🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test EPOS H6PRO : un casque remarquable, en version ouverte comme fermée

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
09 décembre 2021 à 18h31
0
EPOS H6PRO © EPOS
© EPOS

Bien décidé à poursuivre sur sa lancée en proposant des solutions audio pertinentes pour les joueurs, EPOS a dévoilé son nouveau casque gaming il y a quelques semaines, le H6PRO. Décliné en version ouverte comme fermée, il reprend les grandes lignes du GSP600 de Sennheiser pour le faire évoluer assez significativement.

EPOS H6PRO
  • Choix entre structure ouverte ou fermée
  • Design sobre et finitions soignées
  • Connexion analogique polyvalente
  • Rendu sonore maitrisé
  • Microphone amovible à la restitution claire
  • Uniquement filaire
  • Pression autour de l'oreille sur la longueur
  • Nécessite une carte son pour le surround sur PC

Voilà un peu plus d’un an que Sennheisser a passé le flambeau de ses activités gaming à EPOS. Une année plutôt bien remplie pour le fabricant danois, qui a enclenché la seconde en proposant des produits qui tentent de se distinguer par leur qualité supérieure, comme c’est le cas du micro de streaming EPOS B20, ou encore des écouteurs EPOS GTW 270 Hybrid et du casque EPOS H3 que nous avons pu tester ces derniers mois.

Avec le lancement des H6PRO Closed et H6PRO Open, la marque compte bien renforcer sa position sur le marché. Construits sur la base du GSP600, ces références s’appuient sur le succès de Sennheiser avec pour principal argument une évolution bienvenue sur des points comme l’ergonomie et le confort d’utilisation, tandis que du côté de l’audio EPOS profite de l’héritage Sennheiser. Néanmoins, 179 € le casque filaire, ce n’est pas donné ; reste à savoir avec notre test si celui-ci est justifié.

Fiche technique EPOS H6PRO

Conception

Type de casque
Fermé
Taille des transducteurs
42mm
Forme
Circum-aural
Pliable
Non
Micro
Oui
Ergonomie du micro
Amovible
Réponse en fréquence du micro
10 Hz - 10 KHz
Poids
322g

Connectivité

Compatibilité
PS5, PS4, Xbox One, Xbox Series X, Android, iOS, Windows, MacOS, Nintendo Switch
Liaison filaire
Jack 3.5mm
Longueur du câble
2m

Spécifications audio

Bande passante (Fréquence Mini)
20 Hz
Bande passante (Fréquence max)
20 KHz
SPL Max
117 dB SPL

Notre fiche technique mentionne uniquement la version fermée du H6PRO. Sachez toutefois que la version Open ne compte aucune différence majeure, si ce n’est celles liées à sa structure ouverte. Isolation passive, sensibilité et taux de distorsion harmonique sont les points de divergence entre ces deux variantes ; vous retrouverez l’ensemble de ces informations directement sur le site officiel du fabricant.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
H6PRO Open à gauche, H6PRO Closed à droite © Matthieu Legouge pour Clubic

Design et ergonomie

Pour avoir testé la version sans fil du GSP 600, à savoir le GSP 670, il est clair que l’on perçoit d’emblée les ressemblances avec ces modèles, tout comme le fait qu’EPOS ait redessiné ce casque pour en faire une référence plus légère et plus agréable d’un point de vue esthétique.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Bien que le H6PRO reste un casque imposant par rapport à certains concurrents qui misent tout sur la légèreté, il s’est affiné tant par ses dimensions que son poids. La version fermée pèse ainsi 322 g sur la balance, 309 g pour la variante ouverte, là où le GSP 600 culminait à quasiment 400 g. Quelques dizaines de grammes en moins, mine de rien, ça se ressent bien sur le sommet du crâne et autour des oreilles.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’ensemble fait preuve d’une qualité de fabrication indéniable ; la structure en aluminium, le revêtement de l’arceau en similicuir, ainsi que les plastiques laissent une excellente impression avec un casque très cohérent tant sur le design et l’ergonomie que l’assemblage.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge

Le poids se fait tout de même ressentir au bout de plusieurs heures, il faut cependant dire que la pression sur le sommet du crâne n’est pas trop importante. Dans mon cas, c’est surtout la pression autour de l’oreille, et plus particulièrement sur le dessus, qui a tendance à me gêner durant de longues sessions de jeu.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le H6PRO n’est pas un casque qui se fait oublier une fois sur la tête, ce qui ne signifie pas pour autant que le confort n’est pas au rendez-vous. Le rembourrage de l’arceau, la faible pression sur le crâne et les épais coussinets, offre un confort tout à fait correct. Ma préférence va pour les coussinets de style « velours » de la version fermée. Le H6PRO Open dispose quant à lui de coussinets en tissu synthétique dont le contact est moins plaisant, mais dont l’intérêt est d’offrir beaucoup moins d’isolation.

Connectiques et fonctionnalités

L’EPOS H6PRO est un casque simple, qui ne s’encombre pas de moult fonctionnalités. Il se contente d’une connectique jack 3.5 mm avec un câble qui vient se loger sous l’oreillette gauche. L’absence de connexion sans fil sera rédhibitoire pour certains, les avantages d’un casque uniquement filaire sont toutefois toujours d’actualités, et multiples. Qu’il s’agisse de la qualité de transmission des signaux, de la polyvalence, et bien sûr de ne pas avoir à se poser la question de l’autonomie, un casque filaire reste vraiment efficace pour un usage majoritairement sédentaire.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Deux câbles sont fournis avec l’H6PRO. D’une longueur généreuse de 2,5 mètres, l’un des câbles dispose d’une unique entrée jack, tandis que l’autre est divisé en deux pour être connecté sur PC avec entrée micro et son.

Si ce casque se destine à un usage sédentaire, EPOS a tout de même pensé à plusieurs cas de figure. Le micro est ainsi amovible grâce à un système magnétique qui le maintient fermement en place, mais qui permet de très facilement l’ôter, sans avoir à forcer. Un cache plastique est fourni pour prendre l’emplacement du micro. Une bonne idée puisque cela permettra d’emporter plus facilement ce casque un peu partout, mais aussi de se débarrasser du micro dans le cas où l’on a déjà recours à un microphone dédié.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, on profite d’une molette, ou plutôt d’un disque rotatif, pour contrôler le volume sur l’oreillette droite. C’est tout. Pour ceux qui auraient aimé un contrôle du volume du micro, ce n’est pas possible. Malgré toute la perche flexible met le micro en sourdine lorsqu’elle est remontée.

Rendu audio et microphone

Nous voici arrivés à la partie intéressante de ce casque, à savoir comment il se comporte en matière d’audio et les prestations sonores qu’il délivre. Évoquons d’abord le microphone qui, en plus de profiter d’un système amovible, montre de belles choses sur la restitution vocale. Il offre un son clair et intelligible dont nos camarades de jeu ont instantanément remarqué la qualité. Les sons environnants ne sont pas filtrés avec une grande efficacité, mais la captation est meilleure qu’avec beaucoup de casques que nous avons pu tester, généralement des références moins onéreuses, il est vrai.

Concernant le rendu audio, les transducteurs de 42 mm sont parvenus à nous impressionner par la précision de restitution. La signature sonore n’est pas trop prononcée, tant mieux, car la connexion analogique ne permet pas à l’H6PRO d’être compatible avec le logiciel EPOS Gaming Suite, du moins sans utiliser une carte son externe comme la GSX 300 par exemple. Sans surprise, les basses sont plus présentes sur la version fermée, en raison d’une bonne isolation passive grâce à laquelle nous sommes bien coupés de notre environnement. Elles ne prennent cependant pas le pas sur les médiums et les aigus, le tout est relativement équilibré et est tout indiqué pour une immersion sans faille en jeu.

La version ouverte nous a toutefois fait meilleure impression, il faut dire que le choix entre les deux versions dépend de votre environnement. La structure ouverte offre en effet une meilleure stéréophonie, la scène sonore est plus … ouverte et aéré, ce qui résulte notamment sur une meilleure directivité. Le rendu sonore est également plus naturel, les basses restent rondes, mais sont moins percutantes, là où le reste du spectre profite aussi de cet espace libéré. Les sons paraissent logiquement moins étouffés et le H6PRO Open présente un profil plus musical, tout simplement.

Un mot sur le H6PRO Open

La différence à l’usage est assez importante entre les deux variantes de ce casque. Vous devriez sans doute considérer le H6PRO Open si vous comptez l’utiliser dans un environnement peu bruyant, et si vous souhaitez un profil sonore plus polyvalent avec un rendu qui ne manque pas de musicalité et qui est globalement plus juste et fidèle. Notons aussi qu’un casque ouvert induit moins de fatigue auditive lorsqu’il est utilisé sur la longueur.

Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge
Test EPOS H6PRO © Matthieu Legouge

En revanche, si vous préférez l’immersion à tout prix, en étant coupé de votre environnement, le H6PRO Closed est le choix à privilégier. Le constat est le même si jamais vous comptez utiliser votre casque en déplacement, ou à l’extérieur : on entendra tout ce qui se joue dans votre casque si vous choisissez la version Open.

EPOS H6PRO : l'avis de Clubic

L’héritage laissé par Sennheiser est allégrement mis à profit par EPOS, qui ne se repose pas sur ses lauriers pour autant. Bien qu’il ne s’agisse que du deuxième casque sorti sous la bannière d’EPOS, sans compter le H3PRO Hybrid, EPOS parvient à proposer un produit des plus aboutis qui ne fait que peu de concessions si ce n’est qu’il s’agit d’un modèle exclusivement filaire.

Il faut également saluer le choix laissé par EPOS, entre les variantes Closed et Open. Les casques gaming ouverts sont rares sur le marché, mis à part quelques références vieillissantes, chez Sennheiser justement, ou encore chez Audio-Technica.

L’EPOS H6PRO se distingue aussi par son caractère élégant et raffiné. Sur ce point, on retrouve la qualité de fabrication d’un GSP 600, avec cependant un profil affiné, plus léger, confortable dans l’ensemble et aussi légèrement plus fonctionnel et ergonomique. En ajoutant cela aux bonnes prestations sonores du casque, on arrive à une équation qui permet de justifier son prix élevé, sans oublier qu’il n’offre pas de connectivité sans fil.

9

L’héritage laissé par Sennheiser est allégrement mis à profit par EPOS, qui ne se repose pas sur ses lauriers pour autant. Bien qu’il ne s’agisse que du deuxième casque sorti sous la bannière d’EPOS, sans compter le H3PRO Hybrid, EPOS parvient à proposer un produit des plus aboutis qui ne fait que peu de concessions si ce n’est qu’il s’agit d’un modèle exclusivement filaire.

Il faut également saluer le choix laissé par EPOS, entre les variantes Closed et Open. Les casques gaming ouverts sont rares sur le marché, mis à part quelques références vieillissantes, chez Sennheiser justement, ou encore chez Audio-Technica.

L’EPOS H6PRO se distingue aussi par son caractère élégant et raffiné. Sur ce point, on retrouve la qualité de fabrication d’un GSP 600, avec cependant un profil affiné, plus léger, confortable dans l’ensemble et aussi légèrement plus fonctionnel et ergonomique. En ajoutant cela aux bonnes prestations sonores du casque, on arrive à une équation qui permet de justifier son prix élevé, sans oublier qu’il n’offre pas de connectivité sans fil.

Les plus

  • Choix entre structure ouverte ou fermée
  • Design sobre et finitions soignées
  • Connexion analogique polyvalente
  • Rendu sonore maitrisé
  • Microphone amovible à la restitution claire

Les moins

  • Uniquement filaire
  • Pression autour de l'oreille sur la longueur
  • Nécessite une carte son pour le surround sur PC

Design et confort 9

Microphone 8

Qualité audio 9

Ergonomie 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers tests

Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Haut de page