🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

Test Logitech G Astro A30 : polyvalence extrême et style dans une formule au prix salé

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
15 novembre 2022 à 11h45
1
Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Comme d’autres avant lui, l’Astro A30 joue la carte de la polyvalence dans le but de prétendre à être le casque unique répondant à tous les usages. Du jeu vidéo sur consoles comme sur PC, au multimédia en passant par l’usage nomade, il ajoute comme cordes à son arc une construction haut de gamme et le savoir-faire d’une marque qui a souvent réussi à convaincre par le passé. Au prix de 249 euros le casque gaming, il nous reste à savoir si celui-ci tient vraiment ses promesses.

Logitech G ASTRO A30
  • Polyvalence extrême
  • Construction impeccable
  • Audio immersif idéal en jeu
  • Confortable dans l'ensemble
  • Micro sur tige efficace
  • Coussinets un peu étroits
  • Microphone intégré en deçà des attentes
  • Joystick parfois confus
  • Un prix trop épicé

Sous le giron de Logitech depuis maintenant plusieurs années, Astro Gaming est parvenu à conserver une identité propre grâce à des produits qui s’orientent davantage vers le haut de gamme. Si ce n’était pas résolument pas le cas de l’Astro A10 Gen 2 qui a manqué de nous convaincre en tant que casque « petit budget », le Logitech G Astro A30 Wireless n’a pas grand-chose à lui envier. Il embarque une abondante connectivité qui réunit connecteur jack et USB en filaire ainsi que le protocole LightSpeed et le Bluetooth pour ce qui est du sans-fil, ainsi qu'un usage multipoint intéressant puisqu’il est possible de lui envoyer plusieurs sources audio tout en gérant le volume de chacune d’entre elles. On vous en dit plus sur cet ambitieux casque !

Fiche technique Logitech G ASTRO A30

Conception

Type de casque
Fermé
Taille des transducteurs
40mm
Type de transducteur
Transducteur dynamique
Forme
Circum-aural
Pliable
Non
Contrôle du volume
Sur le casque
Micro
Oui
Type de micro
Omnidirectionnel
Ergonomie du micro
Amovible
Réponse en fréquence du micro
100 - 10000 Hz
Poids
342g

Connectivité

Compatibilité
PS5, PS4, Xbox One, Xbox Series X, Android, iOS, Windows, MacOS, Nintendo Switch
Sans-Fil
RF 2,4 GHz
True Wireless
Non
NFC
Non
Distance transmission
15m
Liaison filaire
Jack 3.5mm
Longueur du câble
1,5m

Alimentation

Autonomie
27h
Connectique de charge
USB Type C
Charge rapide
Non
Batterie amovible
Non
Recharge via boîtier
Oui

Spécifications audio

Bande passante (Fréquence Mini)
20 Hz
Bande passante (Fréquence max)
20 kHz
SPL Max
105 dB
Réduction de bruit active
Oui
Son surround virtuel
Non
Logiciel compagnon
Logitech G

Design et ergonomie :
un bel
objet qui inspire confiance

Le constructeur semble franchir un cap en matière d’esthétique avec son Astro A30. Différent des précédents modèles de la marque, il arbore un style plus orienté vers le lifestyle que le gaming, quand bien même il reste un casque de jeu dans l’âme. À voir la proposition de casque polyvalent formulée ici, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’Astro suive cette tendance que beaucoup de marques accompagnent, c’est par exemple le cas du Logitech G735, d’un EPOS H3PRO Hybrid, et c’est également sur ce terrain que Philips s’est récemment lancé avec sa nouvelle marque Evnia qui inclura elle aussi des casques de jeu.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
Les coussinets comme les plaques sont fixés magnétiquement, facilement amovibles, et interchangeables. © Matthieu Legouge pour Clubic

Outre les courbes plus douces, les formes moins agressives et le mélange de coloris qui résultent à un look plus consensuel, Astro reste dans sa zone de confort en ce qui concerne la conception du produit. Il s’agit en effet d’un casque assez lourd et imposant (342 grammes), mais dont la solidité et la qualité de fabrication ne font aucun doute possible. Les plastiques de l’arceau comme des oreillettes sont denses sans pour autant manquer de souplesse. Le casque tient bien en place sans que l’on ait à redouter d’effet pince ou de pression trop importante sur le sommet du crâne, notamment grâce à l’épaisse couche de mousse qui recouvre l’arceau.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
De jolis reflets apparaissent à la lumière © Matthieu Legouge pour Clubic

On retrouve ce bon sentiment de confort avec les coussinets, eux aussi équipés d’une généreuse mousse à mémoire de forme qui peut donner un peu chaud lors de longues sessions d'écoute. En revanche, s’ils sont longs, les coussinets ne sont pas très larges et les plus grandes oreilles y seront sans doute un peu à l’étroit, chose qui peut entacher le confort en cas de frictions.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Du côté de l’ergonomie l’Astro A30 fait bonne figure. Les deux oreillettes coulissent légèrement sur l’axe vertical, et autorisent une rotation à 90° sur l’axe horizontal, idéal pour laisser reposer le casque autour du cou. Le réglage en hauteur est quant à lui particulièrement fluide, mais pas des plus amples, on a d’ailleurs parfois un peu de mal à ajuster les deux oreillettes au même niveau en raison de l’absence de palier comme c’est le cas sur d’autres modèles.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, Astro (ou Logitech G) ne lésine pas sur les accessoires, en témoigne le boîtier de transport robuste fourni avec le casque. Doté d’une coque solide, il assurera sans aucun problème sa fonction de protection. Dans le bundle d’accessoires fourni avec l’Astro A30, on retrouve bien évidemment le microphone amovible, un câble jack 3,5 mm, un câble USB-A vers USB-C, ainsi que le dongle RF 2,4 GHz qui fonctionne avec la technologie LightSpeed de Logitech.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Il faut toutefois préciser qu’un second dongle sera prochainement vendu en option pour être utilisé avec ce casque. Il s’agit d’un transmetteur USB-C et non USB-A comme celui livré avec notre exemplaire. Il permet de connecter le casque sur la plupart des smartphones, ainsi que sur la Nintendo Switch, le tout en proposant une expérience sans latence ou presque.

Fonctionnalités, connectivité et autonomie

Nous avons en partie détaillé les options de connectivité de l’Astro A30 dans les paragraphes précédents, il faut toutefois savoir que ce casque va un peu plus loin que la plupart de ses concurrents sur ce point. Parmi les différences, on retrouve d’abord le fait que ce casque peut fonctionner en filaire, aussi bien en USB que via son câble jack. En outre, sa compatibilité avec les dispositifs sans fil permet d’être connecté simultanément en Bluetooth, via le transmetteur LightSpeed, ainsi qu'en filaire (jack). Il est donc possible de recevoir trois sources audio en simultané tout en ajustant indépendamment leur volume.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’Astro A30 ne s’encombre pas de multiples commandes superflues. On trouve un bouton d'allumage et un autre pour l’appairage sur l’oreillette droite, ainsi qu’un joystick à quatre positions. L’oreillette gauche n’est quant à elle équipée que d’un seul interrupteur permettant d’activer ou de désactiver les microphones.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

La proposition du joystick est pertinente, il s’agit en l’occurrence d’augmenter ou baisser le son en pressant en haut ou en bas, et d'ajuster la balance entre l’audio du jeu et du chat vocal à gauche et à droite. Dans les faits le joystick est vraiment petit et son utilisation n’est pas des plus précises ; on s’y fait au fur et à mesure, mais c’est un point qui peut être agaçant lors des premiers jours en compagnie de l’A30.

Enfin, le contrôle de l'appareil Bluetooth connecté est également au menu, on peut par exemple mettre un contenu en pause/lecture ou changer de pistes à l'aide d'une ou plusieurs pressions sur le joystick, apportant au passage un peu plus de confusion à l'usage.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Concernant l’autonomie, l’Astro A30 se situe dans la moyenne avec la promesse d’une longévité de 27 heures. Nous avons effectivement pu vérifier que la batterie tient le choc, avec environ 25 heures d’usage avant de le mettre en charge. En revanche, le chiffre peut paraître faible par rapport à d’autres références qui font de l’autonomie leur cheval de bataille, comme c’est le cas du HyperX Cloud Alpha Wireless avec une formule qui est toutefois bien différente puisqu'elle ne propose pas une si grande polyvalence.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

Terminons par évoquer l’application Logitech G qui accompagne l’Astro A30, sur Android comme sur iOS. Elle permet, entre autres, de choisir entre deux profils (Game et Media) ainsi que deux presets d’égalisation (Immersif et Footsteps), il est bien sûr possible de personnaliser l’un comme l’autre. On y trouve également diverses options pour les deux microphones qui équipent ce casque (micro interne et micro à tige), notamment avec trois niveaux pour le filtre antiparasites, ainsi qu’un ajustement bienvenu de l’effet local, autrement dit le retour son du micro dans le casque.

Performances audio : un son idéal pour du gaming immersif

L’Astro A30 offre un rendu particulièrement convaincant en jeu, sa signature sonore par défaut fait la part belle aux environnements audio riches et immersifs, c’est en ce sens un casque parfait si le but recherché est de se plonger dans un jeu narratif, par exemple. Il faudra néanmoins utiliser l’égaliseur pour d’autres usages et créer ses propres profils en fonction du type de jeu… ou pour écouter certains genres musicaux.

Test Logitech G Astro A30 © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


On pense notamment aux jeux de tirs compétitifs, où le caractère « basseux » du casque débouchera sur des détonations explosives, mais nous empêchera de bien distinguer les sons environnants qui sont souvent cruciaux pour prendre l’avantage sur ses adversaires. Un point important d’autant qu’il serait dommage de ne pas profiter de la bonne stéréophonie offerte par les transducteurs de 40 mm qui équipent ce modèle. La création d’un profil avec une égalisation sera également très utile pour écouter de la musique, l’Astro A30 manque en effet d’équilibre par défaut avec des basses un peu trop mises en avant.


Le micro sur tige de l’Astro A30 donne quant à lui satisfaction, grâce à une captation efficace et un rendu clair et intelligible, quand bien même notre voix ne parait pas tout à fait naturelle. La fonction de filtre antiparasite n’éliminera pas les bruits les plus insistants, mais elle a l’intérêt d’exister et d’offrir une filtration dont on perçoit le semblant d’efficacité, là où elle semble inexistante sur d’autres casques qui mettent en avant cette fonctionnalité. Enfin, l’Astro A30 dispose d’un microphone intégré à l’oreillette gauche, lui permettant de prendre des appels lorsqu’on utilise le casque de manière nomade. Il ne fait pas de doute que la qualité est largement moindre que celle du microphone sur tige, mais encore une fois il a l’intérêt d’être présent et d’offrir un peu de souplesse à l’usage.

Logitech G Astro A30 : l'avis de Clubic

Logitech G ASTRO A30

8

Astro Gaming revient sur le devant de la scène avec une formule on ne peut plus convaincante, tant au niveau de la polyvalence extrême promise et effective, que de la qualité de construction tout simplement irréprochable de ce Logitech G Astro A30. Hormis quelques faiblesses qui n’impactent que peu l’usage, ce casque déborde d’atouts probants, à commencer par son rendu audio convaincant pour qui souhaite se plonger dans un univers vidéoludique ou un autre, et son microphone efficace pour les sessions multijoueurs et le chat vocal.

L’idée selon laquelle est construit l’Astro A30 est pertinente, à savoir de l’utiliser comme une solution unique pour quasiment tous les appareils et plateformes imaginables. Il reste cependant un casque qui cible avant tout un usage gaming et qui n’excelle pas autant en tant que casque « hybride » que peut le faire un EPOS H3PRO Hybrid. Reste son prix particulièrement élevé qui joue comme un frein important malgré toutes les qualités d’un produit comme celui-ci.

Les plus

  • Polyvalence extrême
  • Construction impeccable
  • Audio immersif idéal en jeu
  • Confortable dans l'ensemble
  • Micro sur tige efficace

Les moins

  • Coussinets un peu étroits
  • Microphone intégré en deçà des attentes
  • Joystick parfois confus
  • Un prix trop épicé
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Ccts
En fait le marketing a positionné le gamer encore plus haut qu’avant … clavier à 300 euros, manette à 300 euros et casque à 300 euros. On ajoute la souris à 300 euros et on a pack gamer a 1200 euros. Allez on fait une reduc. A 1100 et on peut jouer ! Ah non on a pas le pc pour ce prix là ! Pour moi c’est pas un pack gamer c’est un pack « Game over » .
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Samsung 990 PRO : magnifique baroud d'honneur du Roi des SSD avant l'arrivée du PCIe 5.0
Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Haut de page