OS X 10.9 Mavericks : le dossier

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
23 octobre 2013 à 16h28
0

Interface : pas de refonte, mais des évolutions

Avec la sortie d'un iOS7 complètement redessiné et épuré par Jonathan Ive, on aurait pu penser que OS X subirait le même traitement. En fait, il n'en est rien, probablement pour des questions de priorités.

Néanmoins, Apple a tout de même procédé à un léger nettoyage dans certaines applications, comme on le verra plus bas, ainsi que sur quelques éléments de l'interface. En fait, on remarque surtout la disparition des textures qui agrémentaient Mission Control, le launchpad ou le centre de notifications.

01F4000006695382-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Le dock continue sur sa lancée : comme pour Mountain Lion on a droit à une légère refonte graphique. Cette fois-ci c'est le mode 2D, lorsqu'il est placé à gauche ou à droite, qui change d'aspect visuel pour adopter un look verre dépoli façon iOS 7. Le dock « 3D » reste le seul disponible quand il est positionné en bas de l'écran, mais dans la mesure où Mountain Lion avait adouci les reflets et rendu les indicateurs d'ouverture des applications plus lisibles, c'est moins gênant qu'auparavant.

01F4000006695392-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Le launchpad n'évolue pas non plus, ce qui génère une disparité (provisoire ?) avec iOS 7. Il est surtout dommage qu'on ne profite pas de la nouveauté principale des écrans d'accueil du nouvel iOS : la possibilité de créer des pages dans les dossiers.

01F4000006695388-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


L'interface de lancement reste toujours aussi basique et inadaptée à un ordinateur « classique » : il est impossible de sélectionner plusieurs applications pour les déplacer simultanément, on ne peut toujours pas régler la taille des icônes... La fonctionnalité demeure sans doute une bonne manière de prendre les utilisateurs venus d'iOS par la main, mais les power users auront vite fait d'oublier son raccourci. En outre, le défilement entre les écrans au trackpad souffre d'un vilain bug sur la version finale : il s'arrête parfois en plein milieu du mouvement !

Un centre de notifications boosté

Du côté du centre de notifications, en revanche, il y a du nouveau. Introduit avec Mountain Lion, il permettait déjà de tweeter ou de poster un statut Facebook ; on peut désormais l'utiliser pour envoyer des iMessages. De même, il est possible de répondre directement à un message, ou encore d'archiver les nouveaux mails, depuis les fenêtres « pop-up ».

01F4000006695384-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


On notera au passage l'arrivée d'une fonctionnalité issue d'iOS : le mode Ne Pas Déranger. Celui-ci permet de spécifier une plage horaire de désactivation des alertes, mais également des appels FaceTime, avec les mêmes options que sur iPhone. Vous pouvez en revanche les autoriser pour certains contacts, ou lorsqu'une même personne cherche à vous joindre deux fois en moins de 3 minutes, ce qui peut signifier une urgence.

01F4000006695394-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Egalement bien vu : les notifications peuvent être désactivées pendant les périodes de veille de l'écran, ou lors de la recopie vidéo. Pas mal pour éviter les messages perso pendant une présentation !

La dernière nouveauté concerne les développeurs web, qui peuvent désormais utiliser les services d'Apple pour « pousser » des mises à jour de leurs sites. Cette fonctionnalité vient compléter la prise en charge, déjà effective depuis OS X 10.8, du standard Web Notifications du W3C.

Mission Control : enfin utile en multi-écran

Mission Control avait fusionné Exposé et Spaces et apporté un peu d'iPad dans OS X avec une nouvelle gestion des applications en plein écran. Et ça fonctionnait plutôt bien, notamment sur un MacBook où ça devenait rapidement un reflexe.

Néanmoins, Mission Control souffrait d'une prise en charge rudimentaire du multi-écran qui le rendait totalement inutile dans un environnement disposant de plus d'un affichage, ce qui n'est quand même pas si rare. Concrètement, il suffisait de placer une application en plein écran pour que tous les autres soient inactifs.

012C000006695376-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg
012C000006695378-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Ça aura mis le temps, mais 2 ans après, Apple a enfin trouvé un compromis efficace. La solution retenue est simple : chaque affichage peut gérer indépendamment son espace, et on peut ainsi faire défiler bureaux virtuels et applications en mode plein écran sur l'un ou l'autre, selon l'emplacement du pointeur.

Il ne s'agit pas de la seule amélioration d'ailleurs, puisque Mavericks déplace désormais la barre de menus et le dock automatiquement sur l'écran sur lequel on travaille, tandis que les possesseurs d'Apple TV pourront utiliser le mode bureau étendu sur le téléviseur via AirPlay. Cela peut s'avérer pratique pour certaines présentations où on ne souhaite pas que les spectateurs voient certaines fenêtres, mais il faut s'accommoder des lenteurs de la recopie vidéo en Wi-Fi.

01F4000006695460-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Darkest Dungeon 2 tease sa sortie en accès anticipé sur l'Epic Games Store en 2021
Samsung se rapproche de la « vraie » technologie QLED autoémissive
RED by SFR casse les prix sur ses forfaits 4G sans engagement
Forfait mobile : on compare les 10 meilleures offres sans engagement de ce mois d'octobre
Raya and the Last Dragon, le prochain film d'animation Disney, montre une bande-annonce
La Suède bannit à son tour Huawei et ZTE de son équipement en 5G
L'Ubisoft Club et Uplay fusionnent pour devenir Ubisoft Connect
Windows 10 20H2 (octobre 2020) : dates, nouveautés, tout savoir sur la mise à jour
L'éditeur Devolver Digital rachète Croteam (Serious Sam)
PayPal va proposer des paiements en crypto-monnaies dès 2021
scroll top