Voitures autonomes, une nouvelle solution de mobilité durable ?

29 mai 2015 à 14h17
0
Toujours à la recherche de nouveaux vecteurs de croissance et d'innovations, poussé par les nouvelles technologies et le numérique, le secteur de l'industrie automobile change : les constructeurs semblent croire en la voiture autonome présentée comme le symbole d'une nouvelle solution de mobilité durable. Quelles sont les sociétés qui investissent dans ce domaine ? Quelles sont les technologies utilisées et où en est-on exactement ? Qu'en est-il de la législation ? La voiture autonome, sera-t-elle une réalité pour tous, et si oui, quand ? Les conducteurs d'aujourd'hui sont-ils prêts à laisser le contrôle total à une machine ? Autant de questions auxquelles nous allons apporter des réponses concrètes dans ce dossier.

Selon un récent sondage réalisé par le Syntec Numérique, un tiers des Français seraient prêts à utiliser une voiture autonome. Ils seraient 36 % exactement à se sentir à l'aise à l'idée d'être assis à la place du conducteur sans avoir à tenir le volant. Reste à savoir quand. Pour 57 % des personnes interrogées, la voiture autonome sera généralisée d'ici quelques années (5 % pensent d'ici 2020, 18 % d'ici 2030 et 34 % après 2030). L'échéance se rapproche pour certains habitants de la ville de Göteborg en Suède. Volvo permettra ainsi dès 2017 à 100 personnes « ordinaires » de tester un véhicule autonome en conditions réelles.

Mais le groupe Volvo Cars est loin d'être la seule marque de l'industrie de l'automobile, et la seule firme tout court, à se pencher plus que sérieusement sur ce marché. En effet, Audi, Renault, Nissan, BMW, Valeo, Ford, Mercedes et plus récemment Tesla ont déjà annoncé ou présenté des projets plus ou moins aboutis de véhicules autonomes.

D'autres acteurs entrent aussi dans la danse comme Google, par exemple, qui développe un prototype de voiture autonome depuis plusieurs mois. Sa mise en service sur les routes de Californie est même prévue pour cet été. Chris Urmson, chef du projet de la Google Car a ainsi déclaré : « Nous annonçons maintenant la prochaine étape de notre projet : cet été, quelques-uns de nos véhicules prototypes vont quitter la piste d'essai pour aller sur les routes plus familières de Mountain View, en Californie, avec nos ingénieurs testeurs à bord. »

Autre acteur insolite dans le secteur des véhicules autonomes : Apple. Histoire de concurrencer Google, son grand rival, la société de Cupertino travaillerait sérieusement sur « la voiture autonome ». Difficile encore de savoir de quoi il s'agit : modèle 100 % Apple ou véhicule ultra connecté ? Le projet porte le nom de Titan avec à sa tête, Johann Jungwirth, ex-directeur de la division Recherche & Développement chez Mercedes.

0320000008052414-photo-1-audi-voiture-autonome.jpg
L'habitacle de la voiture autonome de Audi, la A7 Sportback piloted driving


Une voiture autonome, qu'est-ce que c'est ?

Une voiture autonome est un véhicule capable de se déplacer tout seul sans conducteur ou avec une aide plus ou moins importante de celui qui conduit. Elle doit être apte à accélérer, freiner, tourner et à éviter des obstacles. Mais, aujourd'hui, le terme de voiture autonome est un peu galvaudé. Certains industriels utilisent le terme de voiture autonome dès qu'elle est capable de se garer toute seule, à la différence des véhicules traversant des agglomérations sans aucune intervention de conducteur.

Selon les constructeurs que nous avons pu interroger, tous s'accordent à définir trois phases dans le développement de la voiture autonome et son adoption par le grand public : commencer par proposer des dispositifs d'aide à la conduite (éclairage adaptatif, freinage d'urgence, maintient sur les files, etc.) puis tendre vers une conduite semi-automatique (la voiture conduit toute seule dans des embouteillages comme c'est actuellement le cas pour la nouvelle Audi A7 ou la nouvelle Volvo XC90) et enfin, aller vers un déplacement du véhicule en totale autonomie (pour qu'il aille se garer tout seul à une place de parking en vous ayant déposé devant la porte de votre domicile ou d'un magasin).

Techniquement, une voiture autonome est équipée de différentes technologies. Voici les principales :
  • Un télémètre laser. Il permet de cartographier l'environnement en trois dimensions grâce à des lasers. On l'appelle le LiDAR pour Light Detection And Ranging. Ce dispositif est installé, le plus souvent, sur le toit du véhicule pour profiter d'un champ d'action sur 360 degrés.
  • Un ou plusieurs radars. A l'image des sous-marins, les voitures autonomes sont dotées de radars. Ceux-ci sont capables de mesurer les distances entre le véhicule et de potentiels obstacles. Les informations fournies par ces radars sont recoupées avec celles obtenues grâce au télémètre laser.
  • Plusieurs caméras de différents types. Les caméras embarquées permettent de visualiser l'environnement du véhicule et, le cas échéant, d'utiliser des logiciels de détection pour les obstacles, mais aussi, de suivre les lignes ou les panneaux de signalisation. Outre les caméras « classiques », Volvo équipe ses véhicules autonomes avec une caméra dotée d'une vision à longue portée sur 34 degrés, par exemple.
0190000008052416-photo-2-volvo-cars-autonomous-drive-technology-complete-system-solution.jpg
0190000008052418-photo-3-volvo-cars-autonomous-drive-technology-detection-on-the-road.jpg


Toutes ces technologies communiquent entre elles via un ordinateur de bord central qui concentre les données, les analyse et les exploite afin d'apporter à la voiture toutes les informations nécessaires à son évolution dans les différents environnements au sein desquels elle circule.

0320000008052420-photo-4-volvo-cars-autonomous-drive-technology-detection-on-the-road-retouche.jpg


Essais, quels constructeurs et dans quelles conditions ?

Les essais de voitures autonomes ne datent pas d'hier. Cela fait maintenant plusieurs années que les constructeurs automobiles testent leurs technologies dans des environnements adaptés. Mais si jusqu'ici la plupart des essais étaient réalisés sur des circuits ou dans des environnements très spécifiques - à l'image des premiers tests chez Audi effectués en 2009, sur un lac gelé pour battre un record de vitesse sans pilote - on devrait en voir de plus en plus sur nos routes. En janvier dernier, une Audi A7 « Piloted Driving » a parcouru plus de 900 km sur des routes ordinaires et dans des conditions réelles de trafic depuis la Silicon Valley en Californie, jusqu'à Las Vegas dans le Nevada, pour l'ouverture du CES 2015, Consumer Electronic Show.

0320000008052422-photo-5-audi-a7-sportback-piloted-driving-concept.jpg


Courant avril 2015, l'équipementier Delphi a fait parcourir 4 300 Km pendant 9 jours à une Audi Q5 spécialement équipée. La voiture a évolué toute seule pendant 99% du temps de parcours avec un technicien à bord.

0320000008052424-photo-6-delphi-audi.jpg


Aperçue aussi dans les rues de San Francisco aux Etats-Unis en mars dernier, la Mercedes-Benz F015 roulait seule pour les besoins du tournage d'un clip à caractère promotionnel. Ce concept car a été présenté lors du CES de Las Vegas en janvier 2015.

0320000008052426-photo-7-mercedes-f015.jpg


L'équipementier Bosch qui travaille déjà avec Audi ou Mercedes vient d'acquérir deux Tesla en vue d'en faire des véhicules autonomes. Ils rouleront très prochainement sur la voie publique embarquant un ingénieur à bord pour superviser les essais.

Google devrait prochainement mettre en service son véhicule autonome sur les routes de Californie.

0320000008052428-photo-8-google-car-prototype.jpg


Pour le groupe Volvo Cars, plusieurs expérimentations ont lieu actuellement, principalement en Suède. Début 2017, le projet Drive Me permettra à 100 personnes ordinaires habitant la ville de Göteborg de s'installer à bord d'une voiture autonome pour y emprunter 50 Km de routes sélectionnées.

Les technologies sont donc prêtes. Il reste néanmoins à mener d'autres phases d'expérimentation dans le but de se forger une certaine « expérience » notamment sur des routes ordinaires et de laisser le temps aux automobilistes de se faire à l'idée qu'ils pourraient prochainement lâcher le volant, en les amenant petit à petit vers un véhicule totalement autonome.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top