Les transactions en Bitcoin représentent les deux tiers de la consommation énergétique des cryptomonnaies

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
15 août 2020 à 19h10
16

Les transactions en cryptomonnaies sont très énergivores. La consommation électrique liée à leurs usages dépasse l’énergie dépensée par certains pays tels que la Suisse, la Grèce ou l’Algérie.

Mais le Bitcoin n’est pas le seul coupable, même si à lui seul il représente les deux tiers de la consommation d’électricité des cryptomonnaies.

Une consommation de 61,88 tW/h

En 2018, la consommation d’énergie liée aux était estimée à environ 61,88 térawatts / heure ce qui représente, d’après la revue scientifique Joule, une production d’environ 22 mégatonnes de CO2 par an, l’équivalent de la pollution d’un pays tel que le Sri Lanka ou la Jordanie.

Une étude menée conjointement par plusieurs chercheurs de l’Université technique de Munich tend à dire que la part du Bitcoin dans la consommation globale due à la preuve de travail pour valider les transactions en cryptomonnaies représenterait les 2/3 du total.

Le dernier 1/3 serait partagé par toutes les autres cryptomonnaies utilisant le même principe de validation des transactions. Ceci s’explique aussi par la capitalisation majoritaire du Bitcoin face aux autres cryptomonnaies.

La « Preuve de travail » : source de consommation

La validation des transactions en cryptomonnaies nécessite un processus appelé « mining » réalisé avec des systèmes informatiques puissants et très énergivores. Suivant l’algorithme qu’utilise une cryptomonnaie, le matériel n’est pas le même. Par exemple, le Bitcoin repose sur le SHA-256. Pour valider les transactions de ce type, il faut utiliser un ordinateur dédié appelé ASIC.

Une cryptomonnaie comme le Monero, souvent décriée dans la presse comme étant l'argent de la drogue, va elle, s’appuyer sur un autre algorithme qui nécessite des processeurs graphiques haut de gamme tels que ceux produient par NVIDIA ou AMD. Plus le processeur sera puissant plus, il pourra valider de transaction, mais consommera davantage d'électricité en contre-partie.

Modifié le 17/08/2020 à 06h16
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
21
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Facebook accusé de bloquer délibérément des chercheurs enquêtant sur les pratiques du réseau
Publicité en ligne : Google et Facebook accusés de collusion
Facebook analyse les données chiffrées, sans les décrypter, pour de la pub ciblée
GitHub déploie une offre de conseil juridique pour les développeurs open source
La nouvelle carte nationale d’identité numérique officialisée ce lundi 2 août
PunkSpider, le moteur de recherche de vulnérabilités, refait surface
Google enregistre des bénéfices impressionnants sur la recherche et sur YouTube
Pegasus : Macron demande des clarifications aux autorités israéliennes
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Haut de page