Le Binge Watching serait-il un symptôme de dépression moderne ?

02 février 2015 à 12h42
0
Le « binge watching », pratique qui consiste à visionner massivement des séries durant de longues heures sur son canapé, serait un symptôme de dépression à en croire une étude américaine.

Si vous êtes du genre à visionner d'une traite toute une saison de Game of Thrones, si vous avez posé des congés le jour de la sortie de la saison 3 d'Orange is the new black sur Netflix, ou si vous comptez bien regarder tout Breaking Bad durant vos prochaines vacances, alors vous êtes peut-être confronté à une dépression ou au besoin de compenser la solitude. C'est la conclusion d'une étude réalisée récemment par des chercheurs de l'Université d'Austin, au Texas.

L'étude a été menée auprès de 316 personnes de 18 à 29 ans, dont les habitudes de visionnage télévisuel ont été passées au crible, au même titre que leurs phases de grosse déprime ou de sentiment de solitude. Était considéré comme binge watching le fait de visionner plus de deux épisodes de série télé au cours d'une seule séance. C'était le cas pour 237 personnes (75% des sujets) et parmi elles, 177 passaient entre 1 et 3 heures d'affilée devant leur poste.

Les chercheurs ont ainsi constaté que plus les personnes étaient déprimées, plus elles avaient tendance à se laisser aller au visionnage intensif, en particulier de séries télé par l'intermédiaire de services comme Netflix. Les personnes se déclarant heureuses restaient quant à elles moins longtemps devant l'écran.

0320000007637647-photo-orange-is-the-new-black.jpg

Le visionnage intensif, une pratique solitaire

L'étude, dont tous les détails n'ont pas encore été dévoilés - une présentation complète est prévue en mai - souligne que les adeptes du binge watching sont généralement seuls devant leur télévision, ce qui aurait tendance à en faire une pratique solitaire. Par ailleurs, cette boulimie de visionnage s'accompagne de difficultés d'auto-régulation, ce qui pousse généralement les gens à lancer un nouvel épisode sans faire de pause.

Néanmoins, l'étude ne conclut pas que le binge watching favorise la dépression et la solitude de la personne. Elle ne déduit pas non plus que les personnes déprimées se plongent dans un visionnage intensif pour se sentir mieux, et se limite à faire une corrélation entre un sentiment dépressif et le fait de visionner beaucoup d'épisodes de séries d'affilée.

Le binge watching est un phénomène qui a pris de l'ampleur ces dernières années : le développement du piratage, qui permet d'accéder rapidement à de nombreux contenus, mais aussi la démocratisation des services de SVOD, qui proposent dans leurs catalogues une grande quantité de séries, contribuent à son expansion. Des services comme Netflix encouragent même les spectateurs à enchaîner les épisodes via un système de lancement automatique.

S'il commence à attirer le regard des chercheurs et psychologues, le binge watching est également pointé du doigt par les professionnels de l'audiovisuel, qui estiment que cette démarche a tendance à dénaturer les mécanismes de suspense des séries télévisées.

A lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pour le patron d'Air France-KLM, la taxe carbone sur les billets d'avion sera contre-productive

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top