Le Kosovo tire la prise des mineurs de bitcoin sur fond de crise énergétique

17 janvier 2022 à 10h55
8
Bitcoin minage
© Shutterstock

Le Kosovo veut faire face de la meilleure des manières à la crise énergétique en cours et, pour réduire la facture, les mineurs de crypto-monnaie sont en première ligne.

Une mesure qui a pour effet des ventes en cascade du matériel nécessaire au minage dans le pays.

Au cœur des Balkans, les cryptos ne sont (temporairement) plus reines

Le Kosovo est habituellement plutôt serein quant à son énergie, grâce à un apport interne massif (90 %) de lignite, une roche sédimentaire proche du charbon, qui lui évite d'être contraint à subir les fluctuations internationales du marché. Alors que cet approvisionnement énergétique est (particulièrement) loin d'être neutre en carbone, une panne d'une des deux centrales électriques a conduit le gouvernement à devoir s'approvisionner, pour près de 40 % de son énergie, sur les marchés internationaux particulièrement tendus.

Pour faire baisser la facture d'électricité de son pays, l'un des plus pauvres du continent européen, le gouvernement mise sur une interdiction de 60 jours de toute activité de minage. Une injonction qui donne pour curieux effet une vente en panique de nombreuses installations personnelles dédiées au minage de crypto-monnaies, alors que la mesure n'est que temporaire.

À cela s'ajoutent les relations tendues avec la population d'origine serbe située au nord du pays, qui ne reconnait pas le Kosovo comme État indépendant, comme le rappelle The Guardian. Celle-ci refuse notamment, et ce, depuis plus de 20 ans, de payer l'électricité qu'elle consomme.

Le minage, bien que difficilement quantifiable, est en croissance permanente au Kosovo, et la consommation mondiale annuelle d'électricité dédiée au seul Bitcoin , de l'ordre de 126 TWh, a donc incité le gouvernement à agir en ce sens.

Ne pas gaspiller le précieux argent public kosovar

Rappelons, à titre indicatif, que ces données sont à comparer avec la consommation électrique annuelle de pays tels que la Norvège (122 TWh) ou encore l'Argentine (121 TWh). Cette décision est donc une « évidence » pour la ministre de l'Économie du Kosovo, la docteure Artane Rizvanolli : « Nous avons alloué 20 millions d'euros pour subventionner l'énergie, ce qui ne sera probablement pas suffisant, et c'est l'argent des contribuables qui va subventionner la consommation d'électricité. D'autre part, nous avons l'extraction de crypto-monnaies, qui est une activité très énergivore et qui n'est pas réglementée ».

De quoi emboîter le pas aux pays tels que l'Islande, où les potentiels mineurs de cryptos ne sont plus les bienvenus pour faire face aux pénuries d'énergie. En revanche, le Kosovo n'a pas prévu, à court terme du moins, de suivre les pas de la Chine, qui a mis un sacré coup dans l'aile au minage des crypto-monnaies, alors que l'empire du Milieu faisait figure de leader mondial dans le domaine.

Au moment de se lancer dans l'achat, la vente ou le trading de crypto-monnaies comme le Bitcoin, le choix de la plateforme d'exchange n'est pas à faire à la légère. Au-delà des préoccupations sur les frais de transactions et la sécurité, chaque plateforme propose des fonctionnalités variées qui n'intéresseront pas de la même façon un acheteur ponctuel et un trader aguerri. Notre sélection évalue les meilleures plateformes crypto-monnaies et détaille les critères à prendre en considération pour vous lancer en toute sécurité. Quel est le meilleur exchange de crypto-monnaies en 2022 ?
Lire la suite

Source : The Guardian

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
6
Princedemachin
L’écosystème des crypto monnaies aussi cupide que les banques traditionnelles. On va miner là où l’énergie est la moins chère et tant pis si ça fout la pagaille pour la population locale. Et dans certains pays le fait que la population soit matee le plus durement possible c’est pas grave le principal est que les mineurs puissent reprendre leur activité et que nous occidentaux puissions continuer à spéculer tranquillement.
supersebastigor
Même les mineurs sont délocalisables maintenant.
maxxi
Il est temps d’arrêter cette connerie ! si la technologie de preuve par le travail n’évolue pas la blockchain va mourir.
philouze
Inde, chine, kosovo, Kazakhstan, Singapour, des propositions en allemagne, la suède qui propose une interdiction à échelle européenne… on progresse.<br /> Le tout sur un fond d’effondrement des cryptos ce qui a ruiné pas mal de petits investisseurs.
supersebastigor
effondrement très relatif
philouze
67 000 au 12 Novembre pour 40k aujourd’hui, soit près de 40% de perte de valeur en moins de 3 mois, tu parles d’une valeur refuge.
supersebastigor
Et sur 1 an +20%.<br /> janvier 2021 : 30.000€<br /> janvier 2022 : 36.000€<br /> Tant pis pour les spéculateurs à court terme.
Zimt
On parle du Kosovo quand même.<br /> C’est tout à fait compréhensible, je ne leur jette pas la pierre.
philouze
supersebastigor:<br /> Tant pis pour les spéculateurs à court terme.<br /> ce qui ne veut rien dire, ceux simplement rentrés en Novembre ont déjà perdu ces 40%, et chialent en espérant que ça remonte. Coup de bol pour ceux rentrés il y a pile un an, juste après une première chute vertigineuse.<br /> Dans les deux cas, aucun support logique à la chose, pas une boite qui fait des performance, pas un marché à sanctionner, un spread entre économie. Non, rien que de la pure spéculation, reposant sur un jeton indexé sur une trentaine de tonne d’émission de co2 et du cramage de centaines de MWh par unité.<br /> Franchement, n’empêchons pas aux gens de faire joujou, pour les informés en tout cas, mais stop à la pub faisant tomber dans le panneau mes jeunes étudiants et stagiaires, et stop à la gabegie énergétique alors qu’on a la tonne de protocoles quasi neutres énergétiquement.<br /> Je rejoins ceux qui pensent que gâcher des tétrachiées de co² dans de la spéculation alors qu’on une alternative gratuite et efficace est criminel.<br /> Surtout, Don’t Look Up les gars. vive la bourse.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le chiffrement de bout-en-bout débarque sur Messenger pour les casques VR Quest
Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent
Epic Games fait équipe avec la NASA pour créer des expériences VR sur Mars
Le robot-chien Spot fait plus que danser dans cette nouvelle pub de Boston Dynamics
Reconnaissance faciale : un t-shirt moche pour s'effacer, voilà la solution !
Une vidéo nous montre comment opère Daisy, le robot recycleur d'Apple
Confinement : à Shanghai, les robots autonomes prennent le relais sur les livraisons
Pour la prochaine génération de télescopes spatiaux, pourquoi pas des miroirs... liquides ?
DALL.E 2 : entre Dalí et WALL.E, une IA capable de créer des images à partir d'un texte aléatoire
Tesla souhaite démarrer la production de son robot humanoïde Optimus dès 2023
Haut de page