec 100 Go à moins de 10€, c'est possible !
Le lancement d’Ethereum 2.0 pourrait avoir lieu dans les 6 à 8 prochaines semaines
scroll top