Bitcoin est-il un « or numérique » ?

Communauté Rakoon
Cryptomonnaies
24 juin 2021 à 09h39
77
Bitcoin

L’or est la référence monétaire absolue depuis 2 500 ans. Mais depuis quelques temps, certains estiment qu’il a un équivalent numérique : le Bitcoin. Vivement discutée, cette question mérite qu’on s’y attarde un instant.

La motivation du créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, était de créer une forme purement « peer-to-peer » (pair à pair) de monnaie numérique (monnaie dans sa fonction de moyen de transaction1) dont les transactions n’exigent pas la confiance de tierces parties, et dont l’offre ne peut pas être altérée par une autre partie. Autrement dit, Bitcoin permet de rassembler les propriétés de la monnaie physique, mais en mode numérique : anonymat (même si les transactions en bitcoins sont traçables), pas d’intermédiaire dans les échanges, caractère définitif dans les échanges...

Ces propriétés sont combinées avec une logique monétaire à toute épreuve, car le Bitcoin ne peut être manipulé au risque de créer une inflation incontrôlable et préjudiciable à ses détenteurs. En effet, si dans une banque centrale moderne la nouvelle monnaie créée finance le crédit et les dépenses de l’Etat, en Bitcoin la monnaie profite uniquement à ceux qui ont dépensé des ressources et mis à jour le registre (« mineurs »).

Une monnaie numérique aux caractéristiques particulières

En matière de crypto-monnaie, le minage est une opération qui consiste à vérifier des transactions, à sécuriser et effectuer des calculs pour créer de nouveaux exemplaires de la crypto-monnaie. Ce mode de validation dans une blockchain est nommé « preuve de travail » ou PoW (« Proof of Work »). Cette opération est rémunérée, et cette rémunération récompense le mineur (« nœud” du réseau doté d’une puissance informatique et de calcul) qui valide le bloc lors d’une transaction.

Le livre blanc publié en 2009 par Satoshi Nakamoto énonce que la création de nouveaux bitcoins est transparente et prédéterminée à un rythme programmé par le protocole. Ainsi, le nombre de bitcoins en circulation est limité à 21 millions (ou plus exactement à 20 999 999,9769). 50 bitcoins ont été générés environ toutes les 10 minutes pendant les 4 premières années d’existence de la crypto-monnaie, puis cette valeur est passée à 25 BTC le 28 novembre 2012 et à 12,5 BTC le 9 juillet 2016. Depuis le 11 mai 2020, ce sont seulement 6,25 BTC qui sont versés aux mineurs. Tous les 210 000 blocs (soit environ 4 années), la rémunération pour validation d’un bloc décroît donc progressivement.

Bitcoin halving

Nous sommes entrés dans la phase de croissance très faible du nombre de bitcoins : plus de 18,5 millions des 21 millions ont déjà été minés depuis le dernier halving du mois de mai 2020, c’est-à-dire que 89% des bitcoins ont déjà été créés. On prévoit que le dernier bloc avec récompense sera miné vers l’an 2140, avec une récompense d’un satoshi (0,00000001 BTC).

Le « halving » de Bitcoin, ou « Block Reward Halving » (réduction de moitié), est donc le moment où la récompense pour les mineurs est divisée par deux. Le « halving » est aussi l’événement par lequel l’inflation2 de Bitcoin est réduite instantanément de moitié. Par ce mécanisme, aucun détenteur central ne peut manipuler à son gré l’offre de monnaie Bitcoin, cet actif n’étant pas inscrit dans un bilan centralisé mais créé par le réseau de participants selon les règles du protocole.

Bitcoin
Graphique représentant le nombre de Bitcoins en circulation en fonction du temps

Bitcoin, un or 2.0 ?

Au-delà de ses caractéristiques nouvelles qui tiennent de son état d’actif numérique et des particularités de la plus célèbre des blockchains (sa décentralisation complète, sa sécurité absolue mais aussi sa « scalabilité » limitée), Bitcoin présente de grandes similitudes avec l’or. Évidemment, outre ces particularités mathématiques et technologiques, très différentes des qualités physiques du métal jaune, la caractéristique de rareté, explique la pertinence de la comparaison de Bitcoin avec l’or.

Pour mesurer les caractéristiques communes de l’or et du Bitcoin, on se réfère au modèle dit stock to flow.

Minute définition : ratio stock to flow

Mesure qui permet d’estimer la rareté d’un métal précieux ou d’un actif rare en divisant le stock total « extrait » disponible par la quantité produite chaque année. Plus ce ratio est élevé, moins le prix du métal ou de l’actif considéré est sensible à la fluctuation de la production.

Dans le cas de l’or, avec 190 000 tonnes extraites du sol depuis le début de l’humanité (le stock) et 3 100 tonnes produites chaque année (le flux), le ratio stock to flow est de 61,3. Cela signifie que le taux de croissance annuelle de l’offre est de 1,6%, et qu’au rythme actuel de production il faudrait un peu moins de 62 ans pour reconstituer le stock d’or existant dans le monde. Par comparaison, le ratio stock to flow de l’argent-métal est de 22.

Concernant Bitcoin, étant donné que le flux de bitcoins est fixe mais qu’il diminue de moitié tous les quatre ans et tous les 210 000 blocs, le ratio stock to flow vient de doubler en 2020 pour se situer à 52,8. Il y a moins d’un an, avant le dernier halving du mois de mai 2020, ce ratio avoisinait les 24. Ces chiffres montrent que la proposition de Bitcoin comme actif de réserve se rapproche de celle de l’or, et devrait la dépasser dans un futur proche.

Bitcoin
Source : Digitalik

Il existe des modélisations de l’évolution du prix du Bitcoin selon ce modèle stock to flow, comme le graphique ci-dessus qui affiche une valorisation à près de 55 000$ d’ici début 2021 et 100 000$ pour la fin de l’année prochaine. Bien sûr, ce genre de modèle arithmétique prédictif a deux limites évidentes :

  • La première est celle de la demande : ce n’est pas parce qu’un actif se raréfie que la demande augmente mécaniquement, et de nombreux altcoins basés sur le modèle de raréfaction de Bitcoin n’ont pas du tout connu le même succès ;
  • La seconde est que ce modèle ne sera de toute façon pas éternellement fiable, à moins que l’expansion monétaire effrénée ne se poursuive et que Bitcoin devienne le seul actif refuge crédible. Dans cette hypothèse, sa valeur pourrait atteindre des prix stratosphériques.

Néanmoins, le modèle est intéressant à suivre est permet de visualiser la valeur potentielle d’actifs à offres limitées, et permet ainsi de mettre en parallèle l’or, placement séculaire de référence, et le Bitcoin, nouvel actif numérique décentralisé.

Bitcoin infographie
Crédits : Communauté Rakoon

C’est sur cette base que plusieurs spécialistes s’autorisent à qualifier la crypto-monnaie « d’or digital » ou « or numérique ». Ils qualifient ainsi Bitcoin de métal précieux en version numérique principalement en raison de sa « rareté », mais aussi en raison des caractéristiques propres à chacun de ces actifs (qualités physiques pour l’or, protocole informatique novateur et création d’une valeur décentralisée pour le Bitcoin). En effet, dans les deux cas la limitation de la masse des actifs leur procure un caractère « refuge » unique pour faire face à la dévaluation des grandes devises souveraines qui nous servent pourtant de « valeurs d’ancrage ».

À plus long terme et compte tenu de cette conception intrinsèquement déflationniste du Bitcoin, on peut s’interroger sur son apparent potentiel de valorisation. Mais c’est Nassim Nicholas Taleb (ex-trader et statisticien auteur du célèbre ouvrage « Black Swan ») qui résume le mieux le potentiel de cet actif :

« Bitcoin n’a pas de propriétaire et aucune autorité ne peut décider de son sort. Il appartient à la masse : ses utilisateurs. Et il justifie maintenant d’un historique de plusieurs années, suffisamment pour être pris très au sérieux. Sa seule existence constitue une police d’assurance qui rappelle aux Etats qu’ils n’ont désormais plus le monopole sur le dernier objet que l’establishment contrôle : la monnaie. »

Rakoon
  • Cet article a été rédigé par des membres de la communauté française de Rakoon. Composée de passionnés de la finance de marché et de nouvelles technologies, elle œuvre à la démocratisation de la blockchain et des cryptos dans le monde francophone. Grâce à une modération stricte et à la bienveillance de ses membres, la communauté Rakoon propose un espace d’échanges entre curieux de tous niveaux, et bannit les messages commerciaux qui promettent de « doubler vos bitcoins » ou proposent de « passer en message privé » pour vous faire la proposition de votre vie. La communauté est totalement indépendante vis-à-vis des plateformes de trading testées.
  • Vous pouvez découvrir le groupe Facebook privé de la communauté Rakoon en cliquant ici .

1 Les 3 fonctions de la monnaie sont la fonction de transaction, d’unité de compte et d’actif de réserve
2 Inflation du Bitcoin = 21 millions x nombre de blocs validés / masse monétaire existante

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
77
43
k33ple4rn1ng
Bitcoin n’en est qu’à ses débuts. Rien ne vous empêche de convertir une partie de votre épargne en BTC et d’en profiter aussi.
sandalfo
Comment peut-on comparer le bitcoin à l’or ? L’or est un métal physique qui a une utilité, le bitcoin n’est qu’une écriture dans un fichier sans aucun sous-jacent et aucune valeur intrinsèque.<br /> Oui notre argent sur nos comptes bancaires est aussi une écriture dans un fichier, mais à la différence du bitcoin elle est contrôlée et surveillée de manière très sérieuse par une banque centrale et des institutions financières. Pour vos bitcoins, si vous perdez votre clef c’est perdu, pas de guichet physique où vous rendre pour prouver votre identité et récupérer votre bien.<br /> De plus le cours est trop volatile, quand de grosses quantités sont achetées ou vendues le cours peut varier très vite. Une monnaie comme l’euro connaît une période de stabilité depuis de longues années : inflation faible, variation mesurées par rapport au dollar.<br /> Et si on vous vole votre clef, on peut détourner vos avoirs en bitcoin, alors qu’i existe plus de gardes fous pour un compte bancaire.<br /> Je pense que de futures monnaies électroniques pourront démontrer leur utilité comme moyen de transaction décentralisé (frais de transaction faibles, liquidité forte, grand nombre de transactions par seconde) et que la blockchain a de l’avenir, mais pas le bitcoin qui ne possède pas ces caractéristiques. Peut être une monnaie avec Proof of Stake à la place de Proof of Work ?
k33ple4rn1ng
Le problème des clés perdues sera résolus par des sociétés qui proposeront des services pour ça (une sorte d’intermédiaire en qui l’utilisateur acceptera de faire confiance)<br /> La volatilité actuelle des cours est liée au risque perçu. Avec l’adoption du Bitcoin (et donc sa valorisation), la volatilité diminuera<br /> Débat ProofOfStake (POS) vs ProofOfWork (POW) est intéressant. Chacun a ses avantages et inconvénients. Il sera intéressant de suivre les développements de ETH2.<br /> Pour ce qui est de la comparaison métaux vs crypto… Même si les deux partagent certains aspects (comme la rareté), les deux tellement différents que je trouve l’exercice inutile. les cryptos sont quelque chose de nouveau mais on continue d’essayer de les comparer à ce qu’on connait.<br />
Shaban_Shaame
«&nbsp;Comment peut-on comparer le bitcoin à l’or ? L’or est un métal physique qui a une utilité, le bitcoin n’est qu’une écriture dans un fichier sans aucun sous-jacent et aucune valeur intrinsèque.&nbsp;»<br /> La valeur intrinsèque est une question très intéressante. Je peux rétorquer que l’or n’est en fait qu’un vulgaire caillou (il est juste rare). Le plastique par exemple à beaucoup plus, a mon sense, de valeur intrinsèque. Le plastique peut être malleable souple ou très dur. On peut tirer beaucoup plus de chose du plastique que de l’or. Certes l’or à des propriétés intéressantes comme son inoxydabilité, mais en terme d’utilité intrinsèque ce n’est pas l’objet ou le matériau le plus intéressant. Certains diront c’est parce-qu’il est est beau et qu’on peut faire de joli bijoux. A ça je répondrait c’est pas ce qui est beau qui est cher mais ce qui est cher qui est beau.<br /> Le Bitcoin est certes qu’une écriture dans un fichier donc une donnée. Mais en 2020 nous savons que les données peuvent avoir un très grande valeur, pensez à la valeur de nos données personnelles qui sont monetisées chaque jour. Il suffit aussi de payer la facture chez un notaire pour se rendre compte combien écrire et conserver une donnée dans un livre peut être cher.<br /> Pour moi la valeur intrinsèque du bitcoin réside dans sa valeur notariale. En effet on paie cher un notaire pour avoir la garantie qu’une donnée sera bien conservée et vérifiable en tout temps. Par exemple si j’achète un terrain j’aimerais avoir la certitude que personne ne pourra venir et contester que mon terrain m’appartient. Ainsi plus un réseau de type blockchain offre une garantie de durabilité et de sécurité plus écrire dans ce livre à de la valeur. La valeur intrinsèque réside dans le fait que pour écrire dans ce livre je vais payer un frais à l’ensemble du réseau pour qu’il conserve mon écriture.<br /> Donc l’utilité du bitcoin est de pouvoir écrire des transactions dans ce livre des comptes décentralisé et la valeur de son utilité réside dans le nombre de participants (puissance de calcul) qui accroit sa sécurité et durabilité.
Shaban_Shaame
«&nbsp;Oui notre argent sur nos comptes bancaires est aussi une écriture dans un fichier, mais à la différence du bitcoin elle est contrôlée et surveillée de manière très sérieuse par une banque centrale et des institutions financières. Pour vos bitcoins, si vous perdez votre clef c’est perdu, pas de guichet physique où vous rendre pour prouver votre identité et récupérer votre bien.&nbsp;»<br /> C’est une question d’indépendance financière. Ici la comparaison avec l’or reste vrai, si vous possedez de l’or et que vous les égarez ou que quelqu’un vous le vole il n’y a pas de guichet qui vous rendra ce que vous avez perdu. Certes il y a des assurances mais c’est c’est un autre domaine on peut aussi assurer ses avoirs crypto. L’idépendance financière à les deux coté de la médaille, soit vous gerez vous même votre bien, soit vous déléguez cette gestion à une banque par exemple. L’avantage de gérer sois même un comme garder son or sur soi donne l’avantage de pouvoir en disposer à bon gré. Le fait de le déléguer évite d’assumer les risque de vols mais laisse aussi à la merci de facteur externes, par exemple la banque pourra ponctionner voir même séquestrer votre avoir.
philouze
En fait la Blcokchain du BTC, en proof-of-work, n’est pas infaillible, elle repose juste sur une logique d’inflation de complexité qui met d’emblée en concurrence «&nbsp;ceux qui pourraient être ses hackers&nbsp;».<br /> En gros, on peut dire qu’on a renversé la logique du black-hat : on a «&nbsp;acheté&nbsp;» ceux qui auraient été les pirates, qui deviennent des mineurs, et qu’on paye en BTC.<br /> Ceux que ça intéressent peuvent se référer aux articles qui expliquent ce qu’est exactement le consensus, le hash, la proof-of-work.<br /> Cette preuve d’unicité est la plus brutale, absurde mais il faut le reconnaitre pour l’instant fonctionnelle, avec d’énormes travers : une consommation d’énergie énorme , une consommation de processeur énorme.Uniquement destiné au consensus, et une énorme lenteur, ainsi qu’un cout de transaction élevé.<br /> Mais les ordis quantiques ainsi que les supers- processeurs, au départ destinés à l’IA arrivent. Qu’un seul de ces types décide de sortir ces machines du labo pour miner du BTC et le château de carte s’effondre :<br /> Futura<br /> Ce processeur est si rapide et puissant qu’il prédit les actions à venir<br /> Le Cerebras CS-1, un supercalculateur conçu pour l’intelligence artificielle, s’est révélé particulièrement efficace sur les problèmes de mécanique des fluides numérique. Doté d’un seul «...<br /> Ce proc est typiquement la faille du BTC, car le gain en minage dépassera très rapidement le cout de ce genre de proc, qui est à lui seul 200x plus puissant que tout un super ordinateur, sur des calculs finalement très proches de ce que représente un Hashing.<br /> Et là, on va très vite comprendre pourquoi un BTC n’est pas de l’or…
sandalfo
Je suis d’accord pour la comparaison blockchain / cadastre et notaires.<br /> Sauf que dans le cadastre il y a un sous-jacent, le bien immobilier.<br /> Ce que je critique n’est pas le principe de la blockchain, qui me semble utile, mais son application dans le bitcoin : une blockchain lente, chère et vorace en énergie. Je suis sûr qu’on peut faire beaucoup mieux comme crypto, avec beaucoup plus de transactions par seconde, des frais minimes et peu de consommation énergétique (PoS). La crypto qui réunira ces conditions avec pourquoi pas une volatilité faible (stablecoin) sera très utile économiquement, donc aura de la valeur.
Kratof_Muller
Les prévisions donnant le bitcoin à 100 000 seraient éphemeres et suivies d’un gros dump… Au tarif d’un dollar fixe biensur … Mais qu en serait il si l inflation venait à etre démasquée ? Le dollar prendrait sa valeur réelle, soit environ 10% de son prix et effectivement à ce titre le BTC pourrait valoir 100 000$ !
Metaphore54
Je ne suis pas fan du bitcoin à cause de la volatilité du cours et de la consommation électrique pour le miner.<br /> Pour le reste sa valeur reflète la confiance dans cette monnaie, reste à voir si il y a une bulle spéculative et si oui quand va t-elle éclater.
Akteur_Mineur
Etes-vous conscient que le risque que vous évoquez touchera le Bitcoin… En dernier ? Si jamais de telles machines existent un jour, il sera tellement plus facile de faire tomber toute la cryptographie des l’ensemble des SI. Par exemple avant d’attaquer le Proof of Work de Bitcoin, il sera beaucoup plus aisé de craquer tous les mots de passe de la planete. Toutes les banques toutes les entreprises toutes les administrations, les codes numcléaires, bref. Tout cela sera craqué avant Bitcoin qui est de fait plus difficile a mettre a défaut que tous ces systèmes du fait de sa décentralisation et 11 ans de preuve de travail … La prochaine fois que vous utiliserez cet argument, pensez à tout cela.
philouze
non, car cracker… est illégal, alors que miner est légal voir encouragé.<br /> Je vous la fais courte : si je suis connu, établi, et que j’ai cette machine, il me suffit de proposer mes hash et de remporter le consensus et du coup rafler les BTC toutes les 10 minutes.<br /> Alors que je me ferais immédiatement cramer si je devais hacker les codes d’une simple boutique en ligne un peu importante.
k33ple4rn1ng
Les études que j’ai lues à ce propos ont tendance à dire qu’il faut un ordinateur quantique 5x plus puissant que ce qui existe aujourd’hui pour pouvoir craquer un cryptage SHA-256.<br /> L’utilisation des ordinateurs quantiques est - aujourd’hui - très couteuse alors qu’un craquage de la sécurité du réseau pourrait faire s’effondrer le cours du Bitcoin rendant ainsi l’operation très couteuse également.<br /> Toujours d’après ce que j’ai lu, il existe des algorithms de cryptage permettent de se prémunir d’attaque de ces ordinateurs. Le jour où la menace sera réelle, il suffira de faire un gros upgrade (qui nécessitera malheureusement un hard fork a priori).<br /> Le jour où SHA-256 est craqué (par des ordinateurs quantiques ou par une autre manière), la sécurité informatique mondiale est à risque (banques, centrales nucléaires, etc). La valeur du Bitcoin ne sera pas le premier problème à résoudre.<br />
k33ple4rn1ng
. Craquer est illégal? Si j’ai la clé publique d’un Wallet qui contient plein de BTC, il n’est pas illégal d’essayer d’en trouver la clé privée. Voler les BTC qui s’y trouve est une autre histoire évidemment. Le «&nbsp;craquage&nbsp;» en soit n’est pas illégal et je ne pense pas que le terme existe dans les règles de droit.<br /> .<br /> . Aujourd’hui une telle machine n’existe pas. C’est un fantasme des anti-Bitcoin et anti-ProofOfWork. Les ordinateurs quantiques qui existent seraient (d’après le peu d’articles disponibles à ce sujet) pas assez puissants et trop couteux à utiliser pour miner du Bitcoin.
philouze
je comprends bien, reprend l’échange depuis le début.<br /> Encore une fois, je ne parle pas de hacker quoi que ce soit, c’est le contre-argument (sensé) de Akteur_Mineur.<br /> Je présente un processeur (qui n’est pas quantique, mais les ordis quantiques arrivent à grand pas) . Ce processeur EST produit, il fait partie d’une nouvelle famille de proc géants (Full Waffer) dédié au départ à l’IA, pour la phase d’apprentissage, et dont on découvre que leur architecture génère une puissance pratique absolument considérable.<br /> Sur des calculs à virgule flottante on a mesuré jusqu’à 200X les performances d’un super calculateur conventionnel du top 100 mondial !<br /> Et c’est ce genre de chose, comme les ordis quantiques, qui vont révéler la faiblesse conceptuelle de la proof of work, il ne s’agira pas de hacker, il s’agira juste de miner et donc de récupérer, de faucher, les BTC offert en récompense du minage.<br /> La course à l’échalote folle que génère la POW, ce concept absurde de mettre en compète les mineurs, avec des fermes qui calculent 99,99999999% des hash pour rien - pour qu’un seul remporte la mise pourrait bien ne devenir qu’un château de cartes pour celui qui peut se procurer ce genre de proc.
philouze
je suis vraiment trop long donc je résume : OUI le bitcoin est un or numérique, il a une énorme faiblesse : la POW. Bientôt arrivent des proc qui comme pour l’or, vont dévaluer le BTC aussi sûrement que si on tombait sur un asteroide fait d’or qu’on ramenait sur terre.<br /> La valeur du BTC est entretenu PAR sa complexité et son cout énergétique fou pour le miner, quand miner en POW ne sera plus rare, le BTC ne sera plus rare, la POW perd tout intérêt, et les BTC qui sont à 90% du spéculatif s’effondrent.
k33ple4rn1ng
La puissance des ordinateurs augmente.<br /> S’il est rentable de s’équiper d’ordinateurs plus performants, les mineurs le feront (ils le font déjà).<br /> Si la puissance totale des ordinateurs des mineurs augmente, la difficulté du Bitcoin s’ajustera de façon à ce qu’il y ait un bloc validé toutes les 10 minutes.<br /> =&gt; Le raisonnement tient uniquement si un seul (ou un groupe de mineurs en collusion) est le seul à pouvoir s’équiper d’ordinateurs qui lui permettent de faire une attaque «&nbsp;Sybil&nbsp;» en contrôlant au moins 51% du hashrate total.<br /> =&gt; si le coût en électricité est trop important pour les mineurs, ils débrancheront la prise, le hashrate diminuera et la difficulté de minage s’adaptera.<br /> La distribution du control dans le ProofOfWork (POW) dépend de la distribution et de l’efficience dans l’utilisation des resources (puissance de calcul et électricité).<br /> La distribution du control dans le ProofOfStake (POS) dépend du capital investi et rémunère ceux qui ont alloué du capital (ex. des ETH2) à la validation de blocs.<br /> =&gt; Selon moi, le plus équitable et le plus juste est le POW. Celui qui présente le moins de risque d’abus de pouvoir est le POW.<br /> =&gt; Dans le POS plus tu es riche (ex. en ETH2) plus tu peux avoir du pouvoir de validation et plus tu reçois des ETH2 en récompense. Donc les riches deviendront de plus en plus riches et ceux qui ne bloquent pas des ETH2 pour la validation de blocs verront la valeur de leur ETH2 diluée par la production d’ETH2 distribués aux (riches) validateurs.<br /> Alors oui, tu n’as pas besoin de 32ETH pour faire partie d’un Pool de validateurs mais si tu ne participes pas du tout, tu es perdant. Et si tu n’as pas au moins 32ETH, tu as un retour sur investissement moindre car tu dois payer le Pool qui prend une commission. Donc oui, le POS est un système qui va favoriser le capital au même titre que le système monétaire actuel.<br /> Pour ce qui est de l’aspect écologique du POW, c’est un débat sans fin. Et qui est le même que celui qui a eu au début d’Internet (on comparait à l’époque la quantité d’électricité nécessaire pour faire tourner Internet à celui consommé par des petits pays comme aujourd’hui avec le Bitcoin). L’histoire montre que le simple fait d’être énergivore ne suffit pas à arrêter une technologie tant qu’il y a un intérêt économique à l’utiliser.
Trantor
La valeur la plus stable des 6000 dernières années est l’or.<br /> La plus instable des cinq dernières années est le Bitcoin.<br /> Alors, je ne nie pas les qualités du BTC en tant qu’instrument de payement immédiat sur la planète ou de jouets pour geeks-spéculateurs, mais comme valeur refuge, comment dire…
Nmut
Votre raisonnement ne tient pas sur un point. Le bitcoin ne tient que parce qu’aucun mineur ne détient la majorité de la puissance de calcul. Au moment précis ou 1 mineur (ou un groupe de mineurs qui s’entendent, ce qui possible dès maintenant car le minage se concentre de plus en plus sur une zone politique et géographique limitée), n’importe quelle transaction peut être approuvée, y compris le transfert de tous les jetons existants vers une seule adresse! Alors certes la valeur finale sera le 0 absolu mais l’inertie du système pourrait permettre un transfert massif vers l’économie «&nbsp;standard&nbsp;» avant l’écroulement.
Trantor
Je n’ai pas écrit que l’or n’était pas volatile, j’ai écrit qu’il était la plus stable des valeurs, c’est dire!<br /> Comparer l’or et le bitcoin, cela n’ a aucun sens nous sommes bien d’accord!
bennukem
Heureusement on peut utiliser le bitcoin sur PornHub. C’est pas le plus important dans la vie ?
benben99
Pour répondre à la question: c’est surtout un désastre écologique.<br /> La quantité d’électricité gaspillée pour faire gonfler une bulle de spéculation est totalement ridicule.
benben99
L’or est une valeur sûre et repose sur quelque chose de réel et ce n’est pas volatile. Donc oui, effectivement c’est bien plus sur.<br /> BitCoin c’est dans la catégorie de la spéculation. C’est basé sur du vent et peut aussi bien monter de 50% que baisser de 50% sur la base d’un tweet en l’espace d’une minute, sans compter le désastre écologique qui est la consomation ridicule d’électricité de cette pseudo-monnaie.
Urleur
je dirais une belle arnaque en or !
Jolan
@benben99 et d’autres …<br /> «&nbsp;L’or est une valeur sûre et repose sur quelque chose de réel&nbsp;»<br /> On retrouve cette notion de «&nbsp;réel&nbsp;» ou «&nbsp;physique&nbsp;» dans plusieurs commentaires, mais aujourd’hui plusieurs observateurs se pose plus que sérieusement la question.<br /> Quand on achète de l’or (dans le cadre d’un investissement, pas d’un bijou), en réalité cela reste du papier ou une écriture électronique. Ni vous, ni votre courtier ne possède lui même l’or en stock.<br /> Partant du principe que tout le monde ne réclamera pas son or en même temps, aujourd’hui, il est quasi certain qu’il circule beaucoup plus d’or sur le papier que d’or réellement en stock.<br /> L’article suivant<br /> L'Or et l'Argent – 30 Jan 17<br /> Les réserves d'or des Banques centrales existent-elles vraiment ?<br /> La seule solution pour s'assurer que des réserves d'or existent réellement, que ce soient celles d'une banque ou d'un négociant, c'est de les auditer.<br /> établi un rapport de 1 à 200 (soit 200 once d’or virtuel pour 1 once d’or réel) pour les contrat à terme.<br /> Je vous laisse lire la fin de l’article sur l’or allemand.<br /> L’Allemagne essaie depuis des années de récupérer leur stock d’or national qui est censé être sécurisé aux USA.<br /> A cela peut s’ajouter des raisons politiques :<br /> France Inter<br /> L'or du Vénézuéla rentrera-t-il au pays ?<br /> Un tribunal londonien ordonne à la Banque d'Angleterre de rendre à Caracas 31&nbsp;tonnes d'or entreposées par le pays caraïbe dans ses coffres. La Bank of England fait appel.<br /> Bref, l’idée, qu’en cas de crash mondial, on pourra compter sur ses investissement en or, relève un peu du mirage. De toute façon quand le système s’effondre, mieux vaut avoir un potager qu’un lingot.<br /> PS : je ne dis pas cela pour prendre la défense du bitcoin auquel je crois encore moins.
benben99
Le site que tu mentionnes sur l’or virtuel n’est pas un site fiable. Si tu lis des vrais sites de nouvelles comme CNN, tu verras que les allemands on déjà rapatriés la plupart de l’or stocké à New York pendant la guerre : https://money.cnn.com/2017/02/10/investing/germany-gold-reserves-foreign-new-york/index.html (en 2017) et que justement l’histoire de l’or volatilisé est une rumeur. Faut apprendre à distinguer les rumeurs de la vérité et pas croire toutes les balivernes que l’on trouve sur internet!<br /> Par ailleurs, je pense que tu ne sais pas que tu peux très bien acheter un lingot d’or ou un bloc d’or et le stocker chez toi. Tu peux acheter aussi peu que 10g, 50g, 100g etc sur l’internet. On ne parle pas de bijou. On parle d’un bloc d’or. Si tu es parano, tu peux faire ça.<br /> Il y a plusieurs autres options pour investir dans l’or à part la banque et le bloc d’or. Tu pourrais aussi investir en achetant des actions dans une compagnie d’extraction d’or, ou dans un fond mutuel, acheter des options sur le prix de l’or, etc. Bref il y a une multitude de possibilités avec différents avantages.<br /> L’avantage de l’or est sa stabilité à toute épreuve au fils du temps. Peu importe ce qui arrive, guerre, pandémie etc., l’or garde toujours plus ou moins sa valeur. Cela ne fait pas des rendements record, mais c’est hyper sécuritaire comme placement. Le contraire du bitcoin qui est basé sur du vent et gaspille de l’électricité à l’échelle de la consommation d’un pays, ce qui est ridicule.
Jolan
Il semble que tu ai raison.<br /> A ma décharge, j’avais lu plusieurs sources : y compris Wikipedia qui fait état de ces difficultés de l’Allemagne. Mais comme l’article site Ruissia Today …<br /> fr.wikipedia.org<br /> Réserve d'or | Allemagne<br /> La moitié des réserves d'or de l'Allemagne est supposément détenue à l'étranger, aux États-Unis (45&nbsp;%), au Royaume-Uni (13&nbsp;%) et en France (11&nbsp;%). L'Allemagne, qui avait acheté cet or dans ces trois pays, souhaitait le conserver sur place, pour éviter les risques liés à un transfert.<br /> En 2012, la Bundesbank a demandé à ces pays de rapatrier ses réserves d'or. La France a renvoyé l'or demandé, le transfert s'étant achevé en 2017. Mais la Réserve fédérale des États-Unis (FED) a refusé de renvoyer l...<br /> Pour l’or vénézuélien, il semble bel et bien y avoir une bataille.<br /> Oui, je sais que l’on peut acheter de l’or physique. Mon père travaillais en banque, j’ai vu les réserves personnelles et physiques d’un de ses gros clients.<br /> Reste que dans la finance, cela se négocie dans des salles de marchés et l’or ne bouge pas de place à chaque échange.
Blackalf
On peut argumenter, mais les insultes ne sont pas nécessaires.
benben99
Ouais, je pense que le plus courant est de stocker l’or à la banque ou dans des lieux sécurisés. Le mettre à la maison est un peu risqué.
tux.le.vrai
La consommation électrique :<br /> Elle est difficile à évaluer en raison de la décentralisation de l’activité123. Les chiffres les plus souvent cités par la presse124,125 proviennent du site « Digiconomist » créé par un analyste financier hollandais126.<br /> Selon son estimation qui repose sur l’hypothèse d’un équilibre économique entre les revenus et les coûts du minage126, la consommation électrique mondiale entraînée par le minage serait de 71,1 TWh/an (1 térawatt-heure (TWh) = 1 milliard de kilowatts-heures (kWh)) au 1er juillet 2018, soit l’énergie produite pendant un an par six réacteurs nucléaires de 1 300 MW fonctionnant à plein régime ou la consommation électrique annuelle du Chili ou 0,32 % de la consommation électrique mondiale127. Sa croissance est extrêmement forte, puisqu’elle n’était estimée qu’à 13,7 TWh/an un an auparavant (1er juillet 2017), soit une multiplication par un peu plus de cinq en un an.<br /> Avec seulement environ 200 000 transactions par jour en 2018126, la consommation électrique de Bitcoin serait de l’ordre de 1 000 kWh par transaction au 1er juillet 2018127. À titre de comparaison Visa a consommé 0,19 TWh/an pour gérer 111 milliards de transactions en 2017 (environ 300 millions de transactions par jour), soit 0,001 7 kWh par transaction127. Bitcoin consommerait ainsi environ 600 000 fois plus d’énergie par transaction que Visa. À noter toutefois que la consommation du minage est indépendante du nombre de transactions.<br /> Les estimations du site « Digiconomist » sont néanmoins contestées et jugées exagérées128. Selon Marc Bevand, ingénieur en sécurité informatique129, elles surestiment la consommation électrique des mineurs de Bitcoin par un facteur de 1,5 à 2,8 (probablement 2,2)130,131, ce qui ramènerait la consommation électrique totale à 32,3 TWh/an, soit 424 kWh par transaction131 (l’équivalent de la consommation d’un radiateur de 1 000 W fonctionnant pendant près de 18 jours).<br /> Ces estimations sont entachées d’incertitudes du fait des hypothèses qu’elles nécessitent, mais il est possible de calculer une consommation électrique minimum du réseau Bitcoin à partir de données vérifiables132 :<br /> le nombre de hashes par seconde : 37,1 × 1018 H/s au 1er juillet 2018133 ;<br /> la puissance et la capacité de hachage de la machine la plus performante du marché (l'Antminer S9 de Bitmain) : 1 323 W pour 13,5 × 1012 H/s132.<br /> Il est ainsi possible d’affirmer que le réseau Bitcoin comptait au minimum 2,8 millions de machines de minage au 1er juillet 2018 et que sa consommation électrique était au moins égale à 32,2 TWh/an[réf. souhaitée]. La nombre d’entités sécurisant le réseau Bitcoin est en constante augmentation134 ce qui augmente la valeur des bitcoins135.
tux.le.vrai
Comment la consommation électrique va-t-elle évoluer ?<br /> Selon Fabrice Flipo et Michel Berne, de l’Institut Mines-Télécom, la généralisation des crypto-monnaies pourrait conduire à une consommation d’énergie supérieure à huit fois la consommation électrique de la France, soit deux fois celle des États-Unis125, car leur sécurité et la confiance qu’on a en eux repose sur un problème mathématique dont la réponse est difficile à trouver et dont la résolution est par essence coûteuse140.
motel0
Hé les ignorants qui ont bien gobés la propagande des ministères des finances des états, lisez cet article qui vous démonte avec vos arguments tout pété et qui prouve par A+B que le bitcoin est plus écologique. Et en plus c’est très bien approfondis et documenté :<br /> Cryptoast – 28 Jul 19<br /> Bitcoin, consommation d'énergie et écologie - Cryptoast<br /> Selon certains, le bitcoin pollue, n'est pas écologique et détruit la planète. Distinguons le vrai du faux concernant cette crypto-monnaie et sa blockchain<br />
ld9474
Je suis très étonné (enfin pas tant que ca) de voir que des gens croient en des choses qui n’existent pas. Je m’explique:<br /> Ceux qui ont créé les premiers BTC ont dépensé très peu d’énergie, et donc de valeur, pour les acquérir. Je ne connais pas les échelles mais pour illustrer, imaginons qu’un BTC coutait au départ 1€ à miner. A l’époque il minait pour se faire plaisir, cette «&nbsp;monnaie&nbsp;» ne valant rien. Du jour au landemain une personne a dit: «&nbsp;moi je veux bien vendre un produit matériel en BTC&nbsp;». Imaginons une voiture par exemple. On va dire qu’aujourd’hui un BTC vaut une voiture. Sauf qu’en fait le BTC ne vaut rien ! Une voiture va perdre en valeur au fil du temps mais vaudra toujours au moins le prix du métal. Le BTC lui ne vaut toujours rien. Donc on a acheté du matériel avec du vent. Même si pour les monnaies c’est un peu la même chose, il y a des institutions qui garantissent une certaine valeur à l’argent en circulation. De ce fait pour moi le BTC n’est qu’un outil de spéculation qui explosera comme tous les outils de spéculation. Parce que créé de la richesse ex-nihilo (mon BTC de 1€ vaut une voiture !) fini toujours très mal.
lefranstalige
Tu parts du principe que Bitcoin est créé à partir de rien ce qui n’est pas correct puisqu’il est le résultat d’une preuve de travail.<br /> Tu parts du principe qu’il y a une création de richesse alors que je parlerais plus d’un transfert de richesse. C’est différent. Le pouvoir d’achat de Bitcoin monte alors que celui des Euros et des Dollars diminue.<br /> Enfin, le système monétaire international actuel est quant à lui basé sur des monnaies qui, elles, sont créées à partir de rien. Et là, je te rejoins, ça pourrait mal finir…<br />
Fodger
Une aberration écologique tant que l’humanité ne disposera pas réellement dans son ensemble d’une source 100% renouvelable avec un impact nul.
Fodger
Oui c’est sûr que ton site n’est pas orienté … mouahaahhahaha.<br /> A partir du moment où on parle de calcul distribué, ça augmente exponentiellement la consommation énergétique requise. Rien de nouveau et pas besoin de sortir d’X pour le comprendre.
ld9474
lefranstalige:<br /> u parts du principe que Bitcoin est créé à partir de rien ce qui n’est pas correct puisqu’il est le résultat d’une preuve de travail<br /> Quel travail? Celui de la machine qui mine avec une inflation de 100% en fonction du travail déjà effectué? Quand dans la vie réélle on travaille pour avoir de l’argent, il y a production de bien ou de service. Où est la création de service? J’avoue avoir beaucoup de mal à saisir.<br /> lefranstalige:<br /> Tu parts du principe qu’il y a une création de richesse alors que je parlerais plus d’un transfert de richesse<br /> Transfert? De qui vers qui?<br /> Je précise que je n’ai pas plus confiance aux monnaies nationales mais comme le système fait que c’est stable on s’y fait. Par contre jamaise je n’aurais de l’argent qui dort à la banque. On a trop vu le danger que c’était à la fin des années 2000.<br /> Comme un bon vieux que je ne suis pas encore tout à fait, pour moi il n’y a que deux investissements valables ,dans l’optique de ne pas perdre d’argent (pas de spéculer): l’or et la pierre. Pour être plus large tant que les monnaies ne reposeront pas sur du concret nous viverons dans de l’éphémère et du virtuel. Y a t il un sens au fait qu’un lingot d’or vaux X Euro mais si en un micronième de seconde je double ma masse monétaire, le lingot vaut toujours X ?
narglix
XRP to the moon
Zathuro
Le bitcoin est tout aussi inutile que l’or car il ne se mange pas. Ce n’est que de la fiction créé par l’humanité pour que ceux qui en ont (or ou bitcoin ou tout autre matière…) puisse écraser ceux qui n’en ont pas.<br /> L’humanité ne fait que créer de la fiction (religion, patriotisme, or, état, nation…) ce ne sont que des inventions qui n’ont pas en soi de l’utilité ni même un sens (désolé pour les nationalistes).<br /> Tout ce qui permet de rester en vie est utile, manger, boire, s’habiller, le reste n’est qu’une vaste blague créer par des primates très intelligents qui ne savent pas trop ce qu’ils font là.<br /> Bonne journée !!!
philouze
C’est au contraire le plus mauvais article de défense sur la question que je n’ai jamais vu.<br /> Expliquer que les serveurs des banques du monde entier, ainsi que l’ensemble des guichets automatiques de la planète, le tout servant les besoins en comptes courants, monétaires ET FINANCIERS ET spéculatifs de 7 milliards de personne couterait 100 TWh quand le Bitcoin, cette micro niche au volume de transaction insignifiant comparé à la monnaie traditionnelle en bouffe déjà 57 …<br /> J’ai rarement vu un article avec un rédacteur capable de citer des vraies valeurs, expliquant des écarts allant de 1000 à 10 000 comparé aux transactions VISA et s’en sortant par des ellipses du genre «&nbsp;c’est un système monétaire du coups bon&nbsp;» - alors que nous savons tous que c’est essentiellement les nouvelles tulipes hollandaises, massivement spéculatives, - ou confondant quelques centaines de milliers de spéculateurs avec 7 milliards d’usagers quotidiens.<br /> La seule chose valable dans cet article est sa demie-conclusion : l’alternative est dans l’abandon de la proof of work, et de citer la proof pf stake, ethereum…
lefranstalige
Aujourd’hui, une transaction par carte sur internet nécessite:<br /> un Payment Service Provider (PSP) pour l’acquisition de la transaction (le Paiement Gateway)<br /> un acquéreur carte<br /> un processeur carte côté acquéreur<br /> un réseau carte (VISA, MasterCard, etc)<br /> un processeur carte côté émetteur<br /> un émetteur carte<br /> une chambre de compensation<br /> une banque pour le marchand<br /> une banque pour le porteur de carte (souvent la même que l’émetteur de la carte)<br /> et j’en oublie certainement d’autres<br /> Quand il y a des transactions internationales, il faut encore ajouter les services du réseau SWIFT et les banques correspondantes qui interviennent de la transaction.<br /> Quand il y a de la conversion de devises, on rajoute encore des intermédiaires.<br /> Ca fait beaucoup de monde à rémunérer.<br /> Ca fait beaucoup de risque que quelque chose ne se passe pas correctement<br /> Ca fait beaucoup d’électricité également<br /> Ca fait beaucoup de données personnelles dans la nature<br /> Ca avait du sens avant Internet… Plus maintenant.
lefranstalige
ld9474:<br /> Quel travail? Celui de la machine qui mine avec une inflation de 100% en fonction du travail déjà effectué? Quand dans la vie réélle on travaille pour avoir de l’argent, il y a production de bien ou de service. Où est la création de service? J’avoue avoir beaucoup de mal à saisir.<br /> Quand le bitcoin prend de la valeur, ce n’est pas de l’inflation du prix du Bitcoin, c’est justement l’inflation de l’euro et la déflation du Bitcoin. On parlerait d’inflation du Bitcoin si les prix en Bitcoin (le prix d’une pomme par exemple) augmentaient en Bitcoin. Ici, c’est justement l’inverse. Quand le bitcoin prend de la valeur, les prix libellés en Bitcoin descendent.<br /> ld9474:<br /> Transfert? De qui vers qui?<br /> C’est un transfert de pouvoir d’achat de ceux qui ont de l’argent en monnaie conventionnelle (EUR, USD, etc) vers ceux qui ont des Bitcoin. Quand les banques centrales impriment de l’argent, la bourse monte. Il n’y a pas de création de richesse. C’est juste le prix de certains actifs qui monte.<br /> Un jour ou l’autre, une partie de cette augmentation des prix (des actifs financiers, immobiliers, etc) descendront vers les prix des produits de tous les jours. Ceux qui ont ces actifs qui ont pris de la valeur préserveront leur pouvoir d’achat. Malheureusement, l’épargnant, le salarié, le chômeur, l’indépendant, etc verront leur pouvoir d’achat diminuer.<br /> Bitcoin permet de sortir de ce système. Les gros gagnants seront ceux qui prennent tôt le risque de changer de système dans le processus de changement car cette augmentation du prix du bitcoin ne sera pas infinie.<br /> Lorsque le réseaux sera massivement adopter (si un jour il l’est), les prix seront plus stables. Les derniers arrivants sur Bitcoin en profiteront car leur pouvoir d’achat ne sera pas mangé par l’inflation mais ils ne bénéficieront plus du changement de paradigme.
philouze
MisterGTO:<br /> Autant les arguments sur la consommation énergétique sont tout à fait justifier, autant il faut en finir sur cette comparaison avec la bulle des tulipes, il n’y a strictement rien à voir.<br /> Le bitcoin a une réelle valeur notamment sa sécurité et sa quantité limité de coins.<br /> Mais les tulipes aussi avaient une valeur !<br /> la rareté ici est purement artificielle, la sécurité liée à l’inflation constante de la complexité de la POW pour s’ajuster.<br /> On est dans le pur objet spéculatif. C’est l’équivalent d’une action autonome : on crée une action, mais qui ne promet que sa propre rareté, ainsi que sa croissance en valeur par le fait qu’elle attire de nouveaux investisseurs qui espèrent que leur action vaudra plus cher plus tard.<br /> Mais sans que ce soit relié au succès d’une automobile, d’un vaccin ou autre service.<br /> Simplement on mine de nouveaux tickets plus rare que ce que le volume de demande.<br /> Ce genre de spéculation centrée sur son propre objet est - je trouve et ça reste une intuition perso avec le peu de valeur que ça a - extrêmement fragile.
newseven
bitcoin = Pollution<br /> Radio-Canada.ca<br /> Analyse | Le bitcoin, plus énergivore qu’un pays<br /> Selon Janet Yellen, la consommation d’énergie des cryptomonnaies est «&nbsp;stupéfiante&nbsp;».<br /> Radio-Canada.ca<br /> Le bitcoin génère plus de déchets électroniques que le système bancaire<br /> Le minage de bitcoin exige beaucoup d'énergie, on le sait bien à présent. Ce qu'on oublie, c'est que cette industrie génère aussi d'importantes quantités de déchets électroniques, comme le révèle une nouvelle étude sur l'empreinte environnementale du...<br /> Je me suis basé sur la consommation électrique pour faire une estimé sur la quantité de carte graphique que les mineurs achètent par année .<br /> (les centres de cryptominage nécessiteraient une consommation annuelle de 121,56 térawattheures dans le monde,)= à la consommation de l’Argentine ou de la Norvège .<br /> C’est environ de 100 million à 150 million carte graphique par année qui fait une méchante quantité vs qu’ils doivent aussi jeter dans les poubelles plus de 100 million de carte graphique par année ( si la duré de vie est de 4 à 5 ans ).
xavz78
C’est un or numérique puisque comme l’or c’est une valeur refuge tant qu’il y a de la demande et qu’il est rare et inaltérable. Comme l’or on peut se le faire voler ou le perdre. D’ailleurs le prix de l’or est fixé sur les marchés et une très grande partie des possesseurs d’or (hors états) n’ont pas d’accès physiques à celui ci.
kroman
Arrêtez de faire de la pub pour cette techno nuisible pour la planète !
ld9474
Je dois être trop bête car je ne comprends toujours pas où est l’interêt du truc. Pour moi ca ne change absolument pas le système. C’est une juste un moyen de spéculer, d’ailleurs c’est ce que vous expliquez en substance
Blackalf
ld9474:<br /> C’est une juste un moyen de spéculer<br /> Exactement. ^^<br /> Personnellement je compare les cryptomonnaies au fait de jouer en bourse : outre le fait que ça n’a jamais été accessible au plus grand nombre et que ça ne le sera jamais, certains s’enrichiront, et d’autres non. Les affirmations selon lesquelles ça deviendra la norme mondiale un jour ne sont que les affirmations gratuites, subjectives et irréalistes de ceux qui y croient à fond.
lefranstalige
Il ne faut vraiment pas se sentir bête pour ça. C’est un sujet super complexe. J’ai des facilités à me faire une opinion dessus car ça touche à un domaine que j’ai étudié et qui touche une industrie dans laquelle je travaille.<br /> Ca deviendra peut-être plus clair avec le temps. Aujourd’hui, je comprends que ça ne soit pas encore évident pour la plupart des gens.<br /> Je pense même que ceux qui disent comprendre Bitcoin n’ont en fait rien compris. Ce truc va permettre des applications dont on n’imagine pas encore aujourd’hui.<br /> Si on réfléchit à court terme (&lt;5ans) alors oui, on est dans la spéculation. Mais dans un horizon plus éloigné, je pense très fort qu’on verra une adoption beaucoup plus large de Bitcoin comme réserve de valeur notamment dans la trésorerie des grandes entreprises et dans les échanges internationaux.<br /> Pour l’utilisation de Bitcoin dans les échanges quotidiens, il faudra encore attendre longtemps à mon avis car il y a une couche applicative qui doit être crée pour que ça soit facilement utilisable pour Monsieur et Madame tout le monde.
ld9474
xavz78:<br /> C’est un or numérique puisque comme l’or c’est une valeur refuge<br /> Pas d’accord du tout ! L’or est une valeur refuge parce que tout le monde sait (ou du moins est persuadé) que l’ordre vaudra toujours quelque chose. Après tout ca reste du matériel. Le BTC est très très très loin de ce statut.<br /> xavz78:<br /> une très grande partie des possesseurs d’or (hors états) n’ont pas d’accès physiques à celui ci.<br /> De l’or papier ce n’est pas de l’or . Si votre banque fait faillite comment accéderez vous à votre or? De mon point c’est un outil «&nbsp;spéculatif&nbsp;» permettant de diversifier ces «&nbsp;investissements&nbsp;» en sachant que ca perdra au pire peu de valeur sur le long terme. Par contre avec votre papier vous ne pouvez rien faire si une véritable crise éclate.
xavz78
Vous dites que vous n’êtes pas d’accord mais vous dites la même chose que la fin de ma phrase «&nbsp;tant qu’il y a de la demande et qu’il est rare et inaltérable.&nbsp;» Et il n’y a de la demande QUE parce que les détenteurs font confiance dans la stabilité de sa valeur et cela s’explique par ce qu’il restera rare et inaltérable. Tout comme le Bitcoin dont le volume est limité et inaltérable. Donc comme l’or, la valeur du Bitcoin est essentiellement dû à sa rareté intrinsèque plutôt qu’à son utilité ou ses propriétés (j’ai bien dit essentiellement je n’ai pas dit totalement).<br /> Egalement vous citez ma phrase pour dire exactement la même chose que moi. Oui l’or «&nbsp;papier&nbsp;» est bien soumis à la solvabilité des institutions qui garantissent sa propriété au détenteur.
philouze
Ce qui est littéralement énorme pour un marché d’insider tel que celui des crypto.<br /> Au passage la croissance elle même de cette conso est énorme : 30 puis 57 puis maintenant 126 TWh en 3 ans<br /> C’est simple : si le CBECI a raison dès cette année les crypto dépassent la totalité de la conso de tous les flux bancaires ET financiers du monde, incluant les succursales et les guichet qui servent 7 milliards de personnes (estimés à 100 TWh).<br /> Il y a un an Le BTC était déjà jugé 10 000 fois moins efficace que le réseau VISA par exemple, aujourd’hui c’est combien ?<br /> En terme de co2 la traçabilité est complexe mais le calcul nous mène à une fourchette de 10 à 30 TONNES de co2 par Bitcoin, et environ 250 kg de co2 par transaction unitaire.<br /> Ce qui fait dire que Tesla est devenue la firme auto la plus polluante du monde alors qu’elle vendait des crédit carbone l’an dernier.<br /> La proof of work augmentant avec la valeur du BTC on est dans le contraire de l’optimisation, ça implique qu’au lieu de baisser, ça grimpe en flèche.<br /> Et le plus dingue c’est que Tezos, Cardano, Stellar et Eth2.0 démontrent que tout ça n’est pas nécessaire, le POS et POSL sont aussi fiables et c’était juste le premier et le plus simple type de consensus
loracle
Non mais vous aller arrêter votre délire avec le bite coin, niquer l électricité et la planète pour acheter des champignons ou de la came sur le dark web et autres saloperies, et espérer qu un jour ca vas avoir de la valeur réelle pffff
UncleJul
Les cryptos pour remplacer les devises, un rêve de geek, surtout quand on peut décupler ses avoirs juste un misant dessus. En tout cas pas de doute sur le fait que le lobby est déjà bien instauré. Tout est fait pour pousser à investir dans les cryptos, je m’étonnais justement de ne pas voir la news crypto du vendredi fin d’aprèm.<br /> Dans tout les cas la conjucture s’annonce plutôt bonne, et il faut s’attendre à<br /> ce que les investissements soient rapatriés vers des valeurs tangibles au détriment des cryptos.
Iceslash
J’ai un question pour le monde réel, peut-on imaginer à être payé en bitcoin pour un taff , surtout comment mon patron acquiert du BTC pour me le refiler contre un travail ? ou comment acheter son pain avec du BTC ?. Merci.
Bilbo
Réflexion intéressante et assez surprenante pour les anciens comme moi plutôt habitués à l’or métal (ou papier, comme les actions des mines)<br /> Merci pour cet article.
Gilles1313
En tout cas le vent tourne. Meme si la bulle crypto, n’avait rien à voir avec la penurie mondiale de carte graphique, il se trouve que l’explosion de celle-ci coincide avec le retour de la disponibilité des ces cartes. Des prix encore largement surévalués mais des stocks qui reviennent. Detail interressant; en taoant rtx3070 sur LBC on obtient déjà plus de 1800 résultats… il ne serait cependant pas resonnable de nourir des scalpeurs ou risquer de tombé sur d’anciennes cartes qui ont tournés à plein regimes pour du minning. Laissons le marché de l’occasion se saturer de ces milliers de cartes qui finiront à la poubelle et tournons nous vers le neufs dont le mrix reviendra bientot dans la normalité.
Judah
Tout ce que je sais c’est que je regrette de ne pas avoir investit dedans en janvier 2017 quand j’ai créer mon compte Kraken pour justement investir dedans… Je pigais rien au site, il m’emmerdait avec des photocopies de carte d’identité tout ça… ça me saoulait donc je me suis dit que je reviendrait plus tard… J’y suis plus retourné au final… Le bitcoin valait 1000 dollars à cette époque.
saerdryl
Bonjour etes vous conscient que le bitcoin ne repose sur rien !!! alors que l’or c est de l’or, c est concret en cas d apocalypse, lors restera un matière rare et précieuse; Donc a moins que l on trouve des millions de tonnes d’or subitement dans les sols de l europe ou des USA, l or restera un actif incontournable. le bitcoin n a aucune valeur intrinsequence, si demain l Europe et l Amérique font comme la chine, il vaudra quoi ton bitcoin ?
pecore
En ce moment, plutôt du plomb numérique.
Brobok
Bof sérieusement le meilleur investissement, et même à crédit pour les plus jeunes, ce n’est ni l’or, ni le bitecoin, mais la pierre. Ca risque pas de disparaitre (dans le wallet d’un crypto-bandit) et ça se valorise 10%/an.
Fodger
Ridicule cette comparaison.
Vanilla
10% par an, tu es gentil mais ça c’est pas vrai partout… et bon courage pour acheter de la pierre rentable sans avoir déjà un sacré pécule de côté… ou alors un salaire énorme.
PtiFranc
bof non. car il y a plusieurs alternative au bitcoin et il ne sert qu’a faire des transactions.<br /> Tandis-que l’or est utile à plein de choses!
lefranstalige
L’immobilier est extrêmement cher en ce moment. Les taux sont ridiculement bas et sont voués à remonter. Ca va réduire l’accessibilité au crédit pour les nouveaux acheteurs. A côté de ça, la Banque Centrale Européenne remonte ses exigences en matière de crédit immobilier pour éviter un effondrement lors de la prochaine crise (qui pourrait arriver vite à cause du COVID). Ca réduit d’autant plus l’accessibilité au crédit… Je n’investirai pas dedans. Mais chacun son truc…
lefranstalige
@Judah, tu es encore tôt dans l’aventure… et beaucoup de nouvelles positives arriveront encore cette année comme:<br /> élection du maire de New-York: le favori veut faire de New-York (incl. Wall Street) le centre de Bitcoin<br /> le Maire de Miami et le gouverneur de Floride essaient de faire venir les mineurs qui ont été expulsés de Chine<br /> 14/7 vote au Paraguay d’une loi rendant Bitcoin monnaie légale dans le Pays<br /> la Tanzanie et le Panama se préparent à en faire de même<br /> Mise à jour Taproot qui a été confirmée et qui sera implémentée en Novembre<br /> etc<br /> On a eu une correction de 50%, c’est une opportunité en or
lefranstalige
C’est surtout qu’il n’est plus rentable de miner avec des carte graphique. Aujourd’hui, sans ASIC tu mines à perte. La pénurie de CG est fort liée à la pénurie de semi-conducteurs qui impacte toute l’industrie… même les constructeurs automobiles français le sentent passer.
fg03
L’or a une valeur intrinsèque. SI ce n’était pas l’or on aurait choisi le Platine, ou le Germanium, etc… bref un métal rare avec des propriétés intéressantes<br /> le Bitcoin repose sur la confiance… comme l’art (tableau, sculpture, etc…)<br /> L’art a du succès et prend de la valeur non pas parce que l’art est inestimable et que les gens sont des esthètes… non simplement parce que des gens comme Arnaut ou Pinot et tous les autres ne voient en l’art qu’un placement financier défiscalisable… alors tous ces gens noient le poisson en nous faisant croire qu’ils sont passionnés et ont une vision artistique du monde qui les entourent.<br /> Ils font des musées privées, non pas pour rendre accessible l’art aux commun des mortels, mais juste jouent de la surenchères pour dire c’est moi qui ait la plus grosse… parce qu’en plus d’avoir un melon incomensurable, ils veulent marquer l’histoire de leur empreinte… alors l’époque s’y prête moins, ils ne pourront pas découvrir une 2e fois l’Amérique ou fabriquer des pyramides (l’esclavage a disparu malheureusement pour eux et meme en payant une misère les gens comme à Dubaï économiquement l’esclavage n’avait pas son pareil et doit etre regretté par les mégalomanes et dictateurs en puissance)… par contre la course aux étoiles n’a pas encore été faite… et ça les Elon Musk, Charles Branson ou Jeff Bezos se font la guerre à qui arrivera le premier sur Mars, fera les premiers voyages commerciaux et créera la terraforma.
lefranstalige
Dans de plus en plus de boites, tu peux être payé en Bitcoin (Coinbase, Kraken, etc). Tu peux déjà payer en crypto sur internet. Dans d’autres pays, tu peux commencer à payer en bitcoin dans les magasins physiques. On est qu’au début du truc.<br /> Certains comparent l’adoption de Bitcoin à celui d’Internet et à titre de comparaison, selon eux, on est en 1997 pour l’adoption d’Internet.<br /> source: https://www.nasdaq.com/articles/can-bitcoin-grow-faster-than-the-internet-2021-05-07
Iceslash
Mais avec la volatilité du BTC ou des autres Monnaies numériques , comment tu peux rémunérer les salariés ? ou acheter quoique ce soit ?
lefranstalige
Libre au commerçant de convertir directement ou non tout ou une partie des BTC en euros.<br /> Quant à la volatilité, oui, il y en a beaucoup maintenant mais moins qu’il y a 5 ans et moins qu’il y a 10ans. La volatilité diminuera avec l’augmentation de la capitalisation de Bitcoin.<br /> Enfin, il y a bien une volatilité (variance) mais la moyenne est très positive:<br /> twitter.com<br /> PlanB (100trillionUSD)<br /> #bitcoin: short term volatile, long term trending up https://t.co/bEhhaestKr<br /> 10:16 AM - 27 Jun 2021<br /> 3.5K<br /> 560<br />
benben99
Iceslash:<br /> Mais avec la volatilité du BTC ou des autres Monnaies numériques , comment tu peux rémunérer les salariés ? ou acheter quoique ce soit ?<br /> C’est simple, si tu utilisais cela comme une monnaie, sur la base d’un tweet d’Elon Musk ou d’une décision de la Chine, un pain une voiture ou ta maison pourrait te coûter le double en l’espace de quelques minutes. Personne qui n’est sérieux et a le moindrement de connaissance en économie n’a intérêt à utiliser un produit spéculatif comme une monnaie. Ce serait simplement la catastrophe.
benben99
PtiFranc:<br /> bof non. car il y a plusieurs alternative au bitcoin et il ne sert qu’a faire des transactions.<br /> Tandis-que l’or est utile à plein de choses!<br /> La plupart des types qui achètent des bitcoins ne connaissent pas l’histoire de la bulle spéculative des tulipes en Europe. Tout comme les tulipes l’était à l’époque, le bitcoin est produit spéculatif. Et contrairement aux tuilpes, le bitcoin ne repose sur rien de concret sinon que de celui qui se la joue à gaspiller le plus d’électricité.
beubeu
L’interet de l’or c’est qu’en cas de gros dérapage mondial (effondrement, problème économique, guerre …), l’or servira toujours de monnaie d’échange, comme c’est le cas depuis 2500 ans.<br /> Avec vos bitcoins, vous n’aurez… Rien.<br /> Faut arréter de comparer l’incomparable.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La barre de son Samsung HW-K335 disponible à moins de 100€ pendant le Black Friday
L'excellent casque sans fil Sony WH-1000XM3 bradé pour le Black Friday
Twitter s'attaque au racisme et explique ses nouvelles règles
La caméra de surveillance Xiaomi Mi Home à moins de 30€ pour le Black Friday
Black Friday : nouvelle baisse de prix sur les incontournables écouteurs Xiaomi Redmi Airdots
La box TV Nvidia Shield 4K profite de -15% à la Fnac pour le Black Friday
Black Friday Amazon : le volant de course Logitech G920 Driving Force à prix fou
Opel, « totalement surpris », vend tous ses Mokka-e avant leur lancement
L'intégrale des 8 saisons de Game of Thrones à moitié prix pour le Black Friday
Fortnite : après Disney, Epic Games envisagerait une collaboration autour de la franchise Halo
Haut de page