Les prochains GPUs NVIDIA, nom de code Ampère, atteindraient les 18 TéraFLOP

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
04 février 2020 à 11h55
0
NVIDIA-Tesla.jpg

NVIDIA introduira dans les prochains mois sa nouvelle génération de cartes graphiques, basée sur l'architecture Ampère. Si les modèles grand public demeurent encore bien mystérieux, les moutures destinées au monde des serveurs font parler d'elles avec l'installation de GPUs « Tesla » (rattachés à la future gamme Ampère) dans un super-calculateur de l'Indiana University. L'occasion d'une première estimation de leurs performances.

Que nous réserve NVIDIA avec sa prochaine génération de GPU ? Si la rumeur court que le passage sur l'architecture Ampère et la progression technologique vers la gravure en 7 nm (assurée par TSMC et Samsung) permettront un bond de 50 % en matière de performances et une consommation divisée par deux, force est d'admettre que les informations concrètes se font rares. L'installation de GPUs « Tesla » (les premiers à utiliser le design Ampère pour le marché des serveurs) dans le super-calculateur Big Red 200 de l'Indiana University nous permet d'avoir un indice préliminaire des performances d'Ampère.

Une puissance théorique de calcul copieuse : 18 TeraFLOPs

C'est un utilisateur de Twitter cité par TechPowerUp qui s'est livré au calcul. En analysant pièce par pièce la composition du super-calculateur de l'université américaine et la puissance de chaque composant intégré, l'intéressé a pu estimer la puissance de calcul théorique des premières puces Ampère Tesla. Ces dernières pourraient en l'état atteindre le seuil des 18 TeraFLOPs de performances FP64.


i02BAGQni1w0EBIq.jpg
© TechPowerUp

eUWJdvZSSfHVetow.jpg
© TechPowerUp

Notez bien que le chiffre est à prendre avec des pincettes, et qu'il n'est vraisemblablement pas représentatif des performances que les cartes Ampère grand public seront en mesure de développer. Il s'agit néanmoins d'un premier aperçu de ce que la nouvelle architecture de NVIDIA aurait dans le ventre.

Big Red 200 : un super-calculateur (très) bien équipé

Pour le plaisir, revenons tout de même quelques instants sur ce qu'embarque le super-calculateur Big Red 200 de l'Indiana University. L'appareil est basé sur des blocs d'assemblage « Shasta » fournis par l'Américain Cray (filiale d'HP depuis mai 2019) et se compose de deux parties. La première regroupe 672 nœuds à double socket animés par des puces AMD EPYC Rome 7742. L'ensemble de ces processeurs développent une puissance de calcul combinée de 3,15 PetaFLOPs (en FP64) pour un total de 8 PetaFLOPs générés par l'ensemble du super-calculateur.

La seconde moitié du dispositif est composée de processeurs AMD Milan à 64 cores (puces de nouvelle génération, sous architecture ZEN 3, potentiellement 25 % plus performantes que les CPUs Rome évoqués plus haut) et de puces GPU NVIDIA Ampère. Ici chaque nœud regroupe un CPU et quatre GPUs pour une puissance de calcul globale estimée à un peu moins de 5 PetaFLOPs.


Il suffit alors de prendre en compte l'écart de performance entre les processeurs AMD Rome et Milan pour être en mesure d'estimer la puissance individuelle des 256 GPUs NVIDIA Ampère ajoutés récemment au Big Red 200 : 18 TeraFLOP chacun - ou 17,6 TeraFLOPs « seulement » si d'aventure les puces Milan à 64 cores du dispositif venaient à être deux fois plus efficaces que les CPUs AMD EPYC Rome 7742. Une belle marge de manœuvre quoi qu'il en soit.

Source : TechPowerUp
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top