76 % des mineurs ont recours aux énergies renouvelables

01 octobre 2020 à 18h38
52
Crypto minage © Shutterstock.com

L’une des problématiques principales liées au minage des crypto-monnaies est la consommation électrique. Cherchant à pallier cela, les fermes de minage ont cependant de plus en plus recours aux énergies renouvelables.

Pour valider les transactions sur certaines blockchains, il faut résoudre des équations mathématiques complexes. De nombreuses critiques ont été émises concernant la consommation électrique nécessaire pour opérer ces calculs, mais un récent rapport montre que la tendance évolue.

La difficulté de minage

Toutes les transactions inscrites sur la blockchain Bitcoin ou Ethereum figurent dans des blocs de leur blockchain respective. Le rôle des mineurs vise à valider ces transactions en résolvant des équations mathématiques, ce que l'on appelle la Preuve de Travail.

Aux prémices des crypto-monnaies, un simple microprocesseur suffisait pour résoudre ces équations, mais avec le temps, de plus en plus de gens se sont intéressés au minage. Et pour cause, pour chaque bloc validé une récompense est allouée aux mineurs.

Sauf que dans le code source, plus il y a de mineurs, plus la difficulté augmente. D’un simple CPU, les mineurs sont passés au GPU pour avoir plus de puissance de calcul, puis à des puces dédiées (appelée ASIC).

Ces puces ont donné naissance à des machines toujours plus performantes mais aussi énergivores. Et dès que l'électricité a commencé à coûter plus cher que les gains de minage, les mineurs ont cherché de l’électricité moins onéreuse, pour continuer d’être rentable.

Transition énergétique mélangée

Selon une étude de l’Université de Cambridge, ce sont essentiellement les mineurs européen et américain qui ont diversifié leurs sources d'énergie. Ainsi, 70 % des mineurs situés en Europe et 66 % des mineurs nord-américains utilisent des énergies renouvelables, contre 25 % des mineurs résidant en Asie. 

Or, 77 % des fermes de minages sont situées en Asie et aujourd’hui, l’hydraulique représente 65 % de la production électrique, soit autant que le charbon, dans cette région du monde ! Jusque là sur le continent, la Chine notamment n'utilisait quasiment que le charbon pour sa production électrique.

Toujours selon l'étude de l'Université de Cambridge, en 2018, à l'échelle mondiale, 60% des mineurs qui avaient recours à l’énergie verte. Aujourd’hui ils sont 76 %.

Quand aux mineurs utilisant complètement les énergies renouvelables, ils sont passé de 20 % en 2018 à 39 % en 2019.

Qu’en pense-t-on chez Clubic ?

Il y a régulièrement une confusion entre la difficulté de minage et la consommation électrique des mineurs. Or le niveau des équations n'est pas corrélé à l'augmentation de la ressource énergétique. Pourtant cela entraîne des attaques, injustifiées donc, à l'encontre des mineurs, et des crypto-monnaies en général, qui redoublent d'effort pour montrer « patte blanche » au grand public.

Pour évaluer la situation en toute connaissance de cause, il pourrait alors être intéressant de mesurer l'impact énergétique de l'activité bancaire dans le monde, et de comparer ces résultats à ceux que l'on obtiendrait si l'utilisation des crypto-monnaies était généralisée…

Source : Cointelegraph

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
52
30
tfpsly
l’hydraulique représente 65 % de la production électrique, soit autant que le charbon, dans cette région du monde<br /> Je ne comprends pas cette phrase. Comment deux modes de production électrique peuvent produire 65% de l’électricité chacun???<br /> EDIT - c’est une très mauvaise traduction de l’article source :<br /> Almost 62% of miners are reported to be using hydroelectricity. Coal and natural gas sources take the second and third spots at 38% and 36%, respectively.<br />
dredd
C’est le cas. Les mineurs utilisent l’argent de leur parents qui semble se régénérer par magie à chaque fois que le mineur en a besoin à nouveau. Enfin ça c’est ce qu’il s’imagine.
marrondevant
«&nbsp;60% des mineurs qui avaient recours à l’énergie verte. Aujourd’hui ils sont 76 %.&nbsp;»<br /> parce que quand ils minent ils choisissent la prise électrique (verte / pas verte) ?
Mike-de-Klubaik
Oui. L’une fonctionne au quinoa et au steak de soja.
sebstein
So what? Verte ou non, l’énergie qu’ils utilisent ne peut pas être utilisée ailleurs…
jjBEA_smb
J’ai toujours rien pigé à l’intérêt et le but du minage, si ce n’est gaspiller de l’énergie…<br /> Quelque’un aurait l’amabilité d’éclairer ma lanterne ?<br /> Car autant pour folding@home, seti@home etc… on savait grosso modo ce que qui se passait.<br /> La toute cette puissance de calcul elle est utilisée pourquoi ?
Nmut
Une énergie «&nbsp;verte&nbsp;» n’excuse ou ne justifie en rien un gâchis énergétique. Cette énergie pourrait être «&nbsp;mieux&nbsp;» utilisée…<br /> Pour la comparaison entre le système bancaire et les crypto-monnaie on peut, je pense, se baser sur le fait qu’une transaction bancaire ne nécessite que l’échange de quelques messages cryptés alors qu’une validation de transaction en crypto-monnaie demande la validation de la moitié des mineurs, les accélérateurs de transaction aussi demandent beaucoup d’échanges. Rien que ça, ça demande déjà beaucoup plus d’énergie qu’une transaction bancaire. Si on ajoute le coup de la validation elle-même, alors on explose le budget énergétique.<br /> Certains argumentent aussi avec le cout de l’infrastructure bancaire et des services associés. Peut être que les crypto-monnaies pourraient réduire ce coup, mais il ne faut pas se leurrer, les particuliers auront toujours besoin d’interlocuteurs pour leurs prêts ou leur gestion de patrimoine. Je ne pense pas que la différence se fasse la dessus non plus.
marc6310
Ça reste du gaspillage. ««««Verte»»»» ou pas.
Nmut
Principalement, enrichir financièrement et gonfler l’égo de l’inventeur de la monnaie.<br /> Bon, c’est une caricature… <br /> Sinon dans le principe, une blockchain est un contrat encodé de façon mathématique, qui liste toutes les transaction effectuées, normalement sans falsification possible puisque tout le monde peut vérifier (et vérifie) la cohérence de ce contrat…<br /> Ca peut aussi servir de monnaie, puisque tous les échanges sont tracés (pas ce qui est échangé ni qui a échangé mais la «&nbsp;valeur&nbsp;» symbolique de cet échange et quand il a eu lieu). Pour créer une valeur artificiellement (et de la spéculation en fait), on introduit une difficulté de validation qui va grandissante (proof of work) mais qui est récompensée pour les mineurs qui font le travail. Il y a aussi le principe de l’intérêt (proof of stake: on montre notre «&nbsp;bonne volonté&nbsp;») qui permet de limiter l’emballement de la difficulté mais pas encore beaucoup utilisé.<br /> Les gros problèmes des blockchains, c’est d’abord que si quelqu’un détient ou contrôle plus de la moitié de la puissance de minage ou plus de la moitié des jetons, il peut faire ce qu’il veut. Le deuxième problème, c’est que le cout des transactions en temps et en valeur augmente aussi très vite et sont rédhibitoires dans pas mal d’utilisation. Tu ne vas pas payer ta baguette en attendant 4h la validation de la transaction, surtout si la commission est de 5€! Il y a des systèmes complexes qui pallient à ces défauts mais qui ajoute une complexité et des risques énormes et perdent une bonne partie de l’intérêt de la blockchain car il faut donner sa confiance a des tiers.<br /> A part les crypto monnaies, on peut utiliser les blockchains pour plein de choses intéressantes, comme la traçabilité, les contrats, … Là, la construction est simple et les échanges rapides car la construction mathématiques est juste faite pour la sécurité pas pour imposer une puissance de calcul.
Epsylon93
Energies renouvelables ou non ça reste un gaspillage énergétique incroyable virez moi cette m… et vite
jjBEA_smb
Ok merci pour ce pavé qui me permet de comprendre un peu le truc.<br /> Mais du coup…<br /> Autant le principe du blockchain dans un cadre commercial/securitaire je comprends sans souci.<br /> Mais les cryptomonnaies, si je comprends bien, c’est juste faire du décryptage d’encryption, sans aucun but final ?! Comment peut il y avoir de la valeur sur cette monnaie de singe, qui n’est basée sur aucune valeur ajoutée réelle ?
MattS32
Tout a fait ! Les énergies renouvelables étant celles utilisées en priorité au niveau de la production, ça n’a pas vraiment de sens de considérer que telle ou telle activité est «&nbsp;verte&nbsp;» parce qu’elle consomme principalement de l’électricité d’origine renouvelable : à un instant t, si on n’avait pas la consommation électrique liée à une activité, côté production ce seraient les centrales thermiques à flammes qui seraient stoppées. Même si cette activité achetait de l’électricité «&nbsp;certifiée&nbsp;» renouvelable.<br /> Un petit article intéressant sur le sujet : https://industrialprogress.com/the-truth-about-apples-100-renewable-energy-usage/
sined1
Mais ca sert à quoi tous ces mineurs ??? Ils sont accompagnés au moins ??
Nmut
En fait, une monnaie officielle non plus n’a pas de valeur intrinsèque, surtout avec les échanges électroniques (on n’échange plus de pièces d’or depuis longtemps). Ce qui fait la valeur d’une monnaie, c’est la garantie de stabilité relative et la confiance, on sait que l’on peut faire des échanges avec. Pour une crypto monnaie, on a la confiance (chaine inviolable) et l’espoir d’une valeur croissante donnée par construction (difficulté de minage croissante), avec une «&nbsp;cotation&nbsp;» connue de tous (une correspondance à un instant T en $ ou € par exemple). Donc c’est aussi une monnaie…
Mecano
La valeur de la monnaie est aussi assise sur la richesse du pays émetteur ce qui fait que si la monnaie est trop émise par rapport à la production de richesse il y a sur inflation. La crypto monnaie ne répond pas à ce critère car non liée à la richesse d’un pays : elle n’est liée qu’à elle même. Sinon pour le commentaire fanboy de clubic : votre commentaire ne correspond pas à la réalité puisque régulièrement il est annoncé l’augmentation de la consommation énergétique des crypto monnaies dont le bitcoin alors même que pour celui ci il y en a de moins en moins à «&nbsp;découvrir&nbsp;». Le bitcoin consomme plus d’électricité que la Suisse pour un % de transaction globale ridicule et bien plus faible que ce que peut effectuer le système bancaire suisse. Je vous invite à lire une vraie étude avant de tirer vos conclusions prédéterminées : http://www.opee.unistra.fr/spip.php?article360
Siu
grosso modo: alcunes coins comme bitcoin utilisent une blockchain en preuve de travail, et ont besoin d’une pussance de calcule colossale de miliers d’ordis pour etre sur que PERSONNE puisse la controller … aprés des dizaine d’autre coins utilisent la preuve d’enjeu qui ne consomme quasiment pas d’energie, meme si le bitcoin, a demontré d’etre le plus inattaquable et solide… et ça… génére confiance…
Siu
on parle de grosses fermes de minage construites pres de centrales nucleares ou hydro , que de toute façon, auraient jetté l’electricité pas reclamée par le reseau, faute moyen de stockage… on parle pas de kevin avec son ordi dans sa chambre
Siu
oui et non… mais bon, de toute façon la mode actuelle pour le crypto est de migrer de la POW (evergivore) vers la POS (non energivore)…<br /> PS: le systeme banquaire, céntralisé, consommera toujours plus d’energie… server centralisés immenses, bureaux toujours allumés, essence boulé par les employés pour se deplacer, etc. … et pas souvent énergie verte…
newseven
Ils vont produire des billets verts , sans valeur , ni gout , ni odeur LOL.
Nmut
La système centralisé a un avantage: la conso d’énergie est plus faible!<br /> Comme je le disais plus haut, je pense que tes employés et bureaux seraient aussi là si on utilisait exclusivement un système de crypto monnaies, en tout cas je ne pense pas qu’il y ait une différence significative.<br /> Pour le POS, pas sur que la transition se fasse rapidement, vu la difficulté et les risques que cela comporte. On verra pour l’ETH qui semble bien parti.<br /> Et je ne suis pas d’accord avec toi sur «&nbsp;l’utilisation de l’énergie perdue&nbsp;». Déjà parce que ce n’est généralement pas le cas, les producteurs ajustent suivant le demande, et aussi parce que cette consommation est permanente, ce n’est pas un variable d’ajustement à la disposition du réseau, pas plus que n’importe quelle industrie.
Doss
Pour moi ce genre de déclaration a de la valeur seulement si ils tournent en circuits fermer. Le coup de l’énergie vert du réseau général c’est du pure bullshit marketing. Et même si ils sont en circuits fermer cette énergie verte serait quand même plus utile si utilisé pour quelque chose de plus vitale que le bitcoin.<br /> De plus aucun énergie n’est 100% verte car aujourd’hui l’énergie le plus décarboner c’est le nucléaire et que n’est même pas considérer comme une énergie verte.<br /> Bref ce genre de propagande de jobiste me fait penser au pub qui ventait les bien fait de l’huile de palme de chez Nutella.
Phoenamandre
Le renouvelable pollue donc qu’ils arrêtent leur green washing quand à comparer avec l’activité bancaire ça n’a pas de sens car les deux sont additionnés, le minage n’a pas remplacé l’activité bancaire
philouze
"construites pres de centrales nucleares ou hydro , que de toute façon, auraient jetté l’electricité pas reclamée par le reseau, faute moyen de stockage… "<br /> Non, c’est une légende, les surplus non réclamés sont épisodiques, et très faibles en volume. Par exemple une centrale nuke ne «&nbsp;jette&nbsp;» jamais ou presque de jus, un barrage hydro idem, la totalité du parc ENR allemand a 6gWh de surplus à très bas cout (mais non jeté) dont la part fatale (détruite) est négligeable - ce qui met au passage à mal les stratégies hydrogène, mais c’est un autre sujet<br /> «&nbsp;PS: le systeme banquaire, céntralisé, consommera toujours plus d’energie… server centralisés immenses, bureaux toujours allumés, essence boulé par les employés pour se deplacer, etc. …&nbsp;»<br /> Ne confonds pas tout, le système MONETAIRE c’est uniquement la part serveur «&nbsp;exclusivement monétaire&nbsp;», les chambres de compensation et les banques centrales. Le BTC n’est qu’une monnaie, pas une somme d’organismes bancaires, financiers et leurs services.<br /> Une très grande partie du reste fait double usage :<br /> stocker ton compte courant et toutes tes transactions y compris sorties en cash, récup de salaire, CBs …<br /> effectuer des prêts, donc financer l’économie ET générer de la monnaie scripturale : le Bitcoin ne te fais pas de prêts, le BT ne vérifie pas ta solvabilité en l’échange de quoi elle créerait le volume de monnaie que tu t’engages à rembourser sur 20 ans ( les prêts forment la création monétaire scripturale automatique, c’est hyper puissant, souple et fiable et ça le BTC en est totalement incapable, au contraire le volume de monnaie dispobible par personne diminue)<br /> gérer les tradings d’actions, ce qui est le financement de l’économie «&nbsp;future&nbsp;» par les banques et les particuliers, ainsi que celle des produits dérivés, soit la pure spéculation, les assurances vie, et finalement le plus criticable, l’énorme part d’économie «&nbsp;non réelle&nbsp;» .<br /> ça fait beaucoup de missions et non, cet ensemble ne nécessite probablement pas de faire tourner l’équivalent d’une seule centrale nucléaire, contrairement au BTC qui consomme maintenant l’énergie de tout un pays pour juste une monnaie et ses transactions.
LAE
Ca me fait doucement sourir ces théoriciens qui n’ont entendu parler des cryptomonnaies qu’une seul fois à un diner de famille quand leur oncle complotiste leur a affirmer que Bitcoin était une monnaie du crime et qu’elle consommera toujours beaucoup trop d’énergie…<br /> Premièrement c’est une «&nbsp;jeune&nbsp;» techno qui évolue et rapidement comparé au système bancaire traditionnel et qui résoud jour après jour des problèmes supplémentaires (dans la finance ou non d’ailleur).<br /> Et la plupart des gens qui s’offusquent de la consommation énergétique des blockchain POW, vous êtes allé en vélo au travail ce matin j’éspère? Et pas éléctrique parce que cela provient des usines à charbon… Faudrait commencer par attaquer le problème à la source avant de mettre la faute sur des technos que vous ne comprenez pas… ou allez vous renseigner avant de débattre sur un sujet que vous ne connaissez qu’en surface…<br /> Désolé pour cette écriture un peu sèche mais il y a vraiment un fossé gigantesque entre ceux qui comprennent la techno et ceux qui ne la comprennent pas… Un peu comme internet à ces débuts…
Sans_Plot
Perso j’y connais rien, mais tu t’y prends mal pour le défendre. Donne plutot des sources et arguments qui prouveraient que les crypto ne consomme pas autant d’énergie que les gens pourraient le penser. (si t’en a ça m’intéresse d’ailleurs )
edou
c’est cadeau! <br /> Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?<br /> Je ne pourrai pas vous expliquer en quelques minutes ce que représente vraiment les cryptos. Le sujet est tellement vaste, les avantages et potentiel d’innovation tellement grands qu’il nous faudrait 2 jours complets de formation. Je vous invite plutôt à trouver réponse à vos questions auprès d’associations spécialisées comme le Cercle du Coin ou auprès de professionnels.<br /> Pour résumer, dans un système traditionnel, vous devez faire confiance aux gens, mais lorsque l’on a besoin de confiance absolu entre des personnes, vous n’avez pas le choix (Huissiers, Notaires, Banquiers, Autorités de Certification et j’en passe…) Dans le monde financier, il s’agit des banques commerciales et des banques centrales. La monnaie est créée ex nihilo, par les banques centrales pour la monnaie fiduciaire et par les banques commerciales par un jeu d’écriture lors d’une souscription de dettes. Il faut comprendre que la monnaie n’est basée que sur un pari sur la capacité de remboursement d’un prêt d’Etat, d’une entreprise ou d’un particulier. Beaucoup militent pour le développement des monnaies complémentaires, pour une économie plus écologique, soutenable et durable dans une optique d’économie libre.<br /> Les crypto-monnaies sont nés de ces revendications et en sont l’expression sous formes de protocoles informatiques qui assurent l’intégrité, la sécurité transactionnels, de façon résiliente et décentralisé. Ces protocoles promettent à leurs utilisateurs une confiance intrinsèque au protocole. Pour fonctionner, ces protocoles ont des mécanismes incitatifs pour que des personnes et des entreprises dépensent du temps et de l’argent pour participer à la sécurité d’un tel réseau. Pour cela, ces protocoles créent ex-nihilo une monnaie pour rémunérer cette dépense de temps et d’énergie. Voilà comment une crypto-monnaie se créer. Il existe une multitude de projet de ce type et chacune apporte son lot de promesses. Renseignez-vous en ligne ou auprès de spécialistes pour vous aider à faire le tri.<br /> Bitcoin propose le transfert de valeur appelé aussi bitcoin (btc), un jeton subdivisible jusqu’à 8 décimales, où 1 bitcoin représente 1/21 000 000 ème de la valeur du service apporté par ce réseau. Cette valeur est estimée par ses utilisateurs par des échanges btc/biens, btc/services, btc/euros, etc… ce qui lui donne un cours qui fluctue comme une action en bourse.<br /> Ethereum propose une machine virtuelle, décentralisée qui exécute des scripts. Pour rémunérer les acteurs qui mettent à disposition de la ressource informatique pour exécuter les scripts, elle créer ex nihilo une monnaie appelé l’ether (eth). Ce type de protocole permet d’imaginer des cas d’usages et des innovations possible à foison (comme la permis internet).<br /> Il faut voir les crypto-monnaies comme des monnaies propre à internet avec lesquels, il est possible de redéfinir entièrement les modèles financiers ou de recréer l’existant mais avec moins de tiers de confiances.
George02
Je suis d’accord avec tous les commentaires et en opposition complète avec l’avis de Clubic.<br /> «&nbsp;En se basant sur le prix moyen du kWh, la puissance de calcul du réseau et sur la consommation moyenne d’une machine, l’Université de Cambridge propose une estimation en temps réel de la consommation électrique de Bitcoin : 68,22 TWh par an en septembre 2020.&nbsp;» (source bitcoin.fr) soit 0.3% de l’énergie électrique.<br /> Le calcul pour la part des énergies renouvelable ne dépends pas des mineurs. Mais tout simplement du pays où ils minent !!!<br /> Un mineur en france aura le même pourcentage d’utilisation d’énergie vert que CLUBIC.<br /> «&nbsp;il pourrait alors être intéressant de mesurer l’impact énergétique de l’activité bancaire dans le monde, et de comparer ces résultats à ceux que l’on obtiendrait si l’utilisation des crypto-monnaies était généralisée&nbsp;» =&gt;<br /> 0.3% de l’energie mondial et il n’y a que 100 millions de détenteur de crypto monnaie dans le monde : nous sommes 8.5 milliards !<br /> ET imaginez le nombre restreint de transactions qu’ils doivent faire comparé à la vie de tout les jour (achat de veteemnt, course, pain…)<br /> =&gt; vous n’avez rien compris aux cryptomonnaies pour proposer cela : on aurait juste pas assez d’énergie…
Palou
edou:<br /> Il faut voir les crypto-monnaies comme des monnaies propre à internet<br /> Cela existe déjà SANS les crypto-monnaies, cela s’appelle paiements par cartes bancaires et/ou virements bancaires
edou
Pas du tout. Ce sont des modes de règlement pour dépenser de la monnaie fiduciaire. Hors le coût d’usage, la souplesse des transactions de cette monnaie et leur sécurité ne sont absolument pas adaptés pour un usage sur internet, un environnement par nature de moindre confiance.<br /> @Tr Qu’il y ai 300 millions de détenteur de crypto monnaie dans le monde ou 10 milliards cella n’augmente pas significativement la puissance électrique. La consommation d’électricité pour sécuriser le réseau n’ai pas directement lié au nombre de détenteur de crypto mais au niveau de sécurité demandé par le réseau qui lui est dépendant de la puissance globale apporté par tous les mineurs.
quezako
Alors, tenter de discréditer les opposants aux crypto-monnaies en les qualifiants d’incultes ou de complotistes, c’est ce qu’on appelle un argument fallacieux.<br /> Peux-tu donner de vrais arguments, liens fiables à l’appui ? Avec des meta études, etc. ?<br /> Par ailleurs, comparons ce qui est comparable.<br /> Comparer une monnaie, qui sert juste potentiellement à s’enrichir et rien d’autre VS un moyen de transport, ça me paraît très hasardeux.<br /> Tu utilises le minage pour effectuer tes déplacements ? L’un ne remplace pas l’autre, en fait.
Jetto
Pour te répondre plus techniquement le problème que résout le minage est l’élection du bloc à rajouter à la chaîne. Il faut que ce choix soit incontestable, vérifiable rapidement et aléatoire. Ceci garanti qu’un nœud peut ne prendre le contrôle de la chaîne et choisir de discriminer certaines transactions. De plus il faut que l’élection se produise en moyenne toutes les 10mn.<br /> Ce miracle est réalisé grâce à un puzzle cryptographique qui ne peut être résolu que par la force brute. Le mineur qui résout ce puzzle, publie le bloc avec la solution et touche les récompenses.<br /> Pour schématiser (je ne connais pas en détail l’implémentation), le puzzle est le suivant : il faut que le sha256 de toutes les données du bloc soient inférieur à une valeur donnée qui défini la difficulté.<br /> Pour faire évoluer le sha256, le mineur peut modifier une donnée du bloc qui est libre, appeler NONCE. C’est un mot de 32bit. Il peut aussi changer l’ordre des transactions ou en choisir d’autres.
MattS32
Non, on ne «&nbsp;jette&nbsp;» jamais d’électricité. On adapte en permanence la quantité produite à la quantité demandée.<br /> Éventuellement en période très creuse, quand le nucléaire produit trop, on va en stocker parce que l’inertie des centrales nucléaires est trop grande. Car oui, on peut stocker, par différents moyens. Le plus répandu étant les STEP, des centrales hydrauliques avec une retenue haute et une retenue basse, et qui peuvent soit produire de l’électricité en faisant descendre l’eau, soit en consommer en remontant l’eau (ce qui revient à stocker, puisqu’on va pouvoir produire à nouveau en redescendant cette eau, même s’il y a pas mal de pertes en cours de route). En France on en a plusieurs, la plus grosse est capable d’absorber la puissance d’un petit réacteur nucléaire et de produire un peu plus de puissance qu’un EPR.<br /> Mais en «&nbsp;jeter&nbsp;», jamais. Toute l’électricité qui est produite doit être consommée.
MattS32
Comme personne ne le connait, on ne peut pas savoir s’il ne s’est pas enrichi au passage. Car certes, il n’a pas touché aux premiers BTC, dont on sait qu’ils sont à lui. Mais parmi les premiers BTC minés, au tout début, il en a peut-être bien miné une bonne part, qui aujourd’hui vaudraient une fortune…
Jetto
Si c’est cas et vu le pari que c’était en 2009, ça reste coup de génie.<br /> Si son égo est à le mesure de son génie, alors il peut être considérable.<br /> Mais la partie n’est pas complètement gagnée; par la législation il est possible de tuer les crypto actifs.
philouze
Tu t’y prends mal et t’adresse à la mauvaise cible, sur Clubic t’as quand même une communauté de gens qui s’y connaissent.<br /> Par ailleurs ce ne sont pas «&nbsp;les Crypto&nbsp;», le concept de la blockchain ou la proof of stake qu’on attaque, mais le délire Bitcoin+ Proof of Work qui oui, est un gaspillage énergétique collossal pour le service rendu.<br /> dont OUI une partie du service en question est en plus une thune mafieuse voir terro (rien que cette semaine, le réseau de financement du terro daeshien passait bien par BTC via des coupons achetés en kioske et qui servaient de proxy anonymiseur).<br /> Avec le bitcoin c’est triple peine : minage massivement chinois concentré dans un très faible nombre d’opérateurs, gabegie énergétique sans commune mesure avec le service, lenteur des transactions, couts des transactions, support ultra spéculatif de toute une micro faune qui spécule pire que le méchant système financier que les bisounours du BTC prétendaient (et prétendre encore) combattre, et pour finir monnaie fétiche de l’ex Silk Road et la plus utilisée par Daesh. On est bien bien bien .
Siu
la DeFi essaye de remplacer pas mal des services bancaires que tu enuméres, et peut etre, on arrivera meme de se passer des banques pour des prets… on est encore au debout mais, qui sait …un jour plus ou moins proche…
Jetto
philouze:<br /> rien que cette semaine, le réseau de financement du terro daeshien passait bien par BTC via des coupons achetés en kioske et qui servaient de proxy anonymiseur<br /> Du coup le blanchiment par BTC n’est si performant.<br /> Silk road a aussi été dementeler.<br /> Et puis le blanchiment et le financement de la criminalité existait sans les crypto, je ne pense pas cela soit beaucoup plus simple maintenant.<br /> On peut aussi parler de pays où le BTC est utilisé pour pallier à la volatilité de la monnaie locale.
philouze
Wait , on a cru ça des ICO pour les actions/levées de fond et ça s’est totalement cassé la gueule, je ne sais pas si un seul actionnaire a récupéré ses billes suite à une ICO.<br /> la DeFI, c’est plus un projet qu’autre chose, la suppression des intermédiaire ça vaut le coups pour des smartcontracts reposant sur une blockchain en POF, mais si on reste en proof of work, il me semble inimaginable de s’approcher en vitesse / fréquence / volumes des services financiers actuels sans totalement ruiner énergétiquement la planète pour ça.<br /> Encore une fois une «&nbsp;simple&nbsp;» monnaie avec des transactions très lente explose tous les scores
philouze
Jetto:<br /> On peut aussi parler de pays où le BTC est utilisé pour pallier à la volatilité de la monnaie locale.<br /> ce qui soulage temporairement les gens tout en ruinant le pays qui s’y adonne (CF Venezuela)
philouze
hmmm tu n’as pas suivi cette affaire. Je n’ai pas dit que la ruine du VZ était intégralement due au bitcoin (d’ailleurs je ne le pense pas) , mais oui ça participe à la ruine du pays, pour un faisceau de raisons (fuite de capitaux, fuite de devise accélération de dévaluation, échappement à l’impôt etc…).<br /> J’aurais effectivement du préciser «&nbsp;ce qui contribue à la ruine des pays qui s’y adonnent&nbsp;» :<br /> La Tribune<br /> Pour contrer le blocus financier et le Bitcoin, le Venezuela crée sa...<br /> Le Venezuela va créer une cryptomonnaie, le Petro, pour maintenir une souveraineté monétaire, et pour procéder à ses transactions financières malgré le blocus financier.<br />
philouze
si tu as un pays déjà pauvre, qui massivement se met à déposer ce qui lui reste de thune sur des plateformes pour convertir en BTC, tu saignes à blanc ce qui reste.<br /> Le japon surtout, mais l’europe aussi misent sur l’épargne comme socle de réinvestissement. Là tu tires sur l’ambulance, tu flingues ton tissus bancaire, tu creuses la dévaluation.<br /> regarde en 6 mois ce qu’à représenté la non dépense salariale des français : 29 milliards d’euros. pas sûr du tout qu’au venezuela ces conversions aient été mineures, car ça fait des plombes que ça a commencé.<br /> Et AMHO le mouvement est irréversible : j’y serais, je le ferais, et pour rien au monde je ne reconvertirais dans l’autre sens
Siu
c’est pour ca que, pour la Defi, ETH va passer en POS… plus d’autres BC meme plus performantes (EOS ADA DOT…)…et ,oui pour les ICO il y eu centaines de scam mais, il y a des ICO qu’ils ont maintenant un usage concrete (crypto.com, ancien Monaco, pour ex. que j’utilise tous les jours à la place de ma banque HSBC).<br /> donc, oui il y aura des bug sur la DeFi au debout … mais sur le long terme ça risque de devenir un Game Changer pour les projets survecus.
Siu
…seulemente que… les venezuelens, argentins etc ont besoin de manger maintenent! et convertir leur salaire en bitcoin ça les aide au fin de mois
edou
«&nbsp;Le japon surtout, mais l’europe aussi misent sur l’épargne comme socle de réinvestissement.&nbsp;» LOL Comme si ton LDD ou ton livret A servait à développer quoique ce soit…tu crois encor que les banques prêtent l’argent des dépositaires… <br /> renseigne toi sur le «&nbsp;système de réserves fractionnaires&nbsp;». c’est beaucoup plus simple pour avoir des liquidités…
Nmut
C’est ce que j’ai expliqué plus haut, mais plus simplement, j’ai essayé de faire une vulgarisation, peut-être pas très fiable… <br /> N’empêche que le POW est le problème. On ne peut pas utiliser couramment une monnaie basée sur ce principe, de part les couts énergétiques (donc environnementaux), financiers (cout de la transaction) et temporels (durée de la transaction).
Nico7as
Si je ne me trompe pas, «&nbsp;Miner&nbsp;» consiste à participer aux calculs de vérification des transactions de la blockchain, c’est son principe de base. Et en fait, il me semble qu’on peut gagner des crypto-monnaies en participant à ces vérifications. C’est comme une récompense.
philouze
Siu:<br /> c’est pour ca que, pour la Defi, ETH va passer en POS…<br /> Puisse tu être entendu, et le plus rapidement possible !
philouze
«&nbsp;« Miner » consiste à participer aux calculs de vérification des transactions de la blockchain, …/… on peut gagner des crypto-monnaies en participant à ces vérifications. C’est comme une récompense.&nbsp;»<br /> C’est un bon résumé.<br /> Mais ce qui pêche c’est que toutes les solutions des mineurs sont valables, ils sont en compétition pour forger un hash rendu artificiellement complexe par un «&nbsp;objectif&nbsp;» qui croit automatiquement en fonction du nombre de compétiteurs.<br /> Le premier qui atteint l’objectif forge un nouveau "maillon " et reçoit des BTC en récompense.<br /> les milliards (oui, milliards) d’autres hash, tous valables et ayant englouti des sommes considérables d’énergies sont … jetés. et ça, toutes les 10 minutes.<br /> Le but étant de s’assurer qu’un seul mineur détient une solution unique au problème.<br /> Voilà une très bonne vulgarisation non «&nbsp;jargonneuse&nbsp;» mais très claire et accessible qui explique pourquoi on a une telle dérive énergétique dans le BTC :<br /> kaspersky.fr<br /> Le minage des bitcoins et la disparation des cartes graphiques.<br /> Qui sont les mineurs, quel type de crypto-monnaie minent-ils, pourquoi le minage est-il devenu une tendance soudaine, et comment est-il lié à la pénurie mondiale des cartes graphiques ?<br /> Ce système absurde doit absolument être remplacé par un autre système de consensus. Il est abbérant que 99.99% de l’énergie et de la puissance de calcul de cette monnaie ne le soit que pour la seule garantie de l’unicité de la transaction.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sécurité : Huawei prête à se mettre à nu pour prouver sa bonne foi
Le système de son spatialisé de DIRAC sera disponible dans les écouteurs et casques Klipsch
En Inde, la tech veut lancer une boutique d'applications concurrente à l'App Store et Google Play
Yamaha présente un nouveau casque ANC haut de gamme et trois ambitieux True Wireless
Bon plan Apple : belle promotion sur l'iPhone SE chez Amazon
Box Internet : c'est le moment de changer de FAI avec ces 3 offres Fibre
Enchères 5G : la procédure est terminée ! Orange et SFR sortent gagnants
Bon plan : les écouteurs Apple AirPods Pro encore en baisse chez Amazon
Surface Laptop Go : le portable d'entrée de gamme se dévoile
Nouvelle chute de prix pour le Xiaomi Mi 10 Lite chez Amazon
Haut de page