Test EPOS GTW 270 Hybrid : des écouteurs qui réconcilient nomadisme et gaming ?

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
31 janvier 2021 à 12h24
0
Test EPOS GTW 270_8 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

EPOS a choisi de débarquer sur le marché gaming avec une première offre assez inhabituelle. Le fabricant danois a ainsi lancé ses GTW 270 Hybrid , des écouteurs True Wireless qui se connectent logiquement en Bluetooth, mais aussi via un dongle qui promet une écoute sans latence sur PlayStation (PS4/PS5), PC, ou Nintendo Switch. Un segment où la concurrence est donc quasi inexistante, à raison ?

EPOS GTW 270 Hybrid
  • Coupe confortable, discrète
  • Son équilibré, maitrisé et puissant
  • Très large connectivité
  • Latence imperceptible avec le dongle
  • Isolation passive
  • Design premium
  • Adaptateur USB-A vers USB-C défaillant avec notre modèle de test
  • Pas de zone tactile, de charge par induction, ni d'ANC
  • Pas de chat vocal avec le dongle
  • Prix

Désormais séparés de Sennheiser, les Danois d’EPOS ont du pain sur la planche pour revendiquer leur savoir-faire dans l’audio, et plus spécifiquement dans le domaine de l’audio gaming. S’appuyant sur un riche héritage, cette marque du groupe Demant a en effet pour charge de reprendre les activités gaming de Sennheiser. L’imposant et performant EPOS | SENNHEISER GSP 670 est à ce titre le dernier casque gaming à porter le blason de la firme allemande. L’heure est donc venue de voir comment les Nordiques d’EPOS opèrent cette mutation.

EPOS GTW 270 Hybrid : la fiche technique

Les écouteurs EPOS GTW 270 Hybrid, c'est :

  • Type d'écouteurs : intra-auriculaires
  • Poids (écouteur seul) : 6,2 g
  • Poids (boite + écouteurs) : 75,9 g
  • Transducteur : dynamique (6 mm), fermé
  • Réponse en fréquence : 20 – 20 000 Hz
  • Connexion : Bluetooth 5.1 / aptX LL (faible latence) via dongle USB-C
  • Codecs supportés : aptX / aptX-LL / SBC
  • Microphone : oui, omnidirectionnel
  • Réponse en fréquence du microphone : 100 – 7 500 Hz
  • Autonomie : 5 heures par oreillettes, 20 heures avec l’étui de chargement
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 199 €

EPOS cible les joueurs avec ses intra et la connexion aptX Low Latency assurée par le dongle USB-C, mais pas uniquement. Nous avons en réalité à faire à des écouteurs True Wireless polyvalents et multi-plateformes qui souhaitent conjuguer usage nomade et gaming au quotidien.

Les prétendants pour un véritable usage gaming sont peu nombreux. Seul Razer s’est essayé à la formule avec ses Hammerhead True Wireless , récemment déclinés en une version « Pro » qui affiche notamment une connexion « à très basse latence de 60 ms », avec ANC et son spatial THX.

Test EPOS GTW 270_1 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

Pour le jeu, la plupart des fabricants se cantonnent à un facteur de forme classique, supra ou circum-aural, pour des casques pensés avant tout pour un usage sédentaire, même lorsqu’il s’agit de casques gaming wireless . L’idée d’avoir un produit audio conçu pour les joueurs qui tient dans la poche est donc plutôt attirante, regardons ce qu’il en est avec ces GTW 270 Hybrid.

Premières impressions

La première impression en découvrant les GTW 270 peut rapidement se résumer : les écouteurs, l’étui, comme le packaging, renvoient l’image d’un produit haut de gamme.

Test EPOS GTW 270_3 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

L’ensemble profite ainsi d’un design sobre et bien travaillé, respirant la robustesse. Les écouteurs arborent ainsi un coloris en parfaite harmonie avec l’étui de charge, qui lui est réalisé en aluminium anodisé. Deux emplacements magnétiques accueillent les écouteurs, si bien que ceux-ci ne bougent pas d’un cheveu, même lorsque le boitier est ouvert et retourné.

Test EPOS GTW 270_4 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

Le tout est relativement discret, d’autant que le poids de l’étui, avec les écouteurs, dépasse tout juste les 75 g. Pas de souci donc pour être glissé dans un sac, ou bien dans une poche à condition de ne pas porter de vêtements trop serrés. L’étui et ses charnières offrent une fermeture vigoureuse, il devrait donc être assez rare de le voir s’ouvrir par inadvertance lors du transport.

Tout comme les écouteurs, ce boitier est minimaliste : on y trouve un bouton permettant le couplage en Bluetooth, une série de cinq petites leds indiquant son seuil de charge (et le couplage réussi des écouteurs), ainsi qu’un port USB-C à l’arrière.

Test EPOS GTW 270_2 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

La conception du boitier de charge/transport est attrayante, mais comporte une petite faiblesse car cet étui ne fait pas bon ménage avec d’autres objets métalliques que l’on trouve souvent dans nos poches et nos sacs ! Il sera ainsi préférable de faire attention car aux contacts de clés, par exemple, des rayures vont fatalement être visibles.

Test EPOS GTW 270_6 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

EPOS fournit également quelques accessoires avec ses écouteurs, à commencer par le dongle USB-C, indissociable de cette version Hybrid. Il s’accompagne d’ailleurs d’une protection en silicone munie d’une boucle pour ne pas l’égarer. On trouve aussi trois paires d’embouts différents afin de trouver chaussure à son pied, et un câble adaptateur USB-A vers USB-C pour utiliser le dongle avec des équipements où ce connecteur est absent.

Test EPOS GTW 270_5 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

Une coupe agréable et discrète

Visser dans l’oreille, les GTW 270 sont agréables à porter et ont tendance à se faire oublier. Le port prolongé est satisfaisant, avec une sensation de fatigue bien contenue même après plusieurs heures d’écoute. La coupe des écouteurs montre une belle ergonomie, du moins dans mes oreilles ; les GTW 270 sont confortables, peu intrusifs, et tiennent parfaitement en place.

EPOS GTW 270 © EPOS
Crédits : EPOS

Il est d’ailleurs tout à fait possible de les porter pour faire du sport, la certification IPX5 aide à cet usage, mais pas l’isolation passive qui est ici assez prononcée dès lors que les embouts choisis concordent avec la morphologie de nos esgourdes. Si ce dernier point est une faiblesse pour une utilisation sportive, ce n’est pas le cas pour l’immersion en jeu, un critère important puisqu’ici la réduction de bruit active n’est pas au menu.

Appairage simple, mais ergonomie limitée

EPOS a réussi à rendre ses écouteurs très simples d’utilisation, on n’en attend pas moins lorsqu’il s’agit de True Wireless, cependant l’ergonomie est très restreinte en ce qui concerne les commandes.

Pour une connexion via Bluetooth, l’appairage se fait directement depuis le boitier. Il suffit en effet d’ouvrir l’étui, puis de presser longuement son unique bouton. La recherche d’appareils Bluetooth peut ainsi être lancée sur le smartphone ou autre. La méthode est sensiblement la même avec le dongle USB-C, excepté qu’il est nécessaire de presser le bouton situé sur le dongle lors du premier appairage.

Test EPOS GTW 270_7 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

L’unique commande se trouve sur l’oreillette gauche. Les GTW 270 n’embarquent malheureusement pas de zone tactile. Les possibilités sont limitées avec ce bouton, il permet notamment de prendre un appel ou de raccrocher à l’aide d’une pression, mais de contrôler la lecture de contenus multimédia.

Par exemple, il est possible de mettre en lecture ou en pause un morceau sur Spotify à l’aide d’une pression, de changer de titre avec deux pressions, ou de reprendre la lecture à partir de zéro avec trois pressions. Enfin, sur smartphone un appui prolongé invoque l’assistant vocal, Bixby dans notre cas. Si une pression unique ne pose pas trop de problèmes pour la prise d’appels, ce dispositif manque clairement d’ergonomie, pour des fonctions somme toute limitées à ce tarif. Il est notamment impossible de régler le volume via les écouteurs, hormis à l’aide de commandes vocales sur smartphones et autres.

La connexion est-elle stable ?

Après deux bonnes semaines de tests, nous pouvons dire que les moments où la connexion nous a joué des tours se comptent sur les doigts d’une main. Nous percevons évidemment la latence logique lorsque nous sommes connectés en Bluetooth, et avons rencontré par deux fois de courtes déconnexions de l’écouteur gauche, qui a retrouvé ses fonctions après quelques secondes. Le fait est que c’est l’écouteur droit qui embarque le récepteur Bluetooth, il y a donc un écouteur principal, le droit, et un écouteur secondaire, le gauche (évitons les termes qui fâchent). Cela conditionne le fonctionnement des écouteurs, si vous enlevez l’écouteur droit, le gauche ne diffuse plus de son ; et parfois cela occasionne quelques coupures de l’écouteur gauche, notamment dans des environnements bondés d’interférences.

Test EPOS GTW 270_11 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

La connexion avec le dongle USB-C est cependant entachée par quelques soucis d’instabilité en utilisant l'adaptateur USB-A vers USB-C. Dans les faits, les deux écouteurs « décrochent » assez fréquemment mais nous avons toutefois remarqué que ce n’est pas le cas lorsqu’ils sont connecté directement sur un port USB-C, dans cette situation la connexion est aussi stable que sans le dongle, en Bluetooth. Mais c’est une autre histoire lorsque nous utilisons l’adaptateur USB-A vers USB-C, la connexion devient instable de manière anarchique et il nous est alors quasi impossible de profiter tranquillement des écouteurs. Hélas, nous n’avions pas d’autres adaptateurs sous la main durant ce test, mais c’est clairement de lui que vient le problème. Nous n’hésiterons pas à vous tenir informer à ce sujet, après avoir effectué le test avec un autre adaptateur et obtenu une réponse d’EPOS.

aptX LL : latence imperceptible, impasse sur le micro

Le principe de fonctionnement est le même avec le dongle, excepté qu’ici la latence est réduite au maximum. Nous avons très vite perçu le gain apporté par le codec aptX LL, qui promet une latence inférieure à 40 ms. À moins d’être affuté comme Daredevil, le décalage est clairement imperceptible, ce qui procure un confort supplémentaire pour tous types de contenus, mais surtout un avantage certain pour les jeux compétitifs.

L’aptX LL demande cependant un sacrifice. Étant donné que ce codec mobilise toute la bande passante, seule la lecture est autorisée. Le micro ne peut donc être utilisé lorsque les écouteurs sont connectés via le dongle. Il faudra alors trouver une autre solution si vous souhaitez rejoindre un chat vocal durant votre session de jeu. Profitons-en ici pour évoquer la qualité du double microphone, qui fonctionne parfaitement via Bluetooth. Les communications sont claires et je n’ai eu aucun mal à me faire comprendre lors de mes multiples appels. Bien que peu naturelle, la voix est intelligible, l’absence d’isolation active est cependant à prendre en compte pour des appels dans des environnements bruyants.

Test EPOS GTW 270_10 © Matthieu Legouge
Crédits : Matthieu Legouge pour Clubic

Autonomie

Les GTW 270 ne font pas partie de ces écouteurs True Wireless qui crèvent le plafond de l’autonomie. Avec une moyenne de 5 heures, l’autonomie reste tout de même correcte. On peut d’ailleurs s’attendre à un peu plus en Bluetooth selon les codecs, et un peu moins avec l’aptX LL. Heureusement, l’étui offre trois cycles de charge (pour un total de 20 h d’autonomie) et une charge rapide qui permet d’engranger 60 minutes d’autonomie avec un chargement de 15 minutes. En dehors de cela, il est nécessaire d’attendre 1 h 30 pour que les deux écouteurs soient pleinement chargés. En ce qui concerne l’étui en lui-même, il nécessite 1h45 pour être chargé à 100 % via son port USB-C. Il n’est pas compatible avec la charge sans-fil.

Un son équilibré qui rappelle Sennheiser

Très bien, mais qu’en est-il des prestations sonores de ces écouteurs ? EPOS a clairement un héritage à préserver en succédant à Sennheiser et si nous avons précédemment soulevé quelques défaveurs, force est de constater que ses écouteurs sont assez épatants si l’on se concentre uniquement sur le son.

Tout d’abord, il faut souligner l’excellente isolation passive offerte par la canule et les embouts en silicone. Les embouts les plus larges permettent de bien s’isoler de notre environnement, procurant alors une bien meilleure immersion. C’est d’autant plus important que sans le micro en aptX, on peut dire que les GTW 270 Hybrid sont davantage destinés à des jeux solos, où le degré d’immersion joue un rôle crucial sur l’expérience de jeu.

Justement, avec ces embouts les basses sont bien présentes (beaucoup moins lorsque j’utilise les embouts plus fins), profondes, sans pour autant venir faire de l’ombre aux médiums et aiguës. La sonorité est relativement ronde, sans excès, les grands amateurs de basse n’y trouveront peut-être pas leur bonheur, on reste sur une signature qui mise sur l’équilibre. Le rendu ne manque pas de clarté et d’une certaine homogénéité avec une belle maitrise de l’espace, cependant le niveau de détails semble manquer de précision sur les aigus, qui s’en sortent toutefois plutôt bien en conservant un volume d’écoute modéré.

Comment tout cela se traduit-il en jeu ? Étonnamment bien pour de simples écouteurs à vrai dire. On n’atteint peut-être pas le confort et la qualité audio de certains casques gaming du segment haut de gamme, mais je peux sans difficulté dire que les GTW 270 sonnent mieux que bien des modèles plus abordables. Qu’il s’agisse de jouer sur Switch, smartphone, console ou PC, les écouteurs ne trahissent pas trop l’univers sonore de nos jeux favoris. La stéréophonie est bonne et l’on perçoit bien l’emplacement d’où proviennent les sons, les explosions et autres tirs retentissent avec puissance, ce qui n’est pas pour nous déplaire dans les jeux pour parcourir Halo: The Masterchief Collection, Destiny 2, mais aussi dans Warzone et Apex. Les GTW 270 n’offrent pas la scène la plus détaillée possible et vous manquerez probablement certains sons lointains ou discrets dans les jeux compétitifs, mais l’immersion est au rendez-vous, chose que nous avons appréciée sur quelques jeux solos comme Ghostrunner, Hades, Horizon Zero Dawn, ou encore RDR2.

EPOS Gaming Suite_1

Les écouteurs sont malgré tout avantagés sur PC, car ils profitent de l’application de bureau Sennheiser EPOS Gaming Suite qui autorise différents réglages, notamment avec un égaliseur, mais aussi l’action du son surround ! On regrette de ne pas pouvoir profiter d’une application similaire sur smartphone, il faudra donc passer par les paramètres audio de votre appareil, ou par une autre application, pour personnaliser un peu l’expérience.

EPOS Gaming Suite_2

L’activation du son surround ne fait toutefois pas de miracle, si ce n’est qu’il semble amplifier chaque son sans vraiment apporter une meilleure sensation d’espace. L’égaliseur est par contre très efficace, notamment avec le préréglage « esport » qui accentue médiums et aigus et permet de mieux discerner les bruits environnants dans les jeux de tirs.

Pour terminer, on regrette forcément l’incompatibilité du dongle avec les consoles Xbox. Cependant, il vous est toujours possible d’acquérir un transmetteur/adaptateur Bluetooth à connecter sur la sortie audio 3.5 mm de la console, équipé également d’une sortie USB-C.

EPOS GTW 270 Hybrid : l'avis de Clubic

Avec cette toute première offre depuis la séparation entre les deux cadors de l’audio que sont EPOS et Sennheiser, la firme danoise concrétise sa volonté d’apparaitre sur le marché gaming avec une image de marque, tout en se démarquant ouvertement.

Les GTW 270 Hybrid explorent à ce titre de nouvelles contrées, ils tentent de réconcilier usage purement nomade et gaming avec un produit qui est finalement à l’heure actuelle le seul à répondre aux besoins spécifiques des joueurs. Si ces écouteurs True Wireless font face à quelques lacunes, à l’instar d’un positionnement tarifaire peut-être un peu trop élevé, on ne peut pas dire qu’EPOS a manqué le coche, avec un produit qui donnera peut-être le La pour l’avenir, là où Razer pose également ses ambitions avec ses Hammerhead True Wireless Pro, qui ne profitent toutefois pas de l’aptX LL.

Ce n’est d’ailleurs pas sans raison qu’EPOS a décliné ce produit en deux versions, avec ou sans le dongle offrant l’aptX LL. Car ses écouteurs disposent de qualités qui suffisent largement à leur faire côtoyer certains des meilleurs modèles d’écouteurs sans fil du marché, à commencer par leur ergonomie confortable et polyvalente qui autorise par exemple à les porter pour faire du sport, ainsi que leur son équilibré et bien maitrisé. À 169 € pour la version sans dongle, le positionnement reste cependant discutable pour des écouteurs qui font l’impasse sur certaines fonctionnalités comme l’isolation active, la recharge par induction, ou encore les commandes tactiles.

Reste que la version Hybrid part sur de solides bases pour les joueurs, avec un son qui ne sera peut-être pas aussi détaillé que sur un casque au même tarif, mais qui finalement ne fait que peu de compromis. L’équilibre est au rendez-vous pour une paire d’écouteurs qui peut nous accompagner et nous offrir de bonnes prestations partout, avec tous types d’appareils et de contenus.

EPOS GTW 270 Hybrid

8

Pari réussi pour EPOS avec ces écouteurs True Wireless qui réconcilient nomadisme et gaming. L’absence de réduction active et autres fonctions en refroidira certains à ce tarif, mais le port confortable en toutes circonstances, l’excellente isolation passive, l’aptX LL et les prestations sonores des GTW 270 parviennent à convaincre sans peine. En quelques mots, il s’agit d’une excellente alternative pour qui cherche à ne pas s’encombrer et profiter d’un son immersif en jeu, mais tout aussi séduisant avec d’autres contenus multimédia.

Les plus

  • Coupe confortable, discrète
  • Son équilibré, maitrisé et puissant
  • Très large connectivité
  • Latence imperceptible avec le dongle
  • Isolation passive
  • Design premium

Les moins

  • Adaptateur USB-A vers USB-C défaillant avec notre modèle de test
  • Pas de zone tactile, de charge par induction, ni d'ANC
  • Pas de chat vocal avec le dongle
  • Prix

Design et confort 9

Qualité audio 8

Autonomie 7

Isolation passive 8

Modifié le 05/02/2021 à 16h01
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Klipsch officialise ses T5 II ANC : les écouteurs luxueux passent un cap silencieux (et tarifaire)
Téléviseurs 8K, un marché de niche ? Plus de 50 modèles ont été certifiés au 1er semestre 2021
Galaxy Buds 2 : des specs et le prix des écouteurs Samsung ont fuité en ligne
LG met à jour sa gamme d'intra sans-fil avec les TONE Free FP à nettoyage UV
Samsung profiterait du CES 2022 pour dévoiler les premiers téléviseurs QD-OLED
Bang & Olufsen lance Beoplay EQ, des écouteurs True Wireless à réduction de bruit
Nothing ear (1) : les mystérieux et très attendus écouteurs transparents se dévoilent enfin
Course de drones : un algorithme parvient à battre deux pilotes
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Les nouveaux AirPods pourraient être lancés en même temps que l'iPhone 13
Haut de page