LaBox Series : le pétard mouillé anti-Netflix de Numericable

16 septembre 2014 à 14h21
0
Alors que tous les yeux étaient tournés vers Netflix, Numericable a dégainé lundi matin sa riposte : une offre de vidéo à la demande sur abonnement offrant à ses abonnés fibre « un accès simple et gratuit à 3000 épisodes de séries ». Un très beau coup de communication, malheureusement porté par une offre indigente.

C'est l'histoire d'un opérateur qui s'est dit qu'il y avait sans doute moyen de rebondir à sa façon sur l'emballement médiatique provoqué par le lancement de Netflix en France. Numericable a frappé fort lundi matin, avec un communiqué de presse affirmant que l'opérateur allait sous peu mettre à disposition de ses abonnés LaBox Fibre (ayant souscrit une offre Power) « un accès simple et gratuit à 3000 épisodes de séries ». L'annonce, qui avait fait l'objet d'une révélation anticipée dimanche dans les colonnes du Parisien, a été relayée par l'ensemble des médias Web : les spécialistes, comme Clubic, mais aussi les principaux généralistes, dont beaucoup se sont basés sur une dépêche émise par l'AFP.

0190000007616273-photo-numericable-labox-series.jpg
L'accueil du service LaBox Series

A l'émission du communiqué (lundi vers 9h30, ici en PDF), le service LaBox Series n'était pas encore disponible. La mise à jour nécessaire a été distribuée dans l'après-midi, et les internautes ont alors pu découvrir la teneur du service. Rapidement, des lecteurs de Clubic ont signalé dans les commentaires le caractère trompeur de la promesse, avec une offre qui n'agrège en fait que des services de vidéo à la demande payant (et par ailleurs disponible sur la Box de Numericable depuis des mois). Mardi matin, nous avons entrepris de tester le service par nous-même et sommes rapidement arrivés à une conclusion similaire : si l'accès est bien « simple », du fait d'une interface facile à prendre en main, la gratuité et le volume annoncé paraissent bien loin.

Sur la plupart des séries populaires annoncées par Numericable dans sa communication (The Walking Dead ou Broadchurch par exemple), on arrive en effet rapidement sur une invitation à souscrire le pass associé à ces contenus chez le partenaire de diffusion (OCS, CanalPlay, Jook...). A priori, rien n'est donc accessible gratuitement. Par ailleurs, bon nombre des séries évoquées n'apparaissent pas dans l'interface de LaBox Series, mais cette limite peut se concevoir : après tout l'opérateur parle d'un catalogue constamment enrichi sur la saison 2014 - 2015. Le meilleur serait donc à venir ? En attendant les mises à jour promises, reste à savoir quelle est la nature exacte de l'offre élaborée par Numericable. Nous avons fini par réussir à entrer en contact avec l'opérateur mardi midi... et découvert quelques subtilités inattendues, qui confèrent à l'offre LaBox Series un positionnement bien différent de celui d'un service de vidéo à la demande sur abonnement tel que Netflix.

0190000007620315-photo-numericable-labox-series.jpg
Walking Dead saison 4 : dispo, mais payant...

C'est Jérôme Yomtov, directeur général délégué de Numericable, qui a répondu à nos questions. « La confusion vient du fait qu'il y a des séries qui vont arriver dans votre abonnement gratuit, plus tard dans l'année, mais qui aujourd'hui ne sont disponibles qu'en payant », nous prévient-il d'emblée. L'interface du service accorde en effet une plus large place aux contenus payants qu'à ceux qui sont compris dans le forfait de l'abonné. Pour trouver ces derniers, il convient de se tourner vers le menu « Mes Séries » : c'est lui qui agrège les contenus accessibles de façon gratuite et illimitée. « Toutes les séries mentionnées dans le communiqué de presse arriveront dans Mes Séries dans le courant de l'année. Je n'ai pas de date précise à communiquer, mais elles seront toutes là », assure encore notre interlocuteur.

0190000007620313-photo-numericable-labox-series.jpg
Subtilité : ici, les séries sont incluses à l'abonnement mais Falling Skies est payant...

Numericable confirme par ailleurs que la grande majorité de ces contenus seront distribués en HD, et que le catalogue de contenus gratuit a bien vocation à atteindre, voire même dépasser, le volume évoqué de 3000 épisodes accessibles à un instant T. On prévient en revanche que ce catalogue sera renouvelé, ce qui signifie qu'il ne sera pas permanent : les épisodes entrants chasseront certains contenus disponibles, de façon à ce qu'il y ait toujours de la matière fraîche pour l'utilisateur. La pratique est courante en matière de vidéo à la demande, motivée aussi bien par des problématiques commerciales que par les contraintes liées à l'achat des droits et aux fenêtres d'exploitation. Le résultat peut toutefois se révéler décevant pour l'utilisateur, surtout s'il est adepte du binge watching : cette politique implique en effet que pour une série donnée, seuls quelques épisodes soient accessibles sur un laps de temps donné.

0190000007620317-photo-numericable-labox-series.jpg
Cinq épisodes de Plus belle la vie sont accessibles gratuitement, soit à peu près autant que sur Pluzz

Reste à mieux comprendre la nature du catalogue proposé. Celui-ci dépend en réalité des chaînes accessibles dans l'abonnement de l'utilisateur final. Détenteur d'un bouquet Power, j'accède par exemple dans le cadre de mon forfait à la chaîne SyFy, qui diffuse la série Defiance, et je devrais de ce fait pouvoir retrouver cette dernière dans l'offre LaBox Series. Un client souscripteur de l'option Famille profitera quant à lui de contenus supplémentaires. « Le niveau de disponibilité dépend des séries et des bouquets auxquels on a souscrit », résume Numericable. Des exemples spécifiques comme Defiance ou Agents of Shield, fer de lance de l'offre Séries Club, laissent entrevoir un fonctionnement qui se rapproche de celui de la télévision de rattrapage : après diffusion, les épisodes sont accessibles en replay, gratuitement et consommables à volonté, mais disparaissent après un certain temps. Pas de quoi damer le pion aux spécialistes de la SVOD payante ? « Nous proposons un service gratuit, là où Netflix fait payer 10 euros par mois », rappelle Jérôme Yomtov. En revanche, Netflix investit dans l'achat de droits et la production, quand Numericable se contente de négocier une clause liée au non linéaire dans le cadre de ses relations avec les chaînes de TV, lesquelles représentent au global un investissement de « 100 millions d'euros par an ».

Maintenant que toute « confusion » est levée, reste à voir quelle est exactement l'offre proposée dans cet onglet Mes Séries, qui liste les « séries incluses dans votre abonnement » sur l'écran de la Box. Vérification faite, on y trouvait mardi des contenus émanant de plusieurs grandes chaînes (France Télévisions, M6, Breizh TV, Jimmy), avec des séries comme Sauveur Giordano, Plus Belle la Vie ou Section de recherches et divers contenus jeunesse. Selon les séries, le nombre d'épisodes disponibles varie de un à dix et la lecture se lance effectivement sans délai et, surtout, sans avertissement quant à un quelconque paiement. En revanche, on trouve aussi quelques séries (South Park ou Naruto) qui renvoient vers une offre facturée... La plupart des noms évoqués par Numericable lundi manquent encore à l'appel et l'on est bien loin d'un volume de 3000 épisodes, ce qui n'empêche pas l'opérateur de glisser qu'il compte s'attaquer à une offre de films dans quelques mois. D'ici là, gageons qu'il aura comblé le gouffre encore béant de cette offre série.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top