Test Kobo Libra 2 : la liseuse milieu de gamme étanche passe au Bluetooth

Johan Gautreau
Expert objets connectés
26 décembre 2021 à 12h24
1
Kobo Libra 2 - Prise en main © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Deux ans après la sortie de sa Libra H2O, Kobo dévoile la succession. Au programme, peu de changements esthétiques sont à noter, mais une nouveauté de poids pour la Libra 2 fait son apparition : le bluetooth pour écouter des livres audio. Est-ce que cela sera suffisant pour faire de la liseuse électronique canadienne la nouvelle superstar du marché ? Réponse dans ce test.

Kobo Libra 2
  • Design ergonomique, étanchéité
  • Prise en charge des livres audio via Bluetooth
  • Système simple d’emploi et véloce
  • Abonnement audio-books attractif
  • Poids et mensurations en hausse
  • Impossible de lire des fichiers audio tiers

Rares sont les liseuses à moins de 200 euros qui proposent une expérience audio. Il y a bien l’excellente Vivlio Touch HD Plus qui permet d’utiliser cette technologie, mais aucun service consacré aux livres audio n’est rattaché à ce modèle. Quant à Amazon, la nouvelle Kindle Paperwhite propose bien le sans-fil, mais il n’est pas encore activé sur les modèles français.

Dès lors, la Kobo Libra 2 semble être la liseuse de choix pour les amateurs d’audio-books, surtout que la marque a récemment lancé son propre service avec un abonnement mensuel. Faut-il pour autant craquer sur cette liseuse milieu de gamme ? Après plusieurs semaines d’utilisation, voici l’heure du verdict.

Comme souvent, les changements techniques d’une génération à l’autre sont mineurs pour les e-readers. La Libra 2 ne fait pas exception, puisqu'elle reprend la plupart des éléments de son aînée, la Libra H2O. La belle paraît aussi très proche de la vieille Kobo Forma , qui n’est plus listée depuis un petit moment sur le site officiel de la marque, visiblement supplantée par la récente Kobo Sage.

Fiche technique Kobo Libra 2

Caractéristiques générales

Taille de l'écran (en pouces)
7
Résolution
1264 x 1680 px
Étanchéité
Oui
Poids
215g

Stockage

Mémoire
32GB
Équivalence (en e-books)
24000
Lecteur de carte mémoire
Non

Alimentation

Temps de charge
2h
Autonomie
14jours

On se retrouve donc à nouveau avec une liseuse de 7 pouces à écran E-Ink Carta HD. La certification IPX8 est de retour, ce qui devrait assurer à la Libra 2 quelques chances de survie en cas d’immersion accidentelle dans la baignoire ou à la plage.

Vu qu’elle est maintenant taillée pour la lecture de livres audio, la machine voit son stockage passer de 8 à 32 Go. Par la même occasion, elle s’équipe d’une puce bluetooth, mais pas de haut-parleurs. Ce type d’équipement est en effet réservé aux liseuses plus haut de gamme, comme chez Onyx Boox .

Kobo reste donc sur ses bonnes bases et s’adapte juste à la demande actuelle qui semble s’accentuer du côté des livres audio. La bonne nouvelle, c’est que la Libra 2 ne coûte que 10 euros de plus que son aînée, soit un prix total de 189 euros.

Design et finitions

Pas de doutes, nous avons bien une liseuse Kobo entre les mains, reconnaissable entre mille avec sa poignée latérale. Kobo reprend ainsi le design lancé avec sa célèbre Forma. La prise en main est exemplaire malgré une petite prise de poids : 215 grammes, contre 192 grammes pour la H2O. La belle devient ainsi plus lourde que la InkPad 3  de 210 grammes et que la Forma avec ses 197 grammes.

Kobo Libra 2 - Design © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

On note aussi une petite augmentation des dimensions par rapport à la première Libra. De 159 x 144 x 7,8 mm, on passe maintenant à 161,6 x 144,6 x 9 mm. Cette très légère hausse des mensurations n’empêche pas la liseuse d’être confortable. Vous risquez toutefois d’avoir du mal à l’embarquer dans une poche, à moins que cette dernière ne soit très grande…

Kobo Libra 2 - Prise en main © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Une fois en main, la liseuse électronique se montre très agréable à manipuler. On retrouve avec plaisir le dos antidérapant qui permet un maintien optimal dans la main. La coque en plastique semble résistante, bien qu’un cran en dessous de celle de la Kobo Forma.

Kobo Libra 2 - Boutons © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Comme à son habitude, Kobo met aussi deux boutons physiques sur la poignée. Ils permettent de tourner les pages des livres et de naviguer dans l’interface. Ils paraissent solides et ne présentent pas de jeu.

À l’usage, la Kobo Libra 2 se révèle être une bonne liseuse, à la fois solide et agréable à manipuler. Nous aurions juste aimé un écran bord à bord comme sur la Forma, mais cela reste rare à moins de 200 euros.

Écran

Il n’y a pas de changements majeurs du côté de l’écran pour cette année. Kobo reprend une dalle E-Ink Carta de 7 pouces avec la même définition que sur la Libra H2O, c’est-à-dire 1 264 x 1 680 px. Avec une résolution de 300 ppi, la lecture est parfaite, on ne distingue aucun pixel.

Kobo Libra 2 - Écran © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Cette très belle dalle à encre électronique est secondée par le fameux éclairage frontal ComfortLight PRO avec réglage automatique de la température des couleurs. Que ce soit de jour ou de nuit, l’écran est toujours visible et parfaitement adapté à l’heure du moment. Un simple glissement sur le côté gauche permet un ajustement précis de la puissance. C’est très simple, intuitif. On adore !

Kobo Libra 2 - Mode sombre © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Cerise sur le gâteau, il est possible de basculer sur un affichage à fond noir nommé « Mode sombre ». Cette fonction peut apporter un confort supplémentaire la nuit.

En fin de compte, la Kobo Libra 2 ne nous déçoit pas en proposant une belle dalle à même de concurrencer ses homologues vendus au même prix.

Logiciel

Kobo a récemment mis à jour son interface logicielle. Nous en avons d’ailleurs eu un aperçu lors de notre essai de la Kobo Elipsa , la liseuse grand format avec stylet.

Adieu le menu déroulant placé en haut à gauche de l’écran. Maintenant, tout passe par les quatre onglets situés en bas de l’interface :

  • Accueil
  • Mes livres
  • Découvrir
  • Plus
Kobo Libra 2 - Interface © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Ce petit changement de look a du bon, car il rend la navigation plus intuitive. On constate aussi que la Libra 2 est bien plus réactive que les anciennes liseuses de la marque canadienne. Elle arrive presque au niveau des machines Onyx sous Android, c’est assez impressionnant. La concurrence va avoir fort à faire pour rattraper Kobo !

Kobo Libra 2 - Filtres © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Mais intéressons-nous plutôt aux nouveautés apportées par le bluetooth. Pour commencer, on remarque qu’un nouveau filtre a fait son apparition dans la section « Mes livres ». Celui-ci permet de faire remonter vos livres audio et de les séparer des ouvrages classiques.

Kobo Libra 2 - Réglages Bluetooth © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Pour ce qui est de la gestion des écouteurs /casques /enceintes sans-fil que vous jugerez bon d’utiliser avec la Kobo Libra 2, ça se passe dans l’onglet Plus > Paramètres > Connexion bluetooth. Nous aurions d’ailleurs aimé un raccourci dans l’interface principale pour gérer les connexions plus facilement, car il est assez rébarbatif de devoir passer par trois sous-menus pour gérer nos appareils…

Kobo Libra 2 - Bluetooth © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Nous avons connecté la liseuse à plusieurs équipements, à savoir des intras sans-fil TRN T300 et Honor Earbuds 2 Lite , un casque Teufel Real Blue NC et une enceinte Teufel Boomster 2021. Nous n’avons pas eu à déplorer le moindre problème. La connexion est très stable, sans aucune coupure, quel que soit l’équipement utilisé. Kobo fait du bon boulot pour un premier essai. Il manque peut-être juste un égaliseur, histoire d’adapter le son aux goûts de chacun, mais on chipote, là…

Lecture

Lire sur une liseuse Kobo est toujours une expérience très agréable. Les choses ne changent pas sur la Libra 2. La machine propose par défaut 11 polices différentes, dont une pour les dyslexiques. Si jamais cela n’était pas suffisant, vous pouvez rajouter autant de polices tierces que vous le souhaitez dans la mémoire interne.

Kobo Libra 2 - Polices © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Afin de tirer pleinement profit de la poignée, la liseuse électronique intègre un gyroscope qui permet de basculer l’affichage très rapidement. Les boutons sont eux aussi personnalisables, de même que les zones tactiles destinées à tourner les pages. La Libra 2 est donc capable de s’adapter à tous les goûts, et ce, de façon très simple. Si l'on n’atteint pas le niveau de réglage des liseuses Onyx, Kobo fait tout de même du très bon boulot.

Kobo Libra 2 - Comparaison mangas © Johan Gautreau
L’écran 6" de la Touch HD Plus est trop limité pour les mangas. La Libra 2 s’en tire bien mieux ! © Johan Gautreau pour Clubic

L’écran de 7 pouces se montre d’ailleurs suffisant pour lire des mangas. En revanche, oubliez les comics et les BD qui ne siéront pas à cette taille trop réduite. Vous seriez contraint de zoomer/dézoomer en permanence, ce qui est peu agréable. Autant privilégier la Kobo Elipsa avec sa dalle de 10 pouces, plus adaptée à ce type de lecture.

Histoire de séduire un large public, la Kobo Libra 2 prend en charge 15 formats différents, dont l’EPUB, grand absent des liseuses Kindle. Les PDF sont aussi de la partie. Quant à la gestion des DRM, Kobo fait le choix d’Adobe, numéro un sur le secteur. Les livres sous DRM CARE et autres protections moins répandues ne seront donc pas pris en charge par cette liseuse.

Kobo Libra 2 - Pocket © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Pour les amateurs de lecture sur le Web, sachez que vous pouvez lier un compte Pocket pour lire vos articles provenant de la Toile. Une petite fonction sympa et assez unique dans le monde des liseuses à système fermé.

Livres audio

Penchons-nous maintenant sur les livres audio, puisque c’est la plus grosse nouveauté apportée par la Libra 2. L’utilisation d’une puce bluetooth permet en effet de profiter d’une expérience sonore pour la première fois chez Kobo. Il faut toutefois que vous sachiez que le système reste pour le moment assez limité, n’espérez pas transformer votre Libra 2 en centre multimédia comme peuvent le faire les liseuses Onyx ou Boyue .

Ainsi, la partie audio est limitée aux livres provenant de la boutique Kobo. Il vous sera impossible de lire des fichiers MP3 ou FLAC provenant de sources tierces. La Libra 2 ne permet pas non plus d’écouter de la musique.

Kobo Libra 2 - Lecteur audio © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Cela étant dit, voyons maintenant comment se comporte la petite liseuse avec les livres audio. La marque a développé un lecteur qui va à l’essentiel. C’est lui qui vous permettra de contrôler la lecture de vos audio-books achetés sur la boutique en ligne Kobo. Comme pour le reste du logiciel de la liseuse, il se veut simple à prendre en main.

L’affichage vous montre la couverture du livre en cours. Le bouton lecture/pause est situé juste dessous, encadré par deux boutons qui permettent d’avancer ou de reculer dans le livre de 30 secondes. Une barre de progression avec le temps écoulé et le temps total du chapitre en cours vous aidera à savoir où vous en êtes. 

Kobo Libra - Stats audio © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

Les réglages proposés sont très simples. Nous apprécions la possibilité d’accélérer le texte jusqu’à 2,75x, de même que le bouton permettant d’avoir les statistiques du livre audio en cours : temps avant le prochain chapitre, temps écoulé, temps total restant… L’essentiel est là.

Kobo va probablement continuer à développer son logiciel à l’avenir afin de l’améliorer. Par exemple, il serait sympa de pouvoir mettre des « marque-pages » aux moments que l’on souhaite. Ou même proposer une lecture segmentée d’un morceau A vers un morceau B. Ce ne sont là que quelques idées. Dans l’absolu, il y a déjà tout ce qu’il faut pour écouter nos livres préférés. 

Le seul point noir lié à l’audio sur la Libra 2 est l’absence de synthèse vocale pour les livres classiques. Les liseuses Vivlio sont mieux dotées de ce point de vue-là.

Kobo Plus et abonnement livres audio

Probablement dans l’optique de contrer son concurrent Amazon, Kobo a profité du lancement de sa Libra 2 pour dévoiler deux nouveaux services : Kobo Plus et l’abonnement aux livres audio.

Kobo Plus est destiné aux lecteurs classiques. Tout comme Prime Reading chez Amazon, cet abonnement facturé 9,99 euros par mois vous permet de télécharger autant de livres que vous le souhaitez au sein du catalogue Kobo. Comme pour les livres achetés à l’unité, tout bouquin pris dans le cadre de l’abonnement Kobo Plus est disponible non seulement sur la Libra 2, mais aussi sur les applications Kobo sous Android et iOS. Cependant, les ouvrages ne seront plus visibles sur vos machines une fois l’abonnement résilié, seuls resteront ceux que vous aurez achetés à l’unité.

Kobo Libra 2 - librairie audio © Johan Gautreau
© Johan Gautreau pour Clubic

L’abonnement aux livres audio fonctionne sur le même principe. Pour 9,99 euros mois, vous aurez accès à n’importe quel audio-book de la librairie Kobo. Sachant qu’un livre audio coûte en moyenne 10 à 20 euros, c’est un abonnement très avantageux qui devrait séduire les amateurs de ce format en pleine explosion depuis plusieurs années. Surtout que, chaque mois, vous pourrez récupérer un crédit gratuit. Ce crédit peut être utilisé pour ajouter définitivement un livre audio à votre compte Kobo. Même si vous résiliez votre abonnement, vous conserverez les œuvres enregistrées avec les crédits. La marque canadienne prend ainsi de l’avance sur Amazon qui n’a pas encore lancé de service audio sur ses Kindle en France.

Autonomie

Comme toutes les liseuses de Kobo, la Libra 2 utilise un système propriétaire optimisé aux petits oignons et peu gourmand. S’il n’est pas possible de faire autant de choses qu’avec une liseuse Android, on y gagne en autonomie.

L’e-reader canadien est ainsi en mesure de tenir la charge pendant une durée conséquente qui va se chiffrer en semaines. Tout dépend bien entendu de vos usages. Si vous êtes accro aux livres audio, l’utilisation du bluetooth sera susceptible de faire tomber la batterie assez rapidement. Durant nos essais, volume à 30 % sur des intras Honor Earbuds Lite 2 et éclairage frontal éteint, la batterie a diminué de 10 % en 1 heure. Vous aurez donc de quoi écouter vos livres audio les plus costauds sans risquer la panne sèche au bout de trente minutes !

Kobo Libra 2 : le verdict de Clubic

Avec sa Libra 2, Kobo s’insère dans un secteur en plein boom : celui des livres audio. Très efficace pour la lecture numérique, la petite liseuse canadienne ajoute donc une corde à son arc en utilisant le bluetooth. Elle dame ainsi le pion à Amazon qui n’a pas encore déployé cette fonctionnalité sur ses dernières Kindle Paperwhite. Les divers abonnements mensuels proposés par la marque ont aussi de quoi séduire.

L’adjonction du bluetooth a toutefois un petit revers. La Kobo Libra 2 est ainsi plus grosse et lourde que la Libra H2O, se plaçant de fait parmi les modèles les plus encombrants en format 7 et 8 pouces. On pourra aussi regretter l’impossibilité d’utiliser la liseuse pour écouter de la musique ou des livres audio achetés hors du magasin Kobo. 

Si vous êtes un amateur de livres audio, vous trouverez toutefois difficilement mieux à moins de 200 euros. En revanche, il sera peut-être avisé de vous tourner vers la Libra H2O ou la Nia si vous n’avez cure de ce mode de lecture.

Kobo Libra 2

8

Si vous cherchez une liseuse capable de gérer les livres audio à moins de 200 euros, foncez sur la Kobo Libra 2. Ce n’est pas la plus petite ni la plus légère du marché, mais elle assure très bien pour ce qui est de la lecture classique ou audio.

Les plus

  • Design ergonomique, étanchéité
  • Prise en charge des livres audio via Bluetooth
  • Système simple d’emploi et véloce
  • Abonnement audio-books attractif

Les moins

  • Poids et mensurations en hausse
  • Impossible de lire des fichiers audio tiers

Design et finitions 7

Écran 9

Logiciel 8

Autonomie 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
jibi049
Par contre je trouve l’interface un petit peu lente.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

#EpicFail : Samsung laisse fuiter sa future tablette sur son propre site officiel
La carte SIM, c'est fini ! Qualcomm dévoile l'iSIM, beaucoup plus petite et sécurisée
Android : bientôt un widget pour le bien-être numérique... parce que vous passez trop de temps sur votre smartphone
Galaxy S22 Ultra : on sait tout sur le nouveau haut de gamme Samsung, avant même son annonce
Honor prêt à secouer le marché des smartphones pliants avec son Magic V
Epix et Venu 2 Plus : une avalanche de nouveautés pour les montres sport Garmin
Garmin fēnix 7 : la nouvelle montre sport de Garmin bourrée de fonctionnalités haut de gamme
Un nouveau leak dévoile les coloris disponibles pour le Samsung Galaxy S22 Plus
Après Vivo, Realme et Xiaomi, c'est au tour d'OPPO de travailler sur une tablette tactile Android
Les Redmi Note 11 se lanceront en Europe à la fin du mois !
Haut de page