Électricité : la CRE propose une nouvelle hausse des tarifs réglementés

21 janvier 2020 à 08h30
7
électricité EDF.jpg
© Pixabay

L'autorité administrative indépendante propose une hausse de 2,4 % des tarifs réglementés, et ce, dès le mois de février.

Les consommateurs français risquent d'avoir à subir une nouvelle hausse des tarifs réglementés de l'électricité le mois prochain. Lundi 20 janvier, l'AFP a diffusé une brève dans les médias, dans laquelle elle rapporte la volonté de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) d'augmenter les tarifs de 2,4 % pour les particuliers et les petits professionnels. Il y a sept mois, les Français avaient connu une hausse de 5,9 %.

Une hausse des tarifs souhaitée dès le 1er février 2020

Comme à chaque début d'année, la Commission de régulation de l'énergie fait sa proposition. L'autorité administrative indépendante, qui veille au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz naturel en France, bénéficie du pouvoir de fixer le montant de l'évolution des tarifs réglementés de l'électricité depuis le 8 décembre 2015. Pour l'anecdote, notons que les tarifs réglementés de vente (TVR) sont proposés par EDF et certains distributeurs locaux.


Cette fois-ci, la CRE met sur la table une hausse de 2,4 % TTC des tarifs bleus résidentiels et des tarifs bleus applicables aux consommateurs professionnels qui seraient éligibles. Elle représenterait un montant annuel de 21 euros en moyenne sur la facture d'un particulier. Ce projet de décision a été soumis au Conseil supérieur de l'énergie (CSE) pour avis, ce second organisme n'ayant qu'un rôle global consultatif. La CRE souhaite que la hausse des tarifs entre en vigueur très rapidement, au 1er février 2020.

L'ultime pouvoir de décision est malgré tout placé dans les mains du gouvernement. Celui-ci dispose d'un délai de trois mois pour s'opposer au tarif proposé par la CRE.

La CRE en mission « rattrapage »

La Commission de régulation de l'énergie justifie sa décision par « l'augmentation du coût de l'approvisionnement » sur les marchés, ainsi que par « la prise en compte du rattrapage sur deux ans de l'écart entre coûts et tarifs au cours de l'exercice 2019 ». Il y a quelques mois, le gouvernement s'était opposé à une hausse de 1 % à appliquer à partir du 1er août 2019, toujours sur proposition de la CRE.


En revanche, le gouvernement avait fini par accepter une forte hausse de 5,9 % des tarifs l'hiver dernier, appliquée le 1er juin 2019 après avoir gelé les tarifs lors de l'hiver 2018-2019 à la suite de la crise des gilets jaunes.

Source : Capital / AFP
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
jleheurteur
S’il y’a bien quelque chose auquel je ne comprendrais jamais c’est la régulation des tarifs de l’énergie… La France est le premier pays d’europe en production d’énergie, le premier exportateur d’énergie en Europe, plus de la moitié de notre énergie est exportée.<br /> Pourtant j’ai l’impression qu’on se fait avoir d’années en années avec ces hausses.<br /> Il n’existe pas une réglementation qui favorise le nationalisme ? pour privilégier les français sur ces énergies produites en france avant l’exportation à l’étranger ?<br /> Car j’ai l’impression que ces hausses de tarifs n’ont qu’un seul but, rattraper les prix du marchés. Il me semblerait logique qu’un pays fasse d’abord en sorte d’alimenter convenablement ses citoyens avant de vouloir s’en foutre plein les poches à l’étranger.<br /> En plus on voit le meme yoyo tous les ans, un moment on a une petite baisse, c’est un miracle tout le monde est content ! mais a chaque fois la saison suivante on se prends une hausse au moins 3x plus élevée que la baisse d’avant.<br /> Il faudrait vraiment agir la dessus car ca commence a faire mal dans le budget des ménages, l’énergie devrait etre un droit fondamental, pas un luxe ! et la ca le devient quand l’état laisse faire tout ca.
MisterGTO
Disons qu’ils veulent favoriser la concurrence et que pour cela, ils ont besoin que les parasites, pardon, les fournisseurs d’énergie qui ne produisent rien et se contentent d’acheter/vendre, gagnent de l’argent et donc ils augmentent les prix<br /> Qu’on aide ceux qui produisent réellement (Total, Engie…) afin de favoriser la concurrence, à première vue je ne suis pas contre, mais ici c’est du n’importe quoi<br /> La concurrence bonne pour les consommateurs, c’est un peu une escroquerie dans ce domaine
faciliteur_de_transit
Souviens-toi de ce qui avait été dit lors de la hausse de l’été dernier. Cette hausse a été en partie décidée pour que les fournisseurs alternatifs puissent proposer en France des tarifs plus bas que le tarif réglementé. Résultat des courses, ma facture de 2019 à 1800 kWh est en baisse de 8 kWh par rapport à 2018, mais en hausse de 53€ à 453€. Je m’attends à ce que celle de 2020 atteigne et même dépasse 500€, augmentant ainsi de 25% en 2 ans. Le vrai prix de mon kWh (abonnement et taxes compris) passerait de 0,19€ à 0,30€. Merci l’Europe et les c*uilles molles de la politique autrement et du nouveau monde. Quand j’ai osé pronostiquer ici même une hausse du prix de l’électricité malgré l’ouverture à la concurrence, je me suis fait descendre en flamme par des naïfs. Pourtant, le résultat est là : hausse du prix de l’électricité, et pour tout le monde, y compris pour ceux qui ne se fournissent pas chez EDF.
faciliteur_de_transit
+1000
Niverolle
Me trompé-je si je disais « comme d’hab » ?
Jy2ms
Quand une hausse moyenne s’ajoute à une forte hausse de 2019, cela donne un système qui, on l’a bien compris, ira jusqu’au la limite extrême du prix que l’on peut appliquer aux tarifs réglementés. Quant au pourquoi (un EPR qui coûte aussi cher que 6 réacteurs traditionnels et qui ne produira pas plus d’électricité qu’un seul de ces réacteurs ? une volonté délibérée de tuer les tarifs réglementés pour que le public se tourne vers les autres offres ? une manière de faire financer les énergies renouvelables ? etc.,) je vous laisse nous l’expliquer. En tous cas il est amusant de voir, pour la même consommation d’électricité, les montants des factures que l’on payait il y a seulement quelques années et ceux des factures actuelles, montants auxquels aurait dû s’ajouter la nouvelle hausse de 2,4 % prévue en février mais que le gouvernement reportera ou annulera « because » élections municipales en mars.
Jl26
Parmi les raisons cachées de l’augmentation de l’électricité il y a:<br /> Le deficit abyssal d’edf face a ses obligations :<br /> l’EPR de Flammenville de 3 milliards on est passé a 12,<br /> le grand carénage (la mise aux normes pour raisons de sécurité). estimé a environ 100 milliards<br /> le financement de l’EPR anglais dont le coût initial est déjà revu a la hausse<br /> l’insuffisance des provisions pour le démantèlement des centrales<br /> la gestion long terme des déchets dont personne ne connaît le coût.<br /> Moi j’aimerai bien que ce soit pour developper les renouvelables, là au moins on saurait oú va notre argent.<br /> Enfin, chez EDF Enr on se frotte les mains. Les commerciaux vendront plein d’installation solaire en autoconsommation, avec un argument choc, le coût de l’électricité aura doublé dans 10 ans. A bon entendeur !!<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Huawei annonce les mises à jour vers EMUI 10, à commencer ce mois-ci avec le P30 et le Mate 20
Ecran PC Gamer Full HD à moins de 150€ grâce aux soldes Cdiscount !
Les True wireless Bose Earbuds 500 et Earbuds 700 ANC teasés sur le site du FCC ?
Les nouveaux Pixels Buds ne vont pas tarder, repérés dans une liste de certification Bluetooth
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
Haut de page