Skyward, aventures trépidantes en apesanteur

3

Comment se réinventerait l'humanité, dans un monde où la gravité à quasiment disparu ? C’est la question que se posent Joe Henderson, Lee Garbett et Antonio Fabela dans Skyward, dont le deuxième tome est sorti en fin d’année dernière chez HiComics. Le résultat est… renversant !

Clubic aime la science, Clubic aime l'avenir, Clubic aime la science-fiction. Avec · S | F · nous vous partagerons régulièrement nos recommandations dans le domaine de l'imaginaire : littérature, bande dessinée mais aussi films...  

Nous nous donnons 5 citations et 5 paragraphes pour vous convaincre.

Skyward (2019-2020)

de Joe Henderson, Lee Garbett et Antonio Fabela

C’est une belle journée dans la famille de Willa. Encore bébé, elle fait tranquillement la sieste dans son petit lit à barreaux, sa mère a enfilé son jogging pour aller courir, et son père s’apprête à prendre son petit déjeuner. Or, alors que ce dernier renverse accidentellement sa tasse de café, il réalise que celle-ci… monte au lieu de tomber.

C’est le début d’une catastrophe qui va profondément changer le monde : la gravité a mystérieusement disparu, et tout ce qui n’est pas attaché au sol s’envole désormais dans le ciel. La mère de Willa rejoint ainsi les nombreuses victimes du désastre le plus surréaliste que l'humanité ait jamais vécu…

« Tu te souviens à quoi ressemblait le monde, quand il y avait la gravité ? »

Ellipse. Nous retrouvons notre héroïne vingt ans plus tard. Devenue jeune adulte, Willa n’a finalement jamais vraiment connu la gravité. Et ça lui va très bien !

Lestée pour ne pas s’envoler dans le ciel, elle sillonne les hauts quartiers de la ville, assurant comme une pro son métier de livreuse volante. La jeune héroïne n’a pas froid aux yeux et ne pâlit même pas devant les quelques voyous qui voudraient lui piquer ses chargements.

© Hi Comics

"Je n'aurais jamais dû te laisser sortir de cet appartement"

Après le « jour G », le monde a bien changé, et les règles établies ne sont évidemment plus les mêmes qu'autrefois. C’est d’ailleurs ce qui effraie le père de Willa : lui n’est plus capable de quitter son appartement depuis la tragédie, et sa fille est obligée de subvenir à leurs besoins à tous les deux.

Et pour cause, comme on le constate dès le prologue, ce protagoniste n’est pas tout à fait étranger à la catastrophe qui a frappé le monde… Mais dans quelle mesure ? Quel est son rôle dans ce surprenant événement ? Le mystère plane encore.

Au-delà d’une histoire de science-fiction renversante, au sens propre du terme, Skyward revêt donc aussi un petit côté enquête et suspens. Willa, décidée à sortir son père de sa cachette pour pouvoir enfin vivre sa vie comme elle l'entend, va forcément chercher à connaître davantage son passé.

L’album propose ainsi son lot d’aventures et de mystères, le tout souligné par des notes d’humour et de légèreté (sans mauvais jeu de mots).

"Le monde est sens dessus dessous, Willa !"

Dans Skyward, le dessin de Lee Garbett est complètement au service de d'un récit un peu fou.

Dans l'industrie du comics, les couvertures d'album sont souvent créées par des illustrateurs spécialisés, dont le trait dénote par rapport aux pages intérieures, pouvant susciter quelque frustration. Heureusement Skyward déroge à cette habitude, et sa couverture annonce l'identité graphique de l'ensemble. Elle est à moitié recouverte par la chevelure abondante et noire de jais de Willa, héroïne charismatique, rayonnante, qu’on se plait à suivre tout au long de l'œuvre.

Skyward n’est pas avare en très jolies pleines pages et doubles-pages, habillant des scènes bien pensées, comme ce moment où nos protagonistes s’aventurent au cœur d’une goutte de pluie géante en suspension. Certes le récit n’est pas toujours plausible (en l’absence de gravité, beaucoup d’autres choses s’envoleraient vers le ciel), mais l'ensemble tient suffisamment la route pour que l'on soit captivé par les trépidantes aventures de Willa.

© Hi Comics

"T'es déjà descendue dans la rue ?"

Rien qu’à la lecture du premier tome, on sent que Joe Henderson a mûrement réfléchi son univers. Alors qu’au sommet des immeubles, Willa fend les airs pour livrer ses colis, dans la « rue » vit toute une partie de la population qui a décidé de faire comme si la gravité était encore là. Skyward raconte alors un monde binaire, divisé entre celles et ceux qui ont accepté, et les autres, qui vivent encore dans le déni.

Et avec cette opposition l’auteur repense une sorte de lutte des classes : il faut en effet des moyens conséquents pour vivre au pied des immeubles. Ironiquement, les riches se retrouvent en bas et les pauvres en haut, plus près du ciel, mais flirtant tous les jours avec la mort.

"Il a fallu revoir tout le système agricole… L'irrigation, l'élevage, l'approvisionnement en nourriture…"

Skyward est une œuvre palpitante à plus d’un titre. On se plaît d'abord à suivre Willa, cette jeune femme téméraire et ambitieuse, déterminée à découvrir le monde malgré ses dangers.

Mais on découvre aussi un univers riche, passionnant, et qui amène tout un tas de questions auxquelles l'auteur s'amuse à répondre par petite touches au fil des anecdotes racontées. Côté dialogues, quelques maladresses sont à déplorer, mais rien qui n'empêche de dévorer l'ouvrage, et d'attendre la suite avec impatience.

Skyward (2019-2020) est édité chez HiComics.

Modifié le 22/02/2021 à 18h04
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Test Samsung Galaxy S21 : peu de nouveautés, mais un smartphone très abouti
Haut de page