Test Teufel Real Blue NC : Simplicité et équilibre dans un silence relatif

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
09 avril 2020 à 11h16
0
La note de la rédac
Suite du casque audio Real Blue, le Real Blue ANC reprend exactement le même principe que son aîné en lui ajoutant un système de réduction de bruit active. Une itération sonnant un peu comme une mise à jour faite à la va-vite, mais qui ne demande qu'à nous surprendre. Si le prix des produits Teufel est assez fluctuant (à la baisse) car très rapidement mis à jour, nous prenons ici en compte son tarif mi-mars, à savoir 180 euros (plutôt 170 en ce moment).

Mini-format, mais bonne construction

Assez différent du modèle PH805 de Philips testé en parallèle, le Real Blue ANC prend une autre direction. Sans aller sur le chemin du luxe, sa sobriété s'exprime à travers moins d'austérité et un peu plus d'originalité, mais surtout plus de sérieux. L'essentiel du casque est composé de plastique, mais un plastique relativement dense et agréable au toucher, même si cela ne se voit clairement pas en photo. On peut relever la simplicité du design tout en se disant que, face à pas mal de références, il se démarque sur quelques points. Des coques de très faibles dimensions, mais gardant un aspect circum-auriculaire (coussinets entourant l'oreille), l'intérieur rouge assez élégant des coussinets, le logo bien mis en évidence par un petit relief. Le Casque n'est pas spécialement beau, mais il reste pourtant agréable.

Teufel Real Blue ANC Clubic (13).jpg

Mais surtout, sa fabrication est presque irréprochable pour sa gamme de prix. Pas de touche de luxe, mais un sérieux dans les matériaux et l'assemblage. On ne dénote aucun craquement ou grincement, l'arceau est à la fois solide et souple, ses coutures sérieuses, les coussinets de bonne facture. Seules les charnières en plastique, permettant au casque de pivoter et se replier, semblent être un point à surveiller. Rien à redire pendant nos quelques semaines d'essai, mais il ne faudra pas forcer sur ce point sur le long terme.

Teufel Real Blue ANC Clubic (4).jpg

La bonne construction n'empêche pas une petite cuirasse supplémentaire, Teufel livre ainsi le casque avec une housse de transport rigide en plus du câblage (USB et Jack) et d'un convertisseur pour prise d'avion, cette petite connectique que Bose ne livre qu'en option sur un casque à 400 euros.

Rien sur la (petite) tête

La compacité du modèle Teufel implique un choix, celui de coussinets assez petits. Ainsi, l'intérieur de ces derniers n'est pas forcément adapté aux grandes oreilles, risquant de déborder un peu sur la tranche et d'être entre le circum et le supra (coussinets reposants).

Teufel Real Blue ANC Clubic (8).jpg

Ceci étant dit et la cible bien définie, le Real Blue NC est plutôt confortable. Comme d'habitude nous ne sommes pas dans un sommet duveteux comme le QC35 de Bose ou le Sony WH-1000m3, mais la grande légèreté du modèle (environ 260 g) et sa très bonne tenue sur la tête font qu'il reste exemplaire même sur de longues sessions. Le casque sera seulement un peu moins adapté aux grosses têtes qu'aux petites, car le serrage des coussinets est toujours un présent. Le résultat est correct même pour les porteurs de lunettes, la mousse n'étant pas trop dense.

Ergonomie soufflant le chaud et le froid

À l'image du Philips PH805, le Teufel se laisse tenter à quelques modernités tout en restant particulièrement conservateur sur d'autres aspects. Point qui ne peut pas vraiment nous échapper, son capuchon en plastique noir (une mode il y a 10 ans) abritant une prise Jack 3,5mm, mais surtout le bon vieux port micro-USB. Sur ce point la marque n'a pas voulu moderniser le précédent Real Blue, sans doute par soucis d'économie. Rien de grave, mais un peu gênant, la plupart des produits à moins de 100 euros et pas mal de références à moins de 50 euros commençant vraiment à l'adopter.

Teufel Real Blue ANC Clubic (10).jpg

L'ergonomie générale mélange boutons et tactile. Tout d'abord le système d'allumage et d'appairage, relégués sur les deux seuls boutons physiques de la tranche droite. Habituellement ces deux fonctions s'effectuent sur un seul et même bouton, mais reconnaissons que cela évite les erreurs de manipulations.

À gauche se trouve un petit interrupteur à deux positions : Off et ANC. ANC désigne comme son nom l'indique le déclenchement de la réduction de bruit active, Off laisse le casque en mode Bluetooth seul.

Teufel Real Blue ANC Clubic (11).jpg

Enfin, dans cette petite débauche de boutons et de prise micro-USB, la face externe de la coque droite intègre une surface tactile. Le principe est assez étrange, puisque ce tactile vient se placer sur une zone non lisse, le doigt glissant dans le relief du logo. Pas dérangeant, mais un peu bizarre.

Teufel fait heureusement dans le classique, en disposant un système en croix : balayage vertical pour le volume, balayage horizontal pour le changement de pistes, tapotement au centre pour la lecture ou la pause, pression sans relâcher pour activer l'appel à l'assistant. Le principe est ici fonctionnel, surtout pour le balayage, mais la pause/lecture et surtout de l'appel à l'assistant sont souvent assez lents et peu réactifs.

À l'usage le casque est tout à fait pratique, à condition de ne pas être trop regardant sur les quelques bugs et lenteurs possibles.

Connexion des plus simples

Si vous aviez quelconque espoir sur des fonctions de connexions avancées, abandonnez-les immédiatement.

Le Real Blue NC est assez irréprochable sur la qualité de connexion en elle-même. Peu voire pas de sauts de son, de décrochages ou de pertes du profil audio, le produit est à l'image des casques modernes, suffisamment bien pensés pour ne pas laisser traîner des problèmes que nous avions encore il y a 4-5 ans.
Pour commencer les mauvaises nouvelles, le casque n'est pas multipoint, pas possible donc de se connecter sur plusieurs produits pour basculer la lecture de l'un à l'autre. Une fonction pas si courante, mais très pratique.

Teufel Real Blue ANC Clubic (5).jpg

Pour les codecs, la marque est tout aussi minimaliste. L'obligatoire SBC est complété par le AAC, second codec standardisé (non obligatoire) et particulièrement intéressant pour une cible iOS. Encore une fois, l'utilisation de ces seuls codecs n'est sans doute pas un désir de réduire les possibilités du casque, mais davantage un moyen de conserver l'autonomie, tout en n'allant pas piocher dans des licences de Qualcomm ou Sony.

Isolation ? Question de point de vue

Coussinets bien pensés et serrage dans la bonne moyenne, le Teufel Real Blue ANC est un très bon casque sur le plan de l'isolation passive. Ainsi, à partir des 1 Khz environ, il commence à vraiment bien sabrer les haut-médiums et les aigus. Un comportement qui, s'il n'était pas nécessaire d'isoler les basses fréquences dans certains cas, nous ferait dire que c'est un excellent élève. Le casque permet de bien se couper du monde, d'atténuer les sons agressifs, de faire aussi bien que des casques comme le Sony WH-1000xm3 et mieux que les Bose (pas très travaillés sur ce point).

Teufel Real Blue ANC Clubic (9).jpg

Malheureusement l'isolation active est déjà nettement moins intéressante. Pas inutile, pas vraiment gadget, mais encore un petit peu en-dessous de celle du Philips PH805, correcte, mais déjà pas flamboyante. Le casque fait partie des références suffisamment isolantes pour que cela se remarque, mais pas assez efficace pour nous changer la vie. UN bonus bienvenu.

À la mesure, le casque isole bien de quelques dB et permet de réduire les petits ronronnements de moteurs, mais d'une part cela reste très perfectible, d'autre part cela se fait au prix d'un bruit blanc assez perceptible. Ce dernier est assez classique, mais généralement plus contenu sur les casques de même tarif.

Terminons sur l'absence de retour sonore (parfois appelé Ambient ou Hearthrough), une fonction parfois utile permettant de reproduire les fréquences atténuées par les coussinets.

Autonomie, on tient notre moyenne

Sur l'autonomie la marque reste dans des valeurs intéressantes : 23 avec ANC, 30 h sans, et jusqu'à 60 en filaire + ANC. Nous n'avons pas testé ce dernier, mais les résultats sont plutôt respectés pour les deux premiers : 22 h 30 en mode Bluetooth + ANC avec codec AAC, 31 h en Bluetooth seul.

Sonorité en doux équilibre

Pas d'audiophilie dans la sonorité du Teufel, mais pourtant le casque, sans être si surprenant que ça, conserve une bonne qualité. On retrouve dans cette référence les ingrédients d'une certaine maîtrise, d'un bon savoir-faire de la marque.

À l'oreille, tout sonne assez équilibré. On ressent bien la signature descendante en partant des basses, pas incroyablement technique, mais tout à fait honnête et suffisamment pêchue, le tout avec parcimonie. Le Real Blue ANC n'utilise pas sa signature dans les basses comme un boost mais la construit de manière régulière. À la différence du Philips PH805, aucune fréquence ne vient rentrer dans une autre, une certaine cohérence est là, sans débordement.

À l'oreille le casque est donc l'un des plus équilibrés du genre, ni agressif ni trop rond, ni mou ni trop clinquant, un bon petit exemple d'équilibre avec une emphase dans les basses pour ne pas être simplement ennuyeux. Les médiums sont légèrement en retrait, sans que cela se remarque vraiment ou ne dénature le signal. Les aigus suivent le même principe que les basses, un peu en avant, mais réguliers, sans pics trop marqués. Ainsi pas de sifflement, de chuintement ou d'acidité, tout se tient, au point qu'une partie des utilisateurs pourra lui demander un caractère un peu plus fou.

Teufel Real Blue ANC Clubic (14).jpg

Sans surprise, le casque est à l'aise avec tous les styles, bien qu'il brille plus sur l'électro que le classique. Techniquement, on sent tout de même que les transducteurs ont leur limite, le niveau de détail est assez bon, mais le casque manque encore un peu d'aération et de profondeur sur sa scène sonore. À ce petit jeu il n'est pas forcément supérieur au Philips, mais va bien mieux faire illusion, ce dernier masquant une partie des fréquences dans ses basses. Pour les adeptes de styles très patateux, il y a plus sec que le Teufel, plus tranchant, mais nous sommes là sur un excellent compromis. Sa disposition des basses lui permet d'être extrêmement polyvalent.

Toutes ces observations se font avec la réduction de bruit activée. En mode Bluetooth uniquement, l'écoute devient un peu plus ronde encore, pas déséquilibrée, mais un peu plus molle. Un des rares exemples ou le mode ANC bonifie vraiment l'écoute. Enfin, l'utilisation en filaire passif (casque éteint) donne un résultat presque équivalent au mode Bluetooth Simple. Au moins, l'écoute est déjà parfaitement honnête, ce qui est un luxe, les Bose Headphones 700 ou Sony WH-1000xm3 sont catastrophiques sur ce dernier mode.

Teufel Real Blue ANC Clubic (12).jpg

À l'usage, le Teufel Real Blue ANC n'est pas impressionnant, mais reste une valeur sûre, un casque jouant admirablement sur ses points forts. S'il ne délivre pas forcément le meilleur son pour un casque Bluetooth entre 150 et 200 euros, il se place parmi les meilleurs, ne serait-ce que par sa signature dynamique, mais étonnamment équilibrée. Le pendant plus sage des Philips PH805 et Plantronics BackBeat Pro 2.

L'avis de Clubic sur le Teufel Real Blue NC

Casque beaucoup plus intéressant que sa forme assez simple ne pourrait le laisser penser, le Teufel Real Blue NC combine Autonomie, confort et bonne fabrication tout en proposant un son tout à fait recommandable. D'autant plus dommage que si ces points sont très réussis, le casque accuse sur d'autres quelques retards technologiques.

Teufel Real Blue ANC

Les plus
+ Sonorité équilibrée mais pas ennuyeuse
+ Construction simple mais sérieuse
+ Léger et confortable
+ Bonne isolation passive
Les moins
- Isolation Active perfectible
- Souffle en mode ANC
- Micro USB et pas de multipoints
Construction
Confort
Autonomie
Isolation
Son
4
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top