House of Cards saison 3 : un véritable carton en piratage

03 mars 2015 à 12h13
0
Disponible sur Netflix - partout sauf en France - depuis le 27 février dernier, la saison 3 d'House of Cards fait très fort en matière de téléchargement illégal. Les nouveaux épisodes ont déjà été piratés deux fois plus que ceux de la deuxième saison.

Le retour de Frank Underwood (Kevin Spacey) et de sa femme Claire (Robin Wright) n'est pas passé inaperçu. Après un faux départ début février, suite à la publication furtive de la saison 3 plusieurs semaines avant la date prévue sur Netflix, les 13 nouveaux épisodes de House of Cards ont débarqué un peu partout dans le monde au sein du catalogue du service le 27 février dernier. Partout, sauf en France, où Canal+ détient les droits de diffusion. La saison 3 de la série débutera le 12 mars prochain sur la chaîne cryptée, mais d'ici là, de nombreux fans auront probablement déjà tout vu.

Et pour cause : sans grande surprise, la troisième saison d'House of Cards fait un carton sur les plateformes de téléchargement illégal. Les données relevées par Excipio, un service Web qui suit l'évolution des partages de fichiers BitTorrent, faisaient état de plus de 681 000 téléchargements illégaux à travers le monde, durant les 24h ayant suivi la publication officielle de la saison 3 sur Netflix. Plus de deux fois les « performances » de la saison 2, qui avait été téléchargée 321 000 fois durant sa première journée en ligne.

03E8000007639019-photo-house-of-cards.jpg

La Chine, la plus accro

La France n'arrive qu'en huitième position des pays ayant le plus téléchargé la série. Loin devant, on trouve la Chine, avec plus de 60 000 téléchargements recensés en 24h. Viennent ensuite l'Amérique du Nord (50 000), l'Inde (47 000) ou encore l'Australie (40 000). Dans l'Hexagone, « seulement » 27 000 téléchargements sont évoqués.

Ces chiffres ne prennent en compte qu'une partie des téléchargements illégaux. En se basant sur les trackers de torrents - qui font le lien entre les différentes personnes passant par le peer-to-peer pour télécharger -, Excipio écarte les autres formes de piratage, comme le streaming illégal, ou encore le téléchargement direct de fichiers. On est sans doute loin du compte exact.

Le site Variety souligne une autre pratique, qui serait courante dans certains pays où Netflix est actuellement absent : l'utilisation d'un VPN, un service qui permet de faire passer sa connexion Internet pour une autre, localisée dans un pays où le service est présent. Ainsi, plus de 20 millions de Chinois disposeraient d'un abonnement à Netflix qu'ils utiliseraient à l'aide de cette technique. Néanmoins, difficile de parler d'illégalité au sens strict, puisque cela nécessite de payer son accès. A noter que cette démarche est également possible depuis la France, où House of Cards est absent du catalogue.

Netflix, qui vient d'annoncer son arrivée prochaine en Australie et en Nouvelle-Zélande, n'a fait aucun commentaire concernant le piratage massif de l'une de ses séries phares. On ne sait donc pas si, à l'image d'HBO avec Game of Thrones, la plateforme de SVOD considère cette popularité illégale comme une forme de flatterie.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Netflix va accélérer sa production de contenus originaux français en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top