🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Samsung Galaxy Buds 2 : simplifiés, ces écouteurs sont-ils toujours aussi réussis ?

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
10 novembre 2021 à 12h05
0
Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

L'hésitante première génération des Samsung Galaxy Buds semble désormais bien loin. Les très réussis Galaxy Buds Pro ont clairement montré à tout le monde le savoir-faire et la force de frappe du constructeur. Pas aussi haut de gamme (vendus à 150 euros), les nouveaux Galaxy Buds 2 reprennent pourtant une partie de l'ADN de leurs grands frères, dont ils délaissent quelques spécificités techniques. Ces écouteurs sans fil sont-ils une réussite ?

Samsung Galaxy Buds 2
  • Confort et compacité
  • Application assez complète
  • Qualité sonore
  • Isolation active globalement très efficace
  • Autonomie assez faible en ANC
  • Pas de certification IP
  • Application inexistante sur iOS

Une forme éprouvée et encore plus fine

Mis à part les très étranges Galaxy Buds Live, Samsung a conservé, depuis ses premiers Galaxy Buds, une certaine continuité, faisant évoluer la forme de ses écouteurs par petites touches.

Les Samsung Galaxy Buds 2 (Ou Galaxy Buds2 selon l'écriture Samsung) adoptent une forme principalement sphérique, avec un fond plat du côté de l'oreille, le tout porté par une construction sobre pour ne pas dire un
peu triste. Aucun reproche particulier à apporter au design, l'ensemble apparaît sans gros défaut, même si le plastique semi-brillant utilisé sur notre version (gris anthracite) fait un peu cheap.

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

La boite est dans la même veine, mais déjà bien plus lumineuse et un peu plus sérieuse. L'assemblage est impeccable, et le revêtement
plus dense apporte une vraie sensation de solidité. Cela se traduit notamment sur la charnière, qui n'est animée par aucun jeu. Ce boitier rappelle ainsi fortement celui des Buds Pro, et intègre un système de charge par induction, en plus de l'USB-C.

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Première grosse différence avec les Buds Pro, les Galaxy Buds 2 n'intègrent pas de certification IP. Nous passons ainsi d'écouteurs (Buds Pro) totalement waterproof, à un produit qui n'est, sur le papier, pas même armé contre les simples projections d'eau. L'IPX4 étant la norme
actuellement, ce fait est vraiment étrange de la part de Samsung.

Pour le confort, Samsung appuie sur les mêmes forces que sur ses précédents écouteurs. Les Galaxy Buds 2 sont particulièrement proches de la forme de l'oreille, assez compacts, et s'intègrent donc très bien une fois les bons embouts (trois tailles d'embouts en silicone disponibles) trouvés. Néanmoins, les écouteurs ne se calent pas via un vissage quart de tour dans l'oreille on tâtonne donc un peu pour trouver leur bonne place au début. Reste qu'entre leur forme optimisée et leur canule particulièrement courte, le confort est indéniable.

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

La tenue dépend ensuite énormément de la morphologie de l'oreille. Un usage sportif, sans prendre en compte l'absence de certification IP, peut toutefois être envisageable suivant l'utilisateur.

Des commandes tactiles perfectibles, une ergonomie riche mais étrangement limitée

Samsung a toujours préféré les commandes tactiles aux boutons. Pour cette énième version des Buds, il applique à nouveau sa recette, avec des bons et des mauvais côtés.

Premièrement, si la zone tactile des Buds 2 est très large, sa réactivité n'est pas toujours au rendez-vous. Il n'est pas rare, en n'appuyant pas assez fermement sur la zone, de n'avoir aucune réponse. Ce constat peut énormément varier suivant le placement des écouteurs dans l'oreille. Un peu plus embêtant, il est très difficile d'attraper un écouteur sans déclencher une commande tactile.

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Les actions, de base, sont étonnamment simplifiées, comme si Samsung avait conscience de ces problèmes de réactivité. Ainsi, seul le simple
appui (lecture/pause) et l'appui prolongé (changement de mode de réduction de bruit) sont proposés en standard. En plus de cela, le constructeur intègre des capteurs optiques.

Mais l'expérience ne s'arrête heureusement pas là, l'application Galaxy Wear (avec installation du plug-in Galaxy Buds 2) permet de largement étoffer l'ensemble. Gros bémol sur la compatibilité, celle-ci n'existe que sur environnement Android, et non sur iOS.

Samsung Galaxy Buds 2

Bien qu'elle ne soit pas la plus claire du genre, Galaxy Wear permet un assez grand nombre de réglages, et met en avant quelques fonctions
sympathiques.

L'onglet principal est très simple, car regroupe simplement : une icône de niveau de charge des écouteurs et du boitier ; une option pour basculer entre les modes de réduction de bruit (et un réglage en intensité) ; la possibilité de désactiver et réactiver les contrôles tactiles ; un réglage des
paramètres ; une fonction pour retrouver ses écouteurs ; un guide de démarrage assez clair et complet.

Samsung Galaxy Buds 2

L'option « Contrôle tactiles » permet, pour commencer, d'activer le double appui et le triple appui. Impossible de choisir les fonctions associées
à ces actions, Samsung décide ainsi que la double touche déclenche la piste suivante, et la triple touche permet de revenir à la piste précédente.

Seul l'appui long est vraiment personnalisable, il permet de gérer le basculement entre le mode de réduction bruit, de déclencher l'appel à
l'assistant vocal, le contrôle de volume (- à gauche, + à droite), ou encore de lancer la lecture de Spotify . Toutes les commandes sont donc possibles, mais pas simultanément. Impossible d'ajouter un réglage sonore en même temps que la réduction de bruit donc.

Autre étrangeté, le basculement entre les différents modes de réduction de bruit demande de faire un choix : il n'est possible que de basculer entre deux modes à la fois, et non trois. Il faut choisir deux paramètres entre ANC, Off, et mode Environnant. Il est possible de partiellement contourner le problème, en assignant deux modes de réduction sur l'écouteur droit, et compléter avec le mode manquant avec l'écouteur gauche, mais cette limitation reste dommage à nos yeux.

Samsung Galaxy Buds 2

« Paramètres des écouteurs » permet plusieurs options plus ou moins utiles. Ces fonctions vont des égaliseurs prédéfinis jusqu'à une balance droite/gauche, en passant par un test d'ajustement des écouteurs.

Nous pouvons dire, à l'usage, que l'application est assez bien pensée. Elle n'est pas parfaite, et reste sclérosée par des choix étranges du constructeur, mais elle se montre tout à fait intéressante pour des écouteurs de cette gamme de prix.

Connectivité classique et stable

Il n'y a presque jamais de surprise avec Samsung sur la connectivité. La marque s'axe, à l'instar d'Apple, sur des technologies bien éprouvées, sans vouloir aller trop loin.

Les écouteurs reposent ainsi sur une connexion en sniffing (pas de maitre/esclave), chaque écouteur peut se connecter en mono, le tout en allant au plus simple sur les codecs : SBC et AAC .

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Même limitation avec le multipoint (connexion à plusieurs appareils en simultané), que le constructeur ne préfère pas tenter. À l'usage, la stabilité de la connexion reste très bonne, même si quelques coupures de sons
ont parfois ponctué notre test. Idem pour la portée des écouteurs, dans la bonne moyenne.

Autonomie perfectible

Avec une autonomie annoncée à 5 heures avec réduction de bruit, et jusqu'à 7 heures sans, les Galaxy Buds 2 sont dans la droite lignée des Galaxy Buds Pro, mais restent tout de même loin des plus simples Galaxy Buds+ .

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

En pratique l'autonomie est un peu plus limitée puisque nous avons obtenu 4 hures 15 d'utilisation avec ANC, et environ 6 heures 15 sans. Ce résultat reste honnête, mais tout de même faible pour un produit moderne. Avec le boitier, on peut compter sur un peu plus de deux recharges et demi supplémentaires.

Une réduction de bruit tout aussi « Pro », des microphones moins fins

La réduction de bruit doit déjà être efficace sur des écouteurs à 150 euros, d'autant que Samsung a montré, avec les Buds Pro, qu'elle était parfaitement capable d'assurer cette fonction.

Nous avons plutôt une bonne surprise ici, puisque cette réduction est globalement aussi performante que sur le modèle plus haut de gamme, en particulier dans les basses et les bas-médiums. L'isolation des bruits ronronnant (moteur par exemple) est notamment excellente, les écouteurs sont utilisables dans pratiquement toutes les situations.

Samsung Galaxy Buds 2
En rouge, le signal témoin. En vert, la réduction passive. En marron, le mode ANC. En violet, le mode Environnant réglé sur médium

En revanche, le même défaut se fait sentir sur la très faible isolation autour des 1 kHz. Même en calant bien les écouteurs, il est très facile de mettre en avant ce phénomène, qui se traduit par des sons qui "débordent" du spectre . En dehors de ça, seuls les sons moins prévisibles, comme les bruits de claviers ou la voix (les 1 kHz et autour n'y sont pas pour rien), ne sont pas aussi bons que sur les vraies références du marché, comme les Sony WF-1000Xm4 . On peut noter que l'isolation passive est déjà assez bonne, bien surtout importante à partir des aigus.

Le mode Environnant (transparence) est un peu plus étrange. Réglable en intensité sur quelques crans, il parvient à un résultat assez équilibré sur
les basses et les médiums, tout en sauvegardant une partie des aigus. Mais sa gestion de l'ensemble fait qu'il manque un peu de naturel. Ce mode ne permet pas de parfaitement rendre l'environnement sonore 3D, cela peu importe le cran utilisé.

Le mode kit main-libre des Galaxy Buds Pro était une vraie réussite, les Galaxy Buds 2 tentent de marcher dans leurs pas sans pouvoir faire aussi bien. Ainsi, la qualité de la captation en milieu calme est bonne, mais le micro parait saturer extrêmement vite, ce qui le fait assez régulièrement grésiller si l'on y prend pas garde. En milieu bruyant, l'atténuation des bruits est assez réussie, mais la captation de la voix semble avoir les mêmes problèmes qu'en milieu calme. Celle-ci surnage assez bien, mais est régulièrement coupée. Les Buds Pro sont clairement au-dessus à ce niveau.

Doux mais percutant, le son Samsung gagne en maturité

Oublions l'atypique et ambitieuse structure deux voies/double transducteur du modèle phare, les Samsung Galaxy Buds 2 n'intègrent plus qu'un seul transducteur dynamique, mais conservent pourtant quelques qualités.

Samsung Galaxy Buds 2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Les écouteurs sont par exemple très détaillés et assez équilibrés dans les médiums et le bas du spectre. Sur cette dernière gamme, une accentuation existe bien, et ressort surtout en mode ANC (en partie parce que les médiums se creusent), mais les écouteurs ne semblent jamais dans une exagération qui transformerait l'écoute. Il n'y a pas cette assise (bass-boost) très/trop prononcée que l'on retrouve par exemple sur les Sony WF-1000Xm4, ou sur la plupart des écouteurs ANC, ou contraire. Sans ANC, cette petite accentuation est légèrement différente. Les médiums sont encore plus équilibrés, et si une légère accentuation existe bien, elle se fait de manière encore plus douce. Néanmoins, le son est alors un peu plus plat.

Dans les aigus, Samsung fait le choix d'un peu d'oscillations. Une légère accentuation dans les 1 Khz se ressent sur la bonne projection de la scène vers l'avant, avec une légère accentuation des voix. En revanche, les fréquences plus tranchantes, que l'on retrouve généralement dans les 2 kHz - 5 kHz, sont justement légèrement adoucies, pour repartir sur de légers pics de brillance au-delà.

Samsung Galaxy Buds 2
En rouge, la réponse en fréquence (compensée) avec ANC et mode Environnant. En vert, la réponse en fréquence sans ANC

Le constructeur fait un choix relativement atypique, en ne cédant pas aux sirènes de l'amplification des basses. Cela nous apparaît très intéressant, et permet de mettre en avant la bonne qualité technique du transducteur Samsung/AKG. Le son est particulièrement détaillé, et étonnamment ample. La scène sonore est ainsi très étendue sur les côtés, et plutôt profonde. On peut parler d'un certain équilibre général, puisque l'ensemble des fréquences se tient dans un même ordre de grandeur.

La polyvalence est ainsi au rendez-vous, d'autant que le son est agréable dès les plus bas niveaux. À l'inverse, son pic dans les aigus, même léger, et sa qualité seulement moyenne dans ces fréquences, font que cette partie du spectre peut vite déborder, devenir artificielle à haut volume.

Pour sa gamme de prix, et pour peu que vous accrochiez à cette signature sonore, Samsung propose avec les Galaxy Buds 2 une qualité sonore tout à fait recommandable, adaptée à tous les styles, et plus reposante qu'elle n'y parait.

L'avis de Clubic

Des Galaxy Buds Pro simplifiés ? Les Samsung Galaxy Buds 2 peuvent effectivement être définis comme tels. Les écouteurs, malgré une fabrication plus simple et une absence de certification IP, sont au moins aussi confortables et compacts que leurs aînés.

Les commandes tactiles, bien que perfectibles, sont déjà très bien pensées, en particulier en les associant à l'application dédiée Android Wear.

Surtout, le constructeur coréen a su, en dépit d'une autonomie toujours très moyenne, conserver une réduction de bruit active plus que convenable, et une qualité sonore excellente pour cette gamme de prix. Des écouteurs loin d'être parfaits, mais clairement recommandables.

Samsung Galaxy Buds 2

8

Version simplifiée des Galaxy Buds Pro, les Galaxy Buds 2 reprennent la plupart des bons points dans des écouteurs très maitrisés et complets.

Les plus

  • Confort et compacité
  • Application assez complète
  • Qualité sonore
  • Isolation active globalement très efficace

Les moins

  • Autonomie assez faible en ANC
  • Pas de certification IP
  • Application inexistante sur iOS

Construction 7

Confort 9

Ergonomie 8

Isolation 8

Autonomie 6

Son 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

La 8K sur vos téléviseurs pour bientôt ? DVB publie les premières spécificités pour les tuners UHD 8K
L’armée française présente ses innovations technologiques ce week-end au Forum Innovation Défense
Le nouveau SoC MediaTek Pentonic 2000 est le premier processeur TV 7 nm à lire le 8K 120Hz
Samsung et Sony verront-ils leurs gammes de téléviseurs s'étoffer de modèles QD-OLED en 2022 ?
La Fnac brade le prix du casque Pro Gaming HyperX Cloud pour le Black Friday
L'intégralité des téléviseurs OLED 2021 de Panasonic supporte pleinement la 4K 120Hz VRR
Panasonic annonce les RZ-B210W, des True Wireless simples et colorés, pour une bonne expérience audio
Avis aux amateurs de cinéma, Sonos prend désormais en charge le DTS Digital Surround
Master & Dynamics MG20 : un casque gamer sans-fil et nomade par un spécialiste de l'audio luxueuse
Le nouvel Instax de Fujifilm réunit l'instantané et le numérique dans un seul appareil
Haut de page