GitHub lance Copilot, une fonctionnalité d'aide au développement basée sur l'intelligence artificielle

30 juin 2021 à 17h23
7
Github logo
© GitHub

GitHub et OpenAI ont présenté leur nouvel outil pour les développeurs, Copilot.

Copilot est décrit comme une aide à la programmation qui interprète le contexte d'un code et des commentaires écrits précédemment pour faire des suggestions afin de les compléter.

Du code généré automatiquement à partir de commentaires

Copilot est, comme son nom l'indique, une aide à la programmation censée simuler une sorte de pair programming. Développé à l'aide d'OpenIA, le programme a été entraîné grâce à des milliards de lignes de code public et est censé pouvoir comprendre le contexte d'un code écrit par un développeur pour lui faire des suggestions.

Dans les exemples donnés par GitHub, on peut voir un commentaire décrivant la logique d'une fonction et le nom de celle-ci être interprétés par Copilot, qui propose alors des lignes de code pour créer la fonction en question.

Il peut également être utilisé pour générer automatiquement du code répétitif ou même des tests de fonctions créées précédemment, et si la première suggestion ne convient pas, il est possible d'en choisir facilement une autre.

Il faut noter que pour le moment, Copilot ne comprend que l'anglais et que les commentaires et les noms des fonctions devront donc être écrits dans cette langue pour pouvoir être interprétés. GitHub indique qu'il fonctionne particulièrement bien avec JavaScript, TypeScript, Python, Ruby et Go, mais qu'il comprend des douzaines de langages de programmation.

Des fonctionnalités encore imparfaites

Si les promesses sont impressionnantes, il faut tout de même garder en tête que Copilot n'a pas vocation à remplacer les développeurs. Ayant été entraîné sur du code public et ne pouvant pas pour le moment tester ses suggestions lui-même, il est possible que ses propositions contiennent des erreurs, voire du code déprécié et qui peut poser des problèmes de sécurité. Il est donc nécessaire de les vérifier et de les tester avant de les utiliser en production. De plus, il n'est pour le moment pas capable que d'interpréter ce qui a été écrit sur le fichier en cours de modification.

Quant aux questions de droits, les développeurs pourront d'utiliser tout code généré par le programme sans avoir à le créditer et celui-ci leur appartiendra. De plus, des tests ont été réalisés pour s'assurer qu'il ne copiait pas du code provenant de son entraînement et GitHub a trouvé qu'il ne le faisait que dans 0,1 % des cas.

Pour le moment, Copilot est disponible en tant qu'extension de Visual Studio Code pour un nombre limité de testeurs. Si vous souhaitez en faire partie, il est nécessaire de s'inscrire sur GitHub . Si les tests sont concluants, Copilot deviendra une fonctionnalité payante.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google Agenda sera bientôt directement intégré à Chrome OS
Firefox a perdu 50 millions d’utilisateurs en trois ans
Vivaldi 4.1 sur Android : onglets enrichis et ouverture des liens externes dans le navigateur
Sur iOS, Google Maps se dote enfin d'un mode sombre
Données personnelles : Zoom met 86 millions de dollars sur la table pour éviter un procès
HarmonyOS 2 peut désormais tourner sur plusieurs modèles de smartphones Honor
Steam compte désormais 1 % d'utilisateurs sous Linux
En version 1.4,  Luminar AI rajoute l'effet Bokeh et améliore les algorithmes Ciel AI
Microsoft Paint pour Windows 11 se dévoile en images
Installée sur 1 % des PC, la preview de Windows 11 est la plus populaire selon Microsoft
Haut de page